Russie les projets des chars Années 1900 2000

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 09/01/2020 à 10:49:35



Russie les projets des chars  année 1900/1990
 
 
 
Les etudes sur l'ergonomie des chars est actuellement à la mode même en Rrussie . Fini la rusticitédes chars  ex soviétiques comme le T 54-55 T 62 sans parler du grand père T 34 
Il faut remttre l'equipage au centre du debat et le protéger au maximum 
Il est connu que l'efficacité au combat d'un char dépend de sa puissance de feu, de sa protection, de sa mobilité et de sa fiabilité, et ces composants, à leur tour, sont déterminés par les caractéristiques techniques des armes, le mécanisme de chargement, le système de conduite de tir, lla transmission, systèmes de contrôle, et surtout  la protection du châssis et autres composants
Aussi toutes les nations cherche lee meilleurs concepts . Cela a commencer en israel avec le Merkava  .Ensuite on assite à une protection accrue des equipages avec des blindages réactifs entre autres
Le danger vient du blindage qui peut être percé et entrainer une explosion des munitions transportées 
Il faut donc trouver une ou des solutions . Les tourelles sont agrandies par l'adjonction de caissons de blindage qui isole la cellule poste de combat de l'équipage en tourelle .Les munitions sont placées dans des espaces de containers qui les isolent de l'equipage . Ils y a divers types de protection plus ou moins secrets

mais le nec plus ultra est de concevoir une tourelle sans équipage  avec un canon a chargement automatique.Pour les Russes c'est le t 14 Armata
Les différentes etudes sur les chars  et la protection des équipages
On a toujours à optimiser au maximum l 'agencement d'un char pour lui procurer une plus grande puissance . Cette architecture intérieure va influer sur la silhouette du futur blindé.
On sait que l'efficacité au combat d'un char dépend de sa puissance de feu, de sa protection, de sa mobilité et de sa fiabilité, et ces composants, à leur tour, sont déterminés par les caractéristiques techniques des armes, du mécanisme de chargement, du système de conduite de tir, de la protection blindée, de l'alimentation électrique, de la transmission, du châssis lui même Avec les études modernes on arrive aux conclusions suivantes  Le calibre maximum du canon sera de 180 avec un équipage  de 3 hommeset le moteur sera placé à l'arriere.
Fig.  1. La disposition du réservoir avec le placement de tout l'équipage au milieu de la coque sous le canon: a - avec un convoyeur à anneau mobile;  b - sans convoyeur mobile;  c - avec un convoyeur mobile derrière le pistolet, g - avec un chariot porte-plateaux;  1 - pistolet;  2 - vue;  3 - doublure;  4 - MTO;  5 - tireur;  6 - commandant;  7 - ogive mécanisée, conducteur;  9 - convoyeur mobile;  Chariot à 10 plateaux.
La disposition du char avec le placement de tout l'équipage au milieu de la coque sous le canon:
a - avec un chargement automatique; b - sans chargement automotique;
c - avec un chargement automotique derrière le canon, g - avec un ratelier; 1 - canon 2 - vision; 3 - blindage; 4 - Moteur - tireur; 6 - commandant; 7 -chauffeur 9 - chargment automatique; ratelier à 10 fardeaux.
 
 
 
La majeure partie des munitions placées dans un système automatisé  Le restant estplacé dans la coque mais elle peut varier selon les châassis
Disposition du char avec  l'équipage à l'avant de la coque et divers système de rangements des munitions

 Voir ci dessous les différentes versions étudiées
 
Fig.  3. La disposition du réservoir avec le placement de l'équipage selon le principe du schéma classique: a - avec un convoyeur mobile à anneau;  b - avec un convoyeur mobile sous le plancher du compartiment de combat;  c - avec une disposition verticale de munitions autour du périmètre du compartiment de combat: 1 ... 4 - le même que dans la fig.  1;  5 - conducteur;  6 - commandant;  7 - tireur, 8 - convoyeur mobile;  9 - ogive mécanisée, 10 - la même chose dans un compartiment de combat rotatif
 
 
 
 
La construction des Prototypes
Un en reprenant le concept sans tourelle style chasseur de char et un autre plus conventionel avec tourelle 
 
Object 490 A Boxer
Object 490 Peuplier
En octobre 1984, la direction du GBTU et du GRAU est  decidé sous la direction des généraux Potapov et Bazhenov, de développer un futur char.
Le calibre du canon est choisi cela sera un 125 mm  et le protoype est baptisé Object 490A
Les discussions sur l'augmentation du calibre vont bon train 140 mm ou 152 mm. Mais le général Litvinenko, chef du NTK Grau (comité scientifique du veveloppement de l'artillerie et des missiles),démontre clairement l'efficacité du calibre 152 mm pour le char. A partir de là, le calibre 152 mm a été adopté pour le futur projet, et personne n'est jamais revenu sur cette question.
Après que la décision a été prise sur le calibre du canon  diveses versions de char voit le jour
 
Les Divers chars
 
Rebel
Char articulé
Char avec des armes externes.
 
 

 
 
Objet 490A avec canon 152 mm  OKR Rebel
 
Les travaux sur le nouveau char de Kharkov sont officiellement menés depuis le début des années 80 sous la direction de N.A. Shomin , concepteur en chef de HCBM. Les travaux d'initiative sur le nouveau char moyen des années 80 NST-80 ont commencé plus tôt, à partir du 17/08/1977, lorsqu'un groupe de concepteurs approuvé par N. A. Shomin a été formé .
 
Maquette en bois 1:10 du char "Object 490A".
Maquette en bois 1:10 du char "Object 490A".
Maquette en bois du char "Object 490A", 1:10.
 
Le char avait une tourelle surbaissée avec des armes automatisées, le conducteur était situé à gauche (le long du réservoir), à droite se trouvait le reservoir interne en carburant de 1290 litres. Le mitrailleur et le commandant ont été placés à gauche dans la tourelle  le Commandant derrière le tireur à gauche du canon .On accède et sort du car via des trappes sur la tourelle. En 1982, une maquette en bois grandeur nature du réservoir Object 490A a été réalisée. Par la suite, un prototype du char a été réalisé .
Le châssis du cha KhM a été créé sur une base du T-64
.
 
Produit "490A" Rebel
 
L'armement consistait en un canon de 125 mm  L'équipage était séparé des éléments moteur du chargement automatique par une cloison. Dans la perspective, d'utilisation de nouvelles munitions le chareur etait à géométrie variable
En 1984-86, une nouvelle version du char Object 490A a été développée dans laquelle l' équipage a été déployé selon le modèle classique. Le tireur à gauche et le commandant à droite dans la tour à profil bas.
Pour la première fois, l'armement du char consistait en une canon de 152 mm .Le nombres 'obus embarqué était de 40 coups.
Objet 490A (boxeur).  Poids 46 tonnes.  Le canon de 152 mm à alésage lisse avec chargement sans coquille, la charge de munitions dans le MZ est de 32 coups, le total est de 40. La pénétration du BPS est de 700 mm, le KS de 1100 et le TUR de 1200 mm.
 
L'épaisseur horizontale équivalente du blindage de la coque et de la tourelle eétait équivalent à  700 mm , pour  le bas du chçassis en acier  composite  il était de 100/ 60 mm, le toit et trappes 200 mm ..
Protection locale des membres d'équipage.
une protection active avec des briquettes style Era «Arena», «Rain», «Standard»  a été etudié  pour fournir une protection contre les ATGM, les obus d'artillerie , les obus d'artillerie , les BPS et les sous - munitions DesDrebs sont présents derriere la tourelle.
Réservoir option "Object 490A" avec 152 mm GSP
 
 
On a aussi etudié un char avec con de  152 mm
 
Options pour le 490A
 
 
 
Disposition en cours d'exécution "Objet 490"
Disposition en cours d'exécution "Objet 490"
 
 
Maquette du char "Object 490A"
Object 490A"
 
 
 
L'installation d'un KAZ prometteur ("Standard") a fourni une protection contre tous les types d'armes antichars - BPS, obus cumulatifs perforants, ATGM, y compris ceux qui attaquent par le haut, RPG et sous - munitions . La probabilité de protection contre les ATGM; RPG, CS et BPS étaient respectivement de 0,8, 0,7 et 0,5.
 
 
 
Char Object 490 à deux canons (Peuplier")
 
 
 
Réservoir à deux canons (490 "peuplier")
Char   à deux canons.
L'architecture du char r était inhabituelle,avec  une coque  divisée en compartiments isolés, le premier était le compartiment de transmission, le second était le compartiment de carburant séparé par des cloisons, le troisième était le compartiment moteur. L'équipage composé de deux  personnes  se trouvait à l'arrière de la coque dans une capsule isolée.
La capsule était fixe, l'équipage quelque soit la position de tourelle  faisait toujours face à la proue 
La tourelle possédait un blindage frrontal  important et elle était armée de deux canons de 125 mm installés sur les côtés, De canons de 130 et 152 mm étaient en cours de développement
L alimentation etait automatique  en cas d'explosion des munitions  entrainant  un endommagement des soutes l'equipage avait de forte chance de ne pas être touché Les canons étant indépendant l'un de l autre ils engager deux cibles simultanement et si un était endommagé l 'autre pouvait toujours tirer
Réservoir à deux canons (490 "peuplier")
 
 
La deuxième tourelle était située au-dessus de la capsule, elle était équipée d'un système de visée pour le commandant aionsi que  le conducteur,qui possédait un dispositif de vision pour un canon R-23 de 23 mm stabilisé et une mitrailleuse de 7,62 mm.
Compartiment habité du char avec le commandant-mitrailleur et le conducteur
 
Compartiment habité du char avec le commandant-mitrailleur et chauffeur:
1  -  chaise du conducteur ; 2  trappe de secours; 3, 5, 13  blindage- 4 instruments contrôle du tir et direction;
6 - Dispositif de surveillance et de contrôle du tir
7 - Ecran  de visualisation  8  -  plate-forme rotative;
9  -  trappe d'entrée et de sortie de l'équipage; 10  -  tube d'observation croisé; 11  - la  position de l'opérateur pendant le repos; 12  - blindage  14  -  sièges des membres equipage
La réduction de l'équipage de deux personnes en tourelle  a permis de résoudre de nombreux problèmes d'aménagement du char. Le volume blindé contient deux sièges: à gauche - le conducteur, à droite - le commandant-mitrailleur. 
Les deux opérateurs sont assis immobiles par mouvement du char  et ont la possibilité de pivoter de 180 ° en marche arrière  Les deux sièges sont  réglables ( on trouve mêm une position de repos.)
La surveillance du champs de bataille est possible via des écrans reliés avec de la fibre optique. La capsule possède des instruments de communications .Elle possède aussi  une trappe de secours permettant l'évacuation du char par dessous .Toute la surface interne du compartiment est revêtue de matériaux combinant des propriétés anti-rayonnement avec une isolation thermique et acoustique. On trouve aussi un climatiseur  qui améliore considérablement les conditions de vie de l'équipage. Le retrait des armes, des munitions et du carburant de cete capsule augmente considérablement la capacité de survie de l'équipage lorsqu'un char est endommagé.
 
 

Les Object «490» (Peuplier) et Object «490A» ( Boxer) entrainent  obligatoirement un réaménagement complet du chassis Cette conception était prometteuse, mais nécessitait de sérieuses recherches
Les modifications du chassis du "Boxer"  entraine un nouveau baptème et il devient "Object 477" en 1985.
Morozov
 
La nouvelle version de l'Objet «490» par E. A. Morozov était en cours de développement en parallèle de l'Objet «477», et a également été repensée pour être équipée d'un canon de 152 mm 2A73.
Objet «490
 
Cela a conduit à la création de l'un des projets les plus inhabituels et fondamentalement nouveaux de l'histoire de la conception des chars d'après-guerre, caractérisé par des niveaux inégalés de protection, de mobilité et de puissance de feu de l'équipage:
- protection de l'équipage avec un niveau équivalent à plus de 2000 et 4500 contre APFSDS et HEAT (CE), 200 et 600 depuis l'hémisphère supérieur;
 
- 32 coups dans un système de chargement entièrement automatisé 2 compartiments moteur avec puissance variable jusqu'à 2000 ch; - Châssis 4 trains de roulements avec possibilité de se mouvoir en cas de problème sur un des 2 trains de roulement.
Description de la disposition du char
Le principe de base mis en œuvre dans cette variante est la séparation de l'ensemble de la machine en 5 compartiments isolés les uns des autres et leur disposition le long de l'axe longitudinal d'avant en arrière dans la séquence correspondant à leur contribution à l'efficacité au combat des le réservoir [ie perdre une partie du carburant est moins important que perdre l'équipage du réservoir]. Placement des compartiments du réservoir "490" Placement des compartiments du réservoir "490".
Version ancienne.1 - Reservoir; 2 -Bloc Moteur transmission 3 -Tourelle avec armement principal; 4 - compartiment du chargeur automatique; 5 - compartiment de l'équipage.
 

En premier lieu à l avant on trouve le compartiment à carburant avec le niveau de protection blindé minimum autorisé contre les armes antichars les plus courantes (niveau de protection = 700 et 1000 mm contre APFSDS et CE).
Les dommages provoqués à ce compartiment, divisés par des cloisons longitudinales, et une perte partielle de carburant  n'entraîneront pas la perte de la capacité de combat du réservoir Ensuite se trouve  Bloc Moteur avec la transmission; Nous avons , ici 2 Moteurs Au-dessus se trouve le compartiment avec  l'armement principal. Ces compartiments ont un niveau de protection plus élevé, car la panne du moteur ou du canon réduit considérablement les capacités de combat du char.
Le compartiment à carburant situé à l'avant de la coque sert d '«écran» protecteur pour le compartiment moteur et augmente lla capacité de survie.
La transmission à entraînement hydrostatique permet d'ajuster la quantité de puissance transmise à chaque chenille  Cela permet: - d'utiliser des moteurs de puissance modérée (800-1000 ch) avec une puissance élevée de l'ensemble du char et- offre une mobilité en cas de dommages à l'un des moteurs; -. On peut aussi tourner sur un moteur ce qui réduit sa consomation- Les vitesses avant et arrière sont identique- plus de 75 km
Puissance de feu
Bien que le char  soit un système d'arme polyvalent, capable de traiter  divers objectifs, son objectif principal est la lutte  contre les  autres chars aussi il faut  déterminer une  silouhette et la composition de son  système d'arme
L'armement principal de la version finale du char consistait en un canon de 152 mm 2А73 avec chargment  entièrement automatisée
Le chassis pouvait embarquer 32 munitions unitaires reparties en 2 systèmes independants ainsi chaque chargeur  a son propre système de chargement
La tourelle a  une rotation de 360 ​​°, mais elle site  si elle peu  tirer entre -5 °, + 10 cet inconvénient a été compensé par l'a suspension hydropneumatique contrôlée qui en changeant l'assiette de la machine permet d'augmenter les angles de pointage des canons dans le plan vertical
Devant la  prolifération sur le champ de bataille des menaces  liées aux armes antichars - RPG, ATGM, etc une grande importance a été accordée à la protection et l auto defense avec deux mitrailleuses TKB-666 à 2 canons de 7,62 mm (conçues par TsKIB SOO) situées des deux côtés de l'extrémité arrière de la tourelle  avec un ciblage indépendant en site Les angles d'élévation (+ 45 °) permettent de toucher les cibles situées aux étages supérieurs des bâtiments et en terrain montagneux.
Elles  sont apporvionnées avec 1500 cartouches. Sur la deuxième tourelle située au-dessus de la partie  équipage, on trouve un lance-grenades automatique de 30 mm qui peut tirer sur des angles de visée de 360 ​​° en horizontal et -10 °, + 45 ° en axe vertical.

Ls système de conduite de tir du char ( FCS  ) est peu connu Les systèmes de visée ont été construits sous la forme d'un module d'imagerie séparé et du télémètre laser situé à droite dans le masque du canon
Le module TV et le  système  de guidage [GLATGM] sont sur la gauche. La vue panoramique et l'image est la même pour le chef de char et le conducteur. Le système vison panoramique jour / nuit est placée sur le berceau du lance-grenades automatique de  la tourelle arrière.
Des viseurs modulaires thermiques et télévisés sont dessystèmes similaires à ceux produits dans les années 80, par exemple 1ПН71 1ПН126 "Argus"
 tank objet 490

Une autre caractéristique intéressante  du canon est son utilisation comme snorkel de combat pour l'entrée  pour le passage de gué profond ( max 4,6 m avec une élévation maximale à l'arrière de 30 °).
Tout autour nous avons la présence de caméras
 
Au-dessus du compartiment de l'équipage se trouvait la deuxième tourelle avec armement supplémentaire, et elle possède aussi une camera avec  viseur jour-nuit, montée sur le même berceau qu'un lance-grenades automatique.
tank objet 490
 

cette vision arrière dévoile  la deuxième tourelle avec des blocs de protection dynamique et des armes supplémentaires. L'angle d'élévation maximum du canon est indiqué  Les Drebs sont installés de chaque coté de la tourelle et la cellule equipage L'evacuation se fait par l arrière  via  deux trappes, la trappe du conducteur est équipée d'un hublot pour la conduite poupe en avant.
Mais un gros probleme se posa avec la production en série de viseurs  d'imagerie thermique  problème que ne peut être résolu avant  l'effondrement de l'URSS
 À l'heure actuelle, le problème est résolu depuis  2005 par l'achat et la production sous licence de composants étrangers (dans la Fédération de Russie).
La protection
sans blindage nous n'avons pas de char et celui ci doit être augmenté par rapport aux autres prototypes car il est necessaire de se remunir d'n projectile de 120mm  calibre usuel des chars de l OTAN    Mais on ne doit pas compter sur le blindage pour assurere la protection du véhicule . il faut donc explorer d''autres voies
Lequelles ,
La  vitesse est une des piste explorée et la maniabilité  est améliorée par une transmission hydromécanique. Isakov  alliée , un moteur de 1500 ch. Cela devrait augmenter les vitesses moyennes, réduire le temps d'accélération, augmenter la contrôlabilité, permettre de  négocier  un virage en douceur  et assurer une vitesse d'inversion maximale.
La Protection passive  c'est aussi une des pistes qui sera explorées . En effet  sur tous les chars dde conception récente  il est apporte une attention particulière à la protection des composants des chars
Ainsi mettre les reservoirs de carburant et le Groupe Moteur à l avant  assure une protection multiplié par 2  à 2.5  à l'équipage Avec ce système ce conception  on a donc une  meilleure  protection à l'équipage.
Cette approche du développement d'un char Future a été ancrée par A. Morozov dans les années 70, après l'achèvement de la conception et le début de la production à grande échelle du char T-64A. Les détails des solutions sont décrits dans les agendas de la conception du réservoir Objet «450» sur le thème «101».


 
Projet 490  Morozov  Vue de dessus

 
Schéma du futur char soviétique (en plan)
Schéma du réservoir (en plan) avec compartiments placés séquentiellement:
1 - blinage avant; 2 - reservoir 3 - paroi transversale du compartiment à carburant;4 - compartiment moteur; 5 - paroi transversale; 6 - compartiment de combat; 7 - cloisons du compartiment à munitions; 8 - compartiments de munitions; 9 - paroi transversale du compartiment de l'équipage; 10 - poste équipage;
11 - angle de tir des moyens d'attaque



 
 
Diffrentes versions du  Projet 490
 
 
Et pour finir quelques photographies du T 14 Armata
 
 
Tank T-14 Armata
Tank T-14 Armata
Tank T-14 Armata
Type de char T-14 Armata
Vue de face
Vue latérale
Tank T-14 Armata
Tank T-14 Armata
Tank T-14 Armata
Vue Avant gauche
Vue Avant Droit
Vue Arriere gauche
 
 
Tank T-14 Armata
Tank T-14 Armata
Tank T-14 Armata
Glacis Avant
Arrière droit
Tourelle Avant droit
Tank T-14 "Armata" Type de lanceurs KAZ "Afghanistan"
 
 
Type de lanceurs KAZ "Afghanit"
 
 
 
Interieur
Tank T-14 "Armata" Vue du siège conducteur
Tank T-14 Armata
Tank T-14 Armata
Conducteur
Conducteur
Conducteur
Tank T-14 Armata à l'arrière de la capsule de l'équipage
T-14 Armata
T-14 Armata Workplace Commander
Partie arrière cellule equipage
Partie arrière cellule équipage
Coté droit siège chef de char
Tank T-14 "Armata" Place mitrailleur-opérateur
Tireur
 

 
 
 
   


Copyright © 2003-2020 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4522464
Nb de visiteurs aujourd'hui:228
Nb de connectés:8