Royaume Uni Aviation Gloster Gladiator

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 30/03/2022 à 09:20:10



Le Gloster Gladiator
 
 
 
Il est des avions qui lorsqu’ils arrivent en unités ont déjà obsolètes et le Gloster Gladiator en fait partie
Les années d’après guerre voit les démocraties qui ont gagné n 1918 vouloir bannir la guerre Plus jamais cela !!!! Aussi au début des années 30 voit le jour la Conférence du désarmement
Cette conférence dont l intitulé exact est Conférence pour la réduction et la limitation des armements commence ses travaux en 1932 sous l’égide de la SDN
avec la collaboration des USA et de l URSS qui ne font pas partie de la SDN
elle se déroule à Genève entre 1932 et 1934 en session publique et puis plus discrètement jusqu'à mai 1937. Elle a été présidée par Arthur Henderson ; Mais les négociations sont interrompues lorsque Hitler et l'Allemagne se retire de la table de la conférence, et également de la SDN en Octobre 1933 L'Allemagne se lança alors dans une politique de réarmement intensive. Le pacifisme était mort.
Les britannique voit les nuages se profiler à l’horizon avec une menace de guerre
Guidé par cette considération et basé sur le fait que depuis 1920 la défense britannique est basée sur la défense des iles Britanniques donc la RAF doit être équipée d’un intercepteurs de chasse quine possède pas une grande autonomie
En 1930, des opinions étaient déjà exprimées selon lesquelles l'ancienne formule d'un chasseur avec un armement de 2 mitrailleuses volant à des vitesses de 240 à 320 km / h devait être immédiatement remplacé
Aussi le ministère émet la spécification F.7 / 30 qui prévoit une rupture nette avec la fin de chasseur monoplace armé de deux mitrailleuses sont des armes redoutables.
Les nouvelles exigences comprenaient une vitesse maximale de 400 km / h, un armement d'au moins quatre mitrailleuses tirant vers l'avant (on supposait qu'elles seraient toutes synchronisées pour tirer à travers l'hélice) et une telle facilité de contrôle qui permettait au chasseur d'opérer de jour et de nuit
 En 1932, alors que presque tous les constructeurs britanniques travaillent donc sur des projets incorporant ces nouvelles exigences, mais la dépression économique étant présente les crédits alloués à ces recherches sont distribués avec parcimonie
Le vainqueur du concours pourra décrocher une grosse commande.
Au début des années 1930, la RAF étaient équipées de chasseurs Bristol Bulldog, Hawker Fury et Demon.
Bulldog Fury
Demon Gauntlet


 Déjà on travaille en 1935 1936 sur le prototype SS19 chez Gloster Aircraft Company, afin de finaliser le Gauntlet, destiné à remplacer le chasseur Bulldog
Mais les travaux sur le Gauntlet ont empêché Gloster de travailleur sur la fiche programme initiale F.7 / 30, alors que d'autres sociétés comme Hawker, Bristol, De Havilland et Westland vont travailler et expérimenté des innovations techniques ,Mais deux obstacles se dressent sur leur chemin.
 La première é prévue par la fiche F.7 / 30 était l’utilisation du moteur Rolls-Royce Goshawk mais ce moteur n'était pas adapté aux chasseurs en raison du poids et de la vulnérabilité du système de refroidissement, ce qui a entraîné l'échec de nombreux projets.
L’autre obstacle était l'exigence de placer des culasses de mitrailleuses à la portée du pilote.
Cette fiche a donc donné vie à une extraordinaire variété de conceptions d'avions.
Avec le Westland Gull Westland F.7/30 avec un pilote devant le moteur, Le monoplan Supermarine,et le Hawker PV3 plus traditionnel

Westland Gull Westland F.7/30 Hawker PV3


De plus, l'apparition, pour l instant sur papier des chasseurs monoplan Spitfire et Hurricane, menaçait la fiche programme F.7 / 30.
Mais les constructeurs on pensé avoir une opportunité de placer des biplans avant l'arrivée des monoplans,et aussi Gloster s'est rendu compte que le développement d’un avion issu du Gauntlet pouvait répondre à la spécification F.7 / 30 et qu'un bon contrat de série pouvait être obtenu.

Prototype de gladiator
Aussi le projet fut étudié grâce à des études théoriques à Brockworth. 
Il a été démontré que la formule aile Hawker avec un moteur en étoile (radial ) Bristol Mercury ME30 de 700 chevaux entraîne une augmentation notable des données de vol par rapport au Gauntlet.
Avec un train d'atterrissage redessiné, avec amortisseurs à ressort pour les roues principales, un armement de deux mitrailleuses Vickers Mk.III et des volets d'atterrissage sur les ailes inférieure et supérieure, vont propulser l’avion à une vitesse maximale de 400 km / h à 4267 m avec une vitesse d'atterrissage de 77 km / h.
Gloster a commencé à assembler le prototype SS37 en 1934 et celui ci est terminé en septembre, avec son premier vol effectué par P.E.J.Seyer.
L’avion est motorisé avec un moteur Mercury VIS de 645 chevaux et armé de deux mitrailleuses Vickers et de deux Lewis Le prototype a atteint une vitesse de 389 km / h à une altitude de 3 500 m.
Ne croyant pas à l'obtention de données aussi élevées avec un moteur radial,le Ministère de l’ Air a financé de longs essais d'évaluation et, le 04/03/35, a transféré le prototype à la RAF, en lui attribuant le numéro K5200.
En juin, des schémas et des plans ont été préparés pour l'utilisation du moteur Mercury IX de 840 chevaux, de mitrailleuses Vickers Mk.V et les disques de roue sont améliorés. À partir de ce moment, les choses vont aller tres vite sous la poussée des événements, car la RAF,a un besoin urgent de matériels  En deux semaines, la spécification de série F.14 / 35 a été développée et acceptée, un contrat a été signé pour la construction de 23 avions Gloster, qui le 1er juin, est officiellement baptisé Gladiator.
 

Au fil des mois, la justesse des idées de Gloster est devenue évidente. En Europe, les tensions se réveillent avec les agissements des dictateurs et tensions qui n ‘augurent rien de bon
Mussolini a frappé l'Abyssinie et Hitler ne cache plus ses intentions militaires
Aussi l annonce de l arrivée de ce nouvel avion a de quoi rassurer,Après de nombreux essais sur le prototype K5200 (essais qui voit entre autre l'apparition d'une lampe de poche mobile au-dessus du pilote, la production commence à Hacklecote.
Depuis que le lot entier a été lancé en production par la société leader en même temps, la commande entière a été exécutée rapidement et en une fois.
Le premier avion du lot (K6129) a été accepté dans la RAF le 16 février, et le dernier (K6151) le 03/04/37.
Rapidement le deuxième lot de 180 chasseurs , commandé en septembre 1935, selon les termes des contrats en série, seront livrés et accepté avant la fin de 1937.
Les premiers Gladiator sont livré au 72th squadron à Tangemer dans le Sussex,
Aussi le 22 février 1937, le capitaine E.M. Donaldson (qui sera plus plus tard Commodore de l'Air Force) et quatre autres pilotes avec les avions portant les numéros K6130-K6134 s’envolent de Brockworth vers leur nouvelle base à Church Fenton.
Cette formation va voler sur Gladiator jusqu'en avril 1939 soit plus longtemps que toutes les autres unités de combat basées dans la métropole.


Après avoir été livre au 72th Squadron la plupart des avions restants du premier lot de production seront perçus par le 3dr squadron basé à Kenley, qui troque ainsi ses Bulldog le 2 avril.
Les avions sont armés avec des Lewis car les mitrailleuses Vickers Mk.V vont principalement équiper des bombardiers Aussi les avions sont équipés de mitrailleuses Lewis sous l'aile inférieure
Mais il faut savoir que les services techniques étaient confrontés à des problèmes tels que les mitrailleuses Vickers étaient rarement utilisées. Avec l'arrivée des mitrailleuses Browning (sous licence Colt), les Vickers Mk.V, Vickers K et Lewis n'ont été montées qu’en cas de nécessité absolue.
Après les les premières livraisons de Gladiator avec des mitrailleuses Browning, la dotation se poursuit avec le 54 Squadron Hornchurch, le 27 avril bientôt suivi par le 74 th basé également de Hornchurch. Avec l arrivée des Gladiator les Gauntlet seront reversés à d’autres unités.


La prochaine unité à recevoir le nouveau chasseur fut le 80th squadron d’Henlow, qui les réceptionne en mai 1937, alors que cette unité est relocalisée au Moyen-Orient au cours de l'année, Ensuite vont suivre les 65th (à Hornchurch, 1er juin), 73th 87th (à Debden, 8 juin) et le 56 th squadron à North Welde, 12 juillet.


Mais l arrivée du Gladiator dans la RAF a rencontré des difficultés inattendues. Bien que les pilotes se soient généralement bine adaptés,la formation n'a pas été sans incident.
 Le nombre d'incidents quoique pour la plupart insignifiant était si important qu'ils ont commandé à la hâte un petit lot de 28 avions (L8005-L8032) pour compenser les pertes,
 Ces avion se trouvaient encore dans un entrepôt en 1939, date à laquelle ils ont été expédiés par voie maritime au Moyen-Orient. Les principaux problèmes de pilotage étaient associés à une charge accrue sur l'aile et au manque d'expérience d'atterrissage avec des volets d'une grande surface.
En effet le nouveau biplan décélère plus fortement, avec une tendance accrue à basculer vers l'aile (par conséquent, les consoles d'ailes endommagées étaient un fléau constant) .
En fin de compte, le Gladiator va largement servir les futurs pilotes en raison de l'éclairage intérieur du cockpit et des volets d'atterrissage.
Cela va être bien utile lors du passage sur Hurricane et Spitfire; le nombre d'accidents de vol dans les divisions de chasseurs monoplans qui ont reçu des pilotes ex Gladiator
en effet le nombre d’accident était inférieur au nombre de ceux qui s’étaient formés sur Gauntlet.
En septembre 1938, les unités dotées de Gladiator avaient atteint le statut opérationnel, de sorte que le gouvernement britannique invita un groupe d'officiers supérieurs de la Luftwaffe afin qu’ils puissent en inspecter deux. Ainsi , les généraux Milch, Stumpf et Udet ont été invités le 23 octobre à inspecter les 54e et 65e Squadrons d’ Hornchurch qui devaient défendre Londres,


L'année 1938 voit un changement dans les affectations des Chasseurs. Comme le Hurricane ne pouvait rééquiper les unités en nombre suffisants il fut décidé que pour chaque squadron il y aurait un mix entre les Gladiator et les Hurricane ou Spitfire.
Ainsi les 3th et 56 th squadron qui ont troqués leur Gladiator par Hurricane au début de l'année 1939 Ces avions ont été transférés aux 25th et 85th Squadrons


De plus, réalisant qu'avec le déclenchement de la guerre en Europe, les communications britanniques à l'étranger seraient extrêmement vulnérables, la RAF a commencé à déployer des divisions de gladiateurs au Moyen-Orient pour protéger le canal de Suez. Choix judicieux.

Il faut savoir que à la signature des accords de Munich (très critiqués) par Neville Chamberlain La RAF était équipée en majorité de chasseurs biplans
Voici la composition des unités de 1ère ligne entièrement équipées et opérationnelles:
2 Squadrons d’Hurricane
5 Squadrons de Gladiateur
8 Squadrons de Gauntlet
3 Squadrons de Fury I / II
3 Squadonrs de Demon
La composition des parties de la 2e ligne (auxiliaire)
2 Squadrons d Hurricane entièrement formées mais non opérationnelles
1 Squadron des Gladiator en cours de rééquipement
1 Squadron de Gauntlet - partiellement formée et opérationnelle
4 Squadron de Demon - partiellement constituées et opérationnelles
Réalisant que la défense de la Grande-Bretagne ne pouvait être fiable avec au moins 52 squarons de chasse, les planificateurs militaires vont s’atteler à memer à bien cette tâche d'expansion de l'armée de l'air,
Mais le travail était tellement important que lorsque la guerre a finalement éclaté, le Gladiator était encore en première ligne.
Gladiator at War
Au début de la guerre en septembre 1939, la défense aérienne britannique est basée sur des Squadrons de Hurricane et Spitfire, ainsi que dans une moindre mesure de Blenheim et Gladiator. Les Squadrons sur Spitfire sont considérés comme quelque chose comme un "corps d'élite" et sont soigneusement préservés en cas d’une éventuelle attaque décisive de l'ennemi le long de la côte. Dans le même temps, les «plans d'opportunité» britanniques prévoyaient des forces de chasse pour couvrir et soutenir l'envoi du BEF ou corps expéditionnaire en France. Pour ce faire, dans l'agitation qui a accompagné le départ du BEF pendant les premières semaines de la guerre, les deux Squadrons d’Hurricane ont été réaffectés.
Il est vite devenu évident que selon ses obligations contractuelles, la RAF étaient trop faiblement présente en France. En conséquence, en novembre, les 607e et 615e Squadrons sont envoyées de Croydon à Merville pour rejoindre le groupe d'aviation du nord du BEF .Le 607e était basé à Usworth jusqu'au 8 octobre, puis a été transférée à Aklington


Le17 octobre, une groupe de trois Gladiator sous le commandement du capitaine Sample a abattu un hydravion Do 18 au-dessus de la mer du Nord, équipage secouru et capturé.
Plusieurs semaines se sont écoulées sans grande excitation, car les rigueurs de l'hiver ont empêché une grande activité des deux côtés du Channel.
Suite à ces conditions météo déplorable de nombreux accidents de vol ont été enregistrés
Le rééquipement avec des Hurricane correspond aussi avec le déclenchement de l'offensive allemande à l Ouest Immédiatement, tous les pilotes du BEF sont été impliqués dans cette bataille meurtrière.
Toute la semaine après le 10 mai les Gladiator furent constamment en action. Le 607e squadron perd son commandant, et 7 pilotes
Mais les renforts arrivent et le 18 mai, environ 18 Gladiator et 12 Hurricane sont restés prêts au combat e jour-là, après une longue bataille sur Arras avec Bf 109 et Bf 110 le dernier Gladiator survivant est détruit au sol à Vitry en Artois par une attaque d'un groupe de bombardiers ennemis. De nombreux chasseurs ont été détruits ainsi que des entrepôts. Privées de carburant et de munitions, les Squadrons reçoivent l'ordre de brûler le matériel et d’aller vers la la côte pour évacuer vers l'Angleterre. 
Le journal de bataille du 615e n'a pas survécu, mais les archives du 607e mentionnent que depuis le 10 mai, 72 avions ennemis ont été détruits par les deux unités. Étant donné que Hurricane a effectué relativement peu de sorties, il convient de considérer que la plupart des cibles ont été abattues par des Gladiator.


Sur la cinquantaine de biplans qui ont volé en France d'octobre 1939 à mai 1940, seule une poignée a survécu. Des pilotes fatigués mais endurcis au combat ont été retirés des batailles pour se reposer et se recycler à Hurricane et Spitfire.
Campagne de Norvège
Il est important de noter que durant cette campagne Les britanniques ont continué d’utiliser des biplans obsolètes, ce qui s'est traduit par un manque de réussite de la RAF durant la drôle de Guerre
1940.
Lorsque Hitler a décidé d’envahir la Norvège par le Sud le 08/08/40, les forces britanniques se préparaient déjà à agir au Nord. Retiré du théâtre d’action des iles britanniques le 263 th Squadron a été dépassé de Filton vers le Nord en Finlande où il a pu s’entraîne aux dures conditions du climat Nordique
Par la suite des éléments furent dirigé vers la Norvège. 18 pilotes étaient à bord de L’ HMS Glorious, qui a quitté le 22 avril de Scapa Flow vers la côte de la Norvège ont décollé du porte avion alors qu’il naviguait à 240 km des terres pour atterrir sur le lac gelé de Leskogog, dans le centre de la Norvège.


Cette expédition était mal préparée et bien que les pilotes soient bien préparés pour rencontrer la Luftwaffe, leurs avions n'étaient pas prêts et le lac gelé commencait à fondre.
 Cependant, cette force était chargée de couvrir les forces terrestres britanniques et norvégiennes opérant dans le centre de la Norvège. Et il a agi de remarquables façons compte tenu des conditions terribles et de l'absence presque totale d'un système d'alerte au sol,Cette force était composée de 200 hommes commandés par le Major Whitney Street.. Le soutien était sous les ordres du lieutenant-colonel L.T. Kinsom.
Le matin du premier jour, malgré les problèmes avec les carburateurs gelés, une paire de Gladiator a décollé et détruit un He 115, mais un He 111 solitaire en maraude, voyant que l'attention de la patrouille était distraite, a bombardé le long de la piste.
Ayant eu vent de la présence de ces chasseurs britanniques qui opéraient en Norvège, la Lutwaffe a lancé plusieurs attaques sur le lac le 25 avril. En raison de l'absence presque complète de personnel au sol, les pilotes se sont équipés et se sont ravitaillés eux même


Bien qu certains aient été blessés au sol, ils ont décollé pour pour protéger la base, et aussi pour apporter un soutient à l'artillerie établie à 16 km de la base. Au milieu de l'après-midi, au prix de 2 avions ennemis abbattus par le capitaine Mills et le lieutenant McNamara dix Gladiator étaient détruits au sol. Au crépuscule, seuls quatre avions sont opérationnels.


De retour à Filton pour un rééquipement, le 263 th Squadron a mis à profit son expérience malgré son équipement en Gladiator qui était loin de faire jeu egal avec les avions allemands modernes, Cependant, compte tenu des nécessités il n'était impossible de passer dur Hurricane
Un nouveau tour vers la Norvège est organisé » et les chasseurs avec leurs train de service sont partis le 14 mai, A cette date le HMS Glorious embarquent 18 Gladiator vers Narvik. 
Les pertes de la première campagne ont été comblées par de nouveaux, cependant, l'un des anciens le lieutenant R.N. Ludekker a volontairement rejoint pendant le voyage.
La force arrive le 22 mai à Bardufos . Il faut noter la perte de deux Gladiator qui se sont écrasés sur une montagne
Le Squadron effectué 54 vols
Le premier jour le lieutenant Craig-Adams est mort en attaquant un He 111, et le lendemain, le sergent Wall a détruit le Do 17. Les jours suivants, plusieurs avions allemands ont été abattus sans propres pertes du coté alliés Ce sont trois Ju 90, Ju 88 et He 111
Les Gladiator commencent à patrouiller À 100 km de sa base, souvent avec les Hurricane du 46 Squadron
Des missions de Strike sont maintenant été ajoutées aux missions de Gladiator et, au cours des derniers jours de mai, les pilotes du 263 Squadron attaquent des gares ferroviaires, des véhicules ennemis et des navires côtiers.
Le 30 mais le Gladiator du Lieutenant Vickery est revenu d'un vol au-dessus de Björnfjell avec de graves dommages causés par des tirs antiaériens 
Le 2 juin, le lieutenant Jacobsen a attaqué un groupe de bombardiers ennemis. Après que son ailier le lieutenant Wilkie ait été abattu, Jacobsen, en maraudant près de Narvik, a probablement détruit un Ju 88 a vraisemblablement abattu 4 He 111 3 confirmé par les débris trouvés et 1 porté disparu dans les documents allemands. Nous citons un document officiel
On ne saura probablement jamais avec certitude combien d'avions ennemis Jacobsen a détruits dans cette bataille légendaire mais tout porte à croire qu’il a détruit jusqu'à six avions. Si c'est le cas, cela devrait être un nombre record parmi les pilotes alliés de la Seconde Guerre mondiale en un seul vol.
Théatre Mer Méditerranée et Moyen-Orient
Pour le Gladiator, la guerre au Moyen-Orient a commencé mi 1938, des avions sont envoyés à Ramallah en Palestine, pour participer à l'opération Airpin contre les Arabes
Au cours de la période 1938-1939, en Égypte et en Palestine, les 33th, 80th et 112th Squadrons vont opérer

sur Gladiator


 Le 112th Squadron a été formé le 05.16.39 à bord du porte-avions HMS Argus lors de son transfert entre Southampton à Alexandrie.


Durant le 2e guerre les Gladiator ont combattus sur toutes les terrains du Moyen et Proche Orient et en Méditerranée entre 1940 et 1941.
 Avec le déclenchement de la guerre avec l'Italie le 10/11/06, l'ancien biplan se retrouvait souvent à Malte, en Égypte, en Palestine, à Aden et dans l'océan Indien.
 À Malte,les Gladiator sont présents car dès 1939 l’ HMS Glorious a transporté avions et équipement afin d’assurer la logistique pour protéger les transports vers l'océan Indien,
Il fut ensuite transférer au nord pour participer à la campagne norvégienne. Après son départ on trouvera sur l'aérodrome de Calafran à Malte, une dizaine de Gladiator affectés à la défense aérienne de l'île en cas d'attaque italienne.
On trouvera entra autres les Avions des 3 squadrons  Foi, espérance et charité

 

 


Pour la propagande et sans nuire aux mérites de ces chasseurs,ils furent les seuls à résister à la « puissante » Regia Aeronautica


Toutefois les études d'après-guerre, on démontré que pendant les deux premières semaines, il n'y a eu que des actions épisodiques contre l'île et que 3 avions italiens ont été abattus. 
Et encore il faut avoir en mémoire que les Hurricane étaient déjà présents sur l'île bien avant cette époque.
Les autres actions les plus frappantes des Gladiator furent la défense d' Aden par le 94th Squadron sous le commandement du major W.T.F. Whiteman.
En ce mois de juin 1941 il semblait qu' Aden était menacée par une présence italienne en Afrique de l'Est, aussi ce Squadron mena des opérations contre les aérodromes italiens, attaquant les dépôts sur le terrain et attaquant les avions ennemis, assurant la couverture des navires se dirigeant vers Aden et protégeant Aden lui-même.
 L'opération la plus impressionnante de ces pilotes a été l attaque sur le SS Marin Galileo réalisée par le lieutenant G.S.K. Haywood entraînant la reddition du sous-marin italien
Plus tard, lorsque la menace contre Aden s’est estompée le 94 th a été transféré dans la zone du canal de Suez en vue d’ rééquipement en Hurricane,


Mais Whiteman et ses pilotes ont volé au secours de la base de la RAF Habbaniya en Irak, qui en mars 1941 était menacée par l’armée irakienne révolutionnaire soutenue par l’Axe. Malgré l'utilisation d'un petit nombre d'avions allemands modernes (dont le Bf 110 et le He 111), le Gladiator s'est révélé excellent.


La dernière bataille du Gladiator a en fait été menée par Whiteman lui-même, qui, couvrant un convoi se rendant à Bagdad, a abattu deux CR42. De retour à Ismaïlia le 01.06.41, le 94e th squadron a cédé ses Gladiator aux Sud Africains et de la SAAF et aux Australiens RAAF.
Les Gladiator actifs au Sahara occidental depuis le début de la guerre En raison du mauvais état des aérodromes durant l'hiver 1940/41, relativement peu d'opérations ont été effectuées avant les dernières étapes de la campagne.
Ils ont fourni aussi un appui aussi aux forces expéditionnaires britanniques en Grèce au printemps 1941 contre les Italiens et les Allemands. Il s'agissait de 33th 80th et 112 th Squadrons 


 Ici les pilotes ont fait leurs jobs  Le lieutenant Pattle, qui a combattu sur le Gladiator dans le désert contre Regia Aeronautica deux ou trois mois plus tôt a démontré une habileté incroyable dans la campagne grecque.
 La bataille la plus célèbre a probablement eu lieu au-dessus de la frontière albanaise le 28.02.41, lorsque 28 Gladiator et Hurricane ont combattu avec environ 50 avions italiens, détruisant ou endommageant au moins 27 véhicules ennemis.
 Pattle a abattu personnellement cinq avions, mais six semaines plus tard, il a lui-même été abattu et est décédé.
 Avec plus de 30 victoires remportées en environ 6 mois, Pattle devrait être parmi les meilleurs pilotes des Alliés de la Seconde Guerre mondiale, et, sans aucun doute, il est le plus grand de tous ceux qui ont volé sur le Gladiator.
Conclusion
Les Gladiator et Sea Gladiator ont combattu sur presque tous les fronts pendant les deux premières années de la guerre: en Finlande, Norvège, Belgique, France, Angleterre, Égypte, Libye, Grèce, Malte, Aden, Somalie, Irak, Syrie, Crète, Lettonie et Lituanie.
 Il y a même des preuves de leur implication en URSS très probablement des républiques baltes Mais avec l'augmentation de la production d'avions par les Alliés, ces avions ont été transférés à des tâches secondaires,    souvent dans les endroits les plus inattendus.
Les biplans anciens sont probablement les plus répandus parmi de nombreux liens météorologiques en Afrique du Nord, de l'Ouest et de l'Est jusqu'en 1944 au moins;  en metrople ou dans des endroits comme Mossoul en Irak, à Gibraltar et en Islande.
Très peu d’avions ont survécu jusqu'à la fin de la guerre.
 À l'exception des avions servant de stocks pour les pièces de rechange, la plupart ont été mises détruits
 Une paire de survivants a été achetée par V.Kh. Bellamy, qui a réussi en 1952 à en remettre un en état de vol. 
Assemblé à partir des L8032 et N5903, cet hybride portait le numéro militaire K8032 et le code d'état civil G-AMRK.
Hybride ou non, c'est le seul exemplaire de cet avion qui est devenu le chasseur biplan le plus romantique de Grande-Bretagne, un avion qui a formé les futurs pilotes d’Hurricane et de Spitfire.

 

 

   


Copyright © 2003-2023 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:6154156
Nb de visiteurs aujourd'hui:791
Nb de connectés:30