URSS Russie Marine la Murène

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 16/10/2021 à 11:29:36



URSS Russie Marine Tsaplya Murena
 
Dans le passé pas si lointain lointain, la marine soviétique possédait plusieurs bateaux à coussin d'air amphibie du projet Tsaplya Murena ensuite certains furent vendus notamment à la Corée du Sud ou sont passés à un service dans une autre structure.
Plus tard, ces unités ont été radiées et détruites Cependant, la flotte a encore besoin de tels bateaux et, dans un avenir prévisible, ce type de navire pourrait revoir le jour
Du développement à la radiation
Les impératifs techniques et tactiques de ce type de navires de débarquement prometteurs pour la marine soviétique ont été définis à la fin des années soixante-dix. Le développement du projet portant le numéro 12061 avec comme nom de baptême Tsaplya Murena " a été confié au Bureau central de la conception marine "Almaz" (Leningrad). La gestion du projet fut confié aux ingénieurs Mokhov et Semenov. Les travaux de développement ont duré plusieurs années, après quoi un nouveau type d’aéroglisseur a été créé.
 
Projet d'embarcation de débarquement 12061 "Moray" à l'approche du rivage. Dessin "Rosoboronexport" / roe.ru


Le cahier des charges stipulait la création d’un nouvel aéroglisseur capable de transporter des troupes sur la côte qu’elle soit aménagée ou non.
Dans le même temps, il était nécessaire de garantir la possibilité de tir d’autodéfenses lors des approches vers la côte et aussi appuyer les troupes débarquées
L'objectif principal de la Murena étant t le transport et le débarquement des troupes, mais il devait en même temps pouvoir transporter et installer des mines marines.
La construction du bateau a commencé dans la première moitié des années quatre-vingt. La commande a été reçue par le chantier naval de Khabarovsk
Déjà en 1985, le premier navire de la série a été transférée à la Marine où il sera affecté sous le code D-453.
En 1987
la flotte en réceptionne deux autres les D-458 et D-259. Plus tard, en 1988-92, la flotte a reçu un nouveau bateau de débarquement chaque année. Les D-285, D-447, D-323, D-142 et D-143 sont donc entrés en service. Conformément aux plans du commandement, la marine a reçu huit bateaux de débarquement.

Pendant plusieurs années, tous les Murena disponibles ont servi dans la flotte du Pacifique.
Ensuite, ces bateaux ont été retirés de la marine et transférés aux forces navales des troupes frontalières. À cet égard, ils ont changé de type de missions Les Murena voient leurs capacités spéciales être utilisés comme surveillance et patrouille frontalières. Dans le même temps, aucune restructuration ni modernisation n'a été effectuée.
La Murena D-142 n’a pas effectuée ses missions longtemps En raison de problèmes techniques, elle sera désarmée en 1996. Ainsi, l'avant-dernier bateau de la série n'a été utilisé que pendant cinq ans. Les bateaux restants ont évité un sort similaire et ont longtemps participé à la protection des frontières maritimes. Les sept Murena restants ont été utilisés par les troupes frontalières jusqu'en 2004.
Ensuite les services ayant développés leurs propres matériels ils ont été radiés et sont allés à la casses
Dans le même temps, l'exploitation des bateaux du projet 12061 par des structures russes a cessé. Cependant, il est possible que ce n’était qu’un arrêt temporaire.

Au début des années 2000 les constructeurs navals russes ont signé un curieux contrat d'exportation pour la fourniture de bateaux de type Murena-E. Trois de ces navires seront acquis par les forces navales de la Corée du Sud.
Le premier des bateaux commandés a été livré au printemps de 2004, le second en quelques mois après et. la construction de la troisième a débuté en avril 2005.
À la fin de l'été de la même année, la vedette a été lancée et, à la fin du mois de septembre, il est entré dans l’effectif de la Marine Sud coréenne
Environ un an plus tard, deux autres bateaux ont été mis à l'eau. Pour être mis en service en octobre et décembre de 2006.
La marine coréenne utilise toujours des bateaux amphibies de construction russe et est en général satisfaite de cette acquisition.
Le remplacement de ces équipements n'est pas encore planifié et le Murena-E restera en service pendant longtemps. Il convient de noter que la Corée du Sud reste le seul client étranger pour les bateaux du projet 12061.
Autres projets
Au milieu des années 1980, les concepteurs du bureau Almaz ont mis au point à partir du projet original 12061 diverses versions
ON va trouver des versions spécialisées de ces équipements conçues pour résoudre des problèmes particuliers. Par exemple, un bateau du type «12061P» était supposé transporter un équipement de lutte contre l’incendie, le projet «12061C» prévoyait la construction d’un bateau de sauvetage et, dans le projet de lettre «GP», la péniche de débarquement devenant un cargo.
Après la signature du contrat russo-français sur la construction d'une paire de navires classe BPC Mistral, le projet Murena a de nouveau été développé. Le bateau 12061М “Murena-M” a été développé en tenant compte des spécificités du développement de la flotte amphibie et des caractéristiques des grands navires modernes.
Malheureusement, le contrat avec la France a été rompu et les bateaux de fabrication russe remis à niveau seront utilisés à d autres taches
Mais l’industrie russe de la défense a lancé un nouveau programme d’armement qui prévoit la construction de péniches de débarquement et dans ce programme il est prevu de commander plusieurs péniches de débarquement du projet 12061 "Murena ayant subit les dernières modifications.
 


La construction devrait débuter en 2021. et la série serait de huit unités de combat. La commande de ces bateaux a été confiée aux chantiers navals de Khabarovsk. Le contrat à long terme, devant s’achever en 2027.
u


La marine mettra donc en service ces huit navires d'assaut amphibies type 12061M Murena-M.
Ces navires sont une variante modernisée en profondeur du projet de base 12061, qui implique l’amélioration de la conception et des modifications majeures de la composition des équipements embarqués. Mais malgré ces mises à jour le bateau conserve intégralement toutes les fonctions du prédécesseur.
Les bateaux de la famille Murena sont construits sur la base d’une coque spéciale avec des contours en forme de caisson pouvant accueillir toutes le fret et sur un plancher interne.
La coque est en panneaux en alliage aluminium-magnésium, résistant aux contraintes et à la corrosion, soudés entre eux
La partie centrale de la coque est une vaste soute Sur les côtés se trouvent les locaux et les compartiments destinés à diverses applications,
Le pont, supérieur accueille l’armement et une cabine centrale. Sur la partie arrière on trouve les hélices et les gouvernails
La Murena est mue par une paire de moteurs à turbine à gaz de 100 KW
La puissance des moteurs via les boîtes de vitesses est distribuée à deux unités d'injection embarquées et à une paire d'hélices de croisière. L’hélice arrière a un diamètre de 2,2 en m
'inversion d'un diamètre de 3,5 m, avec des molettes de commande aérodynamiques verticales derrière les vis. Également à bord du bateau, il y a une paire de générateurs à turbine à gaz avec une Son rôle
L'objectif principal du 12061M est le transport du personnel ou de l'équipement avec débarquement sur la côte, y compris dans des lieux non préparés. Les dimensions du pont et la capacité de charge du bateau permettent de transporter un char pesant jusqu'à 48,6 t, deux véhicules blindés de transport de troupes ou véhicules de combat d'infanterie ou deux camions-tracteurs à l'artillerie remorquée. Dans la soute on trouve des bancs amovibles pour 140 fantassins équipés Il est également possible de transporter toute autre cargaison d'un poids total maximal de 40-42 tonnes.
 


Le chargement et le déchargement se font par une grande trappe nasale. La fermeture de celle ci est conçue comme devant e transformer en une rampe pliante abaissée sur le sol. Il y a aussi une section de levage hydropneumatique de navire afin de faciliter la sortie La rampe mobile simplifie le déchargement des équipements et du personnel sur différentes côtes, y compris en présence d'obstacles.

La murena possède un armement pour son autodéfense lors de l approche et elle peut aussi soutenir les troupes débarquées
Pour cela elle possède deux tourelles AK-630 de calibre 30
elles peuvent engager des cibles aériennes, terrestres ou maritimes Les installations sont contrôlées à distance.

On trouve aussi à bord 8 missiles Anti aérien portable MANPAD Man-portable air-defense systems pour la protection contre les attaques aériennes.
Le navire peut aussi embarquer de différentes mines marines dont le nombre peut aller de 10 à 24.
L’équipage de la péniche de débarquement est composé de 12 hommes et il dispose d'un ensemble de tous les moyens de navigation nécessaires, à la recherche d'objets dangereux et des communications. Il fournit des missions de combat dans toutes les conditions météorologiques et à tout moment de la journée.
La Murena-M est de taille relativement petite.Elle mesure 32 m de long pour une largeur d’environ 15 m et un déplacement de- 150 tonnes
Grâce au coussin gonflable le bateau peut se déplacer sur l’eau et sut terre. Il est possible de surmonter des obstacles jusqu’à 1,25 M.
La vitesse maximale du bateau atteint les nœuds 55 soit environ 102 km / h pour une autonomie de 200 milles nautique .Mais son autonomie est limitée à un jour


 


 
 
 


Ces bateaux sur coussins d‘air peuvent se rendre rapidement sur zone ce qui réduit les chances d’être détecté et attaqué de plus la présence de l armement permet de traiter efficacement les défenses ennemies.
Futur
Il n'y a pas si longtemps, on a appris que le commandement russe envisagerait de remettre 8 Murena en service. Mais en version modernisés typet 12061M.
La marine russe a besoin des ces bateaux à coussin d'air amphibies
 

Les autres aéroglisseurs Russes

Le projet 12322 Zoubr, long de cinquante-sept mètres, est le plus grand aéroglisseur du monde. Il peut non seulement transporter une compagnie de fusiliers marins sur les côtes ennemies, mais également soutenir les troupes avec ses lanceurs Ogon de 140 mm et ses systèmes d’armes rapprochées AK-630.
Slavir 9 est un aéroglisseur universel facilement convertible. En quelques minutes, une salle de deux places peut facilement se transformer en espace contenant 12 places.
Grâce à son faible coût de maintenance, l'aéroglisseur Irbis peut fonctionner sans ravitaillement en carburant pendant près de 24 heures. Il n’est donc pas surprenant qu’il soit utilisé dans les régions arctiques et latino-américaines.
C 'est le  champion parmi les aéroglisseurs civil, Hivus-48 détient la palme parmi les modèles civils. D'une longueur de 19 mètres et capable de transporter 48 passagers, il s'agit du plus grand aéroglisseur civil en Russie et de l'un des plus grands au monde.

 
   


Copyright © 2003-2021 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:5535117
Nb de visiteurs aujourd'hui:999
Nb de connectés:39