Italie Aviation Le Macchi MC205 Veltro

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 20/03/2020 à 23:08:24



Italie Aviation Le Macchi MC205 Veltro


 

En 1942, la Luftwaffe a reçu une nouvelle version du Messerschmitt - le Bf-109G ou Gustav ,un chasseur équipé d'un moteur DB-605 de 1475 chevaux. Les dimensions de ce moteur étaient presque identiques aux dimensions du DB-601.
Comme pour le DB 601 les italiens vont acquérir la licence de ce moteur ainsi que les japonais
Les principaux constructeurs transalpins vont parfois donc greffer ce moteur sur les fuselages de leurs anciens avions , Aussi tout naturellement, Macchi a essayé d'adapter ce moteur sur la cellule du MC 202 car les dimensions de ce moteur étaient presque identiques aux dimensions du DB-601. Le 12 avril 1942, un avion expérimental, désigné MC.202bis, décolle. Il a été prélevé sur la chaîne de production de la série "202 cellule numéro M.M. 9487, . Il reçoit un nouveau numéro - M.M. 9202 .
Extérieurement, l'avion se distinguait par le dispositif d'un radiateur d'huile (sous la forme de deux cylindres sur les côtés du nez du fuselage), un train d'atterrissage arrière escamotable et sa forme d’hélice
La décision sur la production en série du nouveau chasseur de le RE a été prise avant même le décollage du premier prototype. Le deuxième prototype, sorti un peu plus tard, a reçu le numéro de série M.M.9288. L'avion a reçu la désignation MC.205 V et le nom Veltro (Greyhound)
La production en série du MC.205V a été lancée dans les usine Macchi pour les avions de séries d'avions I et III et de Fiat pour la série II
Cependant, l'usine d'avions Fiat de Turin est bombardée en décembre 1942 ce qui fait qu’aucun avion ne peut sortir des chaînes de fabrications
Les chasseurs de la série I avaient une aile du MC.202 avec deux mitrailleuses de 7,7 mm. Alors que les chasseurs de la série III ont reçu des canons MG-151 plus efficace pour les opérations contre les bombardiers américains
A la libération un avion avec moteur DB-605 sous la désignation RA 1050R.C. 58 Tifone a été mis construit par Fiat.
Description MS.205V


Le Macchi C.205 était un chasseur monomoteur monoplace, monoplace avec chariot rétractable, avec une structure entièrement métallique, une évolution directe du Macchi C.202 dont il différait pour le groupe motopropulseur, pour les modifications apportées au capotage du moteur, pour le mouvement de la poignée Venturi et autres interventions concernant le camion principal et l'instrumentation embarquée.
Il possède un fuselage de section ovale de type semi-monocoque, recouvert de métal avec 19 cadres. Le support moteur est forgé, le siège du pilote est équipé d'un dossier blindé.Le fuselage, de section ovale, se composait d'une structure demi-coque, sur quatre longerons en duralumin de section "U", de nombreuses lattes longitudinales

 


 


Le revêtement était constitué d’une feuille d'alliage d'aluminium Superavional d’une épaisseur cromprise entre 0,50 et 0,75 mm.
La première garniture, en correspondance avec le membre latéral avant de l'aile, portait également les quatre fixations du château moteur et servait de pare-feu.
À l'extérieur de l'avant du fuselage, sur le côté gauche, il y avait la prise d'air tropicalisée équipée de type A.S. ("Afrique du Nord") du turbocompresseur du moteur et des deux refroidisseurs d'huile avec la forme typique du baril.


L'aile, était , caractéristique de tous les chasseurs conçus par l'ingénieur Castoldi Elle est sensiblement identique à celle des Macchi C.202 série VII ou série IX, était en porte-à-faux sur des profils biconvexes asymétriques avec une épaisseur décroissante et un cordon vers l'extérieur, dérivé du profil NACA 23018 à la racine et du NACA 23009 à la fin [ 11] et L'aile est en métal à deux longerons
La section centrale, de l aile fait partie intégrante du fuselage,

 


L'angle de l'aile transversale en V est de 4,5 °, Les ailerons ont une largeur différente 2040 mm à droite, 2230 mm à gauche .
Les empennages avaient un plan presque elliptique,et un revêtement métallique pour les parties fixes tandis que les parties mobiles étaient recouvertes de toile. Le stabilisateur était réglable en vol, entre -5 ° 30 'et 1 ° 45'. Le gouvernail était compensé aérodynamiquement par un bec d'extrémité et la même technique a été utilisée pour l'équilibreur, également équipé d'un contrepoids. Les ailerons et le gouvernail n'étaient pas contrebalancés et cette carence a conduit à l'apparition de phénomènes aéroélastiques en vol à vitesse maximale, attribués à tort à des phénomènes de compressibilité
Le châssis avait une structure en «treillis» très robuste mais coûteuse en termes d'heures de main-d'œuvre nécessaires à leur construction Le revêtement pour toute la surface était en duralumin, également connu sous le nom de Superavional, à l'exception des ailerons recouverts de tissu est un trois montants avec un support de queue
Les longerons et les nervures, divisés à leur tour en nervures et nervures,. Les jambes de force principales - rétractables, avaient un amortisseur air-huile et des roues de frein 600x200 mm. La roulette de queue est rétractable avec une roue de 300x100 mm .
La motorisation du chasseur MC.205V, est un moteur à pistons refroidi par liquide RA 1050 RC 58 Tifone (sous licence DB-605) d'une puissance de 1475 ch tournant à 2 800tours /minute au décollage.


L’hélice Piaggio à pas variable P.1001 a un diamètre de 3050 mm
Dans le fuselage, derrière le cadre châssis N4, il y a un réservoir d'huile d'un volume de 40 litres, et en dessous se trouve un réservoir de carburant de 270 litres. Dans la section centrale de l'aile se trouvaient deux réservoirs de carburant de 80 litres.
Le train d’atterrissage est tricycle
Les jambes principales se rétractaient vers l'axe de l'avion; les principaux éléments étaient équipés d'amortisseurs oléopneumatiques. La roue arrière était de type semi-rétractable au moyen d'une commande hydraulique reliée à la même commande que le chariot avant.
La largeur de son train d’atterrissage et sa robustesse ont permis au Macchi C.205 d'être utilisé même sur des surfaces semi-préparées.
Un point faible du train d'atterrissage était l'absence d'un dispositif de verrouillage mécanique en position sortie avec le risque de rencontrer de graves problèmes en cas de fuite dans le fluide hydraulique du circuit qui contrôlait l'extraction des jambes du train d'atterrissage principal
La position du train est communiquée au pilote par un indicateur mécanique, électrique et acoustique, les deux premiers sont sur le tableau de bord.


L’avion est équipé de divers instruments dans le cockpit. Derrière le dos blindé se trouve la radio Allocchino Bacchini B.30 avec antenne extérieure Les exemplaires de l'Aeronautica Cobelligerante ont reçu une radio plus efficace d’origine américaine la T.R.5043
Il était prévu d'installer un radiogoniomètre RG.42 sous le fuselage et, sur les derniers modèles produits, un type IFF DSSE Argo ou Lorenz FuG 25a Esrtling compatible avec les radars de détection GEMA FuGM80 Frenya des stations de visée de la Luftwaffe.
Les Macchi C.205 de l'ANR ont reçu des équipements allemands comme, le collimateur Revi C / 12

 

Le tableau de bord a été réalisé en trois variantes, selon les séries I II et pour la série III avec des modifications liées aux modifications de l'armement. Derrière le pilote, il y avait les cylindres du système pneumatique et hydraulique . Pour les vols à haute altitude, l'avion était équipé d'une bouteille d'oxygène et d'un masque à oxygène. Les avions volant au-dessus de la mer avaient un bateau gonflable à l'arrière du fuselage, et en Afrique, il y avait aussi un conteneur avec de l'eau et de la nourriture. Le système hydraulique a été utilisé pour les volets. Alors que le Système pneumatique sert au freinage et pour démarrer le moteur.
Comme armement. l’avion a été équipé
Pour la série I et II on trouvait deux mitrailleuses Breda SAFAT synchronisées calibre de 12,7 mm dans le fuselage alimentées 370 coups par arme
La série MC.205V 1 on trouvait en outre dans les les ailes deux mitrailleuses Breda SAFAT de 7,7 mm alimentées à 500 cartouches par canon.
Par contre les MC 205 VIII possédaient en lieu et place des mitrailleuses d’ailes, deux canons MG-151
La lunette de tir des MMC 205 V était une lunette San Giorgio VI.

 

Utilisation
Le premier Veltro est entré en service au début de 1943, et au moment de la capitulation de l'Italie (09.09.1943) La Regia Aeronautica avait alors 66 chasseurs de ce type
Par la suite, les usines de Macchi situées dans le nord de l'Italie ont poursuivi leur production, mais sous contrôle allemand.
Un certain nombre de MC.205V ont été livrés après la guerre. Le nombre total de Veltro construits fut de 262 exemplaires.
Les pilotes qui ont volé sur le MC.205V ont hautement apprécié les capacités du nouveau chasseur, soulignant qu'il pouvait faire jeu égal avec le Mustang à basse et moyenne altitudes, avec un bon pilote. Cependant, au-dessus de 6 000 m, l'aile héritée de Folgore était trop petite pour un avion plus lourd de 400 kg.
Regia Aeronautica


la première unité de la Regia Aeronautica a être équipée de Macchi C.205, le fut le 06/02/43
Ce fut la 17ª Squadriglia du 17º Gruppo del 1º Stormo Caccia Terrestri, basée à
Pantelleria, Cette unité devait escorter les convois navals et protéger le pont aérien ravitaillant les troupes de l Axe en Tunisie


Le 7/04/43 les M.C.205 du 1º Stormo vont combattre pour la première et dernière fois dans le ciels tunisiens
le 20 /04/1943 une formation mixte di Macchi C.205 et M.C.202 du 1º Stormo, commandé par le maggiore Di Bernardo et le capitano Nioi, affronta un groupe de chasse alliés composé de presque 60 Spitfire sur le Canale di Sicilia
Après un violent combat les Macchi revendiquent 17 Spitfire, pour la perte de 2 Macchi
Mais les registres britanniques ne font pas mention de ces pertes.
Les autres combats eurent lieu le 29 30 avril et 1º mai
Mais le 13 mai 1943 suite à l ‘effondrement de l ‘Axe en Tunisie le 1 Stormo fut deplacé de Pantelleria trop exposée à Catania Fontannarossa avec un aéroport de relais à Finocchiara près de Raguse
S’en suit des missions d’escorte et de défense des convois et des installations militaires ou industrielles de la Sicile exposées aux bombardements alliés
Dans ces combat le º Stormo, perd tous ses appareils et il fut remplacé par le 4º Stormo equipé de n Macchi C.202 et M.C.205 sur les aéroports de Campoformido (10º Gruppo) et Bresso (9º Gruppo).

 

Lors de l’opération Husky le 9 juillet 1943 le 4º Stormo pouvait s’y opposer avec 10 M.C.205 et 38 M.C.202 se trouvant sur les aéroports près de Catane Des renforts arrivèrent sous la forme de 10 M.C.205 8 RE 2005 50 M.C.202 et 50 Messerschmitt Bf 109G . Ces avions durent faire face à l’armada aérienne des Alliés.
La Regia Aeronautica enregistre des lourdes pertes
Dans la péninsule le 3º Stormo C.T. revenu de Tunisie est basé à Caimpino au nord de Rome et ensuite à Cerveteri .Le 18º Gruppo (83ª, 85ª e 95ª Squadriglia reçoit quelques M.C.205 alors que le 23º Gruppo lui est équipé avec des Bf 109G.

 


 

     

 

A la date de l'armistice le 3º Stormo avait encore en charge 12 C.205V.
En Sardaigne le 51º Stormo avait reçut ses Veltro à la fin d’avril 1943. qui vont équiper le 155º Gruppo à
Monserrato et le 20º Gruppo à Capoterra où il doit faire face aux attaques aériennes contre l île entre avril et septembre Au moment de l armistice le il restait en ligne au 51º Stormo 14 M.C.202 et 14 MC.205
Les Macchi C.205V vont équiper une unité spéciale la 310ª Squadriglia Caccia Aerofotografica.
Les avions furent modifiés auprès de la
Squadra Riparazioni Aeromobili Motori (SRAM) di Guidonia, L’équipement radio fut remplacé par un équipement photographique Rb50x30 de fabrication allemande Certains avions reçurent aussi des réservoirs auxiliaires sous les ailes.
Ces avions se déplaçaient par petits groupes selon la demande Une demande de mettre en fabrication 3 avions de ce type par mois fut faite en septembre 1943 afin de garantir une dotation minimale de 12 avions à la 310ª Au m
oment de l’armistice 6 M.C.205V étaient en ligne dont 3 sur la base de Decimomannu.
l’autre Unité ayant des M.C.205V fut le 24º Gruppo Autonomo basé à Venafiorita
puis suite au bombardement du site à Metato (Pisa).
Enfin les 3º Gruppo (6º Stormo), 21º Gruppo Autonomo, 2º Gruppo complementare di Campoformido, 3º Gruppo complementare di Foligno et le 60º Gruppo Intercettori di Lonate Pozzolo furent equipés de c e chasseur
Regia Aeronautica Cobelligerante


Après l’Armistice du 8 septembre, des forces italiennes se sont ralliées aux Alliés et L ‘italie a déclarée la guerre à la Allemagne le 13/10/1943
Les avions qui avaient rejoint les aéroports du sud de l'Italie contrôlés par les Alliés furent incorporés dans l' ICAF ( Italian Co-Belligerent Air Force ). ) le 15 /10/1943
Les chasseurs au nombre de 50 opèrent au sein des 9º et 10º du 4º Stormo et des Gruppi 21º e 155º.  Ils vont servir au sein de l'ICAF dans la 
Balkans Air force sur le front des Balkans avec des missions d'escorte et de mitrailleuse en soutien aux partisans de Tito , qui combattent les troupes allemandes retraitant vers le nord.
En attendant la déclaration de guerre les opérations contre les forces allemandes commencent immédiatement après la déclaration d'armistice
Opérations au dessus de Brindisi et Bari par 10 Macchi C.205 de la 4e Escadre et aide aux troupes italiennes des îles de 
Céphalonie et Corfou  par les avions du 4e Stormo.
Après la chute tragique de Céphalonie et de Corfou , le front des Balkans est devenu le théâtre principal des opérations des forces aériennes cobelligérantes.
Afin d’augmenter l'autonomie du Macchi C.205 affecté aux missions d'escorte dans le ciel yougoslave, une version Grande Autonomia  a été créée : un réservoir supplémentaire de 220 litres a été installé dans l'espace obtenu en retirant les armes et les munitions des deux mitrailleuses Cette version qui était une serie III conserva les canons d’ ailes
 Également pour augmenter l'autonomie, certains C.205 Séries I ont été transformés en version Scorta  en installant deux réservoirs sous-ailés d'une capacité de 100 ou 150 litres chacun, largable en vol Cette version avait l armement standard des serie III
Mais le manque de pièces détachées vont entraîner une grande attrition dans le parc aérien car les usine Macchi sont restées sous contrôle allemand. Cet inconvénient a été surmonté grâce à l'habileté des spécialistes du service technique de la chasse, qui ont réussi à transformer les cellules MC202 en MC205 en exploitant chaque épave de Macchi C.202
Le changement principal a bien sûr été le remplacement du moteur, qui a également impliqué le remplacement d'une partie des carénages, de l'hélice, du cône, du refroidisseur d'huile et des plans verticaux.On peut même installer une aile de MC202 transformée sur un MC205
L’équipement radio d'origine a été remplacé par des appareils américains plus légers et plus efficaces
 Avant la fin de la guerre, une partie des reconversions a été confiée à la 'Aeronautica Sannita de 
Bénévent . En tout 20 hybrides furent bricoles et ils se distinguaient par la roue arrière fixe.
Mais l’usure du matériel va entraîner le remplacement des avions italiens par du matériel allié Le 20 juin 1944, le 12e Gruppo de la 4e Squadra entame la transition sur le 
Bell P-39 Airacobra et tous les Macchi C.205 survivants sont concentrés dans la 51e Squadra (Gruppo 20º, 21º et 155º).
 

Le 155e Gruppo équipé de MC205 Grande Autonomia fut utilisé sur la Grèce
. Le 8 mai 1945, le 155e Groupe avait sur à l'aéroport de 
Galatina avec trente Macchi C.205 en charge, dont dix-neuf efficaces:
Après la fin des hostilités, les MC205 du Groupe Caccia avaient effectué au total près de trois mille heures de vol en missions opérationnelles
Aeronautica Militare

Après la fin de la guerre les 30 Macchi C.205 restants équipèrent le 5º Stormo in Puglia jusqu’en mars 1947, date de leur passage sur Spitfire Mk. IX.
Les exemplaires restant furent affectés à la Scuola Caccia di
Lecce qui les utilisera jusqu’en 1951.
ou ils sont rejoints par 20 exemplaires ex égyptiens Ils servirent à la fin de leur vie comme Cibles et ensuite furent démolis.
Republica Sociale Italianna RSI


Apres l’armistice de septembre 1943 l Italie se trouve coupée en deux avec au sud l’Italie Cobelligérante et au Nord une république fantoche dirigée par Mussolini
Rapidement est créé au nord une Aeronautica Nazionale Republicana  (ANR), qui recoit 25 Macchi C.205 du JG 77 
112 nouveaux exemplaires produits par Macchi  seront par la suite fournis à l'ANR avant la fin des hostilités, permettant de compléter l'équipement des trois squadriglie du Gruppo: la 1ª Squadriglia "Asso di Bastoni" , la 2ª Squadriglia "Vespa arrabbiata" et la 3ª Squadriglia "Arciere"

 

     


Les Macchi C.205V ont été utilisés efficacement par la ANR
Le baptême du feu du Macchi C.205V du 1er groupe ANR a eu lieu le 3 janvier 1944
Le 15 janvier, le Groupe, est transféré au 
Frioul .
Suite au manque de pièces détachées lest Macchi C.205V sont rempalcés par des 
Fiat G.55 venus duu 2e Groupe Caccia, qui passe sur Bf-109G. La dernière mission sur Veltro du 1er groupe est faite le 9 août 1944
Le Macchi C.205V est alors progressivement retiré de la ligne de front et affecté à d'autres départements de l'aviation 
RSE tels que Squadriglia Addestramento Caccia,et le Nucleo Comando del 2º Gruppo e 3º Gruppo . Ce dernier département a également reçu cinq exemplaires des six derniers produits
Selon d'autres sources, les six derniers spécimens produits, MM 98227-98232 i VI, ont été abandonnés après des tests sur l'aéroport de 
Lonate Pozzolo


Schémas de peinture MC.205V Italiens
Les avions italiens à cette époque se distinguaient par une grande variété de camouflage. Il n'existait aucun document réglementant strictement les couleurs et les tailles des champs de camouflage. Dans les usines aéronautiques et en partie, ils ont été guidés par les recommandations de peinture élaborées selon les différents théâtres d'opérations.

 

 


La taille des taches de camouflage dépendait principalement des gouts esthétiques de la personne peignant l'avion.
Compte tenu du transfert fréquent d'avions d'une unité à une autre, il est arrivé que dans un escadron il y ait des avions avec différents types de camouflage.
Des taches de camouflage ont été appliquées avec des peintures mates ou semi-mates.
La couleur des surfaces supérieures de l'avion est passée le long du bord d'attaque de l'aile jusqu'à la surface inférieure (jusqu'à 10 cm du bord d'attaque).
Souvent, le bas du fuselage était peint aux couleurs des surfaces supérieures.
La largeur de la bande verticale blanche (jaune) sur le fuselage était de 6 à 7% de sa longueur.

 


Sur le fuselage devant le cockpit, il y avait une cocarde bleue représentant une hache de licteur et sur le gouvernail il y avait une croix blanche, à l'intérieur de laquelle se trouvaient les armoiries de la maison royale.

 


Les marques d'identification des ailes étaient situées sur 70 à 80% de la demi-travée des deux côtés de l'aile.
Le diamètre de la marque d'identification est de 60% de la corde locale (sans faire appel aux ailerons).
Les marques d'identification ont été appliquées par application puis vernies.
Sur les avions volant en Afrique, les extrémités des ailes en haut et en bas étaient peintes en blanc. Sur le front de l'Est, les surfaces inférieures des extrémités des ailes jusqu'aux marquages étaient jaunes.


Le code appliqué sur le fuselage était constitués du numéro de l'escadron (le plus souvent en noir) et du numéro de série de l'avion (généralement rouge).


Sur la derive , en règle générale, le nom, la série la masse d'un avion vide et en charge utile


Avant lee ailrona arriere sur le fuselage se trouvait le numéro de série.


Ces inscriptions étaient blanches, moins souvent noires.
Le tableau de bord était noir et l'intérieur de la cabine et du châssis était jaune-vert. L
Les avions cobelligérants ont reçu des cocardes tricolores.

1


Les avions MC.205V, qui faisaient partie de l'ANR, ont été peints selon la norme allemande RLM - toute la machine était gris-bleu (Hellgrau 76), et des taches de gris moyen ont été appliquées sur le dessus (Miltelgrau 83). Les marquages ANR se composaient de drapeaux tricolores sur le fuselage et de la dérive

alors que les ailes recevaient des panneaux carrés avec deux fasceaux à l'intérieur . Le tout peint en noir
Après la guerre, tous les avions survivants ont été repeints dans la couleur du duralumin avec une bande antireflet noire devant le cockpit .
Luftwaffe

 


Dans les semaines précédant le 8 septembre 1943, les MC205V série III MM 92153-92302 étaient en construction et les Veltro numéro MM 92214 et 92210 ont été fournis à la Dans les semaines précédant le 8 septembre 1943, l'armée de l'air de Macchi avait le MC205V série III (MM 92153-92302) en construction. Les Veltro MM 92214 et 92210 ont été livrés au 4e Stormo à Pescara le 6 septembre
Ce furent les dernièrs avion livrées à la regia Aeronautica avant l' 
armistice .
Après l'armistice, les Allemands réquisitionnent le MC205V de la 
3e Stormo à Cerveteri
 Ces spécimens, ainsi que ceux que les Allemands sont pris directement sur les chaines des usine Macchi à Lonate Pozzolo à partir du 9 septembre, et sont ont été assignés au II Gruppe /  Jagdgeschwader 77 (II./JG 77) qui avait dû rendre ses avions au Jagdgeschwader 53 .
Jagdgeschwader 77 Jagdgeschwader 53 

Fin septembre, les avions capturés par les Allemands permettent d’armer les trois Staffeln qui composent le Gruppe , respectivement 4 / JG77, 5 / JG77 et 6 / JG77. Au 30 septembre, le II Gruppe avait vingt-cinq avions en dotation
La formation des pilotes allemands sur le chasseur italien s'est achevée au mois d'octobre Il fut émaillé de divers accidents mortels, et la perte de cinq appareils. La difficulté majeure rencontrée par les pilotes allemands était le fonctionnement de l'accélérateur, qui dans les avions allemands donnait de la puissance en le déplaçant vers l'avant, tandis que pour ceux italiens la puissance maximale était obtenue en le tirant vers l’arrière.
À la fin de la formation, entre le 23 octobre et le 2 novembre 1943, II./JG77 a déménagé sur le terrain d'Airasca, près de 
Pinerolo dans la province de Turin , puis à Lagnasco dans la province de Coni , qui est devenu sa base opérationnelle. . La Luftwaffe a utilisé le MC205 dans des missions d'interception dans le ciel du nord de l'Italie.
Avec la création de 
l'ANR le JG 77 a été réarmé avec le Bf 109G-6 et le 31 décembre 1943, le Macchi C.205V a été officiellement cédés au 1er Gruppo di Caccia de l’ANR. 
L’autre unité de la Luftwaffe qui a utilisé le Macchi C.205 était le I Gruppe  Jagdgeschwader 108 , unité de formation basée à 
Wiener Neustadt , qui en a reçu au moins deux  à Pescara le 6 septembre
Croatie 

la Croatie a reçu elle aussi des Mc 205 qui ont combattu sous les couleurs du , le Zrakoplovstvo Nezavisne Države Hrvatske (ZNDH)
 En fait, cette force aérienne a reçu, en plus de Macchi C.202, quatre C.205.
Egypte
L’Égypte va recevoir des Macchi
Ces avions proviennent de la cannibalisation des avions trouvés sur les aérodromes mais aussi des chaînes de production Macchi
 La reprise de la production permet à la  
Royal Egyptian Air Force(REAF), de commander un lot initial de vingt-quatre MC205V, .
Un accord pour un deuxième lot de 18 machines est signé le 23 février 1949,. Pour les opérations d'assistance Macchi a mis à disposition une équipe de techniciens .
CesMC205V ont reçu des numéros de série de 1225 à 1242. Dans la REAF, ils sont affectés au 2nd Squadron sur la 
base d'al-Arish à temps pour participer au conflit israélo-arabe de 1948-49
Le Veltro a été utilisé intensivement dans l'armée de l'air égyptienne,mais il fut sugit à nombreuses pannes et accidents
vec l'entrée en service des premiers chasseurs à réaction , les Macchi sont relégués aux tâches d'entraîneurs avancés concentrés dans le 5/6 Combined Advanced Training Squadron sur la base d' 
Helwan 
En décembre 1950 26 Macchi C.205V étaient toujours opérationnels, répartis entre les bases d'Almaza, Al Ballah, El Arish, Helwan
La vente d’un troisième lot de 20 avions ne s'est pas concrétisé car l'armée de l'air égyptienne recevait déjà ses premiers chasseurs à réaction  et les avions seront vendu à l’ AMI où ils seront utilisés comme avions école à 
Lecce jusqu'au début des années 1950 .
Les ventes d avions Macchi à l’Égypte entraînera des actions de sabotage de la part de services secrets israéliens avec pose de bombes en septembre 1949
L'attaque n'a pas affecté le programme et n'a pas ralenti les livraisons, qui se sont terminées régulièrement.
Syrie


L' armée de l'air syrienne al-Quwwāt al-Jawwiyya al-ʿArabiyya al-Sūriyya a reçu 10-Macchi C.205V ex-égyptiens qui ont été utilisés jusqu'en septembre 1952 cdate à laquelle ils furent rempalcés par des avion à réaction Britanniques Gloster Meteor F8

 

 

Bonus

 

 

   


Copyright © 2003-2020 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele


Nb de visiteurs:4884724
Nb de visiteurs aujourd'hui:711
Nb de connectés:35