Allemagne Marine 1851 Brandtaucher-Bootes

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 20/10/2021 à 08:09:27



Brandtaucher-Bootes
 
Certains pensent que le premier bateau de ce type a été construit dans la Chine ancienne, d'autres pensent que Leonardo da Vinci en est l'inventeur ensuite il faut attendre le XVII et le XVIIIe siècle pour voir les premiers projets sous-marins et la construction avec le sous marin de Fulton
Mais le développement prometteur n’a commencé qu’au milieu du XIXe siècle. C'est à cette période que l'Allemagne tente pour la première fois de créer un sous-marin.
Dans les années 1850, un ingénieur Wilhelm Bauer travaille sur le premier projet allemand de ce type. Son développement se fera en métal et sera baptisé Brandtaucher.
En mars 1848, la guerre opposa la Prusse et ses alliés au Danemark pour le duché de Schleswig et de Holstein.
 
 
Confédération Germanique en Bleue
 
 
 
 
 
 
Les combats se déroulaient avec plus ou moins de succès et les deux camps tentaient de prendre l'avantage sur l'ennemi. Par exemple, au printemps de 1849, les forces danoises ont forcé l’une des coupures humides à l’aide de ponts de ponton, ce qui s’est surpris les Allemands. C’est en étudiant cette attaque que cet ingénier émit une curieuse suggestion visant à lutter contre les actions de l’ennemi sur l'eau.
 
Pendant cette guerre, le caporal Wilhelm Bauer servait comme artilleur à la 10. Feldbatterie des bayerischen Hilfskorps. . Le fait d’être artilleur,l'a pas empêché de participer au développement du navire
À l'été 1849, le caporal Bauer avait élaboré une proposition de construction d'un navire spécial capable d'opérer secrètement sous l'eau. Il pouvait s'approcher tranquillement des navires ou des passages ennemis et déposer des charges militaires Avec l'aide de tels moyens, les troupes allemandes pouvaient combattre à la fois la flotte ennemie et ses installations militaires

En juillet 1849 une trève est signée permettant à W. Bauer de se distraire de son service et de se concentrer sur la création de cette nouvelle arme
Au début de 1850, il reçoit une commande. En mars, le haut commandement ordonne de terminer la conception et de construire le premier modèle du nouveau navire.
Il est curieux qu’à ce stade, le projet du caporal Bauer ait reçu des critiques mitigées. Ainsi, la commission du département militaire, en général, a approuvé la proposition inhabituelle, mais dans son rapport, il a été noté qu'elle posait quelques problèmes et que, probablement, le potentiel du bateau ne pouvait être pleinement exploité que dans des conditions idéales.
En outre, le projet s’est avéré trop coûteux pour un pays qui vient de mettre fin aux hostilités. Selon des estimations préliminaires, la construction demande 9000 marks .
Pendant plusieurs mois, B. Bauer et ses collègues ont continué à travailler sur le projet et se préparaient pour sa construction future.
Néanmoins, les militaires n’ayant toujours pas trouvé les fonds nécessaires, les perspectives réelles du projet étaient discutables. La poursuite des travaux sera du à la situation politico-militaire. Au milieu de l'année, la trêve a pris fin et les combats ont repris. Craignant les nouvelles actions de l'armée danoise, le commandement allemand a été contraint de demander d’accélérer le travail sur le sous-marin. Un permis de construire a été reçu, même si des problèmes d'argent persistaient. La première partie du paiement, représentant un tiers de l'estimation, n'a été reçue qu'en novembre.
 
 
Selon diverses sources, la construction du sous-marin Bauer a commencé en août ou septembre 1850. Le chantier de construction était l'usine Maschinenfabrik und Eisengiesserei Schweffel & Howaldt à Kiel. En quelques semaines à peine, la société a fabriqué toutes les pièces nécessaires et a assemblé le prototype adapté à la fois aux essais et aux opérations ultérieures sur les théâtres maritimes et fluviaux des opérations militaires.
Le projet de Wilhelm Bauer appelé Brandtaucher, ce qui se traduit par "plongeur de feu"devra déboucher sur un navire pouvant d’attaquer des cibles en utilisant une charge destructive spécialement conçue, appelée Brand vorgeschlagen
Un peu plus tard, un surnom collé au sous-marin. Pour son apparence et sa forme corporelles caractéristiques, il s’appelait Eiserner Seehund - ou phoque d acier
Du point de vue de sa construction, le sous-marin Brandtoher était semblable à certains projets développés à son époque et était notablement différent des modèles développés plis tard
Son étude et son projet vont proposer de construire une coque en métal composée d’un cadre sur lequel seront placés des plaques métalliques
Un tel engin devra avoir une forme spécifique, en raison de la composition de l'équipement interne, et d’autres caractéristiques. Ce sous marin n’était pas armé d’office car à l intérieur rien n ‘est prévu mais il y avait dans le nez on trouve un équipement pour une utilisation militaire.
L’engin avait une forme aérodynamique assez complexe avec des côtés incurvés. Au-dessous du plateau se trouve le plancher et la quille.Sur le dessus se trouve un toit légèrement arqué.
À l’avant de la coque, de forme angulaire se trouve la timonerie
elle est surélevée par rapport aux autres éléments du corps.
La coque est doublée avec des tôles d’acier de 6 par mm d’épaisseur. Initialement,
Au début il avait été prévu des tôle d’une épaisseur de 12,5 mm,
Le volume interne de la coque n’était pas divisé en compartiments et il était entièrement habitable. Dans sa partie avant, une plate-forme était prévue pour recevoir la timonerie.
De petites plates-formes en bois se trouvait sur les côtés à l'arrière. Sur le fond, à côté de la quille, se trouvait un lest en forme de blocs de fonte d'une masse totale de 20 T.
Un tablier a été installé au-dessus.
Le volume de la coque sous le pont était censé remplir les fonctions d’un réservoir à ballast d’une capacité de 2,8 mètres cubes. Une pompe à main était prévue pour les entrées et sorties de liquide.
 
Le sous-marin Bauer Brandtaucher était prévu être mu par un moteur très simple utilisant la force musculaire d'un homme. Une paire de volants d'inertie de grand diamètre avec des jantes munies d'escaliers de tige a été placée près du centre de l engin
L'axe commun des roues faisait partie d'une boîte de vitesses simple qui faisait tourner l'arbre de transmission actionnant une hélice tripale située à la poupe
Le sous-marin était censé transporter une charge explosive spécialement conçue. Un produit avec un boîtier hermétique et un fusible aurait dû contenir un mélange explosif
La charge devait être transportée sur des montures dans la partie avant du sous marin
Dans la partie en saillie de la cabine, il y avait des écoutilles avec une paire de gants de plongée. Avec ces gants l’un des membres de l’équipage devait fixer la charge sur la cible et activer la mise à feu via un fusible
L’équipage du sous-marin Brandtaucher ne comptait que trois personnes. Le commandant, qui est également le timonier, était sur la plate-forme avant, sur un petit siège. Il pouvait observer la situation avec un ensemble de hublots et contrôler le sens du mouvement à l'aide de la barre . Deux autres membres de l'équipage étaient responsables de la maintenance des mécanismes et jouaient également le rôle du moteur. Les membres de l’équipage pouvaient observer à l’aide de deux hublots rectangulaires de chaque côté
Le toit possédait une trappe permettant d’accéder à l’intérieur du sous-marin.
Les dimensions totale du sous marins achevé sont de 8,07 m, largeur un peu plus que 2 m, hauteur - 3,5 m. Selon les calculs, le moteur musculaire permettait au bateau d’atteindre une vitesse ne dépassant pas quelques nœuds. La solidité de la coque garantissait une immersion maximale de quelques mètres.

 

Le manque de financement et les capacités limitées de l'entreprise contractante ont conduit à un achèvement du sous-marin Brandtoher qu'à la toute fin de 1850.
Bientôt, le bateau fut emmené dans le port de Kiel et mis à l’eau. Afin de commencer des essais en mer, dont les résultats pourraient permettre aux militaires de tirer des conclusions.
Cependant, tout ne se passa pas comme prévu car début janvier 1851 le sous-marin amarré à la jetée, a coulé subitement. Apparemment, lors du montage de la coque hermétique, des erreurs de calcul ont été faites et l’eau de mer a pu pénétrer à l’intérieur du bateau.
Cependant, il fut bientôt relevé et envoyé en réparation. La réparation des appareils endommagés et la réparation du boîtier n'ont pas pris beaucoup de temps. À la fin du mois, le deuxième lancement a eu lieu et les auteurs du projet ont commencé à préparer les tests.
Le 1/02/1851 l’équipage est monté à bord du sous-marin ace comme commandant était timonier Wilhelm Bauer . Le charpentier Friedrich Witt et le pompier Wilhelm Thomsen étaient responsables du mouvement et des pompes Utilisant leur seule force musculaire, l’équipage a sorti le sous-marin du port et se rend dans la zone d’essai qui possède une profondeur suffisante,et où il était prévu de tester les possibilités de plongée et d’ascension.
L’équipage procède à une première plongée. Puis l’eau a été pompée et le sous-marin remonte à la surface. La première plongée a passé sans aucun problème. W. Bower et ses collègues vont immédiatement effectué une deuxième plongée à faible profondeur qui se passe bien
Les tests se sont bien déroulés et le concepteur-sous-marinier a décidé de réaliser un troisième test. Cette fois-ci, il a voulu déterminer dans la pratique la profondeur d'immersion maximale possible. L’équipage plongée progressivement plus profond. Cependant, à un moment donné, la pression externe provoque une fuite. En raison de l'afflux d'eau et du manque d'équipement d'équilibrage, le sous marin ne peut pas contrôler sa plongée Bientôt, il touche le fond à une profondeur d’environ 10 La situation était la plus grave. L'équipage doit être sauvé.

L'intérieur du sous-marin,vue du moteur
 
Les sous-marins ont décidé de quitter le bateau, mais cela ne pouvait pas être fait immédiatement. Car ils doivent attendre que l'eau de mer remplisse complètement la coque . Après avoir équilibré la pression à l'intérieur et à l'extérieur, il devient possible d'ouvrir une seule écoutille et de sortir du sous-marin. L'attente a duré plusieurs heures, mais l’equipage avait encore assez de réserves d’oxygène.
En surface l’alerte avait été donnée et les équipes de surface, ont compris à temps qu'ils étaient en détresse et ont pris des mesures. Pendant plusieurs heures, ils ont essayé d’accrocher le sous-marin avec des câbles et des filets et, avec leur aide, de le soulever à la surface. Malheureusement, ces tentatives ont échoué.
W. Bower, F. Witt et W. Thomsen ont attendu jusqu'à ce que la coque soit complètement remplie, qu'il puisse ouvrir la trappe et sortir. le troisième membre d'équipage blessé légèrement a lui aussi été récupéré .Par contre le sous-marin Brandtaucher,, est resté au fond de la baie.
Malgré le fait que la première "campagne" d’essais n’a pas abouti, le projet a été évalué de manière satisfaisante par les experts militaires. Wilhelm Bauer est devenu une vraie célébrité.
Bientôt, il rentre chez lui à Munich où il poursuit ses travaux sur la construction navale sous-marine. Plus tard,il propose un certain nombre de nouvelles idées, qui ont permis de résoudre certains problèmes dans le cadre de la construction de sous-marins et de leurs armes. Il a présenté à plusieurs reprises ses décisions au département militaire allemand. En outre, l'un des projets de V. Bauer a été acheté par les Russes
Quid du sous Marin
Après des essais infructueux, le sous-marin Bauer est resté au fond. Dès avril 1851, l'armée du Schleswig-Holstein a tenté de le soulever à la surface. Cette opération n'a cependant pas été couronnée de succès. E
Entre 1855 et 1856, le Danemark a tenté de reprendre le bateau allemand, sans succès Le navire inondé n'a pu être relevé que durant l'été de l'année 1887,
Le temps passé sous l’eau a eu un effet négatif sur l’état du navire. Il a eu de nombreux chocs et il s’est rempli de boue.
L’avenir du bateau Brandtaucher est devenu un sujet de controverse et la décision a été tranchée par l’empereur Guillaume I .
Le navire a été restauré et cet engin échantillon unique de technologie a été stocké sur différents site jusqu'à son transfert au Musée d'océanographie de Berlin. Le sous-marin était là depuis plusieurs décennies et a survécu à la Seconde Guerre mondiale sans aucun problème.
Dans les années cinquante, la République fédérale d’Allemagne souhaitait récupérer le sous-marin W. Bauer et l’installer dans l’un de ses musées, mais la République démocratique allemande refusait de le remettre à son voisin.
Au milieu des années soixante, le chantier naval de Rostock a procédé à une nouvelle reconstruction et, pendant plusieurs années, le bateau est resté à Berlin jusqu’en 1972,date à laquelle il devenu la propriété du musée d’histoire militaire de Dresde.
Debut du XXI e siècles on procède à une nouvelle restauration du premier sous-marin national. Après avoir terminé tous les travaux nécessaires, Brandtaucher fut transporté à Kiel, Au cours de plusieurs réparations, l’intégrité de la coque a été restaurée et les chocs recus lors des essais ont été réparés Il fut exposé au National Volksarmee Museum de Potsdam . Le bateau peut maintenant être vu au
Militärhistorisches Museum der Bundeswehr
En outre, on a refait tous les équipements internes du sous-marin. Les hublots latéraux permettent aux visiteurs de regarder à l'intérieur de la coque et de voir ses équipements.

Conclusion
Peu de temps après l'achèvement du projet principal et son retour à Munich, Wilhelm Bauer a poursuivi ses travaux de conception et proposé une version modernisé du sous-marin. Elle avait un corps de forme différente et devait également être équipée d’une charge militaire. Un tel projet n'a été mis en œuvre que sous forme de modèle réduit. Wilhelm Bauer a continué à travailler dans le domaine des sous-marins jusqu'à sa mort à 1875. Il a proposé de nouvelles versions de systèmes de ballast, de motorisation électriques, d'équipements embarqués et d'armes.
Certaines de ses idées ont été immédiatement rejetées, tandis que d'autres ont été développées et ont trouvé une application dans les projets ultérieurs de sous-marins. Avec d'autres ingénieurs allemands et étrangers, V. Bauer a largement contribué à l'émergence et à l'amélioration de sous-marins d'apparence moderne.
   


Copyright © 2003-2021 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5535109
Nb de visiteurs aujourd'hui:991
Nb de connectés:54