Allemagne Heer et l'héritage francais 2° Partie Les Semi Chenillés et les Automitrailleuses

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 25/12/2006 à 23:23:53



 

L'Heritage français de La Whermacht


2° Partie les chenillettes les Semis chenilles et les Automitrailleuses
Dans la 1° partie de l article nous avons vu l'utilisation qui a été faite par les allemands des chars d'assault . Dans ce 2° volet nous continuons avec le volet les chenillettes semi chenillés et Auto mitrailleuses
Introduction
Contrairement à une idée largement ancrée dans la mémoire collective , l'armée française de 1939 1840 avait un parcautomobile très important, et qui soutenait la comparaison avec les parcs des autre belligérants.
La fin de la 1° Guerre Mondiale avait rouvé une Armée Française victorieusemais aussi malgrés les apparances à bout de souffle.. Pour la france cette guerre devait être le Der des Der . Les politiques imposent donc des programmes militaires tres réduits. En effet la priorité est à la reconstrcution d'un pays détruit par la guerre (provinces du Nord Est ) et épuisé sur le plan humain par quatre années de conflit.
De plus les armées possèdaient un parc de matériel très important. Les nouveaux programmes n 'avaient pas leur place. Le 19 mars 1921 le Conseil Supérieur de la Défense Nationale établit donc un plan de mobilisation bien en desças des espoirs des militaires . L'armée devait vivre sur ses réserves .La situation mondiale et les diverses crises financières des années trente ne vont pas arranger les choses . L'armée française doit faire face à ses engagements pour défendre l'Empire en puisant dans ses réserves (Guerre du Rif et de Syrie) . elle n'est plus et je pèse mes mots qu'colosse aux pieds d'argile.Malgré divereses alertes sur le plan international les mouvements pacifistes trouvent toujours un écho important dans le pays . Les plus jamais la guerre retentissent partout. Certes ceci est louable car une guerre est terrible mais à condition que nos voisins fassent la même choses.Toutefois divers programmes sont lancés entre 1920 et 1923 mais ils aboutissent à des petites séries . La priorité est à la construction de la ligne Maginot .
Autre problème qui se pose dans les années trente (et ceci est commun à tous les pays ) le role du cheval dans l'Armée .Une des lecons de la Grande Guerre a été la suivante. le cheval n'a plus sa place dans un conflit moderne . Toutefois les denants de la traction hippomobile font état que sur des terrains difficiles ou defoncés le cheval ou le mulet sont utiles .
En 1929 commence le programme de motorissation(timide)de l armée.Le programme prévoit
Motorisation partielle de la cavalerie
Motorisation partieille de l'artillerie legère( l'artillerie lourde avait été déjà motorisée)
Motorisation du train de l'artillerie et du parc de ravailltaillment de l'infanterie
ais cette motorisation soulève de la part de partisans des chevaux certaines questions
En effet la Motorisation va entraîner une hausse de la consomation d'essence donc une forte dépendance des approvisionements avec l'Etranger et de plus le matériel produit sera plus cher donc disponible en plus petite quantité
Ainsi au milieu des années Trente toute la société française se trouve dans un état de delabrement inquiétant.
Doute de la société civile avec une lutte sourde entre les pacifistes et les tenants de l'ordre pur et dur et la société militaire qui voit son matériel veillir et ne pas être remplacé. L'arrivée au pouvoir du Front populaire marque un tournant car contrairement aux idées reçues. En effet les menaces qui commencent à voir le jour en Europe face à la montée des nationalismes et le changement de la politique des gouvernements allemands et italiens font prendre conscience aux dirigeant français que la menace est sérieuse.Le Gouvernement du Front populaire après des erreurs entamme une politique de réarmement (Programme daladier de 14 Milliards) qui commencera à porter ses fruits en 1939 mais aurait du être achever vers 1942.
je vous donne si dessous un etat comparatif des matériels francais et allemands en 1939



Comme vous pouvez vous rendre compte le matériel et la qualite étaient au Rendez vous du coté français . La doctrine d emploi non!!
Les Chenillettes, les semi chenilles et les automitrailleuses françaises
Introduction
Les matériels utilisés par l'Armée Française sont fournis par divers constructeurs tels que Citroën , Latil,Laffly, Renault ,Panhard,Smua et Unic . Toutefois chaque constructeur aura sa branche bien spécifique comme Lorraine pour les chenillettes ou Laffly , Latil pour les camions et camionnettes tactiques ou enfin Panhard pour les automitrailleuses. Mais cela n'empecha pas les constructeurs de sous traiter des constructions de séries avec ses confrères
Entre 1920 et 1935 l'Armée Française a manoeuvré avec du matériel issu de la gamme Citron Kegresse . En effet l'ingénieur francais Adolphe Kegresse(1874 1942 ) avait déjà derriere lui une grande expérience de constructeur car avant la guerre de 14/18 il avait travaillé pour le Tsar Nicolas II et mis au point dés 1911 un système de propulsion à chenilles.La Russie aura donc des 1914 un parc de vehicules semi chenilles sans équivalent avec les autres bélligérants.Revenu en France après la Guerre il s'associe avec André Citroën (1878 1935 ) pour proposer à l'Armée non pas un sytème de propulsion à chenilles mais toute un gamme de matériel équipé du système de propulsion Kégresse. Grace au génie de la Communication de Citroën (Croisiere Noire et Jaune) ce système va équiper l'Armée francaise et de nombreuses armées de part le monde ( Pologne Danemark Chine etc ) Les USA vont même acheter le brevet qui sera perfectionner pour donner naissance aux séries de M2 et M3 de la 2°Guerre
Toutefois au milieu des années trente le parc devient obsolète et il faut chercher des nouvelles techniques. C'est de l'étranger qu'elles arrivent via la licence Tatra rachetée par Lorraine . Mais le grand gagnant de l'époque est le systeme de propulsion à roues mis au point par Latil qui parvient a proposer un gamme complète de matériel.
Les Fournisseurs de l'Armée Française en 1939 ( sources Vauvillier )

Les vehicules tactiques et semi chenillés
Latil. La marque Latil trouve son origine en 1989 lorsque les frêres Gorges et Lazare Latil de Marseille créent une entreprise pour construire des véhicules équipés d'une avant train révolutionnaire qu'ils avaient mis au point en 1897; En 1912 elle se transorme en CGEA( compagnie Générale d'entreprises Automobiles) pour devenir le 22/11/12928 la SA Automobiles Industriels LATIL avec un siège social à Suresnes (92) La CGEA deviendra dans les années 70 la CGE devenue VIVENDI.En 1955 la marque fusionnera avec Somua et Renault Poids Lourds pour donner naissance à Saviem . C'est une sutucture qui travaille comme au debut du siècle.
Somua (Société d'outillage mécanique et d'usinage d'artillerie). Cette société crée en 1914 est basée à St Ouen (93)Les productions de matériel à roues sont secondaires car la firme est orientée vers la fabrication de chars de combat
Unic . La maison a été créé en 1904 à Puteaux par Georges Richard. Elle fabrique autant de voitures que des camions dans la premiere partie du XX° Siècle.La Crise de 1929 va pousser la firme à abandonner la fabrication de voitures pour s'orienter vers la fabrication de Poids Lourds . Ekke est sur le marché en 1939 avec une serie de véhicules semi chenillés, héritiers de Citroën Kégresse. En 1955 elle est rachetée par SIMCA et elle va se fondre dans les Années 80 dans le
consortium IVECO
Laffly Cette marche propose une série de véhicules tout terrain fabuleux , mais comme sa structure industrielle est peu developpée elle doit sous traiter la fabrication avec
Hotckiss qui fabriquera les laffly 6X6
La Licorne (créée en 1901 par J Corre à Levallois ) /Saurer( firme suisse créée en 1908 qui importera aux USA des véhicule en s'associant aux freres Mack en 1911)qui fabriquera les laffly 4X4 . Certaines Locornes seront fabriquées par Citröen
Les Chenilettes

Si les Half track ont une origine francaise avec Kegresse les chenillettes ont tous un parenté anglaise avec le système Carden Loyd .Ce type de vehicules sera très à la mode dans les années trente avec la série des Bren carrier anglais Komsomlet russes L33 Italiens et Renault/Lorraine du Coté
francais. Les Allemands resteront à l'ecart préférant les sides car et les petites Automitrailleuses des séries SdKfz 221 et 222 .
En France le marche se partage entre Renault et Lorraine.Mais les francais font une distinction entre les chenillettes de ravitaillement non armées et les chenillettes armées qui deviennent des AMR. L'Etat major français refusera toujours d'armer ces chenilettes de ravitaillement; Nous avons pour l armée 2 fournisseurs :
Les chenillettes Lorraine ; La marque est issue de la Firme de Dietrich célébre fabriquant de Locomotive qui fabriquera en 1900 ses premieres automobiles conçues par Amédé Boulé Devenue en 1908 Lorraine Dietrich elle se transforme en 1920 en Lorraine .Cette firme est réputée pour ses voitures luxueuses et robustesElle fabrique le Modèel 1937 L et le Moèle VBCP (véhicule blinde de chasseurs portés ) . l'Usine Fouga est associée à ce programme
les chenillettes Renault. cette puissant firme construit la CRI (chenilette de Ravitaillement d'Infanterie )modèle 1931 R qui va dérivé sur le modèle amélioré UE . Les usines Fouga (Beziers dans l 'Herault) Berliet (Lyon) et AMX (Issy les Moulineaux 92 ) sont parties prenantes dans ce programme
Les Chenillettes de Type AMR
Les chenillettes du type AMR 33 et 35 ainsi que les YS d observation ne furent pas une reussite mais elles ont servies faute de mieux
Dernier volet de cette étude les automitrailleuses
ici nous sommes dans le domaine de Panhard et la reine de la camapgne de France est sans conteste la AMD 178
Conclusion
La déclaration de guerre de Septembre 1939 intervient alors que l industrie française continue sa mutation. Les matériels nouveaux et bonne qualite commencent à être produits. Toutefois la camapgne de France et l Armistice de Juin 1940 arrête tout net cette industrie; La débacle livre à l'Armée allemande des stocks énormes de matériels et des usines prêtes à tourner à leur profit ( cela sera surtout vrai pour les camions que nous verrons dans une 3° partie ).En attendant les allemands vont profiter de ce trésor de guerre inespéré .
Aprés avoir vue dans un premier volet les Chars voici dans ce deuxieme volet l'usage qui a été fait par les allemands du matériel de prise francais avec les semi chenilles les chenillettes et les Auto mitrailleuses
Les allemands et les Chenillettes
La Lorraine 37 L Lorraine 37 l(f)Schlepper

Cette chenillette construite a 385 exemplaire équipait l'armée francaise dans une version ravitaillement sans armement . Une version equipée d'un canon de 47 Ac était prévue mais elle ne fut pas construite .300 véhicules furent saisis par les allemands qui les utilisèrent a partir de 1942 sous diverses versions
Gefechtsfeld versorgungsfahrzeug Lorraine 37 (f) chenillette de ravitaillement
Grosser Funk und Beobachtungppanzer Lorraine (f) vehicule de commandement et de liaison (30 produits)
4.7cmPak 181(f)auf Gescgützwafgen(abregé auf Gw)Lorraine Montage du canon de 47 sa 37 Antichar francais .Peu d'engins fabriqués
Munitionstansportkraftwaggen auf Lorraine chenillete de ravaillement porte munitions
7.5cm Pak 40/04 auf Gescgützwafgen(abregé auf Gw)Lorraine Marder I (SdKfz 135 ) 170 exemplaires entre juillet et Aout 1942 (utilisation Europe)
10.5cmle FH18 auf Gescgützwafgen(abregé auf Gw)Lorraine 24 produits entre 1942 et 1943
12.2cm Kanone(r) auf Gescgützwafgen(abregé auf Gw)Lorraine(f) 1 prototype utilisant le canon russe
15 cm s.FH 13/1 auf Gescgützwafgen(abregé auf Gw)Lorraine entre 94 et 102 produits (utilisé en Tripolitaine et ensuite en Europe)
La Lorraine 38 L (f) SWP
Elle fut utilisée telle quelle par les allemands
La Chenillette Renault UE
Dérivé du modèle 1931 la chenillette Renault 1937 UE fut construite à plus de 5500 exemplaires pour l'armée française qui l'utilisait pour des missions de ravitaillement . A l fin des combats environ 3000 UE furent récupées par les Allemands qui les utilisèrent à "toutes les sauces".Elles furent réparées par canibalisation des UE endommagées et ensuite certaines furent transfromées sous la directions d'ingénieurs des usines MAN à Issy les Moulineaux
Elles furent transformées en tracteur d'artillerie, en lanceurs de fusées en chasseur de char.
UE 630(f)Schlepper
InfantrieUE 630(f) vehicule de base
Mannschaftstransportwagen Renault UE (f) transporteur de troupe (2 versions )
Kleiner Funk und Beobachtungppanzer auf Infanterie Schlepper UE(f)(40 construits )
FernmeldekabelKraftwagen Renault UE(f) Véhicule transmittions 24 convertis par Becker utilisés par la 21 Pz division
Sebstfahrlafette für 3.7cm Pak36 auf Renault UE (f) vehicule anti char (700 engins convertis)
Sebstfahrlafette für 3.7cm Pak36 28/32cm Wurfahmen auf Infanterie Schlepper UE(f) 40 lance roquettes convertis en 2 versions 280 et 320 mm
Panzerkampfwaggen Attrape auf UE (f) vehicule d 'entrainement ou leurre
Gepanzerte-MG- Träger Renault UE (f)
Schneeschleuder auf Renault UE (f) chasse neige 50 convertis en 1942
Munitionsschlepper Renault UE(f) transport de munitions
Schneesfräser auf Renautl UE(f) Tariere pour la neige
Sicherengsfahrzeug UE (f) Utilisé par la Luftwaffe comme véhicule de securite armé avec une MG 7.92 ou 13 mm
Certaines chenillettes furent utlisées comme tracteur de piste pour deplacer les bombes via des traineaux de bois
Les Automitrailleuses de Reconnaissance (AMR 33 et 35 ) etRenault YF
Ces chenillettes ont reçues un armement et sont donc devenues des AMR . Les allemands en recupérent un certain nombre
Panzersphähwagen VM701 (f) (AMR33)
Panzersphähwagen ZT 702 (f) (AMR35)
Certains engins recurent un armement modifié 2cmKwK 30 ou un canon KwK38L/55 et des amr 35 furent modifiéesen 8cm Granatwerferauf PSW AMR 35(f)
Renault YF furent utilises comme prévus à l'origine en véhicule observation infanterie
Les Allemands et les Semi chenillés
Les Allemands ont utilisés surtout 2 types d'engins semi chenillés capturés à savoir les Somua et les Unic Ils ont aussi utilisé quelque Laffly
Les semi chenilles SOMUA
Le SOMUA MCL305(f)

Zugkraftwagen Somua MCL 303(f)
8cm Schwerer Reihenwerfer auf SPW Somua S303(f) porte mortier de 81 mm 16 engins convertis
8cm Vielfachwerfer auf SPW Somua S303(f) lance roquettes de 80mm 6 engins convertis
Le SOMUA MCG307(f)
Zugkraftwagen Somua MCG 307(f)
Munitions-Zugkraftwagen Somua MCG307 (f) porte munition 48 convertis
7.5cmPak 40(Sf) auf m SPWS3307(f) Chasseur de char 72 convertis en 1942
8cm Leichter Reihenwerfer auf SPW Somua S307(f) porte mortier de 81 mm 36 convertis
En 1943 certains Somua MCG 307(f) furent convertis e, mSPW307(f) equivant du SdKfz 251/1 transport de troupes et en Pionner Panzerwagen m SPW 307(f) equivalent du Sdkfz 251 /7
Les semi chenilles UNIC
Ce sont les TU1 U305 etP 107 qui furent utilisés par les allemands
Zugkraftwagen Unic TU1 U305f
Leichter Artillrieschlepper tracteur d'artillerie leger
Bergefahrzeug Vehicule de dépannage
Fahrschulfahrzeug véhicule auto école (35° Panzer Régiment)
Zugkraftwagen P107 Unic 304(f)
Leichter Artillrieschlepper P107 U304(f) tracteur d'artillerie leger pour Pak 36 ,40 et 38 ainsi que pour des 10.5cm leFH 18
Mittlerer Munitionskraftwagen
Leichter Schützenpanzer
LeichterMannschaftstransportwagen
Bergefahrzeug
Le SPW U304(f) Funk
Sanität le SPWU304(f) equivalent du Sdkfz 251/8
Selbstfahrlafette U304(f)Flak38 partiellement blindé
Selbstfahrlafette le SPW U304(f) flak 38 72 conversions avec caisse blindée pour la Schnelle Brigade West
Granttwefer le SP U304(f)(8cm GrW) equivalent du SdKfz 251/2
Zugführerwagen le SPW U304(f) Pak 36 equivalent du Sdkfz 251/10
Zugkraftwagen Ci/380(f) P19
Gepanzerter Transportkraftwagenb P380(f)
Les Allemands et les Automitrailleuses
les Allemands ont immediatement réutiliser les automitrailleuses Panhard AMD 178 qui ont été capturés durant les combats et par la suite toutes cellles qui furent saisies Ils utilisèrent quelques vieilles automitrailleuses Laffly aMD 50AM comme Panzerspähwagen 201(f) et les Laffly AMD 80 AM comme Panzerspähwagen 202(f)
La Panzerspähwagen 203 f(AMD Panhard 165/175)

La Panzerspähwagen 204 f(AMD Panhard 178)

Cette automitrailleuse fut largement utilisée comme
PSW204(f)
elle fut aussi utilisée en draisine et en véhicule de commandement
L 'armement de la tourelle fut aussi changée en soit un 2cm KwK30 ou KwK38L/55 et parfois on trouva aussi un 5cm Kwk L/42

 

   


Copyright © 2003-2019 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4442936
Nb de visiteurs aujourd'hui:865
Nb de connectés:43