Rome Les Guerres Daciques

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 09/03/2018 à 22:33:47



Les Guerres Daciques

 



Préambule


L’Europe Centrale une région pleine de mystères avec ses légendes tenaces et terrifiantes comme Dracula le Vampire Pal l’empaleur et la comtesse Bartory
Mais remontons plus lion dans le temps . Vous connaissez la Colonne Vendôme à Paris ? Une colonne édifiée pour commémorer une victoire de Napoléon . Et bien Napoléon a pris exemple sur une colonne qui se trouve à Rome . Vous connaissez Trajan ? Cet empereur de Haut empire romain a laisser son empreinte à Rome en construisant un Forum impérial une Basilique et une colonne la Fameuse colonne Trajane
Cette colonne célèbre la conquête d’un vaste territoire d’Europe Centrale qui se trouve grosso modo en Roumanie actuelle Ce territoire avait pour nom la Dacie
Et si Trajan a pu construire ces bâtiments c’est au richesses soustraite du royaume des Daces
Dernier mot sur la colonne Trajane La hauteur de celle ci vous donne l’idée de la hauteur de la colline que l’empereur a fait araser pour construire son vaste complexe impérial
Les Daces


Quand le nom de ce peuple a -t-il apparu ?
Il faut être très prudent avec les sources car nous ne pouvons nous appuyer que sur des témoignages de deuxième mains . En effet nous n avons que des extraits rapportés par les auteurs anciens qui ont lu des ouvrages disparus de nos jours . Si leurs ouvrages primitifs étaient en général très détaillés, ces auteurs ne nous en ont livré généralement que des extraits
Là dessus vient se greffer un autre problème En effet les auteurs grecs et romains désignent sous plusieurs noms différents les tribus établies dans l’Est de la péninsule balkanique, dans la vallée du Bas-Danube et en Transylvanie
Si les auteurs grecs parlent des Gêtes pour les peuples vivant en Transylvanie, les romains, utilisent le terme Daces
La localisation
Ces peuples (Gètes et Dai ou Daces ) habitaient une zone géographique d’Europe Centrale délimité au Nord par les Carpates et au sud par le Danube . A l’ouest la frontière se trouvait sur la Tisza ( Hongrie ) et à l est Dniestr ( Moldavie et Ukraine ) ,
Les peuples primitifs habitants sur ce vaste territoire sont les
Les Gètes comme les Daces étaient des Indo-européens de la famille des Thraces


Sénèque mentionne que les Gètes vivent dans les plaines de Valachie et Dobroudja et Stace lui situe les Daces en Transylvanie . Il identifie aussi une autre peuplade les Tyragètes qui vivent sur le Dniestr ,
Les sources classique font état aussi de des Iaziges peuple d’origine Sarmate qui peuples l’Oltedie dans le nord l’ actuelle Roumanie et des Costoboces au nord de la Moldavie,
Comme nous le voyons ces peuples autochtones ont des contact avec les peuples de la steppe que sont les Scordices, Britolages et surtout les Scythes les Sarmates et les Bastranes
Par contre sur les cotes de la mer Noire Nous avons des colons grecs qui ont implantés des comptoirs . Les daces en contact avec ces cites parlaient le grec . Il y a eu aussi des contacts avec les commerçants romains
L’archéologie nous renseigne aussi
Nous trouvons des vestiges de la civilisation celtique avec des poteries et des objets métalliques
Les constructions sont aussi similaires aux constructions Celtiques sauf aux abords des comptoirs grecs de la cote de la mer Noire On y trouve des murs en pierre maintenus par des poutres (murus gallicus) De cette époque date les constructions d’oppida comme à Acidava, Argedava, Burridava, Dokidava, Carsidava, Clepidava, Cumidava, Marcodava, Netindava, Patridava, Pelendava, Perburidava, Petrodaua, Piroboridaua, Rhamidaua, Rusidava, Sacidava, Sangidava, Setidava, Singidava, Tamasidava, Utidava, Zargidava, Ziridava e Sucidava.
Les objets en métal précieux sont eux aussi de facture celtique Nous trouvons aussi des réalisations grecques ,

La frappe de monnaies indiquent que, l’argent frappé est désormais utilisé comme étalon et devient un instrument de mesure adéquat des richesses accumulées. ; Mais il ne faut perdre de vue que l’économie Dace était base sur l’autarcie et presque tous les objets utilisés dans la société étaient fabriqués à domicile ou tout au plus à l’intérieur d’une petite communauté et n’étaient pas des objets de commerce.
Histoire
L ‘histoire des Daces avant Rome est une histoire chaotique en effet les tribus daces ont rarement été réunies afin de former un état fort et puissant ; Maintes fois elles se sont affrontées entre elles ont été unis pour lutter contre les Macédoniens les celtes et enfin les romains
Ils peuvent compter sur l’alliance avec les Thraces et les Grecs, du moins jusqu’à la conquête de la Grèce par les Romains après la bataille de Leucopetra et le sac de Corinthe en 145 Av JC
Mais certaines tribus vivant le long du Danube se sont parfois alliées aux Romains contre celles des
Carpates L’archéologie a mis à jour un « limes » défensif protégeant des assauts venant des montagnes, et nommé brazda lui Novac en roumain, Il s’étire d’ouest en est à travers l'actuelle Valachie).
Mais un nom de personnage sort des nimbes de l’ Histoire durant cette période, C’est Burebista
qui était il ??

 


Byrebistas ou Burebista serait né en 82 Av JC et il a régné sur la Dacie entre 70 et 44 av jc
Après une lutte pour le pouvoir Il a unifie les différentes tribus et se fixa dans une cité qui devint la capitale
Argedava ou Sargedava Elle était située en Roumanie du Sud Ouest à Costești, dans les monts Orastie.
Cette unité des peuples de cette partie de l’ Europe centrale fut perçue comme une menace pour Rome qui avait annexée la Macédoine Son principal conseiller fut un philosophe Deceneu qui avait des pouvoirs presque équivalents à celui du roi


En 72 Av JC les romains après la guerre contre Mithridate VI sous les ordres de Marcus Trecentius Varron Lucullus occupent les villes grecques de la mer Noire
Burebista se porte à leur secours et bat les romains du consul Caius Antonius Hybrida,Ainsi les cités grecques de Tomi Callate Dionisopolis et Apollonia acceptent de faire allégeance au roi Dace
Poursuivant son expansion Burebista s’empare de la Bessarabie méridionale, de l’Ukraine et pousse jusqu’à Odessa en détruisant au passage Olbia,
En 48 Av JC il prend soutient Pompée contre César qui decide de planifier une campagne contre Burebista, son assassinat le 15 mars 44 Av JC l’empêche d’entrer en campagne Mais Burebista ne profite pas longtemps de cette situation car il est assassiné peu après et son royaume est divisé en 4 entre
Coson, Cotisone Comosicus et Decaineus
Les tribus daces retrouvent leur autonomie et leurs divisions et elles vont se querellent durant 100 ans
La période qui s’ouvre entre la mort de Burebista ét l’arrivée au pouvoir de Décébale est assi peu connue et les historiens en perdent leur latin
Ce qui est sur c’est que le royaume sera divisé d’abord en quatre, puis en cinq parties distinctes.
Decaineus remplace Burebista, cependant que Comosicus qui serait aussi son successeur réunit sur sa tête le pouvoir temporel et spirituel .


C’est pour les historiens celui qui peut être considéré comme royaume Dace proprement di
les autres rois ont régné sur diverses tribus Gètes qui ont jouer un rôle dans la guerre civile qui suivit la mort de César,
Les rois Gètes changèrent plusieurs fois de camps
Octave soucieux du danger que représente les daces sur le flancs est de son empire leur déclare la guerre en 35-33 av. J.-C.
Il attaque d’abord les Iapodes et il s’empare de la ville de Siscia (Sisak), dans la vallée de la Save, qui sera plus tard une base opérationnelle de premier ordre contre les Daces.
Ensuite ayant stabilisé son pouvoir Rome se contenta donc de refouler Cotiso des territoires situés au sud du Danube en 29 av. J.-C. après la victoire d’Actium.
Cotiso,conserva la partie centrale du royaume de Burebista.
Mais l’appétit de conquête de Romains les pousse à lorgner sur les territoires situés au nord du Danube.
Ils envahissent d’abord le Norique et de la Pannonie avec des troupes venant de Mésie,
En 10 Av jc les Romains occupent la Pannonie mais ils se heurtant aux daces qu’ils battent et qu’ils obligent à retraverser le Danube
Auguste décida une expédition de vengeance, qui «contraignit les Daces à supporter la domination du peuple romaine»*.
M. Vinicius, vainqueur, lors d’une précédente campagne des Bastarnes, bat les daces et les obligent d’accepter «l’alliance»* romaine ,Simultanément une autre armée romaine commandée par Lentulus, chassent des daces et les obligent à s’enfuir au nord du Danube
Un « limes » est installé sur la rive sud.du fleuve Mais les daces ne sont que refoulés et non vaincus
Des camps romains sont construits dans cette région comme celui d’Oescus /Gigen tout près de l’embouchure de l’Olt. Carnuntum / Deutschaltenburg à proximité du royaume germanique de Maroboduus, sur le Danube. Des migrations de peuples de steppes ont déjà lieu à cette époque
Des tribus sarmates, se déplacent vers l’Ouest le long du Bas-Danube, et des Iaziges et Roxolans, venaient s’installer entre les Gètes et les Daces


Les escarmouches entre Sarmates ayant parfois de l’appui de Rome et les Daces ont lieu. Pour diminuer les tensions entre les diverses peuplades installées au nord du Danube, les Romains avaient, dès le règne d’Auguste, procédé à des transferts de population.
Ainsi des Daces sont installés en Mésie Mais cette contrée fait l’objet de nombreux raids dans les dernières années du règne de Tibère.
Arrive ensuite une longue période de paix et de stabilité qui dure environ 40 ans, C’est de cette époque que date les travaux dans les porte de fer qui voit le creusement d’ un chemin dans le rocher afin de permettre le halage de bateaux.
Mais lors de l’année de 3 empereurs (68-69 ), les légions romaines abandonnèrent la défense du limes danubien pour se livrer à la guerre civile
Les Sarmates en profitèrent et vont mème capturer des proconsuls. Les Daces traversèrent eux aussi le Danube en Mésie et occupèrent quelques camps romains près du limes. .

Tacite note, à propos de l’incursion en question, qu’ «on ne peut jamais faire confiance»* au peuple Dace.
Le royaume de Décébale
Nous somme en 70 ap jc La région est relativement en paix malgré quelques accès de fièvre
Les Daces vivent dans un royaume centralisée avec comme capitale la «citadelle royale» de Sarmizegethusa
Cette capitale possède une ceinture de places fortes construites sur le versant ouest des monts de Kudzsir, qui lui offraient une protection efficace contre une attaque des tribus daces révoltées des régions périphériques.

Les places fortes daces étaient des villes s’étendant sur plusieurs hectares, fortifiées. Possédant de puissants murs construit sur le principe du Murus Gallicus elles possédaient en plus de leur garnison en leur sein d’ateliers, magasins, et de sanctuaires royaux.
Il faut savoir que le sabre et le goupillon vont de pair dans la société dace et la religion était au service de la monarchie.


Les sanctuaires tantôt ronds, bordés de pierres disposées dans un ordre régulier (servant sans doute aussi de calendrier), tantôt rectangulaires, appuyés sur quatre rangées de piliers, célébraient des cultes mêlés de croyances astrologiques.
La religion des Daces est d’origine thraco-géze et elle a été introduite par Decaineus, Grand prêtre à la cour de Burebista Il en deviendra aussi le principal conseiller car Burebista avait vue les avantages d’ordre politique qu’il pouvait tirer de cette religion et il en fit un instrument permettant la concentration de tous les pouvoirs.
Les prêtres formaient une caste jalouse de ses prérogatives . Ils étaient aussi sûrement des médecins utilisant des herbes médicinales.
L’origine de ces cultes remonte, selon les écrivains de l’Antiquité, au Thrace Zamolxis (ou, selon certains, Zamolxis), qui aurait été disciple de Pythagore. Les enseignements du fabuleux Zamolxis, élevé dans la sphère des divinités, faisaient entre autres l’éloge de la vie ascétique.
L’économie dace elle était un économie vivant des produits locaux Seuls les produits de luxe et quelques produits industriels venant d’occident étaient importés


Rome a fourni des instruments et des outils de fer de bonne qualité, Des spécialiste grecs et romains ont été engagés aussi pour diriger les travaux de fortification car l’archéologie a apporté des preuves comme des pierres de sanctuaires, accompagnés de caractères grecs, sans doute gravés s par les tailleurs de pierre
Mais revenons à l’époque de Décébale
Si l;es romains avaient relativement la paix durant cette période c’est que Rome a versé un stipendium au roi Dace
Les période de guerres civiles et de crise économique dans l’Empire Romain ( début et fin de la dynastie Flavienne entraîne une baisse de l ‘aide économique romaine et aussi un sentiment de vulnérabilité de la frontière et des troupes en place
Face à la politique de Domitien qui lorgne sur les richesses des mines de metal précieux de Dacie et qui en parallèle diminuer le stipendium annuel, les Daces rompent le traité . Ils profitent aussi d’une attaque du limes par les tribus des Germains du Danube
les offensives simultanées des Germains et des Daces provoquent de lourdes pertes chez les romains


Durant l’hiver 85-86 franchissant,le fleuve gelé les Daces sous le commandement de leur roi Duras-Diurpaneus attaquent et cette attaque surprise prends les Romains au dépourvu: le proconsul de la Mésie, Oppius Sabinus, est tué durant les engagements
Domitien se déplace en personne et les troupes romaines sous le commandement de Cornelius Fuscus, commandant de la garde prétorienne, traversent le Danube et pénètrent assez profondément en territoire dace.
Décébale investit du commandement par Diurpaneus bat les troupes romaines et durant les combats Cornelius Fuscus est tué Deux légions dont la V Alaudae, sont décimées
Il faut attendre 88 pour voir les romains sous les ordres de Tettius Iulianus,


Tettius Julianus connaît le pays et a déjà battu les Roxolans (tribus de cavaliers nomades apparentés aux Alains localisé au Nord de la Crimée) en Mésie en 69 ap JC. Il rétablit la discipline et agit prudemment, il s'avance en Dacie en passant par l'ouest, par un chemin en plaine, le plus court et le moins exposé et atteint Tibiscum dans le Banat. Duras-Diurpaneus s'est retiré au profit de son général qui prend le nom de Décébale. L'armée romaine progresse en plusieurs colonnes, continuellement attaquées par les guerriers daces. Les légionnaires doivent écrire leur nom sur leur bouclier pour retrouver plus facilement ceux qui par lâcheté le jettent. La nouvelle bataille de Tapae est bien conduite par Julianus et c'est une sanglante victoire qui ouvre la route de la capitale des Daces,.


Malgré la victoire de Tapae. Les romains sont en difficulté car Domitien est en guerre en Pannonie contre les Germains et les Sarmates.
Les pourparlers de paix débouchent sur un traité qui prévoit un stipendium fort élevé et des spécialistes romains. A la cérémonie de signature du traité Décébale se fit représenter par un ambassadeur nommé Diegis qui est sûrement son frère


Domitien le couronne d’un diadème symbolisant la dignité des princes «alliés»  Domitien veut davantage,nottament les aigles des légions perdues
Mais il a du faire face en janvier 89 à la revolte de Lucius Antonius Saturninus,légat de Germanie Inférieure qui se proclame empereur à Mongotiacum avec le soutien des Legio XIV Gemina et XXI Rapax, d'un certain nombre de sénateurs et l'appui des Chattes.


Mais l'ensemble de l'armée reste fidèle à l'Empereur. Domitien vient rétablir l'ordre. Trajan, le légat d'Hispanie conduit deux légions dont la VII Gemina pour soutenir Domitien.
Le Rhin dégèle et la liaison entre Saturninus et les alliés germains est bloquée. Les Chattes sont vaincus. Le legat de Germanie supérièreure Aulus Lappius Maximus,bat les troupes révoltées. La répression est impitoyable dans l'armée du Rhin et au Sénat. Saturninus disparaît de l'histoire. Tettius Julianus a fait demi tour.
Profitant de cette paix durant dix ans Décébale agrandit son royaume. . Tant que ces gains territoriaux ne sortaient pas du cadre du système d’alliances, et qu’ils n’allaient pas à l’encontre de traités conclus avec d’autres princes, et ne menaçaient pas de bouleverser le tissu soigneusement construit des alliances les Romains toléraient les annexions territoriales
Ptolémée dans sa Géographia décrit l’expansion du royaume de Décébale,
Il décrit une Dacie limitée à l’ouest par la Tisza, au nord par les Carpates, à l’est par le Dniestr. Ce vaste territoire, également habité par bon nombre de Celtes, Sarmates et autres peuples différents des Daces, dut être progressivement assujetti par le roi non sans quelques guerres.
Ptolémée énumère l’ensemble des peuples assujettis par Décébale, Ceux du Nord, grâce à d’autres sources, nous sont connus, tels les tribus celtes des Anartes et des Teurisques, quelques tribus du groupe des Boïes établies au Nord de la Transylvanie, ainsi que les Coïstoboces de langue thrace, installés au-delà des Carpates. Les noms des autres peuples ne sont cités nulle part ailleurs. Leurs noms d’ethnie sont très souvent des dérivés de toponymes (Predavenses, Ratakenses, Kaukoenses, Buridavenses, etc.).
Trajan et la Conquête de la Dacie


La guerre contre les Quades, les Marcomans et les Sarmates dure jusqu'en 93 ap JC. La Legio XXI Rapax est anéantie. Les légions sont défaites par les Iazyges et par les Marcomans en 89 ap JC.
Les Flaviens ont été remplacés sur le Trône par la Dynasties des Antonins et c’est avec le deuxième empereurs de cette dynastie que l’on arrive à l ‘apogée de Rome Le siècle d’or de Rome
Avec Trajan les choses vont changer Il veut asseoir le pouvoir de Rome et il s’aperçoit que le royaume Dace reçoit un tribut de Rome
Il veut donc mettre fin à cela Il s’ensuit 2 guerres dites daciques Entre 101 -102 et enfin entre 105 et 106
Durant la première guerre il effectuer une promenade militaire en Dacie bat Décebale et met fin au versement du tribut
IL quitte la Dacie sans avoir ajouté à l’empire romain ce territoire
Pourquoi cette temporisation
Trajan,reconnaît que l’Empire est déjà trop étendu et qu’il faut le garantir avec des Frontières Faciles à défendre Le Danube et le Rhin sont des frontières faciles à défendre , Les souvenir des diverses campagnes au delà du Rhin avec leur lot de défaites est toujours vivaces même 100 ans après
Aussi il dans cette première campagne il soumet,Décébale à la loi générale qui régissait alors le monde antique
Le peuple romain comme maître, les autres comme sujets
Tout sera différent pour la 2e campagne
En effet la mauvaise foi de Décébale a profondément irrité Trajan qui veut réduire la Dacie en province romaine.
Ces campagnes nous sont connues grâce aux écrits mais aussi grâce à la réalisation d’une véritable bande dessinée en pierre qui ‘est la Colonne Trajanne


Grace à ce monument nous avons une description fidèle des guerres Daciques
Avant d’engager son armée Trajan fait procéder à des travaux de génie civil en ouvrant une route longue de 100 kms qui longe la rive gauche du Danube, à partir des Portes de Fer, ,
En fait cette route construite en surplomb du fleuve Danube est un chemin de halage pour remorquer les bateaux chargés de provisions


Trajan utilise cette voie fluviale pour transporter le ravitaillement de la Mésie vers le théâtre des opérationsDeux flottilles avaient été constituées après la conquête de la Mésie et de la Pannonie,sur le Danube, La classis pannonica et classis mœsica,en plus de leur rôle militaire avec patrouille sur le fleuve elles possèdent aussi des navires de transports.


Sur les bas reliefs de la colonne Trajane nous voyons les bateaux chargés de blé et de tonneaux contenant des liquides, du vin, de l’huile, amarrés près de l’endroit où les Romains construisirent le pont pour le passage de leurs troupes


A un endroit précis dans un défilé Trajan fit graver la Tabula Trajanna


CIL, 3, 1699

I« IMP(erator) CAESAR DIVI NERVAE F
NERVA TRAIANVS AUG(ustus) GERM(anicus)
PONTIF(ex) MAXIMVS TRIB(unicia) POT(estate) IIII
PATER PATRIAE CO(n)S(ul) III
MONTIBVS EXCISI[s] ANCO[ni]BVS
SVBLAT[i]S VIA[m r]E[fecit] »

L'empereur César, fils du divin Nerva,  Nerva Traianus Augustus, vainqueur des Germains,  grand pontife, investi quatre fois de la puissance tribunitienne,  père de la patrie, consul pour la troisième fois,  a entaillé les montagnes et placé des poutres  de soutènement pour la réfection de cette route. 
La ville de Viminacium ( Costolatz en Serbie)en Mésie est La base arrière de cette opération
Sur ce théâtre d’opérations on trouve une armée forte de 200 000 à 250 000 hommes formée des légions stationnées en Mésie et Pannonie,et sur le limes vieilles habituées de cette région
On trouve aussi de la cavalerie germanique et de Maurétanie
Trajan se trouve à la tète avec un état major efficace Ses adjoints sont Licinius Sura son ami personnel, Claudius Livianus, le chef des cohortes prétoriennes, le commandant de la cavalerie mauritanienne, Lucius Quietus ; et Laberius Maximus, qui fut plus tard consul à Rome.
Cette expédition est parfaitement datée grâce au panégyrique de Pline le Jeune, lu au Sénat pendant son premier consulat, Les actes du collège des Arvales Acta Fratrum Arvalium , CIL 6, 2074 indiquent même le jour le 25 mars 101
L'empereur quitta l'Italie en 101 et, se dirigeant vers le Danube, il s'installa avec l'armée à Tibiscum (aujourd'hui Timisoara).
Sa stratégie était de consolider le territoire occupé par une avance lente et méthodique et en construisant des fortifications, des entrepôts et des garnisons
Les troupes pénètrent donc en Dacie par les voies traditionnelles La table de Peutinger, datant du règne de l’empereur Septime Sévère (193-211 après J.-C.) reproduit les anciennes routes qui conduisaient de la Mésie au cœur de la Dacie. Ces routes étaient au nombre de trois ; la plus occidentale partait de Viminacium, sur la rive droite du Danube, en face de la forteresse Dace de Lederata qui se trouvait au nord du fleuve la seconde commençait à Saliatis, en face de la ville Dace de Tierna, et la troisième, la plus orientale, faisait traverser le Danube d’Egeta à Drubétis


C’est donc à Viminacium, aujourd’hui Costolatz en Serbie, que Trajan fit jeter un pont de bateaux, en profitant d’une île qui se trouvait au milieu du fleuve .
Peu après il reçut d’une tribu dace, les Bures, qui envoya à Trajan un énorme champignon, sur lequel était écrit en latin un conseil bienveillant qui exhortait l’empereur à ne pas rompre la paix et à s’en retourner dans son pays

. Une grande bataille a lieu près de Tapae . Pour les uns c’est une victoire romaine pour les autre le résultat fut incertain


En effet les troupes romaines n’occupe qu’une petite partie du terrain (banat) et Décébale lui interdit l accès à sa capitale Sarmizegethusa Regia.
Pendant l'hiver 101 -102 Décébale compter sur l ‘aide des Roxolans qui essayent de ravager la Mésie.
La ligne de forts établie par les romains permet de stabiliser le front jusqu’à l arrivée de renforts menés par Trajan lui même
Les forces Daces et des Roxolans subissent alors une lourde défaite.

Le Tropaeum Traiani, un grand monument circulaire  situé à Adamklissi, construit vers 107 et encore visible aujourd'hui,commémore cette victoire
Après avoir arrêté les attaques des Daces en Mésie près de Novae, les forces romaines entament une poursuite  des ennemis en fuite bien au-delà du Danube. Les forces romaines ont réussi à pénétrer dans la vallée de la rivière Aluta (actuel Olt). Décébale envoya des ambassadeurs pour conclure la paix 



En présence de l ‘Empereur du préfet du prétoire Claudius Livianus de Tiberius Claudius Liviano et Lucius Licinius Sura, les romains   imposent des conditions très dures car Trajan voulait la  reddition  sans condition de Décébale 
Donc  et donc la guerre a continué. Trajan décida de diviser l'armée et de continuer son avance dans les territoires de montagne,Trajan réussit à récupérer les aigles perdus en 86  par Cornelius Fusco préfet du prétoire de Domitien.



Cette campagne est faite de mouvements durant lequel la cavalerie menée par Lusius Quietus avec des contingents auxiliaires maures bat régulièrement les daces Après avoir conquis de nombreuses forteresses de montagne, l'empereur et son armée arrivent à Sarmizegethusa Regia: 
Décébale, pour sauver la ville des horreurs d'un siège, décide de se rendre. Trajan  impose une paix en essayant de  transformer Dacia en un Etat client pour protéger les frontières septentrionales des provinces danubiennes.Selon les conditions de la paix, les Daces devaient subir l'installation de garnisons romaines sur leur territoire, remettre toutes les armes, détruire les murs, céder certains territoires et renoncer à une politique étrangère indépendante. Trajan, au début de l'année 102, peut donc retourner à Rome où il obtint un triomphe et prends le titre de Dacicus tandis que les pièces de monnaie sont frappées avec la mention Dacia victa. Ce triomphe est un peut spécial  car il a été  célébré, en fait, ex invicta gente , c'est-à-dire, sur un peuple non vaincu
2e Guerre Dacique

Site Internet

 



Mais cette tentative de faire entrer  La Dacie dans l'orbite politique de Rome échoua rapidement et en 104, 
Décébale fait fortifier  la frontière nord de la Mésie et en particulier Durostorum et Troesmis les troupes de Décelable attaquent les garnisons romaines sur le territoire annexé par Rome lors de la première guerre 


 A la fin de l'année 104 le Sénat déclare Décébale ennemi du peuple romain. eut redevenir indépendant. Trajan décide de réduire la Dacie en province romaine et d'effacer le tribut payé par Domitien.
 L'empereur prépare soigneusement sa prochaine campagne Après  avoir quitté Rome  il s’embarque avec ses troupes  à Ancône pour effectuer la  traversée de la mer Adriatique.  Entre 104- 105 il conduit des opérations pour dégager les garnisons assiégées 


mais ilreste en Mésie pour surveiller la construction d'un pont à Drobeta (actuellement Turnu Severin), sur le Danube, par Appolodore de Damas. Treize légions sont sur la frontière du Danube.
Mais il veut mettre tous les éléments de son coté . Coté troupes il a une force énorme avec lui mais il doit traverser le Danube 



Grace à la construction d'un pont, conçu par Apollodore de Damas  et bati entre 103 et 105 près de la ville de Drobetae (aujourd'hui Drobeta-Turnu Severin), l'armée romaine peut traverser sans problème ce grand obstacle . Ce pont  fut le plus grand jamais construit durant l Antiquité  et il avait une longueur totale de 1126 mètres reposant sur pylônes de pierre, dont les restes sont encore visibles aujourd'hui. 



Souvent les génies des rivières soient en général mécontents d’être enchaînés dans leur liberté par des travaux humains, Mais ici celui du Danube se montre favorable aux Romains, soutenant de sa main puissante le pont sur lequel passent les légionnaires de Trajan.
Mais c’est Décébale qui ouvre les hostilités par une offensive sur le bas Danube.Le roi dace a effectué un réarmement rapide, fabriquant armes et relevant  ses forteresses mais il n'a pas réussi sur le plan diplomatique  à entraîner d'autres peuples dans sa lutte contre Rome. Décébale attaque donc les Iaziges alliés de Rome.



Après la traversée du fleuve les  légions pénètrent profondément  au cœur du royaume dace  Vainqueur des Iaziges Décébale veut négocier pour réviser les accords de 102 ap JC. Il continue son offensive en attaquant les garnisons romaines de Dacie et tente de surprendre Trajan. IL reussi même a capturer le gouverneur de la Mésie supérieure et Pannonie, Pompeius Longinus, venu en ambassadeur  Contre l liberation de cet otage important il tente de négocier mais Trajan refuse  et il lance un offensive le 4 juin 105,



Connaissant le terrain car grace à un geographe Balbus ils ont reussi à cartigraphier le pays lors de la guerre précédente  Trajan avance prudemment, sur 4 colonnes afin d'encercler la capitale 
Une colonne, progresse à  l'ouest  en traversant les Portes de Fer et par la vallée du Mures  et débouche sur la capitale. 



Une colonne part au sud de Drobeta et par la passe de Teregova atteint les Monts d'Orastie,




Une colonne suit la vallée de l'Olt, à l'est, pour attaquer la capitale. 



Au nord, des détachements bloquer toute tentative de retraite et detruisent  les forteresses. Toutes les bases de Décébale sont rasées. 



 Des Daces passent alors du coté des romains.
Lhiver approchant Trajan commence alors les  siège de la caitale Sarmizegethusa. 
Deux forteresses identiques en forme de trapèze attendent l'armée romaine sur la colline de Gradiste, à 1200 mètres d'altitude. L'une des deux enceintes est doublée. La construction est solide, en pierre de taille et à l'extérieur, plusieurs tours sont disposées pour observer et des petits forts pour retarder l'ennemi.



Trajan qui ne veut pas de siège en regle  car il ne veut pas combattre l'hiver. fait construire un agger le long des forteresses daces et lance ses troupes à l'assaut. Les Daces ont entassé de la nourriture en prévision de ce siège et se défendent vigoureusement.Les Romains dévient alors l'arrivée d'eau. Les Daces se rationnent et mettent le feu à leur capitale Sarmizegethusa est rasée
Face à cette déroute Décelable fait détourner de la rivière Sargtias pour ensevelir les trésor royal dans le lit de cette ci Mais  les romains grace à un prisonnier  nommé Décébal Bikelis trouvent  la cachette et a réussi à récupérer le butin .Celui ci entre autres va servi à financer la construction du complexe monumental du Forum de Trajan.



Decebale se suicide plutôt que de se rendre,et tomber vivant aux mains des Romains . Il n’aura pas  à  souffrir la honte de suivre le vainqueur enchaîné derrière le char de triomphe. 


Fin août 106 Trajan peut déclarer la guerre finie  La population survivante Dacie est déportée   avec les troupeaux, et la région est transformée en province romaine de Dacia Traiana avec capitale Colonia Ulpia Traiana Augusta Dacica Sarmizegethusa Cette province est rapidement et intensément romanisée et la province créée par Trajan, y compris les régions historiques de Transylvanie, Olténie et Banat, sont alors gouvernées par un légat impérial basé dans la capitale.Trajan laisse néanmoins trois légions : à Apulum (au sud de l'actuelle ville roumaine de Cluj Napoca), proche des mines d'or, résident la Legio XIII Gemina et la Legio I Adiutrix qui reste jusqu'en 114 ap JC. La Legio IV Flavia Felix est installée dans le Banat et dix légions demeurent sur le Danube.  Trajan en 107, il revint à Rome où il a célébré un triomphe  et offre des 117 jours de jeux , un par jour de campagne.  qui vont s’étager sur trois ans.


Ce fut la dernière grande opération de conquête dans l'histoire de l'Empire romain et de la romanisation


Cette province  fut si profonde romanisée que le pays porte aujourd'hui le nom de la Roumanie et parle une langue néo-latine 


 


 

 



 

   


Copyright © 2003-2018 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3837904
Nb de visiteurs aujourd'hui:1050
Nb de connectés:15