Allemagne Heer et l'Héritage Francais I° partie les Blindés

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 29/10/2006 à 11:10:38




 

La Whermacht et l'Héritage Francais
Partie I (Blindés)


Introduction

Lorsque l'armée allemande a gagné la campagne de France elle va se trouver confrontée au problème du matériel utilisé par l'armée française. Celui-ci se compose de chars d'assaut d'Avignon de camions de deux-roues que faire de tous les parcs de véhicules. L'armée allemande a donc fait un usage intensif du matériel français capturé au sein de sa propre armée. Elles a aussi fait profiter ses alliés à savoir l'Italie la Roumanie la Bulgarie la Hongrie et la Croatie . Les historiens ont d'ailleurs ajouté que sans le parc automobile capturé sur l'armée française jamais que l'armée allemande n'aurait eu les moyens d'envahir l'Union soviétique en juin 41

Dès la chute de la France Hitler a décidé d'augmenter la puissance de son armée en prévision d'une attaque sur l'Union soviétique. En juin 41 88 divisions d'infanterie 3 divisions d'infanterie motorisée et une 1 Pz Divsion étaient largement équipées avec du matériel français.. En effet la campagne de France a vu le rôle important joué par les véhicules à moteur dans la Blitzkierg.sans l'apport providentiel du parc auto de l'armée française jamais Hitler n'aurait pu envahir du moins dans un premier temps l'URSS car ses unités auraient manqué de matériel. À titre d'exemple La 18 ° PzD été équipé exclusivement de véhicules français jusqu'à la fin mai 1941 parmi ces véhicules ont peut citer le Citroën type 45. Le Peugeot 1T a été aussi vu alors que les unités de Panzer Jagers , les unites d'Artillerie ont utilisées les Half tracks Somua MCL et MCG ainsi que des Unic P107.mais comme dans tout héritage il faut prendre soin de celui-ci or les conditions d'utilisation sur le front de l'Est-ont entraîné une usure prématurée de tous les matériels motorisés qu'ils soient d'origine allemande française ou autre. Aussi pour pallier au manque de matériel les allemands ont exigé que les usines françaises tournent pour eux et ont transformé environ 200 chars en les véhicules tracteurs d'artillerie ou autre. Ainsi des chars Renault ou Hotchkiss détourellés ont été transformés en tracteur d'artilllerie (Mörsezugmittel ArtillerieSchelpper )
l'utilisation du matériel français ne se limite pas aux matériels terrestres . La Luftwaffe a utilisé les avions leur armement de bord , les moteurs et les bombes notamment la bombe a fragmentation de 50 Kgsde conditionnée en container de 4 (Ab 500 3 ) ainsi que la petite bombe à fragmentation de 1 kg dont elle exigea la poursuite de la fabrication Nous allons nous attacher à vous présenter le plus simplement possible les diffférents types de matériels francais réutilisés par les allemands. Cet inventaire (non pas la Prévert) sera divisé en section chars , section chenilettes, section camions avec dans la mesure du possible les unites qui ont utilisées ce type de matériel.Les matériels utilisés par le Regio Esercito Italien fera l objet d'un article ultérieur sur (http:www.maquetland.com)
A la fin de la Campagne de France les matériels francais furent reversés dans des parcs pour être selon les conditions de l 'Armistice soit réaffectés à des Unites de l'Armée d'Armistice soit livrés aux Allemands .

Ainsi la Werchmacht récupéra pour ne parler que des chars :

  • 500 FT17
  • 800 R35/39
  • 600 H 35/39
  • 50 FCM36
  • 160 B1 bis
  • 295 S35
  • 18 D1 et un nombre indeterminés de D2


Le FT17 ou Panzerkampfwaggen 17R18 730R(f)
Ce dinosaure prouva son utilité dans la gade de points sensibles nottament les aeroports ce qui fit qu'il fut largement utilisé par la Luftwaffe pour la garde des aérodromes .
100 FT17 furent affectés à divers commandements :

  • 30 FT 17 furent affectés au LuftgauKommando Belgien und Nordfrankreich
  • 45 FT 17 furent affectés au LuftgauKommando Westfrankreich
  • 100 FT 17 furent affectés au LuftgauKommando Holland
  • En 1942 les Forces de Sécurité des Waffen SS recurent 250 FT 17


Le R35ou PanzerKampfawagen 35R 731(f)

  • PanzerKampfawagen 35R 731(f)
  • Befehlspanzer35R(f) 26 construits
  • Munitionspanzer 35R 731(f)
  • Bergeschlepper 35R731(f)
  • Zugkraftwaggen 35R 731(f)
  • Selbstfahrlafette 4.7cmPak(t)auf PzKpfw35R(f) ohne turm 200 construits
  • 5.0cm Pak 38 auf PzKpfw35R(f) prototype
  • Flammenwerferpanzer 35 R(f)
  • Mörserzugmittel 35R(f) (Artillerie Schlepper)


Le D1 ouPanzerKampfawagen D1 732(f)
Ces chars ont été récupérés au nombre de 18 apres les combats du 9 juin qui virent 43 chars attaquer la 8 PZ Dv. .25 chars furent détruits maisi fait plus grave les allemands ont exécuté des prisonniers de guerre francais qui avaient la malchance d'être de couleur . nous ne savons pas l'utilisation que les allemands ont fait de ces chars
Le D2 ouPanzerKampfawagen D2 733(f)
Le nombre de chars opérationnels en mai 1940 était de 99 : Les allemands ont capturé ces chars mais nous ne savons pas l'utilisation qui en a été faite .

Le H 35 ou PanzerKampfawagen 35 H 734(f)
Les chars Hotchkiss furent utilisés en grand nombre par les unites de Cavalerie francaise durant la Campagne de France .Environ 800 furent capturés par les Allemands . Ils servirent de bases à de nombreuse modifications . Ils servirent sur tous les fronts et dans tous les genres de mission; Toutefois 2 conversions retiennent notre attention Les conversions des chassis en automoteurs 7.5cm Pak40 Auf PzKpfw38H(f)Marder I SdKfz 135 construits a 24 unites sur chassis H39 et le 10.5cmle FH18/4auf Gesschütwagen 38H(f) converti à 48 exemplaires . Ces engins servirent au sein du 8° Pz Abt en france en 1944.

Versions allemandes du H 35 ou PanzerKampfawagen 35 H 734(f)

  • Panzerkampfwagen 35H734(f)
  • Munitionsschlepper 35h 734 (f)
  • 7.5cm PaK40aufPzKpfw35H(f)Marder I SdKfz135
  • Slf für 28/32cm WUrfrahmen auf pzKpfw 35 H (f)
  • Artillerie panzerbeobachtungswagen auf 35H734(f)


Versions allemandes du H39 ouPanzerKampfawagen 38H 735(f)

  • PanzerKampfawagen 38H 735(f)
  • 7.5cm Pak40 Auf PzKpfw38H(f)Marder I SdKfz 135 convertis 24
  • Munitionsschlepper 35h 735 (f)
  • Grofer Funk&Befehlspanzer 38H735(f) 24 construits
  • Artillerie panzerbeobachtungswagen auf 35H735(f)
  • 10.5cmle FH18/4auf Gesschütwagen 38H(f) convertis 48
  • Slf für 28/32cm WUrfrahmen auf pzKpfw 38 H (f)
  • Mörserzugmittel 38H(f)(Artillerie Schelpper)


Le R40 ouPanzerKampfawagen 409R 736(f)
Le R40 solution intermédiaire pour pallier aux défauts des R35/39.fut affecté à la 10 Brigade Blindée Polonaise à hauteur de 2 battalions et ensuite il equipa 2 Bataillons de Chars francais 25 °et 48° BCC La porduction de ce char devait etre de 120 engins. Les Allemands recupérent quelques engins mais nous ne savons pas acutellemnt l'utilisation qui en a été faite

LeFCM 36ou Panzerkampfwagen FCM 737 (f)
Le Char FCM 36 était le seul char à moteur Diesel (Berliet ) de l'Armée Francaise en 1940 . les principales conversions eurent lieu en 1943 lorsque des chassis furent convertis en 7.5cm Pak 40auf PzKpfw FCM(f) Marder I SddKfz 135 et en 10.5cm le FH 16 auf Geschützwagen FCM(f) . Mais la conversion se heurta de gros problème ce qui fit que peu d'exemplaires furent transformés

Versions allemandes du FCM 36ou Panzerkampfwagen FCM 737 (f)

  • Panzerkampfwagen FCM 737 (f) ce char a été uilisé comme char de combat toujours avec la modification du tourelleau.
  • 7.5cm Pak 40auf PzKpfw FCM(f) Marder I SddKfz 135 a hauteur de 12 exemplaires.
  • 10.5cm le FH 16 auf Geschützwagen FCM(f) qui fut transformé à hauteur de 10 exemplaires.


Le Somua S35 ou PanzerKampfawagen 35S 739(f)
Malgrè les limitations imposées par la tourelle monoplace du S35 ce char a tout de suite été "adopté" par les Allemands car il a été pour eux le meilleur char de la Campagne de France . En effet son blindage sa vitesse et son armement ont font un adversaire dangereux. Entre 1941 et 1945 il a servi un peu partout sous les couleurs allemandes mais surtout dans la luttes contre les partisans en Europe centrale (Balkans) . Les seules modifications apportées par les allemands sur le char ont ete le tourelleau et l antenne de 2 m comme sur le B1 Bis

Versions allemandes du Somua S35 ou PanzerKampfawagen 35S 739(f)

  • PanzerKampfawagen 35S 739(f) 300 furent utilisés comme char de combat.
  • Fahrschulpanzer 35S 739(f).
  • Mörserzugmittel 35S(f) (Artillerie Schlepper).
  • Befehlspanzer35S(f).
  • Munitionsschlepper 35S(f).
  • Pak40auf Somua 35S(f).


Le Renault B1bis ou Panzerkampfwaggen B2 740 (f)
Les Allemands ont toujours éprouvé une admiration pour cet engin . Pour preuve aucun engin ne fut céde aux alliés hormis 2 engins au Regio Esercito. Sur les 160 chars saisis ils y eut diverses versions

Versions allemandes du Renault B1bis ou Panzerkampfwaggen B2 740 (f)

  • La version char de combat classique en modifiant le tourelleau pour le mettre à la sauce allemande plus antenne radio de 2 m
  • La version auto école en détourellant le char (Schullfahrzeugpanzer ).
  • La version Canon automoteur en devenant pour 18 d'entre eux en 1942 des 10.5cm LeFH 18/3e auf Geschützwagen B2(F)
  • La version Lance Flamme .60 furent convertis en Flammenwerferpanzer Renault B2(f) La tourelle avec le canon de 47 mm reste en place mais le canon coaxial de 75 mm est enlevé et remplacé par un système lance flamme. Le systeme permet 200 jets de3 secondes de napalm. Ce chars fut utilisé par les allemands assez fréquemment surtout en premiere ligne en URSS . Ainsi en 1941 le Pz Abt 102 formé des Pz Rg 201 et 202 fut employé pour réduire les ouvrages fortifés russes en utilisant les B2 (f)Flam couverts par des B2 (f) :De même le Pz Abt 223 de la 22 Pzd fut engagé à Sébastopol avec ses B2 (f) ; Il était formé 1 unite de commandement (Stabkompanie) ,2 Companie de Pz III et d'une compagnie de 5 B2(f) et 12 B2 Flam .


Les autres unites équipées de B2(f) furent les Pz Abt 213 stationnés dans les Iles Anglo Normandes,Le Pz Abt 224 équipés de B2 Flam qui combatit à Arnhem et Osterbeek en 1944 , lors de l 'opération Market Garden , le Pz Rgt 100 stationné en France et le SSPz Abt 7 de la division Prinz Eugen aec 17 B2(f)
En Février 1945 la Werhmacht avait toujours 40 B2 Flam qui recurent pour certains une application de Zimmerit sur la tourelle Pour les autres utilisations des B2 nous allons en parler plus loin avec le chapitre des H 35 et R 35 et Somua.

LeFCM 2C ou Panzerkampfwaggen 3C 741 (f)
Ces Monstres antideluviens furent evalués en Octobre 1940 et surement démolis en 1942.Des rumeurs circulent qu'un exemplaire serait en Russie actuellement car il aurait été vu sur un train en partance vers l 'Est en 1947. Tout n'est peut etre pas perdu de voir réapparaitre ce char d'autant que les boggies de transports l'attendent en France à Saumur .

Le 194 GPF ou 19.4cm Kanone 4585(f) auf selbstfahrrlafette
Ce canon de 194 mm GPF (L/33.5) (Grande Puissance FILLIOUX) a été construit à la fin de la 1° Guerre mondiale et il était à cette époque très en avance Il se déplaceà une vitessede 8 à10 km/hgracez à son moteur Panhard SUK4 M2 de120 CV En ordre de route son poids était de 29600 kg .Son canon de 194 mm pouvait tirer 2 obus par minutes à 22.5 kms Le projectile pesait: 44.9 kg
un véhicule d'accompagnement suivait avec 60 coups En 1940 il restait seulement 50 pieces Les pièces capturéespar les allemands servirent sous le croix allemande comme 19.4cm Kanone 485 (f) auf Selbstfahrlafette. Nous savons que 3 pieces servirent en URSS avec le 84° Heer Artillerie Regiment 84 en 1942 avec le GA Nord).

L'Utilisation des Beuten Panzer par les Allemands

Ce rappel historique n'a pas pour but de développer de façon exhaustive l'emploi fait par les Allemands des Beuten Panzer. Je vais toutefois vous donner un bref résumé pour vous permettre de vous faire une idée plus précise et pour vous inciter si vous le voulez pas aller plus loin et à vous pencher sur des textes plus précis et détaillés.
Avant de commencer ce résumé il faut vous dire que le char le plus utilisé au combat par les Allemands a été le S. 35. Malgré les défauts inhérents à sa tourelle monoplace les Allemands avaient tout de suite décelés les qualités de ce char notamment son canon de 47 mm SA 35 L.34 qui était meilleur que le 3.7cm KwK L. 46,équipant le Pz III. Ces engins ont été modifiés comme d'habitude en adoptant un tourelleau "made in Germany" et des équipements radio (Fug 5 radio) .Les chars de commandement sur S35 ont subi quant à eux une transformation un peu plus importante avec la disparition complete du système d'armes de la tourelle pour laisser plus de place à l'intérieur de celle-ci et son remplacement par un canon factice
Une antenne cadre était disposée sur le glacis arrière. Les unités qui combattaient avec des S 35 intégraient aussi des Hotchkiss H 39

Utilisation en France
Dès la fin de 1940 des Panzer Regiments furent créés en France avec les 201 202 et 301 Pzr Rgts qui sont formés de 2 Abitelung à 3 compagnies
Rapidement le 301° devient le2° Abtl du 202° Pz Rgt et il fut envoyé en Finlande.
En janvier 1941 nous assistons à la troisième vague de création de Panzer Division qui seront équipées de matériels français capturés. En plus de ces matériels français elles reçurent de matériels Tchèques et Allemands. Après entrainement et repos elles furent renvoyées sur le front de l'Est ,mais en laissant le matériel francais pour être rééquipées en du matériel allemand.
Le 201° Pz fut affecté à la 23°Panzer division en décembre 41 le 202° voit son 1° Abtl m'envoyé en Yougoslavie alors que le 2° est affecté à la 26e panzer Le 203°combat en URSS dans le Corps d'Armée Nord mais comme unité indépendante jusqu'à décembre 41.Le 204° Pz Rgt fut affecté à la 22e Pz Div. À ces unités il faut ajouter les unités administratives Z.bV(Zur Besonderen Verwendung unite a usage spécial ). au nombre de 12 compagnies.
Les affectations sont les suivantes le Pz Abtl 211 fut envoyé en Crête avec quelques chars allemands le 214° en Norvège et 217° à Jersey avec ses chars B2(f). Les combats sur le front de l'Est sont durs et les pertes en hommes matériels sont énormes. Les unités ayant combattu en URSS en Hiver 1941/42 sont renvoyées sont renvoyées en France au debut du printemps pour se rééquiper s'entraîner et se mettre au vert. Les unités arrivant dans l'hexagone récupèrent du matériel français Somua et Hotchkisst surtout. Nous trouverons donc en France les Régiments suivants 1.2.7.11.25 et.36. Toutefois quelques unités créées en France furent envoyées sur le front russe avec du matériel francais comme la Pz Kompanie 223 qui combat au printemps 1942 en Crimée à Sébastopol.Toutefois lors de la derniere vaque de création des Panzer division il fut décidé que les unités équipées de blindés français resteraient dans l'hexagone. Ces unités devront combattre au profit de l OB Weste. Ainsi est créée à l'automne 1942 la 100° Pz Brigade qui est rapidement rebaptisée Pz Regiment100.
En novembre 1943 il a été crée Le Pz Abtl 205 spécialisé dans le combat anti char .Il combattra d 'ailleurs en Normandie aux cotés du Pz Abtl 206 . Il sera détruit à Cherbourg en fin juillet 1944iOss2. D'autre unités d'entraînement seront constituées comme le Pz Erzart 100 en décembre 1941 qui servira de vivier pour les équipages de char.
Toutefois ce panzer erzazt 100 combat en Normandie au sein de la 92e ID avec des S35 .Il a aussi le groupe Paris qui fut detruit lors des combats dans la capitale en Aout 1944
La 21e panzer division recréée en France en juillet1943 a combattu à Normandie avec ses chars français ; Elle possède le 1/06/1944 40 S35 au sein du Pz Rgt 22 par contre lLe tableau des matériesl de cette unité au 1er septembre 1944 ne donne plus aucun char français au sein de cette unité. Certes ces char ont subi une sérieuse attrition lors des combats mais il est fort probable que les survivants ont été reversés d'autres unites.

Utilisation des chars en Europe du Nord
Mis à par leur utilisation en URSS et en France, nous savons peu de choses de leur utilisation en Europe Nous ne pouvons que nous fonder sur des temoignages oraux et parfois des photos . IL existe une photo montrant un S35en Norvège en 1943 au sein de la SS Bebergsdivision Nord et des textes indiquent que le Panzer- Jäger Abt 657 créé aux Pays Bas utlisait au moins 2 S S35.

Utilisation en Europe Centrale
Les allemands ont utilisés sur les théatres d 'opérations secondaires des engins de prises pour plusieurs raisons. Les combats dans ces regions ne les opposaient qu'à des troupes de peu de valeur ou à des partisans peu armés . Aussi nul n'est besoin d'utiliser des troupes avec des armes sophistiquées donc chères
Les véhicules de prises étaient la solution idéale. mais les chars francais avaient aussi un autre atout. C'etaient des engins de petit voire moyen gabarit avec un armement assez puissant pour les taches auquels on les a assigné . Leur petite taille était idéale pour des théatres comme les Balkans où la lutte contres les Partisans de Tito faisait rage .
La Yougoslovie en avril 1941 a été conquise en 11 jours par les Allemands. Des 6 panzer Divisions qui ont participé à l'operation Marita aucunes ne restent sur place car elles sont dirigées vers l URSS . Il ne reste plus dans le pays que peu de chars( FT17)servis par des troupes allemandes de 2° choix ,des troupes fidèles aux allemands comme les Croates les Bosniaques et les Slovenes , plus les alliés Italiens qui formernt le gros des troupes d'occupation avec plus de 250 chars légers de type CV 33.
Les allemands se rendent vite compte que mêle si la topographie de la Yougoslavie ne se prete pas aux grand mouvements des troupes blindées; , ceux ci sont toutefois tres utiles pour l'escorte des convois et l'appui feu lors des opérations meneés pour combattrent les partisans.
Dés l'été 1941 l' OKW envoye le I° Abt du 102 Pz Rgt avec 60 chars francais . il est déployé en Serbie avec la 312 ° ID . mais son rôle ne se limite pas à l'appui exclusif de cette unite . il doit aussi servir de bras armé des commandants des unités suivantes 113 704.714.717 et 718 ID.Il es composé de 3 compagnies de combat fortes de 3 peletons + un peloton d'etat majors (fort de 2 S35)Les pelotons sont forts de 1 S35 de commandement et 4 H39.
Cette unité participe à diverses opérations de contre guerilla entre Janvier et mars 1943 avec le 22°Corps Alpin . Il est ensuite transféré en Hongrie en Mars1944 pour revenir en Yougoslavie en Mai 1944 époque où il est mis à disposition du Armeeoberkommado 12 drigé par le Generalfeldmarshall W List. Les italiens de leur coté face au durcissement de la résistance des partisons sont obligés de faire monter en ligne des matériaux modernes comme les AB41 les Autoprotteto et M13/40 qui doivent épauler les antiquités qui semblent sorties des musées comme les Automitrailleuses Lancia 1ZMet L5.
Après l'Armistice conclu entre les Italiens et les Alliés les Allemands par une série de coups de main adacieux s'emparent des points clefs de la résistance tenus par les Italiens et s'emparent par là même de leur matériel. Ce changement brutal va entrainer par contrecoup une modification dans l 'organisation des troupes allemandes combattants dans les Balkans. en effet les Allemands remplacent debut 1944 le matériel d'origine Francaise par du matériel d'origine italienne. Ainsi les 14 .15 .16 Polizie Panzer Kompanie recoivent des chars italiens Le Panzer Abt de la 373(kroat) ID est équipé avec des K6/40 et 2 Autoprotetto.
Le 202 Pz Abt replace ces chars par des M15/42 . Mais le matériel italein est rapidement hors service suite aux mauvaises conditions climatiques (froid).
Par contre les unites SS conservent leurs matériels francais Les SS Pz Dv Prinz eugen ; la Hanschar et Skonderberg sont toujour équipés de leurs chars H35/39 et R35 pour leurs Aufklärung Abt.

 



Durant les combats autour de Belgrade en Ocotbre 1944 les Stug qui attaquent la 36° division de partisans équipée de T34/85 à Obrenevac sont appuyés par des H39 qui couvrent la retraite malgré les attaques de Sturmovik.
Les chars furent aussi utilisés dans les trains blindés qui circulaient sur le reseau pour faire la chasse aux partisans Ainsi les Panzer Züge 26 27 et 28 furent équipes avec 3 S35 ; Le système SSk Köln permettait aux engins de quitter le train rapidement
Le Panzer Züge 25 remplaça ses chars francais par des 38 T en 1943.
Je terminerais ce chapitre sur les blindés francais utilisés dans les Balkans par un blindé unique un S35 avec un canon de 6 pder anglais . Cette amre avait été montée par les partisans de Tito suite à la capure de celui ci; La silouhette de ce char devait etre unique car lebouclier du char avait été retravaillé pour installer le système d arme .

Utilisation des chars par les Alliés de l Axe
les Allemands ont aussi reversés des chars capturés sur les français après l'armistice de juin 1940 à leurs alliés Pour les S35 la Hongrie en reçoit 2 la Bulgarie 6 et les Italiens 32. L'armée italienne voulait 50 engins le Regio Esercito avait d'ailleurs créé une unité mixte de char francais qui devait être envoyée en Afrique du Nord cette unité devait être équipée de Renault 35 et deS 35 mais comme les livraisons n'eurent jamais lu l'unité fut dissoute avant d'avoir combattue.
Au total l'armée italienne a reçu 124 Renault ,32 S 35 ,2 B1 sans tourelle plus quelques F. T. 17 ceux ci servirent de cible sur les champs de tir.
Au total trois bataillons de chars furent équipés.
C I/131° et CII /131° équipés de R35 (M/R35 dans la denomination Italienne ) Cette unité fut détruite lors du débarquement allié en Sicile un juillet 43.
CC deux compagnies de S35 en Sardaigne. Ces chars furent récupérés par les francais après l 'armistice.

Bibliographie
Serie des Tracks story Pascal Danjou editions du Barbotin
Les Engins francais de Pierre Touzin éditions EPA
L'arme blindée Francaise Tome 1 St Martin éditions Economica
Militaria HS de Y Buffetau éditions Histoire et Collections

Internet pour les photos et description
Sites francais
http;//www.chars-francais.net
http://www.maquette.garden.free.fr
http;//www.maquetland.com

   


Copyright © 2003-2017 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3488296
Nb de visiteurs aujourd'hui:922
Nb de connectés:31