France 1946-1962 Revue de Détail Algerie Legion Etrangère 2e CSPL

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 26/09/2020 à 10:51:39



France  1946- 1962  Algerie Legion Etrangère 1e CSPL


Collection Privée
Merci à Michel  et David
Merci à Charles Janier en sa qualite de Maître es Legion
 

 

 

 

Ouargla

 

Tiré de ce site

Des compagnies sahariennes portées furent créées à Ouargla, Colomb-Béchar et Ain Sefra, Laghouat et Sebha pour les compagnies sahariennes portées de la Légion étrangère (CSPLE).

onstituée, le 15 mars 1946, par dédoublement de la C.S.P.L., la 1ère compagnie saharienne portée de Légion (1ère C.S.P.L.) est en garnison à Aïn-Sefra.
Depuis la fin de la guerre, elle se consacre à des tâches de pacification et à de grandes liaisons sahariennes, mais est toujours prête à remplir des missions opérationnelles à la première alerte. Renouvelant son matériel roulant, elle se voit dotée, en 1953, d'un peloton d'automitrailleuses qui complète ses pelotons canons et portés déjà anciens. Implantée à Fort Flatters, à compter du 29 novembre 1955, sa mission opérationnelle est celle de toutes les unités de Légion durant la guerre d'Algérie : poursuite des groupes rebelles, protection des installations pétrolières et patrouilles sahariennes. Implantée à Ksar-el-Hirane, le 29 janvier 1960, elle poursuit les opérations dans cette région et surveille la frontière libyenne. Le 1er janvier 1961, elle devient 1er escadron saharien porté de Légion étrangère par changement d'appellation
Plus tard, ces compagnies furent fusionnées pour donner naissance à quatre Compagnies Sahariennes Portées de la Légion étrangère (CSPL).
Le 1er janvier 1961, la 1re Compagnie Saharienne Portée de la Légion devenait 1er Escadron Saharien Porté de la Légion Étrangère (1 ESPLE), équipé de blindés légers et assimilé à une unité de l'Arme blindée cavalerie.
La 1re CSPL avait été constituée le 31 mars 1946 par dédoublement de l'unique CSPL initiale.
Cette unité forme corps, au même titre qu'un régiment, et est donc très indépendante, tant dans son équipement que dans ses missions. L'escadron est stationné à Ksar-El-Hirane, près de Laghouat et effectue des tournées de police dans le désert ainsi que des raids éclairs sur des positions repérées de l'ennemi.
En 1961, à l'issue du putsch des Généraux, l'escadron reçoit la mission d'assurer la surveillance des personnalités civiles et militaires arrêtées avant leur rapatriement en France.

En août 1962, le 1er ESPLE déménage à Reggan.Le Lieutenant Gélas reste à Ksar-el-Hirane avec une poignée d’hommes mais se fait assassiner ainsi que deux légionnaires – le Bordj prendra le nom de Bordj lieutenant Gélas- Ce seront les derniers morts français de la Guerre d'Algérie.

Stationné à Reggane et à Aoulef à partir de juillet 1962, l'escadron est dissous et intégré au 2e régiment étranger d'infanterie le 1er mars 1963, date à laquelle il devient la 7e compagnie portée du régiment. La 1re compagnie saharienne portée de la Légion avait été stationnée à Ain Sefra à partir de 1954, puis à Fort-Flatters un an plus tard.

Commandants du 1er ESPLE :
Capitaine Gaud du 1er janvier 1961 au 18 mai 1961
Par interim Lieutenant Lajouanie du 18 mai 1961 à fin juin 1961
Capitaine Vonderheyden de fin juin 1961 au 31 mai 1962
Capitaine Sukic du 1er mai 1962 au 1er mars 1963

 

Compagnies méharistes sahariennes

 

 

 

En mémoire d 'Alain Houot +

 

 

 

                                                                                                                                             errata      Le capitaine, n’est celui de la 3ème CSPL, mais celui de la 2ème CSPL.

   


Copyright © 2003-2020 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele


Nb de visiteurs:4930744
Nb de visiteurs aujourd'hui:1196
Nb de connectés:30