URSS Aviation MIG SAGA 5e partie Les Chalumeaux le MIG 21

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 31/01/2020 à 14:20:33



URSS MIG SAGA 5e partie Les Chalumeaux le MIG 21
MIG 21 Микоян и Гуревич МиГ-21
Vor aussi
 
 
 
 
Pour les Profils de MiG Voir ce site Michel Debarre

Le  MiG-21 a été construit à l'origine comme un chasseur de jour léger, il est baptisé par l’ OTAN Fishbed mais il reçoit d’autres surnom avec chez les soviétiques "balalaïka", pour une ressemblance avec l'instrument de musique russe et Ilwek ou crayon par les polonais pour la forme de son fuselage.
C'est un avion supersonique de la deuxième génération
Il a été construit pour la plupart des 10 000 exemplaires de 50 pays, et il sert encore aujourd'hui 50 ans après son premier vol.


Histoire
Pendant la guerre de Corée, les États-Unis et l'URSS ont assimilé les RETEX et en ont tiré des conclusions.
Ce conflit a vu l’utilisation par les belligérants des avions à réaction à grande échelle sonnant ainsi le glas des avions à hélice.
Durant cette guerre, les
MiG 15 arrivent sur le théâtre d’opération  par ce conflit ne vit pas d'engagement des MiG-17


Mais alors même que le MiG-19 entrait en service, le bureau Mikoyan OKB travaillait sur son successeur. ,dès l ‘automne 1953
Cet avion devra atteindre une vitesse de pointe de Mach1 , être armé de canons et équipé d'un radar de visée, avec la possibilité ultérieure d’être armé des missiles air-air guidés
Alors que les soviétiques travaillent sur le futur du MIG 21 à la même époque, les États-Unis construisaient le Lockheed F-104 Starfighter


Ce nouveau chasseur reçoit comme nom de baptême à l'OKB MiG, le nom Ye-1 ce qui signifie Yedinitsa ", en tant que prototype spécial unique


Le TsAGI (Institut central d'aérodynamique et d'hydrodynamique de l'État) demande alors de faire deux avions
Un avion avec les ailes classique en flèche Cet avion, devait ressembler au MiG 19 avec un assemblage de queue conventionnelle et des ailes en flèche à 55° alors que sur le MiG 19 elles étaient à 25°et un avion a ailes Delta 57 degrés.)
Le turboréacteur à flux axial Arkady Mikulin AM-5A a été choisi pour la première fois, mais on fait le choix pour un Mikulin AM-9B au moteur dérivé de celui du MiG 19 car il est plus rapidement disponible
Le code OKB de l'avion devient alors officiellement Ye-2" et la construction de six prototypes est autorisée.
Nous avons donc la construction d’ engins différents
L Ye-2 avec l'aile en flèche et le moteur AM-9B.
LY
e-2A"avec l'aile en flèche et le moteur AM-11.

Ye-2A


 Le prototype Ye-2 effectue son premier vol le 14 février 1955, tandis que le prototype Ye-2A effectue son premier vol le 17 février 1956.
 L'un des deux prototypes "
Ye-4 à moteur AM-9B. atteint 16 juin 1955, la vitesse maximale de Mach 1.2.


Les 2 derniers prototypes "Ye-5" équipés de l'aile delta et du moteur AM-11 sont près le 9 janvier 1956


Les prototypes sont intégrés dans la parade de la journée de l’aviation à Tushino le 24 juin 1956.
On décide de lancer une pré-production du Ye-2A et du Ye-5 avec une commande de 2 lots de cinq machines portant le sigle Yz-2a "MiG-23, et le Ye-5, MiG-21
Enfin, le gagnant était le Ye-5


La désignation de MiG-23 a été réutilisée ultérieurement pour un autre chasseur Mikoyan OKB.
Aussi l’OTAN attribue le nom de code Faceplate à l YE2 et le nom de code Fishbed à l’ YE2A,
Les problème moteur ayant été résolus suite aux directives de Sergei K. Tumanskiy, on abandonne le AM-11 devenu entre temps R-11 pour un nouveau moteur, le R11F-300, qui est plus puissant surtout en post-combustion Celui ci est disponible en mai 1958 Il est monté sur le Ye-6 "et franchi Mach 2 en vol en palier, mais le 28 mai 1958 il est victime dune panne moteur ( système hydraulique ) et l’avion s’écrase au sol avec son pilote Nefyedov
Après la révision des systèmes hydrauliques un nouveau prototype passe le cap de Mach 2 en septembre 1958, suivie en décembre 1958 par une 3e tentative
suite ce ces essais  MiG 21 reçoit l'autorisation de mettre en production et les livraisons aux VVS 
Voyenno-Vozdushnye Sily  débutent à l'automne 1959.


L'OTAN  alors le baptise "Fishbed-B", les prototypes étant appelés "Fishbed-A" de manière rétroactive.
La première production a été confiée à l’usine d’état GAZ 21 de Gorky pour les monoplaces des VVS et l’usine GAZ 21 à Tbilisi. pour la production pour l'exportation.
En 1959, il est armée par des missiles nom de code "
AA-2 Atoll AAM AAM et K-13 ou R-3S AAM".
Pendant cette période, les deux prototypes Ye-6 ont continué leurs essais.

le deuxième prototype a été utilisé pour les essais en 1960 d'une nouvelle arme soviétique, un AAM à recherche thermique et le 16 septembre 1960, le troisième Ye-6 conçu à cet effet, le YE 66, a établi un record pour un parcours en circuit fermé de 100 kilomètres une moyenne de 2 148,66 Km/h
Au total, 10 645 unités seront été construites en URSS. Elles ont été produites par
Usine Gorky 5765 avions
83 MiG-21F; 513 MiG-21F-13; 525 MiG-21PF; 233 MiG-21PFL; 944 MiG-21PFS/PFM; 448 MiG-21R; 145 MiG-21S/SN; 349 MiG-21SM; 281 MiG-21SMT; 2013 MiG-21bis; 231 MiG-21MF
Usine Moscou 3203 avions
MiG-21U (export ); MiG-21PF export units); MiG-21FL (sans compter ceux construit par
HAL); MiG-21M tous); 15 MiG-21MT (tous)
Usine Tbilisi 1678 avions
17 MiG-21 and MiG-21F; 181 MiG-21U izdeliye 66-400 and 66-600 (1962–1966); 347 MiG-21US (1966–1970); 1133 MiG-21UM (a compter de 1971)
Licence
194 MiG-21F-13s furent construits en Tchécoslovaquie
657 MiG-21FL, MiG-21M and MiG-21bis ( 225 biplaces) par Hindustan Aeronautics Ltd. En Inde
DESCRIPTION
Le MiG-21F Fishbed J est un chasseur  à aile delta ,Il a été conçu au départ comme avion de suprématie aérienne visant à éliminer toute menace aérienne par missile et ou canon . Il peut aussi faire de la  reconnaissance aérienne.
Une version biplace le MiG-21UM, a été conçue pour la formation et l ‘entraînement  des pilotes de type MiG-21 
Il s'agit donc du premier intercepteur / chasseur de troisième génération conçu pour acquérir et et s’assurer la supériorité aérienne sur zone 
 Le MiG 21 sera l 'avion à réaction le plus construit du monde  après la deuxième guerre mondiale. En effet il sera construit pendant plus de 50 ans et il servira  dans environ 50 forces aériennes sur 4 continents dans une vingtaine de versions différentes 
Actuellement plus de  500 MiG-21 et plus de 1000 J-7 / F-7 (copies chinoises) font partie de l'inventaire des forces aériennes mondiales.
Le fuselage avec une largeur maximale de 1,24 m. est un long corps tubulaire avec un nez ouvert qui possède une petite entrée d'air ronde dans le nez qui régule le flux d'air vers le moteur.
Cet avion est monomoteur La partie arrière du fuselage, étant amovible pour l’entretien du moteur. Dans la première variante du MiG-21, le tube de Pitot est situé à l’arrière du nez; après le MiG-21P, il était situé au sommet de la prise d'air. Derrière son cockpit se trouve une bosse dorsale
La cabine est pressurisée et climatisée. La verrière jusqu'au MiG-21PFM en coulissant vers l arrière ensuite  l’ouverture de la canopée se fera en basculant  sur le coté droit du cockpit, 
Le poste de pilotage reçoit un siège éjectable SK-1  et était équipée dans les premières versions d’une capsule destinée à enfermer le pilote et à le protéger du flux d’air lors de la procédure d’éjection . Mais ce système était dangereux  car le délai entre le début de la procédure d’éjection et la libération du pilote mettait  trop de temps  et certains pilotes ont été tués après avoir été éjectés à basse altitude.
Le MiG 21 dispose de 3 freins à air comprimé, deux à l'avant et un à l'arrière
Si le MiG 21 est équipe d’un réservoir de carburant externe, le frein à air arrière est alors  neutralisé  Juste derrière le bord de fuite de l'aile, deux fusées JATO peuvent être montées. 
L'aile delta a une envergure de 7,154 m pour une surface d'aile: 23,0 m². 
Il dispose d'un train d'atterrissage avec tricycle avec amortisseurs Le train avant se rétracte dans le fuselage sous le radar et le train d'atterrissage principal se rétracte dans le fuselage
 Il dispose d'un empennage vertical
Pour sa motorisation elle a varié  et tout au cours de sa vie opérationnelle trois familles principales de moteurs avec plusieurs sous versions seront construites dans le MiG-21. En raison des limitations imposées par le fuselage, il n'existait que des différences externes mineures entre les différentes générations.

Versions
La philosophie d'ingénierie soviétique était hautement fonctionnelle et pragmatique, 
Là ou un ingénieur  occidental dirait "si tout se passe bien, il vole bien", son homologue soviétique pensait s’il volait bien, il volait bien", sans trop se soucier de l’esthétique.
Mais il faut le dire le MiG-21  est un avion élégant voire sexy . 
La 1e generation  du MiG 21F Fishbed A fut le MiG 21F /P / PF / PFS
le MiG-21F était composé principalement d’alliage d’aluminium, avec certaines parties en acier, en magnésium et en fibres de verre.
Description
Il avait un fuselage à secteur mince avec une prise d'air circulaire dans le nez, interrompu par un cône d'admission mobile à réglage automatique.
Ses ailes triangulaires montées au milieu avec les extrémités tronquées et non pointues comme sur les prototypes initiaux.
Un empennage disposé de façon conventionnelle, .Il possède une ailette ventrale fixe sous la queue. Il y avait un carénage pour le parachute de queue derrière l'aileron ventral et un aérofrein à commande hydraulique sous le fuselage, en avant de l'aileron.
On trouve aussi une paire de freins à air à commande hydraulique positionnés sous le ventre en dessous des ailerons arrières.

Le pilote était assis une une espèce de coquille monobloc articulé avec un cockpit se terminant par un carénage avec un panneau transparent, puis par une épine dorsale remontant à la queue.
Le train d’atterrissage est de configuration tricycle, avec une seule roue
le train avant se rétractant vers l’avant et le train principal rentrant par pivotement vers l’avant vers le fuselage.
La roue avant est en roue libre et l’avion se sont dirigés au sol en utilisant le freinage de la roue principale. Toutes les roues étaient équipées de freins à disque à commande pneumatique. Il y avait un tube de Pitot sous le nez; il pourrait être articulé vers le haut, pour réduire l’encombrement lors des stationnements.
L'aile avait un bord d'attaque de 57 degrés et une inclinaison d 2 degrés,Elle était équipée.d’ ailerons à commande hydraulique On trouve un « guide »près de l’extrémité d’aile pour éviter toute perte de circulation d’air au bout de celle ci
La dérive avait un bord d'attaque de 60 degrés et le gouvernail était actionné hydrauliquement.
Les empennages monoblocs avaient un bord d'attaque de 55 degrés, et étaient actionnés hydrauliquement.
Les bouts de l'empennage ont été lestés avec des masses en forme de fuseau afin de réduire les vibrations ou les flottements, les poids conférant à l'empennage une apparence «barbelée» distinctive.

Le moteur était un turboréacteur Tumanskiy R-11-300F avec une poussée sèche de 38,1 kN (3 880 kgp / et une poussée après combustion de 56,3 kN (5 740 kgp.


Il utilisait un système de démarrage électrique intégré et comportait un système d'extincteur automatique.
Outre l'entrée du nez possédait un cône mobile géré automatiquement avec un ensemble de portes d'entrée auxiliaires à côté du nez qui étaient automatiquement actionnées hydrauliquement pour fournir un meilleur flux d'air aux angles d'attaque élevés
Il y avait une trappe d'entrée d’air auxiliaire à ressort sur chaque côté du fuselage juste en avant et au-dessous de l’aile pour fournir un flux d’air supplémentaire pour les décollages et autres.
On trouvait six réservoirs de carburant flexibles dans le fuselage et deux réservoirs de carburant intégrés dans chaque aile, soit un total de dix réservoirs offrant une capacité de carburant interne utilisable de 2 280 litres
Le MiG-21F comportait l'armement intégré d'un canon jumelé automatique Nudelmann-Richter NR-30 de 30 millimètres, le canon était placé sous le cockpit. Chaque canon était alimenté à 30 coups et ils étaient asservis aune conduite de tir via une lunette de tir ASP-5ND, qui comprenait un indicateur de portée guidé par un simple
radar SRD-5 dans le

cône d’entrée. Il y avait aussi une ciné-caméra dans le support supérieur du cône d'entrée.


Il y avait un pylône central pour un réservoir d'une capacité de 490 litres et chaque aile pouvait être équipée d'un pylône pour une bombe ou une nacelle non guidée.
Étant donné que le MiG-21F ne disposait d’ aucune capacité de bombardier il n’y avait aucun système de visée . En effet peu de photos montre le MiG 21 en version Bombardement
La visée pouvait se faire à la rigueur via les traçantes du canon pour le pod de munitions non guidées portées sous l’avion ou sous les ailes
Le pilote était assis dans un cockpit climatisé et pressurisé sur un siège éjectable SK, qui était actionné en abaissant un store et une cartouche explosive. L'auvent à charnière avant se détache avec le siège éjectable,
Ainsi normalement il devait fournir lors de l éjection un coupe-vent pour le pilote, mais comme il s'est avéré dangereux dans la pratique le système fut abandonné
On trouve des panneaux de blindage à l'arrière du siège et de l'appui-tête, et sur le côté du cockpit.
Il y avait un système d'oxygène de secours en cas d'échec de la pressurisation. En plus du radar de télémétrie, l'avionique comprenait une radio VHF; un compas radio automatique; un récepteur de balise marqueur; un radioaltimètre à basse altitude; un transpondeur de contrôle de la circulation aérienne (ATC); un transpondeur SRO-2 Khrom d'identification ami ou ennemi (IFF); et un récepteur d'avertissement radar (RWR) Sirena-D, avec une antenne à l'arrière de la dérive
L'avion comprenait deux systèmes hydrauliques, ainsi qu'un double système pneumatique pour le freinage des roues,Les systèmes hydrauliques géraient aussi l’ouverture de la verrière, la combinaison de pilote, l'armement et le déploiement du parachute de queue.

Le fait que les systèmes hydrauliques et pneumatiques soient doubles n'impliquait pas que chaque système étaient identiques: il y avait en fait un schéma compliqué d'opérations principales et de secours entre les systèmes hydrauliques et pneumatiques qui défie toute description
Le MiG-21 a été décrit comme un chasseur supersonique parfait à aile delta, courante chez les chasseurs Mach 2 de 1e génération, mais conservait une dérive plus ou moins conventionnelle au lieu de se passer de l'empennage comme l'a fait beaucoup d'autres de conceptions delta.
La configuration a été appelée "balalaïka" après le "banjo" russe.
Les pilotes ont vraiment aimé le MiG-21F, car c’était un avion ayant un joli design, rapide, agile Le MiG-21F était léger et de toute la famille était considéré comme agréable à piloter, bien que les versions ultérieures avaient tendance à devenir à s’alourdir
Bien sûr, l autre face était qu’il était moins efficace au combat,car limité en armement, en avionique, en charge utile et en rayon d action par rapport à ses successeurs
Il avait une autonomie d'environ 90 minutes avec un réservoir externe.
Il s'agissait strictement d'un pur intercepteur de défense car il ne pouvait pas rester en l'air assez longtemps pour effectuer des patrouilles aériennes ou des missions offensives.
C'était quand même un joli avion rapide avec des performances suffisamment élevées pour devenir un avion d’entraînement biplace,. Ce qui se fit avec le "MiG-21U", a été développé pour fournir aux élèves un avion d’entraînement simple

 

 

Toutes les versions du MiG 21

 


Génération Zero (1954–1956)

Ye-1 (1954)

 

1e ébauche avec motorisation turboréacteur Mikulin AM-5A. Mais ce projet ne fut pas suivi de la construction d’un prototype Il fut retravaillé pour abouti r au Ye-2.

Ye-2 (1954 OTAN "Faceplate")

Prototype à ailes en fleche motorisé avec un turboréacteur Mikulin AM-9B,Avec la disponibilité de ce moteur AM-9B de 2600 kg et 3250 kg avec postcombustion, la cellule a été modifiée pour prendre l'unité la plus puissante
Il est armé de 2 canons NR-30
Il est équipé d'une radio RSIU-4 VHF, de système Uzel IFF, d'un radiogoniomètre automatique ARK-5 Amur avec ordinateur d'approche d'atterrissage RUP, d'un récepteur de balise marqueur MRP-48P Dyatel, d'un transpondeur SRO-2 Khrom IFF, d'un transpondeur Sirena-2 RWR, SRD-1M Radal ' -
Il vola pour la première le 14 février 1955, mais le programme a été abandonné lorsque le turboréacteur Mikulin RD-11 est devenu disponible.

 

Ye-2A (1955; aka "MiG-23")

C ‘est un Ye-2 modifiée pour adapter le turboréacteur RD-11. Six construits. Identique à Ye-5 sauf pour les ailes car ce Ye-2A avait des ailes en flèche
Il est quipé d'une radio RSIU-4V, d'un ADF ARK-5 avec module RUP, d'un récepteur de balises MRP-48P, d'un transpondeur Bariy-M IFF, d'un Sirena-2 RWR, d'un radar SRD-1M Radal'-M et d'un télémètre radar ASP-5N-V3 .
MiG-23 (1957; Izdeliye 63)
Ye-2A a reçu la désignation de production MiG-23. Sur les douze unités prévues pour 1957, cinq seulement ont été construites; ceux-ci étaient propulsés par des turboréacteurs R11-300 et pouvait transporter un réservoir de 400 litres, une fusée UB-16-57 ou une bombe FAB-250. Mais ce programme est interrompu en 1958, et les unités construites ont été réutilisées pour divers programmes d'essais spéciaux.

 

Ye-4 (1955)

premier avion a aile delta du programme MiG-21. Ce fut un banc d'essai pour tester la faisabilité du concept qui va évoluer vers le Ye-5

Ye-50 (1956)

Intercepteur expérimental à haute altitude et à ailes en flèche C ‘est une cellule Ye-2 modifiée pour s'adapter au moteur-fusée Dushkin S-155. Le travail commence en 1954, pour un premier vol en 1956.
Le programme se termine après le crash du Ye-50/3 le 8 août 1957.

MiG-23U (1956; Izdeliye 64)


A ne pas confondre avec MiG-23 "Flogger". Le Ye-50A était une version perfectioné du Ye-50
U veut dire Uskoritel ou Booster

La construction de12 exemplaires fut programmée en 1957 mais seulement  5 furent construits   Ils servirent de mules pour le programme de mise au point du MiG-21,
2 "MiG-23" servirent  pour les tests nottament  le 3 e qui e 1er novembre 1956 testa les atterrissages moteur éteint et le 4e Ye-2A/6, fut utilisé pour tester la verrière qui sera finalement montée sur les MiG-
Il etait similaire dans sa forme au Ye 2  Il différait par les equipemùent car il possédait un réacteur R11-300 qui est la version de série du RD-11, un radar SRD-5M Baza-6 et un transpondeur SRO-2 Khrom. Il  pouvait embarque en position ventrale sous le fuselage uner un réservoir de 400 litres, un panier à roquettes UB-16-57 ou une bombe FAB-500. Tous les avikons furent ferraillés en fin de test

Ye-5 (1956)

C’était un prototype de recherche sur les ailes Delta propulsé par un turboréacteur Mikulin AM-11. Outre le moteur, certains changements ont été apportés au Ye-4, notamment l'ajout d'un deuxième système hydraulique. La désignation initiale était I-500
il fait savoir que ce Ye-5 à ailes delta était réputé offrir des caractéristiques légèrement supérieures et il fut choisi pour une production à grande échelle.

 

MiG-21 (1956; Izdeliye 65; NATO "Fishbed-A")

Cette première série de chasseurs fut construite à Cinq unités construites à Tbilissi, mais elle fut non poursuivies en raison de la réorientation des efforts vers le Ye-6 / MiG-21F plus avancé. Les avions construits ont été ,utilisé comme bancs d'essai.
Production en série 1e génération (1957–1961)

Ye-6 (1957)
 


 

3 avions de pre-production versions of MiG-21F.

Ye-50P (1958)

Projet d'intercepteur à haute altitude propulsé par fusée, terminé avant la construction.
MiG-21F (1959; Izdeliye 72; OTAN "Fishbed-B")

Un MiG-21F sera modifié en 1960 pour tester la possibilité de frapmpe n ucléaire du MiG 21.

2e prototype du Ye-6T fut réutilisé pour tester le train d'atterrissage avec patin pour une utilisation sur terrains glissants
Ye-6T / 3 (1961)


C ‘est un Ye-6T avec surfaces canards montées, Il faut testé en1961–1962

F = Forsirovannyy ("amélioré")
Avions de chasse monoplace diurne
. Il s'agissait d’une premiere série, avec 93 machines en construction (20 en 1959, 73 en 1960). Le MiG-21F transportait 2160 litres de carburant dans six réservoirs de carburant internes et était propulsé par un turboréacteur R11F-300 avec 5740 kgf de poussée.
Les premières unités étaient équipées d'un canon NR-30 et de deux canons NR-23, les avions suivants
seront armés de deux canons NR-30 de 30 mm avec 60 obus chacun, il était également capable de transporter deux bombes de 50 à 500 kg
L'avionique comprenait un module de séquençage d'armes PUS-36D, une radio de communication R-800, un viseur de calcul informatique ASP-5NV-U1 et un télémètre radar SRD-5MN Baza-6.

Ye-6/9 (1960)

Ye-6T (1958)

Le prototypes basé sur leMiG-21F fut utilisé pour testé le missile Vympel K-13 (NATO: AA-2 'Atoll') .après les tests sur le Missile il fut ensuite utilisé pour d autres tests
Ye-6T/1 ("Ye-66") (1959)


Le prototype Ye-6T / 1, numéro 31 rouge, a été remotorisé avec le moteur R11F2-300 pour battre le record du monde de vitesse. "le nom Ye-66" était une désignation volontairement "fausse" utilisée sur les documents soumis à la FAI car ce n'était pas la désignation officielle de l avion
Konstantin Kokkinaki a établi un nouveau record du monde de vitesse le 16 septembre 1960 avec cet avion, atteignant une vitesse de pointe de 2499 km / h sur 100 km en circuit fermé.

Ye-6T / 1 ("Ye-66A") (1961)
Après avoir établi un nouveau record du monde de vitesse, le Ye-6T / 1 "31 Red" a été reconstruit à nouveau pour essayer d'établir un nouveau record du monde d'altitude.
Il recut pour battre ce record un propulseur de fusée U-21 ajouté à un carénage dans la queue en conservant le turboréacteur R11F2-300 amélioré. "
Aussi sous cette désignation "fausse"le 28 avril 1961, Georgi Mosolov établit le nouveau record d'altitude à 34 714 m battant le record précédent établi par un pilote américain sur F-104 Starfighter de 2899 m .

Ye-6T / 2 (1961)

MiG-21P-13 (aka Ye-7) (1958)

Les lettres et chiffres signifient P = Perekhvatchik ("intercepteur"), 13 = fait référence au système de missiles K-13
Deux MiG-21 (Izdeliye 65) ont été convertis pour mettre en œuvre le système de missiles K-13 dans le cadre d'un projet de développement d'un intercepteur armé du missile K-13.


En raison du retard du projet MiG-21P-13, il a été décidé que le MiG-21F existant pourra utiliser le système de missiles K-13, ce qui donnera le MiG-21F-13.
L développement aboutira finalement au MiG-21PF.

MiG-21F-13 (1960; Izdeliye 74; OTAN "Fishbed-C")

 

Mig 21-F13


F = Forsirovannyy ("Uprated"), 13 = fait référence au système de missiles K-13
Chasseur de jour à court rayon d’ action le MiG-21F-13 a été le premier modèle MiG-21 à être produit en grand nombre. Contrairement au MiG-21F, le MiG-21F-13 n'avait qu'un seul canon NR-30 à tribord, avec seulement 60 obus
Cependant, il peut utiliser le missiles K-13, dont deux peuvent être fixés sur des pylônes sous les ailes.
Sur les premiers MiG-21F-13 les rampes de lancement missiles étaient du type APU-28 alors que sur les modèles ultérieurs ils seront remplacés par des rails APU-13.
Les rampes de lancement étaient amovibles, permettant au MiG-21F-13 de modifier la panoplie d’armement comme des roquettes non guidées UB-16-57, deux fusées S-24 sur des rampes de lancement PU-12-40 ou deux bombes FAB-100/250/500 ou ZB -360 réservoirs de napalm.
Le F-13 avait recu aussi comme d'autres améliorations: un viseur optique ASP-5ND amélioré et un radar de télémétrie SRD-5ND amélioré.
Le MiG-21F-13 a également été construit sous licence en Chine sous le nom de Chengdu J-7 ou F-7 pour l'exportation, ainsi qu'en Tchécoslovaquie sous le nom d'Aero S-106, bien que la désignation S-106 n'ait pas été utilisée pendant longtemps; par la suite, les unités construites en République tchèque ont été appelées «MiG-21F-13», tout comme les avions de construction soviétique.

désignation Tchécoslovaque des MiG-21F-13 et Aero S.106 converti pour transporter des pods de reconnaissance

R = Razuznavatelen ("Reconnaissance")

Désignation Bulgare pour les MiG-21F-13 modifiés localement pour transporter des cameras FA-39

MiG-21FR

MiG-21F-13R (1974)

Ye-6V (1961; NATO "Fishbed-E")

Avion eperimental STOL duMiG-21F-13 avec fusées JATO .

 Intercepteurs 2e Génération (1961–1966)  MiG-21R / MIG-21S / MIG-21M / MIG-21SM
 

MiG-21PF (1961; Izdeliye 76; NATO "Fishbed-D")

P = Perekhvatchik ("Interceptor"), F = Forsirovannyy ("Uprated")
Version intercepteur tout temps propulsé par le turboréacteur R11F2-300
Il fut équipé à partir du septième lot de production, équipés du radar RP-21 alors que les six premiers lots utilisaient l'ancien radar TsD-30T ( RP-9-21).
Son système d’armes était composé de missiles K-13 à recherche infrarouge mais aussi de missile RS-2US (alias K-5MS) qu’il pouvait utiliser grâce à un système de contrôle modifié par rapport à celui du F-13

MiG-21PF (1961; Izdeliye 76A)

 

Mig 21 PF

Version exportée sur les forces du pacte de Varsovie . la modification majeure et le seule portait sur le système IFF

Version du MiG-21PF mise au point sur demande du Vietnam le radar était différent des versions PF.

 

L = Lokator ("Radar")

Ne pas confondre avec le vrai MiG-21PFM qui est l’ izdeliye 94.
Cette version est le nom de la version Est Allemande équipée de radar RP-21 .

M = Modifiziert ("Modified")

Désignation Roumaine du MiG-21PF.

R = Lokator ("Radar"), F = Forsaj ("Reheat"), "M" = "Modernizat" ("Modernised")

Version radio controlée du MiG-21PF; aussi appelé M-21 (M = mishen', "cible").

MiG-21PFL (1966; Izdeliye 76A)

 

MiG-21PFM (Izdeliye 76A)

MiG-21RFM (Izdeliye 76A)

MiG-21Ye

MiG-21FL (1965; Izdeliye 77)
Forsazh ("Réchauffage"), L = Lokator ("Radar")
Modèle d'exportation vers le tiers monde du MiG-21PF.
C’st une version low cost du MiG-21PF de base avec un moteur R11F-300 plus ancien et moins puissant, Il ne possède plus d’aucune possibilité d’être armé de missiles à faisceau RS-2US et il possède une version low cost du radar RP-21, désigné R1L.

Il possède un aileron et un carénage pour un frein à sa base. Construit sous licence en Inde en tant que Type 77.

Ye-7SPS (1961)

"Soufflage de la couche limite")
Banc d'essai pour développer un système de soufflage de volets, reconstruit à partir de Ye-6V / 2.

MiG-21PFS (1963; Izdeliye 94; NATO "Fishbed-D/F")


P = Perekhvatchik ("Interceptor"), F = Forsirovannyy ("Uprated"), S = Sduv Pogranichnovo Sloya ("Boundary Layer Blowing")
Version de production de Ye-7SPS.

MiG-21PFS (Izdeliye 94; OTAN "Fishbed-D")
Les neuf premiers lots de production du MiG-21PFS étaient identiques extérieuremnt au MiG-21PF mais avec des volets soufflés et un carénage de chute de frein à la base de l'ailette.
MiG-21PFS (Izdeliye 94; OTAN "Fishbed-F")
Du lot 10 au lot 19, il possède un stabilisateur vertical qui est apparu pour la première fois sur le MiG-21FL

L'avion a conservé le siège éjectable SK et la verrière monobloc à ouverture vers l'avant du MiG-21PF.
MiG-21PFS (Izdeliye 94; OTAN "Fishbed-F")
À partir du c / n 941314, l'avion MiG-21PFS avait un siège éjectable KM-1 et une verriere en deux parties à ouverture latérale.

Ye-7M

Développent à partir du Ye-7SPS; prototype du MiG-21PFM.

 

MiG-21PFM (1964; Izdeliye 94; OTAN "Fishbed-F")
P = Perekhvatchik ("Interceptor"), F = Forsirovannyy ("Uprated"), M = Modernizirovannyy ("Modernisé")
La version de production du Ye-7M était un MiG-21PF modernisé, avec un radar RP-21M amélioré, un transpondeur SRZO-2 Khrom-Nikkel IFF et d'autres changements dans l'avionique.
De plus,
sur les PFM de production ultérieure recevront à nouveau un armement en canon avec l’emport d’un canon GSh-23 avec 200 coups dans une nacelle.

Après des tests en 1966, les avions MiG-21PFM construits après 1968 pourront emporter le missile air-sol Kh-66.
MiG-21PFM (1964; Izdeliye 94A; OTAN "Fishbed-F")


Version d'exportation avec un système IFF différent et sans capacité de transporter des roquettes S-24 ou des réservoirs en napalm ZB-62.
MiG-21PFM (Izdeliye 94N; OTAN "Fishbed-F")
Version à capacité nucléaire de MiG-21PFM.
MiG-21RFMM (Izdeliye 94A)


R = Radar, F = Fortaj ("Réchauffer"), M = Modernizat ("Modernisé")
Désignation roumaine du MiG-21PFM.

MiG-21PFM (1964; Izdeliye 94; NATO "Fishbed-F")

P = Perekhvatchik ("Intercepteur"), F = Forsirovannyy ("Upgraded"), M = Modernizirovannyy ("Modernise")
Cette version dérive du Ye-7M ; C’était un MiG-21PF modernisé, avec un radar RP-21M amélioré, un transpondeur SRZO-2 Khrom-Nikkel IFF et d'autres changements dans l'avionique.

De plus, les PFM de production ultérieure vont voir la réintroduction dans sa panoplie du canon GSh-23 avec 200 coups dans une nacelle. Après des tests en 1966, les avions MiG-21PFM construits après 1968 pouvaient transporter le missile air-sol Kh-66.
Désignation polonaise de la norme MiG-21PFM.
MiG-21PFMN (Izdeliye 94N)
Désignation polonaise du MiG-21PFM à capacité nucléaire.


MiG-21RFMM (Izdeliye 94A)
R = Radar, F = Fortaj ("Réchauffer"), M = Modernizat ("Modernisé")
Désignation roumaine du MiG-21PFM.

 

 


MiG-21SPS (Izdeliye 94A; OTAN "Fishbed-F")
SPS = Sduv Pogranichnovo Sloya ("soufflage de couche limite")
Pour éviter toute confusion avec la désignation locale «MiG-21PFM» attribuée au MiG-21PF modifié (izdeliye 76A), l'armée de l'air est-allemande a renommé le «vrai» MiG-21PFM d'izdeliye 94A en «MiG-21SPS».

MiG-21SPS-K (Izdeliye 94A; OTAN "Fishbed-F")
K = Kanone ("Canon")
Désignation est-allemande pour les avions MiG-21PFM (Izd. 94A) cables pour utilisation pods canons

Version Égyptienne du MiG-21R modifié localement pour lui adapter des caméras dans le nez.
Ne doit pas être confondu avec la version Égyptienne du "MiG-21RF."
Concerne quelques version du MiG-21Rs modifié avec motorisation comprenant un moteur R13-300 identique à celui de la version MiG-21MF.

Ye-7S (1963)
Prototype de chasseur tactique - un MiG-21PF de production converti en banc d'essai afin de tester le radar de contrôle de tir Sapfir-21.
MiG-21S (1964; Izdeliye 95; OTAN"Fishbed-J")
S = Sapfir (se référant au radar Sapfir-21 / RP-22).
La version de série Ye-7S. équipé du radar RP-22 (version de production du radar Sapfir-21) fonctionnant avec un viseur de calcul ASP-PF-21.
La cellule était différente de celle du MiG-21PFM en utilisant les mêmes réservoirs que le MiG-21R.
Le MiG-21S avait un R11F2S-300 comme moteur et un pilote automatique AP-155 doté d'un système de récupération automatique des données
Le MiG-21S pourrait transporter la nacelle de canon GP-9. Il avait quatre points d’ancrage sous les ailes, les deux pods extérieurs étant "humides", c'est-à-dire qu'ils pouvaient transporter des réservoirs largables
Il pouvait transporter la même panoplie d’armes que le MiG-21PFM avec en plus le missile R-3R (K-13R) et son radar semi-actif du K-13.
Le MiG-21S a été produit de 1965 à 1968 et livré uniquement à l'armée de l'air soviétique.
MiG-21N (1965; Izdeliye 95N; OTAN "Fishbed-J")
«N = Nositel (« transporteur »)
Également connu sous le nom de MiG-21SN, il s'agissait d'une variante du MiG-21S capable mettre en œuvre l’ arme nucléaire tactique RN-25.

MiG-21PD (1966; Izdeliye 23-31 / 92)


PD = Podyomniye Dvigateli ("moteurs de levage")
Démonstrateur de technologie STOL construit à partir d'une cellule MiG-21PFM.

MiG-21R (Izdeliye 94RA; OTAN"Fishbed-H")

Version Export du MiG-21R équipés de pods Type D and Type R.

MiG-21RF (Izdeliye 94RA; OTAN "Fishbed-H")

MiG-21RF (Izdeliye 96R; NATO "Fishbed-H")


 

Ye-7R

Prototypes du MiG-21R capable de reconnaissance du MiG-21PFS.


MiG-21R (1965; Izdeliye 03 / 94R; OTAN "Fishbed-H")

Initialement désigné Izdeliye 03 pour semer la confusion à l ‘OTAN mais sa désignation officielle était Izdeliye 94R.
Le premier avion unité a été déployé au début de 1966 et la production s'est poursuivie jusqu'en 1971.
Pour les missions de reconnaissance, le MiG-21R pouvait transporter alternativement
nacelle PHOTINT de jour de type D,

Nacelle PHOTINT de nuit de type N
Nacelle ELINT à usage général de type
Nacelle type T abritant un système de télévision, faisant du MiG-21R l'un des premiers avions de reconnaissance soviétiques à utiliser l'équipement ELINT.
De petits changements ont été apportés tout au long de la production. Les premières unités de production étaient motorisés avec le turboréacteur R11F2S-300, qui a été remplacé dans les machines ultérieures par le R13-300.
Dans le rôle de combat air-air, le MiG-21R pourrait transporter deux Missiles AAM RS-2US ou R-3S, et dans le rôle de strike il pouvait être équipé de deux pods lance roquettes UB-16-57UM ou UB-32, ou de deux roquettes S -24 non guidées ou deux bombes pesant jusqu'à 500 kg (chacune).

 

 Modernisation – 3e Génération (1968–1972)  MIG-21SMT / MIG-21MT / MIG-21BIS

 Mig 21 fishbed H/J
MiG-21M (1968; Izdeliye 96; OTAN "Fishbed-J")
M = Modernizirovannyy ("modernisé")
Variante d'exportation du MiG-21S avec deux différences majeures: le radar RP-22 du MiG-21S a été remplacé par l'ancien radar RP-21MA et comportait un canon GSh-23L intégré
Dans son rôle air-air, il ne pouvait transporter que le Missile AAM R-3S sur ses quatre pylônes, car la variante SARH, le R-3R, n'était pas autorisée à l'exportation.
Le type a également été construit sous licence en Inde, le premier exemple de construction indienne étant livré en février 1973.

MiG-21M (Izdeliye 96A, OTAN "Fishbed-J")
Variante d'exportation pour les pays du Pacte de Varsovie.
MiG-21MA (Izdeliye 96A, "Fishbed-J" OTAN)
L'armée de l'air tchécoslovaque a redésigné ses MiG-21M qui avaient été remotorisés avec le moteur Tumanskiy R13-300 en tant que «MiG-21MA», gardant le radar RP-21MA. Certains d'entre eux ont ensuite été rééquipés du radar RP-22 - le portant à la norme MiG-21MF - et ont ensuite été renommés «MiG-21MF».
MiG-21I (1968; Izdeliye 21-11; "Analog")

I = Imitateur ("Simulateur")
Banc d'essai pour la conception des ailes du Tu-144 (OTAN "Charger") .

MiG-21K (1969; proposition)
Il s'agissait d'une variante proposée du MiG-21 pour un rôle d'attaque au sol dédié; la proposition Mikoyan a été retirée avant la compétition, qui a finalement été remportée par le Su-25.
MiG-21Sh (1969; "Izdeliye 21-32"; projet)
Sh = Shturmovik


Il s'agissait d'un autre projet d'attaque au sol qui était une «fusion» du MiG-21 et du MiG-27; il était appelé alternativement MiG-21Sh et MiG-27Sh. Annulé en faveur du MiG-23/27 qui offrait des performances supérieures.
MiG-21SM (1969; Izdeliye 15 / 95M; OTAN "Fishbed-J")
S = Sapfir (se référant au radar Sapfir-21 / RP-22).
M = Modernizirovannyy ("modernisé")
Mise à niveau du MiG-21S à l'aide du moteur R13-300 et d'un canon GSh-23L intégré, ainsi que d'un ensemble avionique considérablement mis à jour.

MiG-21MF (1970; Izdeliye 96F; OTAN "Fishbed-J")
M = Modernizirovannyy ("Modernized"), F = Forsirovannyy ("Uprated [engine]")
Version d'exportation du MiG-21SM, avec radar RP-22 et turboréacteur R13-300. Le choix des charges d'armes a été élargi avec l'ajout du Missile R-60 (OTAN: AA-8 "Aphid") et plus tard du R-60M AAM à recherche infrarouge. Ceux-ci ont également été construits sous licence en Inde par HAL sous le nom de Type 88.

MiG-21MFR (1995)
R = Razuznavatelen ("Reconnaissance")


La désignation locale bulgare du MiG-21MF a été modifiée pour transporter des pods de reconnaissance après le retrait du MiG-21F-13R.
MiG-21MF-75


Désignation non officielle utilisée en Bulgarie, en Allemagne de l'Est, en Roumanie et en Tchécoslovaquie pour désigner les avions MiG-21MF livrés avec une instrumentation de cockpit identique à celle du MiG-21bis (le "75" fait référence à "1975", l'année de leur entrée en production. )
MiG-21MFN


La désignation de l'armée de l'air tchèque pour le MiG-21MF a été mise à niveau avec l'avionique standard de l'OTAN. MiG-21DF (1969)
D = Dal'nomer ("Rangefinder"), F = Forsirovannyy ("Uprated")
Un MiG-21 de production (S ou SM) rééquipé d'un moteur R13F2-300 et d'un télémètre radar Kvant à des fins de test. Bien que les tests aient révélé une amélioration de la maniabilité, cette variante n'a pas été mise en production.

MiG-21SMF (1970)
S = Sapfir (se référant au radar Sapfir-21 / RP-22), M = Modernizirovannyy ("Modernized"), F = Forsirovannyy ("Uprated [engine]")
Un avion d'essai - un MiG-21SM d'origine réaménagé avec le turboréacteur R13F2-300 amélioré. Bien qu'il s'agisse d'un prototype de ce qui aurait été un nouveau modèle, il n'est jamais entré en production.

MiG-21MT (1971; Izdeliye 96T; OTAN "Fishbed-J")
M = Modernizirovannyy ("Modernized"), T = Toplivo ("Fuel", se référant à l'augmentation de la capacité de carburant)
Il s'agissait d'un MiG-21MF avec une capacité de carburant accrue. Bien que conçus pour l'exportation, seulement 15 ont été construits et aucun n'a été exporté.

MiG-21SMT (1971; Izdeliye 50; OTAN "Fishbed-K")
S = Sapfir (référence au radar Sapfir-21 / RP-22), M = Modernizirovannyy ("modernisé"), T = Toplivo ("Fuel", se référant à l'augmentation de la capacité de carburant)
Un développement du MiG-21SM avec une capacité de carburant accrue. Cette variante est facilement repérable grâce à son arête dorsale plus grande.

MiG-21ST (Izdeliye 50)
S = Sapfir (se référant au radar Sapfir-21 / RP-22), T = Toplivo ("Carburant", se référant à l'augmentation de la capacité de carburant)
En raison de l'impopularité du MiG-21SMT parmi les pilotes soviétiques, la plupart ont été reconstruits avec le réservoir du MiG-21bis après la mise en production de ce type en 1972. Après la conversion, ils ont été redésignés MiG-21ST et ne pouvaient être distingués de l'extérieur de le MiG-21bis.

MiG-21bis (1972; Izdeliye 75; OTAN "Fishbed-L / N"


Le développement ultime du MiG-21, équipé du turboréacteur Tumanskiy R25-300 et d'un grand nombre d'autres avancées par rapport aux types précédents.
Ces MiG-21bis pour le PVO soviétique (Air Defence Force) étaient équipés du système Lazur GCI (OTAN: "Fishbed-L"). alors que ceux des VVS étaient équipés du système Polyot ILS (OTAN: «Fishbed-N»).

 Mig 21fishbed L/N
MiG-21bis (Izdeliye 75A; OTAN "Fishbed-L")


Version équipée de Lazur avec un câblage avionique légèrement différent et exporté vers certains pays du Pacte de Varsovie. En Bulgarie et en Allemagne de l'Est, ils ont été désignés MiG-21bis-Lazur.
MiG-21bis (Izdeliye 75B; OTAN "Fishbed-N")
Version équipée de Polyot avec un câblage avionique légèrement différent exporté vers certains pays du Pacte de Varsovie. En Bulgarie et en Allemagne de l'Est, ils ont été désignés MiG-21bis-SAU (SAU se référant à Sistema Avtomaticheskovo Upravleniya = "Automatic Control System"). Cette variante a été fabriquée sous licence par HAL en Inde de 1980 à 1987.
MiG-21bis / T
T = Tiedusteluversio ("Version de reconnaissance")


Désignation finlandaise du MiG-21bis modifiée pour transporter des pods de reconnaissance.

Version Entrainement (1960–1968+)

Ye-6U (1960)
Prototype entrainement basé sur le Ye-6T.
"Ye-33" (1965)
Un prototype Ye-6U a été utilisé par deux femmes, N. A. Prokhanova et Lydia Zaitseva pour établir des records d'altitude consécutifs. Prokhanova a établi un record de 24 336 m la plus altitude jamais atteint par une femme et le 22 mai 1965 et un mois plus tard, Zaitseva a établi un record d'altitude pour le vol en palier soutenu, à 19 020 m
MiG-21U (1961; Izdeliye 66-400; OTAN "Mongol-A")


U = Uchebnyy ("Formation")
Version d'entraînement biplace du MiG-21F-13.

MiG-21U-400
Désignation est-allemande pour les avions MiG-21U d'izdeliye 66-400.
MiG-21UR (1961; projet)
U = Uchebnyy ("Formation"), R = Razvedchik ("Reconnaissance")
Il s'agissait d'un projet non réalisé basé sur le Ye-6U dans lequel le cockpit arrière a été transformé pour utiliser une caméra .

MiG-21U (1965; Izdeliye 66-600; OTAN "Mongol-B")
Essentiellement le même que le 66-400, mais avec le stabilisateur vertical à accords larges comme sur le MiG-21PFM.
MiG-21U-600


Désignation est-allemande pour les avions MiG-21U d'izdeliye 66-600.
MiG-21US (1966; Izdeliye 68; OTAN "Mongol-B")
U = Uchebnyy ("Formation"), S = Sduv [Pogranichnovo Sloya] ("[Couche limite] Soufflage")
Version de formation à deux places; mise à niveau du MiG-21U 66-400 avec volets soufflés.

MiG-21US (1966; Izdeliye 68A; OTAN Mongol-B ")
Exporter la version du MiG-21US avec une avionique légèrement modifiée.
MiG-21UM (1968; Izdeliye 69; OTAN "Mongol-B")
U = Uchebnyy ("Formation"), M = Modernizovannyy ("Modernisé")
Version d'entraînement biplace du MiG-21MF. Désignation de type 69 Indian Air Force.
Programmes de mise à niveau

MiG-21-93


La Russie propose désormais un package de mise à niveau pour amener les MiG-21 de dernière génération à la norme MiG-21-93.
Ce package fournit une mise à niveau de l’ avionique qui comprend l'installation du radar à impulsions doppler Kopyo, une version plus petite du radar aéroporté N010 Zhuk utilisé par le MiG-29, qui permet à l'avion de tirer une plus grande gamme d'armes modernes telles que le missile air-air Vympel R-77
L'avionique améliorée améliore également la capacité de survie de l'avion ainsi que sa capacité à engager des chasseurs ennemis. Les autres fonctionnalités de mise à niveau incluent l'installation d'un viseur HUD à double écran, un indicateur de cible monté sur un casque et des systèmes de contrôle de vol avancés.

MiG-21-2000

Construit en Israel par IAI ‘est un monoplace remise à jour

MiG-21 LanceR

Version améliorée pour l'armée de l'air roumaine réalisée par Elbit Systems d'Israël et Aerostar SA de Roumanie, en 1995-2002.
La version LanceR A est optimisée pour les attaques au sol avec des munitions à guidage de précision d'origine orientale et occidentale ainsi que des missiles air-air R-60, R-73 et Python III.
La version LanceR B est la version entrainement du LanceR


La version LanceR C est la version supériorité aérienne avec 2 écrans LCD MFD, un viseur monté sur casque et le radar de combat aérien Elta EL / M-2032


MiG-21bis-D (D = Dorađen ("Amélioré"))


Mise à niveau en 2003, par Aerostar SA, pour l'armée de l'air croate avec certains éléments de la norme LanceR. Modernisé pour l'interopérabilité OTAN, y compris un Honeywell ILS (VOR / ILS et DME), un récepteur GPS, un nouveau système IFF et des équipements de communication de Rockwell Collins.
MiG-21UMD (D = Dorađen)
Désignation croate de quatre MiG-21UM améliorés pour l'interopérabilité OTAN, de la même manière que le MiG-21bis-D.

Bison MiG-21


Version améliorée pour l'exportation, l'Indian Air Force étant le premier client.

Équipé du radar aéroporté Phazotron Kopyo (Spear), qui est capable de suivre simultanément 8 cibles et d'engager 2 d'entre elles avec des missiles AA à radar semi-actifs, tels que le Vympel R-27.
Le radar permet également au chasseur de déployer des missiles AA tels que le Vympel R-77 lorsqu'un canal supplémentaire est incorporé.

La Russie a affirmé que cette version était équivalente à la première génération de F-16. L'Indian Air Force a depuis mis à niveau son avionique avec l'ajout d'un viseur monté sur casque, la capacité de tirer des missiles comme le R-73 et une liaison de données tactique, améliorant encore sa capacité de combat WVR (within-visual-range ) et s'est très bien comporté même contre les F-15C Eagle dans les exercices Cope India et Red Flag.
MiG-21-97


Mise à niveau MiG-21-93. MiG-21-93 remotorisé avec le moteur Klimov RD-33. Les Russes ont affirmé que l'évaluation à l'aéroport de Ramenskoïe avait montré que cette version avait battu le F-16 simulé dans un simulacre de combat avec un score de 4: 1.

Versions fabriquées à l étranger

Chine (PRC)


Les versions chinoises du MiG-21 sont désignées Chengdu J-7 et F-7 (pour l'exportation).
Seule la version initiale du J-7 était une copie d'une variante MiG-21, à savoir le MiG-21F-13.
Bien qu'un accord ait été conclu entre la Chine et l'URSS pour la production sous licence du MiG-21 en Chine, les relations politiques se sont détériorées entre les deux pays, entraînant l'arrêt de l'aide soviétique.
Les parties des composants sont d’origine chinoise lorsque les relations entre les deux pays se sont détériorées
Tout le développement ultérieur du J-7 était originaire de Chine
La version entraînement est Guizhou JL-9, pilotée pour la première fois en 2003, est également basé sur la cellule MiG-21.


Tchécoslovaquie


Entre 1962 et 1972, la version MiG-21F-13 a été fabriquée sous licence par Aero Vodochody, en Tchécoslovaquie sous le nom d'Aero S-106.
Aero Vodochody (alors Středočeské strojírny, ), a construit un total de 194 avions au cours de cette période, sous la désignation Z-159.
Les chaînes avaient auparavant construit des MiG-15 et MiG-19S dans les années 50 à 60.
La seule version construite localement du MiG-21F-13 différait extérieurement des exemplaires soviétiques par le carénage dorsal en métal se situant derrière la verrière du cockpit, alors que le MiG soviétiques avaient un carnage en plexiglas Ces machines ont été construites pour l'armée de l'air tchécoslovaque et également pour l'exportation. Les moteurs R13-300 ont été importés de l'Union soviétique.

Inde

La production des MiG-21 en Inde sous licence par Hindustan Aeronautics à Nasik a commencé avec le MiG-21FL en 1966 en quatre phases, en commençant par l'assemblage des kits CKD, en passant aux sous-ensembles, aux pièces et enfin à la production à partir de zéro.
Alors que les MiG-21 indiens étaient équipés de missiles AA de conception soviétique, ils furent ainsi qualifiés pour être équipés de Missiles AA français Matra Magic.
Ils ne le furent pas régulièrement, mais l'Indian Air Force voulait s'assurer que le Magic pouvait être utilisé en cas de crise si les stocks d'autres missiles AA étaient faibles.

205 MiG-21FL, désignés Type 77 et surnommés Trishul ("Trident), ont été construits en Inde entre 1966 et 1972; le premier construit entièrement à partir de composants fabriqués en Inde a été livré à l'IAF le 19 octobre 1970,
En 1971, la production de HAL est passée à une version améliorée du MiG-21M (izdeliye 96), qui a été désigné Type 88 par HAL, car cette variante a été produite exclusivement en Inde. , aucune désignation izdeliye n'est applicable.
Le premier Type 88 MiG-21M a été livré à l'IAF le 14 février 1973 et le dernier le 12 novembre 1981, avec un total de 158 construits.
La dernière variante produite par HAL était le MiG- 21bis. Un total de 75 ont été construits en 1977 à partir de kits CKD, et 220 autres ont été construits entièrement en 1984.
Malgré une série d'accidents au cours des années 1990, l'Indian Air Force a décidé de mettre à niveau environ 125 MiG -21bis dans son inventaire à la norme MiG-21 "Bison". Ceux-ci peuvent servir jusqu’en 2025.
L'original MIG-21 FL (MIG-21 PF ou Type 77) a été retiré en décembre 2013; les appareils MIG-21M restants (Type 88) devaient être retirés en 2015.

Caractéristiques Mikoyan-Gurevich MiG-21PFM

  • Equipage 1

  • Longueur 14.5 m (avec tube pitot)

  • Eenvergure 7.154 m

  • Hauteur 4.125 m

  • Surface Alaire: 23.0 m2

  • Poids: 7,800 kg
    Motorisation et Armement Voir tableau

Motorisation Version MiG-21

Version Moteurs Poussée Sec /Chaud
Ye-2 Mikulin AM-9B 25.5/31.9
Ye-2A/MiG-23 (izd. 63) Tumansky R-11 37.3/50.0
Ye-50 Tumansky RD-9E + Dushkin S-155 25.5/32.4 + 37.3
Ye-50A/MiG-23U (izd. 64) Tumansky R-11E-300 + Dushkin S-155 25.5/32.4 + 37.3
Ye-4 Tumansky RD-9E 25.5/32.4
MiG-21 (izd. 65) Tumansky R-11-300 ?/49.0
Ye-6 Tumansky R-11F-300 38.3/56.4
MiG-21F (izd. 72) Tumansky R-11F-300 38.3/56.4
MiG-21F-13 (izd. 74) Tumansky R-11F-300 38.3/56.4
Ye-6T ("Ye-66") Tumansky R-11F2-300 36.8/60.7

Ye-6T ("Ye-66A")

Tumansky R-11F2-300 + Sevruk S3-20M5A 36.8/60.7 + ?
Ye-6V Tumansky R-11F2S-300 38.8/60.6
Ye-7 1-2/MiG-21P Tumansky R-11F-300 38.3/56.4
Ye-7 3–4 Tumansky R-11F2-300 38.8/60.0
MiG-21PF (izd. 76, 76A) Tumansky R-11F2-300 38.8/60.0
MiG-21FL (izd. 77) Tumansky R-11F-300 38.3/56.4
Ye-7SPS, MiG-21PFS (izd. 94) Tumansky R-11F2S-300 38.8/60.6
MiG-21PFM (izd. 94, 94A) Tumansky R-11F2S-300 38.8/60.6
Ye-7R Tumansky R-11F2S-300 38.8/60.6
MiG-21R (izd. 03, 94R, 94RA) Tumansky R-11F2S-300 38.8/60.6
MiG-21R (94R late) Tumansky R-13-300 39.9/63.7
Ye-7S Tumansky R-11F2S-300 38.8/60.0
MiG-21S/SN (izd. 95/95N) Tumansky R-11F2S-300 38.8/60.0
MiG-21M (izd. 96) Tumansky R-11F2SK-300 38.8/60.6
MiG-21SM (izd. 95M/15) Tumansky R-13-300 39.9/63.7
MiG-21MF (izd. 96F) Tumansky R-13-300 39.9/63.7
MiG-21MT/SMT/ST (izd. 96T/50/50) Tumansky R-13F-300 39.9/63.7
MiG-21bis (izd. 75/75A/75B) Tumansky R-25-300 40.2/69.6

 


 

Armement

 

 

 

Le tableau suivant montre les charges de munitions possibles de divers modèles du MiG-21. Le nombre dans la colonne des pylônes indique le nombre de magasins transportés par pylône.

Version

Canon Interne

Pylône Central

Pylône Interieur

Pylône Exterieur

Ye-2

3x NR-30 w 60 rpg

1x UB-16-57 16-

n/a

n/a

Ye-2A/MiG-23

3x NR-30 w 60 rpg

1x PTB-490 490L Réservoir largable

1x UB-16-57
1x FAB-250
GP bomb

n/a

n/a

Ye-50A/MiG-23U

2x NR-30 w 60 rpg

n/a

1x ORO-57K 8
Pod roquette

n/a

Ye-4

3x NR-30 w 60 rpg

1x FAB-250/500 GP bomb
1x UB-16-57
1x PTB-400 400LRéservoir largable

n/a

n/a

MiG-21

3x N-30 w 60 rpg

1x FAB-250 GP bomb
2x ORO-57K
adaptateur spécial

2x TRS-190 HVAR lanceur jumellé
1x ARS-212 roquette non guidée

1x PTB-400

n/a

n/a

MiG-21F

1st 30: 1x NR-30 + 2x NR-23
Rest: 2x NR-30 w 60 rpg

1x PTB-400

1x S-21 Ovod-M HVAR
1x S-24 HVAR
1x OFAB-100-120 HE-Frag bomb
1x FAB-100/250/500
1x ZB-360
napalm tank

n/a

MiG-21F-13

1x NR-30 w 60 rds

1x PTB-490

1x K-13/R-3S AAM
1x UB-16-57U
1x S-24 HVAR
1x FAB-100/250/500
1x ZB-360

n/a

MiG-21PF/PFS

n/a

1x PTB-490

1x K-13/R-3S
1x
RS-2-US AAM
1x UB-16-57U
1x FAB-100/250

n/a

MiG-21FL

n/a

1x PTB-490

1x K-13/R-3S
1x UB-16-57U
1x FAB-100/250

n/a

MiG-21PFM

n/a

1x PTB-490
1x GP-9
Pod canon pour
GSh-23-2 w 200 coups

1x K-13/R-3S
1x RS-2-US
1x UB-16-57U
1x FAB-100/250
1x
Kh-66 ASM

n/a

MiG-21R

n/a

1x PTB-490/PTB-800 800L Réservoir largable
Type D Version Jour PHOTINT pod
Type N
version Nuit

Type R ELINT pod
Type T TV pod
SPRD-99
JATO booster

1x R-3S
1x RS-2-US
1x UB-16-57UM
1x S-24
1x FAB-100/250/500/OFAB-100
1x ZB-500 napalm
1x Kh-66

1x PTB-490
1x UB-16-57UM
1x FAB-100/250/OFAB-100
1x S-24

MiG-21S

n/a

1x PTB-490/PTB-800
1x GP-9 pod canon
1x SPRD-99

1x R-3R/R-3S
1x RS-2-US
1x Kh-66
1x UB-16-57UM
1x S-24
1x FAB-100/250/500/OFAB-100
1x ZB-500

1x PTB-490
1x R-3R/R-3S
1x UB-16-57UM
1x OFAB-100/FAB-100/250
1x S-24

MiG-21SN

n/a

1x PTB-490/PTB-800
1x GP-9 pod Canon
1x SPRD-99
1x RN-25 Bombe Nucléaire tactique

1x R-3R/R-3S
1x RS-2-US
1x Kh-66
1x UB-16-57UM
1x S-24
1x FAB-100/250/500/OFAB-100
1x ZB-500

1x PTB-490
1x R-3R/R-3S
1x UB-16-57UM
1x OFAB-100/FAB-100/250
1x S-24

MiG-21M

1x GSh-23-2L w 200 rds

1x PTB-490/PTB-800
1x SPRD-99

1x R-3S
1x RS-2-US
1x Kh-66
1x UB-16-57U
1x S-24
1x FAB-100/250/500/OFAB-100

1x R-3S
1x RS-2-US
1x Kh-66
1x UB-16-57U
1x S-24
1x FAB-100/250/500/OFAB-100
1x PTB-490

MiG-21SM

1x GSh-23-2L w 200 rds

1x PTB-490/PTB-800
1x SPRD-99

1x R-3S/R-3R
1x UB-16-57/UB-32
1x FAB-100/250/500/OFAB-100
1x ZB-360
1x Kh-66
1x S-24

1x R-3S/R-3R
1x UB-16-57/UB-32
1x FAB-100/250/500/OFAB-100
1x ZB-360
1x Kh-66
1x S-24
1x PTB-490

MiG-21MF/MT

1x GSh-23-2L w 200 coups

1x PTB-490/PTB-800
1x SPRD-99

1x R-3S
1x Kh-66
1x UB-16-57U
1x S-24
1x FAB-100/250/500/OFAB-100

1x R-3S
2x
R-60 AAM
rail jumelé
1x Kh-66
1x UB-16-57U
1x S-24
1x FAB-100/250/500/OFAB-100
1x PTB-490

MiG-21SMT/ST

1x GSh-23-2L w 200 coups

1x PTB-490/PTB-800
1x SPRD-99

1x R-3S/R-3R
1x Kh-66
1x UB-16-57U
1x S-24
1x FAB-100/250/500/OFAB-100

1x R-3S/R-3R
2x
R-60 AAM on twin rail
1x Kh-66
1x UB-16-57U
1x S-24
1x FAB-100/250/500/OFAB-100
1x PTB-490

MiG-21bis

1x GSh-23-2L w 200coups

1x PTB-490/PTB-800
1x SPRD-99

1x R-3S/R-3R/R-13M
1x
R-55 AAM
1x Kh-66
1x UB-16-57U
1x S-24
1x FAB-100/250/500/OFAB-100
1x UB-32-57U

1x R-3S/R-3R/R-13M
1x R-55
2x R-60/R-60M on twin rail
1x Kh-66
1x UB-16-57U
1x S-24
1x FAB-100/250/500/OFAB-100
1x PTB-490

MiG-21 LanceR[11]

1x GSh-23-2L 200 coups

1x PTB-490/PTB-800
1x SPRD-99
1x
LITENING designat
eur Laser
1x recce pod

1x R-3S/R-13M
1x R-73
1x Python 3
1x Magic 2
1x UB-16-57U
1x S-24
1x FAB-100/250/500/OFAB-100
1x Mk82/Mk84

1x R-3S/R-13M
2x R-60M on twin rail
1x
R-73
1x Python 3
1x Magic 2
1x UB-16-57U
1x S-24
1x FAB-100/250/500/OFAB-100
1x PTB-490

MiG-21-93

1x GSh-23-2L w 200 coups

1x PTB-490/PTB-800
1x SPRD-99

1x R-3S/R-3R/R-13M
1x
R-27R1 AAM
1x R-55 AAM
1x
R-73 AAM
1x
R-77 AAM
1x
Kh-25MP ASM
1x
Kh-31A/Kh-31P ASM
1x Kh-66
1x UB-16-57U
1x S-24
1x FAB-100/250/500/OFAB-100
1x KAB-500Kr LGB

1x R-3S/R-3R/R-13M
1x R-27R1
1x R-55
1x R-73
1x R-77
2x R-60/R-60M on twin rail
1x Kh-25MP
1x Kh-31A/Kh-31P
1x Kh-66
1x UB-16-57U
1x S-24
1x FAB-100/250/500/OFAB-100
1x KAB-500Kr LGB
1x PTB-490

MiG-21 Bison

1x GSh-23-2L w 200 coups

1x PTB-490/PTB-800
1x SPRD-99

1x R-3S/R-3R/R-13M
1x R-27R1/R-27T1 AAM
1x R-55 AAM
1x R-73E AAM
1x R-77 AAM
1x Kh-25MP
1x Kh-66
1x UB-16-57U
1x S-24
1x FAB-100/250/500/OFAB-100
1x KAB-500Kr LGB

1x R-3S/R-3R/R-13M
1x R-27R1
1x R-55
1x R-73E
1x R-77
2x R-60/R-60M on twin rail
1x Kh-25MP
1x Kh-66
1x UB-16-57U
1x S-24
1x FAB-100/250/500/OFAB-100
1x KAB-500Kr LGB
1x PTB-490

 

 

Avionique


 

Model

Radio

IFF

ADF*

RWR

Gunsight

Radar **

ATC Transponder

GCI Cmd Link

Radionav System

MiG-21 (izd. 65)

RSIU-4V Klyon

SRO-2 Khrom

ARK-5 Amur

SPO-2 Sirena-2

ASP-5N-V3

SRD-1M Konus*

SOD-57 Globus

Gorizont-1V

MiG-21F (izd. 72)

R-800

SRO-2 Khrom

ARK-54N

SPO-2 Sirena-2

ASP-5NV-UI

SRD-5MN Baza-6*

SOD-57 Globus

Gorizont-1V?

MiG-21F-13 (izd. 74)

R-802

SRO-2 Khrom

ARK-10

SPO-2 Sirena-2

ASP-5ND

SRD-5ND Kvant*

SOD-57M Globus-2

Gorizont-1V?

MiG-21PF (izd. 76)

RSIU-5V

SRZO-2 Khrom-Nikel'

ARK-54I

SPO-2 Sirena-2

PKI

RP-9-21 (batch 1–6); RP-21 (7 on)

SOD-57M Globus-2

ARL-S Lazur'

MiG-21PF (izd. 76A)

RSIU-5

SRO-2 Khrom

ARK-10*

SPO-2 Sirena-2

PKI

RP-9-21

SOD-57M Globus-2

ARL-S Lazur'

MiG-21FL (izd. 77)

RSIU-5G

SRO-1

ARK-10*

SPO-2 Sirena-2

PKI

R1L

SOD-57M Globus-2

?

MiG-21PFM (izd. 94)

RSIU-5V

SRZO-2M Khrom-Nikel'

ARK-10

SPO-2 Sirena-2

PKI

RP-21M

SOD-57M Globus-2

ARL-S Lazur'

Iskra

MiG-21PFM (izd. 94A)

RSIU-5

SRZO-2 Khrom-Nikel'

ARK-10*

SPO-2 Sirena-2

PKI

RP-21MA

SOD-57M Globus-2

ARL-S Lazur'

Iskra

MiG-21R (izd. 03/94R)

RSIU-5V

SRZO-2M Khrom-Nikel'

ARK-10

SPO-3 Sirena-3

PKI

RP-21M

SOD-57M Globus-2

ARL-S Lazur'

Iskra

MiG-21R (izd. 94RA)

RSIU-5

SRZO-2 Khrom-Nikel'

ARK-10

SPO-3 Sirena-3

PKI

RP-21MA

SOD-57M Globus-2

ARL-S Lazur'

Iskra

MiG-21S/SN (izd. 95/95N)

RSIU-5V

SRZO-2M Khrom-Nikel'

ARK-10

SPO-10

ASP-PF-21

RP-22 ("Sapfir-22")

SOD-57M Globus-2

ARL-S Lazur'-M

?

MiG-21M (izd. 96)

RSIU-5

SRZO-2 Khrom-Nikel'

ARK-10

SPO-3 Sirena-3M

ASP-PFD

RP-21MA

SOD-57M Globus-2

ARL-S Lazur'

?

MiG-21SM (izd. 95M/15)

RSIU-5V

SRZO-2M Khrom-Nikel'

ARK-10

SPO-10

ASP-PFD

RP-22

SOD-57M Globus-2

ARL-S Lazur'-M

?

MiG-21bis (PVO; izd. 75)

RSIU-5V

SRZO-2M Khrom-Nikel'

ARK-10

SPO-10

ASP-PFD-M

RP-22M

SOD-57M Globus-2

ARL-S Lazur'-M

none?

MiG-21bis (VVS; izd. 75)

RSIU-5V

SRZO-2M Khrom-Nikel'

ARK-10

SPO-10

ASP-PFD-M

RP-22M

SOD-57M Globus-2

none

RSBN-4N

MiG-21bis (izd. 75A)

RSIU-5

SRZO-2 Khrom-Nikel'

ARK-10

SPO-3 Sirena-3M

ASP-PFD

RP-21M

SOD-57M Globus-2

ARL-S Lazur'-M

none?

MiG-21bis (izd. 75B)

RSIU-5

SRZO-2 Khrom-Nikel'

ARK-10

SPO-3 Sirena-3M

ASP-PFD

RP-21M

SOD-57M Globus-2

none

RSBN-2N


 

 


 

 

  •  

Voir ICI pour une flotte de MiG 21  site Superbe
 

 

 
 
 
 
.

.

 

 

 

 

 

 


 

 


 


 

 

 

 

 

 


 


 


l


 

 

 

 

 

 

 

   


Copyright © 2003-2020 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele


Nb de visiteurs:4926851
Nb de visiteurs aujourd'hui:1252
Nb de connectés:24