Gloire et Empire n° 73 Juillet Aout 2017

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 06/07/2017 à 22:32:24



Gloire et Empire n° 73 Juillet Aout 2017


À présent en charge de l'artillerie, il ne se contente pas de l'état très médiocre de son équipement et déploie une énergie considérable pour remettre de l'ordre et bâtir un parc digne de ce nom. Très vite aussi, il dépasse son rôle d'artilleur et tente d'imposer ses plans pour le siège de Toulon. Là encore, à force de persévérance, il finira par avoir raison. En établissant ses batteries sur la hauteur de La Garenne puis sur la pointe de Brégaillon, il parvient à menacer directement l'escadre ennemie mais il sait aussi que la clé du siège est la pointe de l'Eguillette qu'il désigne depuis son arrivée au général Carteaux qui refuse de l'écouter. Les Anglais et leurs alliés l'ont bien compris et s'emparent des lieux qu'ils fortifient.
Le « capitaine canon » se montre alors fort peu discipliné : insistant, désobéissant, passant par-dessus ses chefs, il fait feu de tout bois pour rattraper le temps perdu du fait de leur frilosité. Rien n'y fait alors que les coalisés amènent de nouveaux renforts. Pour l'armée républicaine, la situation s'enlise. Alors que la famine guette Toulon, le général Carteaux est enfin éloigné et remplacé par le général Doppet, guère plus motivé. Mais, le 15 novembre, provoqué par des coalisés, un bataillon français déclenche incidemment l'offensive. Bonaparte prend la tête de l'assaut mais Doppet fait stopper l'élan à la première riposte. Il est remplacé par le général Dugommier tandis que le Comité de salut public concentre enfin tous les efforts sur ce siège. Puis, le 25 novembre, le plan de Bonaparte est enfin accepté. Il faudra patienter jusqu'au 19 décembre pour que les troupes coalisées, acculées, abandonnent la ville après avoir fait sauter le magasin général et brûlé les vaisseaux français prisonniers de la rade.
Pour Bonaparte, c'est le début de la gloire. Rattrapant le retard qu'il estimait avoir pris sur ses compagnons d'Auxonne et sur son frère Joseph, il est fait général de brigade le 22 décembre 1793. Il est alors chargé de l'armement des côtes de la Méditerranée et du commandement en second de l'artillerie de l'armée d'Italie, sous les ordres du général Dujard. Evidemment, son parcours ne s'arrête pas là...

 

   


Copyright © 2003-2023 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:6154662
Nb de visiteurs aujourd'hui:1297
Nb de connectés:43