France L Aventure Mexicaine de Napoleon III 1862 1867 L armée Mexicaine Républicaine

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 06/04/2017 à 21:15:38



Les armées combattantes au Mexique.
L armée Républicaine Mexicaine

 

Je me suis servi des gravures de ce site Blog de Michel Provost

Les armées combattants au Mexique durant cette période sont au nombre de  quatres
L armée républicaine.
L'armée française sous les ordres de Bazaine. L'armée impériale. Les contingents étrangers. Un liminaire je tiens à dire que peu de textes ont été écrits sur cette armée qui souffre de beaucoup de préjugés. Ne dit-on pas l'armée mexicaine, l'armée où les hauts gradés sont présents partout et semblent être plus nombreux que les hommes de troupe. Cette armée aussi souffre de terme péjoratif comme armée d'opérette et aussi elle a une odeur sulfureuse de cruauté et de mépris de la mort.

L'armée républicaine.
Les forces républicaines ont toujours manqué de tout et dés le début le manque de crédits militaires entraîna un manque d'équipements modernes l'armée régulière a été trop peu nombreuse et n’avait pas d’esprit de corps. Entre 1862 et 1863 l'armée républicaine a essayé d'arrêter l'armée française.  La défaite française surprise des Français le 5 mai 1862 à Puebla  étonne le monde entier et oblige Napoléon III à envoyer rapidement des renforts
Face aux 45 000 Français et les contingents étrangers au service de Maximilien ( 27 000 hommes de l'armée impériale) Juarez  ne peut alors opposer qu'environ 10 000 hommes bien équipés. Aussi entre 1863 1865 il changea de tactique pour affronter les troupes françaises. La tactique des guérillas fut régulièrement utilisée pour attaquer les troupes ennemies. À compter de 1866 la montée en puissance des troupes républicaines tant en effectif quand  équipement permet de revenir au système plus classique des sièges en règle ou des batailles
Environ 32 000 hommes furent tués lors de ce conflit.

Organisation de l Armée Régulière.

Elle était organisée sur le type de l'armée américaine. et il y avait quatre armées.  L'armée du Nord. L'armée du centre. L'armée de l'Ouest. Et l'armée d'Orient.
L'armée était composée de d’un noyau de troupes régulières autour duquel vinrent s'amalgamer divers  corps d'auxiliaires.  L'état-major était constitué  de différents officiers et une brigade était chargé de sa sécurité Chaque corps avait normalement un numéro et un nom  souvent d'origine géographique Mais bien souvent les unités ont été modifiées ce qui fit que parfois  le numéro du corps et  les noms n avaient plus aucune signification.  À partir de 1865 des États-Unis  libérés de la guerre de sécession commencèrent à aider les républicaine en vivre en armes et équipements. 
L'armée du Nord sous les ordres du générale Marino Escobedo fut le principal bénéficiaire  de cette aide Au début de 1867 l'armée du Centre et du Nord ont fusionné et ont formé une armée forte de 19000 hommes Ces troupes sous le commandement de Porfirio Diaz se sont heurtées maintes fois aux Français sans toutefois  les battre En avril 1867 Porfirio Diaz s'empare de Puebla et marche sur Mexico.
En 1855 les libéraux arrivent au pouvoir et procède rapidement à une réorganisation de l'armée. Tout d'abord l'armée est renvoyé ans les casernes et il est fait appel à la conscription. Ce qui fait que au début les Français ne trouvent en face de qu'une armée de paysans appelés sous les drapeaux et non une armée de soldats de métier.


 De 1865 du 1867  elle était forte de 10 bataillons de ligne (à 8 compagnie) de six corps de cavalerie (à 2 escadrons forts de 2 compagnies) .Un nouveau régiment le 7° de Cavalerie fut formé en 1867
L’artillerie était forte d'une batterie d'artillerie de campagne (à six batteries composées de 6 canons) d'un bataillon d'artillerie de place à 4 batteries et d'une division d’artillerie à cheval forte de 2 batteries.
 Il y avait aussi un nombre indéterminé de compagnies de camp, de 2 compagnies de train et 3 compagnies d'arsenal.

Le corps de génie d'État était composé d'un bataillon de sapeurs commandé par des officiers spécialistes il y avait aussi un corps d'invalides
 


 


L’ensemble était fort de 12 000 hommes. À côté de ces forces régulières se trouvaient encore des corps de Rurales fort de 2200 hommes. Le 5 mai 1861 fut créé un corps de gendarmerie à cheval devant faire la police et chasser les bandits.


Il fut par la suite transformé en corps de cavalerie légère pour lutter contre les Français.
Il y avait aussi une levée temporaire et limitée dans le temps de forces auxiliaires fournies par les différents états. Comme aux USA il existe une garde nationale
En 1862 ces forces auxiliaires purent fournir 25 bataillons d'infanteries et 25 escadrons de cavalerie. Il y avait aussi dans les différentes villes de garnison des pièces d'artillerie.Pour le district de Mexico nous trouvons 6 bataillons d'infanterie et le 7° et 8° de cavalerie plus un bataillon d'artillerie de la garde nationale.


 Suite à l'intervention française en promulguant un décret le 25 mai 1862 de troupes nouvelles purent être levées. Fortes de 25 hommes ces compagnies devaient servir au moins six mois mais la discipline  et la valeur combattant de ses troupes variaient t selon leur chef. S'il est  incorporé selon le système de la presse  et non sous le système de l enroulement classique sa valeur au combat est très  mauvaise.


L'invasion française emmena  toutefois des volontaires motivés. Les soldats étaient illettrés alors que les officiers étaient issus des classes aisées de la société mexicaine.

Soldadera


Autre corps particulier de l'armée mexicaine les Soldaderas. Ce corps de troupe féminin pouvait apparaître au premier coup d'oeil que comme les vivandière ou des cantinières des autres armées. Il faut dire que jusqu'au début de la 2° Guerre Mondiale l'armée mexicaine n'avait pas un corps d'ambulance. Les relations entre le corps des Soldaderas et les troupes étaient nombreuses ; Les Soldaderas géraient la solde des soldats et leur fournissaient les aliments te assuraient le blanchissement des habits. je n'exclus pas que parfois il y eu parfois des relations plus intimes.

Les volontaires étrangers auprès des forces républicaines.

L'enrôlement d'étrangers dans l'armée républicaine a été encouragé par un décret présidentiel d'août 1864. Ces volontaires qui sont enrôlés pour la défense et l'indépendance du Mexique se devaient d’être aguerri et expérimenté. En échange ils touchent une bonne sonde. La majorité de ces volontaires sera américaine et plus particulièrement de soldats et les officiers de l'Union qui sont incorporés sous les ordres du Général Escobedo
3000 hommes sont engagés mais ils servent  surtout  dans  les différents corps de l'armée républicaine pour servir de cadre en tant qu’officier subalterne pour l'infanterie ou  dans les armes nobles telles que l'artillerie où le génie.
 Il existe un corps d'élite fort de 60 hommes l'American  Legion Honour formé en décembre 1866 qui se distingue au siège Querétaro et Mexico City. À la fin de la guerre du Mexique environ 100 000 vétérans des armées unionistes font le coup de feu au Mexique comme volontaire.

 

L'armement
L'armée républicaine était armée de fusil Enfield et American Mississippi. Beaucoup de ces armes sont des armes à canon lisse. Après la chute  de Puebla beaucoup d'hommes pour résister à l'occupation française se sont retirés dans les collines pour constituer des troupes de guérilleros.
L'arme favorite en ces temps de pénurie était la machette et surtout l'escopette ou tromblons Quelquefois ces armes font  envoyées sur place en contrebande des États-Unis comme les fusils Springfield. Malgré  l'embargo des armes des achats d'armes  ont lieu aux États-Unis
La diplomatie française interviendra pour faire cesser ce commerce.

 

En 1864 14 000 fusils destinés aux républicains sont saisis à San Francisco. La fin de la guerre de sécession entraîna la fin de l'embargo et la livraison de plus en plus régulière d'armes. Les mailles du blocus naval français étaient trop lâches il arriva même qu'en 1866  certaines unités républicaines ont un armement supérieur à l'armement français
tels que  la carabine Sharps Remington plus le fusil Henry qui étaient des armes révolutionnaires permettant un tir de 120 coups en six minutes soit 20 coups à la minute

SharpsRemington
 


Un escadron de dragons de l'impératrice en fit les frais lors du siège de Querétaro
Au début l'artillerie républicaine était à l'origine composée de différents canons de différent calibre et de différentes origines
La plupart du temps c'était des canons d'origine espagnole ou anglaise. L'artillerie républicaine fut détruite à Puebla  elle était même une denrée rare dans les armées du centre de l'Ouest qui  ne possédait que 5 canons alors que l'armée du Nord était l'équipée avec 57 canons fournis par les États-Unis. La grande innovation de cette période fut l'apparition de canon rayé qui annonce l’artillerie moderne.

L'uniforme
En 1855 et surtout à compter du 29 avril 1856  fut promulgué un décret qui codifié l'uniforme républicaine mettant fin ainsi à l'équipement d'opérette de certaines unités
Cet décret sera en vigueur jusqu’en 1869
Le règlement prévoit deux sortes d'uniforme.l'Uniforme garnison. et l' Uniforme de campagne.

 


 

Uniforme de campagne.
Tunique stricte avec des Basques bleus foncés col et des poignets rouges.
Schako en cuir noir avec pompon et cordon rouge une plaque de métal jaune gravée au nom du régiment avec ses les initiales.

Uniforme de garnison
 l'uniforme de l'infanterie tunique en coton blanc avec passepoil bleu foncé et fermé par des  boutons en métal jaune
 pantalon était blanc
 képi était bleu foncés avec passepoil rouge.

La cavalerie


Uniforme de campagne
tunique grise avec un  col  poignets passepoil vert clair
Boutons en métal blanc
Pantalon  gris  bandes vertes
1/2 bottes.
Schako  cuir noir avec pompon et cordon vert était garni d'une plaque à métal blanc qui portait le numéro et les initiales du corps uniforme de garnison.

 


 

Uniforme de place
Tunique en coton blanc
Pantalon gris
les passepoils étant verts.  Le képi était gris avec des pompons verts.

 L'artillerie à pied.
Tunique bleue foncée avec col a distinction violette.
Shako  en cuir noir la plaque représentée des canons entrecroise.

Soldat  3e RI Léger Colonel,Grenadiers Cheval Cavalier 1e R de cavalerie  Titeur élite,   Consecrated Company  Artillerie Pied Trompette 
 

L’artillerie à cheval  possède les mêmes uniformes que l'artillerie à pied sauf que nous trouvons la présence de trois galons à chaque poignée.

Le Train
Jaquette  gris bleue avec des poignets et pompons pourpres.
 Pantalon était gris bleu avec une bande de cuir et un galonnage pourpre.
Schako  en cuir noir avec des pompons pourpres.
Le corps des ingénieurs qui incluent les bataillons de sapeurs.La tunique était  bleu foncé avec des parements et des cols et revers en velours noir ainsi que des galons et des poignets Le galonnage  était or et les boutons étaient en cuivre  pantalons sont aussi bleu foncé avec un galonnage pourpre.le Shako était cuir noir avec des raquettes et pompon pourpre. La plaque en métal jaune.
 Uniforme de place
 veste bleu foncé avec des poignets et des cols noirs
pantalons bleu foncé avaient galonnage pourpre
 képi :
Durant cette période les soldats mexicains ont utilisé un mélange d'effets d'uniforme d'influence française américaine avec une touche mexicaine civile.  Le shako fut sûrement utilisé sans cordon ni raquette mais avec un fichu blanc noué autour ceci pour protéger le cou du soleil
La tunique était courte et de mauvaise fabrication.
Le pantalon était portée et retroussé jusqu'aux genoux. Les chaussures n'étaient portées que par peu de régiment les autres soldats portés des sandales de fabrication locale
 Las Rurales

Créé en 1861 ils avaient un équipement composé d'une jaquette grise avec un parement écarlate. Un gilet chamois des pantalons en cuir et un chapeau à larges bords sombrero sur lequel était porté un bandeau de tissu blanc avait le numéro du régiment.
Les selles étaient du  style vaqueros. L'armement était compose une carabine d'une lance avec un penon rouge et d'un sabre.

Les bataillons de gardes nationaux.

En général même uniforme que l'armée régulière sauf pour 4 quatre bataillons d'infanteries de gardes mobiles de Mexico créée en juin 1862 qui   portaient une tunique bleu foncé avec un passepoil jaune 
Les soldats avaient un pompon  vert  avec le numéro de bataillons 
Les uniformes portés durant le siège de Puebla  étaient  variés toutefois la couleur rouge de libéraux de la guerre de la réforme devint la couleur des républicains dans leur lutte pour libérer Mexico
En conclusion nous pourrons dire que les difficultés d'approvisionnement  de ces troupes furent importantes entre 1861 1863
en effet le pays étant sous contrôle français ou les troupes fidèles à Maximilien les troupes ne pouvaient compter que sur les réserves contenues dans les magasins des casernes acquises à leur cause aussi bien souvent les combattants républicains allaient au combat avec des vêtements civils ou typiques de leur région
Les cavaliers avec un uniforme de vaqueros mais  leur discipline était aléatoire ils avaient reçu le surnom de chicanos rojos  Surnom dû à leur indiscipline et à leur costume rouge.
La fin de la guerre de sécession entraîna donc une fourniture accrue d'équipement par les Américains en 1860 .Ainsi en 1866  le Mexique reçut 6265 vestes 1116 chapeau. 5000 képis, 5200 ceinturons, et 46 210 musettes. Certains soldats mexicains aussi ont utilisé des équipements pris sur le ennemi 

 


 

  il y eut même un corps de Supremos poderos qui était superbement équipé avec les uniformes de prise.

Les officiers.

Officiellement les officiers avaient le même équipement que les hommes du rang mais de meilleure qualité avec des attributs de leur grade.

L 'Enseigne avait1/2 galons sur le poignet.  Le lieutenant 2 galons. Le capitaine 3 galons. Le major avec des épaulettes à une écharpe pourpre. Lieutenant-colonel avec des épaulettes écharpe  gland en or Le colonel avait des épaulettes avait écharpe pourpre avait des glands argent.
L'influence française et  américaine se fit sentir.

Les officiers généraux
leur uniforme est régi  par le décret du 20 juin 1853 il fut appliqué jusque les années 1870
l'uniforme d'apparat
le bicorne était noir avec des plumes blanches et des passementeries en or
 une écharpe et pompon.
La tunique était bleu foncé avec des parements et col et poignées et revers écarlates.  Les brigadiers avaient un rang de broderies d'or. Les Divisionnaires avaient  2 rangs de broderie  Pantalons  blancs et  bottes noires. Les épaulettes pouvaient être ou ne pas être portées. Le bicorne idem car la préférence allait au port du képi bleu foncé avait broderies. Le   vêtement de garnison plus sobre avec des broderies plus simples sur le collet des poignées les épaulettes étaient alors enlevées.

 

Les drapeaux.

Le drapeau mexicain était comme  le drapeau italien avec aigle ailes déployées  tenant  un serpent dans son bec
 les inscriptions pouvaient être brodées sur la soie du drapeau

 

   


Copyright © 2003-2017 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3531310
Nb de visiteurs aujourd'hui:331
Nb de connectés:27