Italie Le Macchi MC202 Folgore

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 04/11/2019 à 10:02:56



le Macchi MC202  Folgore


Photoscope du Folgore
Photoscope du Veltro

 

 
 
Le  Macchi MC202 est avec les Centauro et le Veltro  un des Ucelli del crepuscolo de la Regia Aeronautica . Il est aussi avec le Savoia Marchetti SM79, un des avions italiens les plus connu
Ce fut d ailleurs un des avions les plus construits
C’était un avion racé élégant et rapide mais qui est arrivé trop tard
Les origines
Le "Folgore" a été construit sur fond privé par Macchi au début de 1940.
Ce programme avait pour directeur l’ingénieur Castoldi qui étudie l’installation d’un des moteurs Daimler DB601 venant d’Allemagne et dont Fiat a acquis la licence de production et qui sera monté dans la nouvelle usine de 'Alfa Romeo de Pomigliano d'Arco.

Le 10 octobre 1940, l'avion est prêt et s'envole pour Lonate Pozzolo avec Guido Carestiato aux commandes.
Cet avion est un bond en avant énorme par rapport au Saetta et l’avion atteint 6000 mètres d’altitude en 6 minutes et demie et près de 600 km/h (596kms pour être précis .
La Regia Aeronautica commande immédiatement cet avion Macchi, lui assignant MM445 comme nom de type et le baptise "Folgore"
Cette commande immédiatement entraîne une mobilisation des usines de Breda et de SAI Ambrosini.
Le nouveau chasseur suscite une impression très favorable parmi tous les pilotes et techniciens qui l'ont évalué ,
Carestatiato le defini ainsi "vero caccia, sano, sicuro, senza sorprese .", Mais il n’est fait aucune mention à son armement un peu leger qui consiste en MG SAFAT de 12.7 armement qui était celui du Saetta, ce qui était déjà insuffisant à l'époque.

Si le Folgore est plus maniable que le Saetta cela vient de architecture de la cellule avec un centrage plus réussi.
Le prototype subit quelques modifications: la roue arrière initialement rétractable devient fixe, la grande découpe qui abritait une structure anti capotage en italien capra anticappotata est supprimée, le moteur en ligne donnera à cet avion une silhouette très différente de son prédécesseur avec moteur radial.
 
 

Malheureusement, les ingénieurs ont fait le choix de la vitesse avec la puissance considérable offert par le DB601 mais ils ont fait l impasse sur l armement un moteur non equipé du du canon Mauser de 20 mm pouvant tirer à travers le moyeu de l’hélice. Peut-être aurait-il été opportun d’y réfléchir et essayer
Huit mois plus tard, les premiers échantillons opérationnels sont livrés.
Description
Le Macchi MC202 est un chasseur monoplace avec moteur en ligne avec aile en porte-à-faux en position basse ,Il possède un train d ‘atterrissage entièrement rétractable dans les ailes, une roulette de queue fixe
Son revêtement est en métal , à l'exception des ailerons et des parties mobiles des volets habillés.


L'aile est de forme rectangulaire avec des extrémités arrondies, le côté gauche a une ouverture et une surface légèrement plus grandes pour compenser le couple de l'hélice.


Le fuselage à section elliptique est divisé en trois sections: la partie avant abrite le carter du moteur et le moteur, la partie centrale le poste de pilotage avec verrière ouvrant à droite et la fixation de l’aile, la dernière partie comprend la dérive, la queue et la roue.
Le train d’atterrissage possède à une seule roue. Le moteur est un Fiat RA 1000 RC41 1175 CV ,licence Daimler Benz DB601A en ligne, équipé d’une hélice tripale à pas variable Piaggio
Son armement est composé de deux mitrailleuses SAFUC de 12.7 situées dans le nez synchronisées pour tirer à travers le disque d’hélice, alimentées a 400 coups par arme.

 


Développement et variantes
Au cours de sa vie opérationnelle, le 202 n’a pas subi de modifications majeures, les principales étant liées aux ajouts effectués sur les avions de la première série, filtre à sable et vitre blindée du cockpit.
À partir de la série VII, les ailes présentent une disposition différente avec l ajout de deux mitrailleuses de 7,7 g.
On distingue aussi la première série avec le positionnement de son le support d'antenne et sur les dernières séries le tube de Venturi est déplacé du ventre vers la droite en raison des différents instruments installés.
Certains spécimens ont été modifiés pour la reconnaissance photo avec l'installation d'une caméra photo planimétrique dans le fuselage à la place de la radio, l'antenne à l'arrière est évidemment absente.
LeMacchi 202 n’a pas été vendu à l’étranger bien qu’en 1942, vingt exemplaires étaient sur le point de d’être vendus à la Suisse.
À titre expérimental un radiateur a été monté sous le nez afin de réduire au minimum la longueur de la conduite reliant le radiateur au moteur et au moteur, modification qui a affecté les performances
Enfin au printemps 1943 on monta sous gondoles alaires de 1 canon Mauser de 20 mm par aile
Cet armement avait été prélevé sur un Re2001
La production
Entre juillet 1941 à août 1943 1070 avions livrés sur 1100 commandés,
Ces avions ont été livré en même temps que le MC205 Veltro, probablement en raison de la disponibilité des moteurs.


Contrairement à ce que l’on pense, le Folgore standard n’avait pas de pièces interchangeables avec le Saetta mais il pouvait être assemblé sur les mêmes chaînes Par conséquent, la production des deux chasseurs se fit en parallèle pendant un certain temps, en particulier lorsqu’au début il y avait une pénurie. des moteurs.
Par contre les pièces seront interchangeables entre le Folgore et le Veltro.

Utilisation opérationnelle
En mai 1941, les premiers Macchi arrivèrent dans le 17eGruppo du 1e Stormo basé à Udine.
Les livraisons furent achevées en novembre. L’unité se déplaça ensuite sur Ciampino (Rome), puis à Comiso (Ragusa). Le 6e Gruppo en fut lui aussi équipé
Le 30 septembre 1941 3 Hurricane attaquent l'aéroport de Comiso et les nouveaux Macchi entrent en action
Le lieutenant Frigerio abat un adversaire. Peu après 6 Folgore escortent un Cant Z506 du sauvetage aérien qui doit récupérer un de nos pilotes. Ils doivent faire face à 7 Hurricane . Les lieutenants Tessari et Novelli revendiquant chacun un adversaire sans subir de pertes.

Le nouvel avion renforce le moral des pilotes de la Regia, car il est supérieur à tous les égards à Hurricane.
Le 25 novembre, le 17ème Guppo déménage de Comiso à Maruba (Libye) suivi quelques jours plus tard par le 6e Stormo.
Ces avions ne sont même pas tropicalisés, et ils sont immédiatement obligés de quitter le terrain et de se replier sur Benghazi.
Malgré les limites imposées par leur déploiement hâtif en Afrique, le baptême du feu en Afrique est positif, le 26 novembre, 4 Hurricane et 4 P40 sont abattus sans subir de pertes.
En avril 1942, le 9e Gruppo du 4e Stormo est également équipé du nouvel avion et commence à opérer sur Malte. Tous les avions en service seront tropicalisés.

Les attaques sur Malte par les Macchi ne durent pas longtemps, car tous les Folgore sont absorbés par les opérations en Afrique du Nord où, malgré le manque de puissance de leur armement ils bénéficient d'une bonne marge de performance par rapport aux Hurricane, P40 et Spitfire de la Desert Air Force.
En mai 1942, le 51e Stormo est transformé sur Folgore et il est déployé à Comiso pour défendre la Sicile.
À la fin de ce cycle d'opérations,d’environ un mois, ses pilotes auront abattus 100 avions alliés pour 27 Macchi perdus
Si ces chiffres semblent excellents il ne faut pas oublier que pour les Alliés, 100 avions peuvent être t facilement être remplacés, alors que la perte de 27 avions italiens est une tragédie pour les italiens car les avions de remplacement arrivent au compte goutte
En mai 1942, environ 60 Macchi 202 soutiennent la troisième offensive africaine contre Tobrouch il sont épaulés le 15 juillet,par les 33 Macchi du 3e Stormo.
Le 9 octobre, la RAF a lancé une offensive massive marquant le début des opérations qui aboutiront à la bataille d'El Alamein. 500 sorties ont été effectuées.
Les Britanniques revendiquent 50 avions de types différents détruits contre 38 pertes, dont 10 à attribuer au Macchi 202.
Le lendemain, 11 avions détruits sont revendiqués Après quelques jours de pause le 22 octobre, l'offensive anglaise reprend, mais la supériorité numérique et technique penche en faveur des alliés cette fois.
Fin octobre, le 4e Stormo cesse pratiquement d'exister . Fin décembre, seuls le 3e Stormo est encore actif en Afrique.
De janvier à décembre 1942, le Folgore en Afrique effectua plus de 5700 sorties. La cadence des sorties allant de 30 à 74 sorties par jour.
À l'été 1942, il fut décidé d'envoyer des Macchi 202 en URSS . Douze avions furent répartis entre les quatre escadrons du 21e Gruppo, soit trois par escadron
Son activité est courte, avec quelques affrontements avec des Yaks et des Lagg, puis le froid fait plus de dégâts que le chasseur russe.
Aussi le Folgore effectue très peu de sorties, il n'y en a que 17 sans victoire ni affrontement avec le combattant russe, même si certaines sources rapportent 27 victoires. En raison des conditions de combat il y a trois pertes.
Lorsque les Alliés débarquent au Maroc, 47 Folgore du 1 er Stormo arrivent en Sardaigne, en appui des 3 et 6e Stormo présents en Tunisie, où ils affrontent les appareils US de la 12e Air Force.
Ici l’armement inadéquat devient un drame,car si le Macchi 202 parvient toujours, surtout en termes de maniabilité et de l’expérience énorme de nos pilotes, à tenir la dragée haute en terme de manouevrabilité aux P38 et à surclasser la P39, il ne peut jouer à armes égales en terme d’armement . Les armes de bords des d'un P38 produisent des effets dévastateurs.
Néanmoins, au mois de mars, les Macchi revendiquent 8 Spitfire et un Lightning abattus , mais les pertes sont très lourdes: 15 avions au combat et 20 au sol.
À la fin du mois, les 3e et 6e Stormo n’ont plus d’avions de disponible Le 10 mai, les machines restantes (moins de six) rentrent en Italie.

Peu de temps avant le débarquement allié en Sicile, moins de 100 Folgore sont actifs pour s'opposer aux Alliés comme ils le peuvent.
Après environ 500 sorties faites par 47 Macchi on s’aperçoit que les deux MG SAFAT utilisées contre les B24 sont totalement inefficaces
Les pilotes déchargent des armes contre un bombardier isolé sans obtenir de résultats appréciables.
Après l'armistice, une trentaine d'avions sont rassemblés dans le sud de la péninsule alors que, sept autres viennent du nord, mais à l’armistice, seuls 16 appareils seront en état de vol, les autres sont sont stockés pour servir de pièces de rechange.
Mais à la fin 1944 il n'y en avait plus de Macchi 202 opérationnels.
Les pilotes italiens"cobelligérants" mèneront des actions de guerre sous le regard méfiant des alliés justifié par les conditions de l'armistice sur des machines sans pièces de rechange, avec le risque d'être abattu en "comme tradittore badogliano" s’ils tombent entre les mains des Allemands. Cependant, ils parviennent à prouver qu'ils sont une force de combat sérieuse.
Leur théâtre opérationnel est celui des Balkans, car il y a une volonté d’ éviter absolument les affrontements entre les Italiens du Sud et ceux du Nord, entre les pilotes cobelligérants et ceux de l'ANR.
 


Les avions cobelligérants effectueront globalement 6456 sorties, principalement de soutien tactique, perdant 39 appareils et abattant 9 chasseurs de la Luftwaffe.
Coté ANR il y a dans le Nord, 36 avions et un bon stock de pièces de rechange, mais les Allemands décident que le Folgore est obsolète et ne convient pas au combat, aussi les avions ne sont pas utilisés par la Luftwaffe
Après Guerre
Entre cannibalisation et reconstruction,13 avions seront opérationnels à l’école de Caccia de Lecce jusqu’à la fin de 1947.
Le Biancone ou Super Folgore


Ce "Biancone" sera équipé en novembre 1945 par les spécialistes de Lecce avec un DB601E appartenant auparavant à un Me109F abandonné sur le terrain. Le surnom vient du fait que c'était la première et à l'époque la seule machine de la toute jeune AMI à être peinte en aluminium.
Sans armement et blindage avec environ 200 CV de plus sous le capot, les performances du MM91831 ont été définies comme "excitantes".
Il y avait une certaine concurrence parmi les pilotes pour essayer le "Super Folgore", initialement attribué au commandant du 4eStormo Mario Bacich.
Mais l avion a été détruit en janvier 1946, tuant Osvaldo Scuffi, son pilote un ancien combattant du 51 Stormo.

 
 
 
 
 


 
 
 
 
 
 
 
 

 
 
   


Copyright © 2003-2019 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4438163
Nb de visiteurs aujourd'hui:144
Nb de connectés:25