Prétorien N° 43 3e Trimestre 2017

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 08/07/2017 à 08:52:26



Prétorien N° 43  3e Trimestre 2017

D'un point de vue politique et militaire, l'Antiquité et le Moyen Age se caractérisent d'abord par une longue succession de luttes fratricides menées jusqu'à l'absurde. Cela se vérifie tout particulièrement dans ce numéro de Prétorien avec l'article qui fait l'objet de notre couverture. Baptisée a posteriori d'un nom qui suggère davantage la poésie, la guerre des Deux-Roses a largement montré que la rose rouge des Lancastre et la rose blanche des York étaient l'une et l'autre couvertes d'épines terriblement vénéneuses.
Déjà affaibli par la guerre de Cent Ans, le pays a beaucoup souffert de ces combats sans merci qui ont largement épuisé tant la noblesse que les populations locales. Comme souvent dans ces cas-là, cette sombre période se termine par l'effondrement, après trois siècles d'un règne sans partage, de la dynastie des Plantagenêt et son remplacement par les Tudor qui marqueront fortement l'Angleterre.
En suivant les batailles successives de cette guerre, on ne peut qu'être frappé par le rôle essentiel des archers, plus déterminants alors pour la victoire finale que l'artillerie encore balbutiante. Les Romains, toujours opportunistes en matière d'armement, avaient vite saisi l'importance de cette arme. Face à la redoutable mobilité des archers montés lors des guerres contre les Parthes, la cohésion et la lourdeur des légions romaines étaient devenues autant de faiblesses qu'il fallait compenser. L'intégration des archers a d'abord offert la capacité de riposter, même dans la pire des situations défensives, avant de devenir une arme offensive.
Les roses arborées par les Lancaster et les York doivent, elles aussi, beaucoup aux légions romaines dont le vexillum -- ce mot latin forme encore la racine de notre vexillologie, étude des drapeaux et pavillons -- est l'emblème traditionnel. Ce numéro de Prétorien revient sur ce vexillum et fournit de précieuses informations sur son utilisation.
Ce sont encore les Romains et leur brillante organisation militaire, décidément très à l'honneur dans ce numéro de Prétorien, qui bloquent la progression des Huns dans la bataille des champs Catalauniques. Le lieu de cet affrontement est depuis toujours l'objet de controverses entre les historiens. Une étude nouvelle permet d'apporter des réponses.
Comme les Plantagenêt, les maîtres du Portugal ont des origines franques. A l'issue de luttes sans merci avec les envahisseurs islamiques, Henri de Bourgogne est fait comte du Portugal en 1094. A Versailles, une très belle %u0153uvre du peintre lyonnais Claudius Jacquand rappelle son investiture par le roi d'Espagne Alphonse VI ; son fils, Alphonse Ier, sera le fondateur du royaume du Portugal.
Comme à l'accoutumée, nos rubriques habituelles complètent ce très riche panorama pour vous offrir un passionnant numéro de Prétorien.

 

   


Copyright © 2003-2017 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3461932
Nb de visiteurs aujourd'hui:682
Nb de connectés:12