France L Aventure Mexicaine de Napoleon III 1862 1867 Les faits

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 05/04/2017 à 23:25:00



L'aventure mexicaine de Napoléon III 1862 1867.

 

Introduction

Dans les années 1860 pour s'opposer à l'influence des États-Unis sur le continent américain Napoléon III décida de réaliser l'unité des races latines en Amérique et d'offrir de nouveaux débouchés au commerce de la France ainsi que des matières premières à son industrie
Suite à l'arrêt du paiement de la dette par le gouvernement mexicain dirigé par Benito Juarez Il décida en accord avec l'Angleterre et l'Espagne de lancer une expédition au Mexique. Les Espagnols et les Anglais ayant trouvé un terrain d'entente quand au moratoire de la dette se retirèrent ; Seuls Les Français restèrent sur place. L'élite mexicaine décida de faire appel à un personnage important de la noblesse européenne en lui faisant miroiter l'appui des populations locales ; Il faut donc décider d'offrir la couronne d'un empereur à la personne de l'archiduc Maximilien frère de l'empereur d'Autriche François Joseph.
L'aventure mexicaine dura six années (1862 à 1867) au cours desquelles les troupes françaises furent engagées au Mexique. Les pertes humaines furent plus dues aux conditions climatiques particulièrement malsaines. La résistance de l'ensemble de la population mexicaine fit le reste. L'expédition se solda par un échec pour Napoléon III et le prestige de la France fut affecté au point de vue international. Même sur le plan de la politique intérieure le régime impérial fut durement atteint. Mais l'armée française composée de troupes professionnelles issues principalement de la toute nouvelle armée d'Afrique rapporta sur la soie de ses drapeaux des noms prestigieux de combat chargé de gloire.

 

Le Mexique .

Il occupe une place importante dans le continent américain mais pour beaucoup c'est un pays d' Amérique Centrale alors que géographiquement parlent il est situé en Amérique du Nord . Au nord il jouxte les États-Unis et au sud les autres états d'Amérique centrale comme le Guatemala et le Belize au Sud Il est baigné par le Golfe de Californie au Nord Ouest , l'océan Pacifique à l'Ouest et le Golfe du Mexique et la Mer des Caraïbes à l Est .Le climat de ce pays est tropical avec beaucoup de soleil mais aussi beaucoup de précipitations ce qui donne des grands contrastes de végétations dans certaines régions une forêt luxuriante (ces zones recueillent 75 % des précipitations totales du Mexique et dans d'autres des immensités désertiques surtout vers le nord :Ces superficies de zones arides atteignent toutefois 40 % du territoire .Le Mexique a plus de10 000 kms de frontières maritimes répartie en 7100 kms sur la cote Pacifique et 2900 kms sur la cote Atlantique L'altitude moyenne est de 1000 m. C'est un pays aussi où l'activité volcanique est assez importante avec le point culminant du Mexique qui est le Pico de Orizaba (Citlatépelt) qui culmine à 5747 mètres .La population du Mexique qui est actuellement de 106 millions est composée de différentes ethnies issues des peuplades Amérindiennes avec 30 % (Nahatli Maya et Zopoteques) , des métissages 60 %et 9%t de descendants des Espagnols pure souche
La population est surtout concentrée dans de grandes agglomérations comme le district de Mexico qui draine 20 millions d habitants (8 pour la ville seulement ) Les autres grandes villes sont Puebla Merida Acapulco Monterey Guadalajara Oaxaca Tijuana et Veracruz.
89 % de la population est de confession catholique et 6 % de confession protestante
Les ressources naturelles sont l'argent le cuivre l'or le plomb le zinc le gaz et le pétrole ( Golfe du Mexique ). La zone agricole la plus prospère se situe au Nord Ouest.
Le Mexique est très dépendant des USA vers lequel il exporte 87.6 % des ses marchandises. Mais il en reçoit 61.8 % , d'ou l 'importance de ALENA mise en place il y a une dizaine d'année entre le Canada les USA et le Mexique

 

Histoire

Ce pays a une histoire assez riche: pour mémoire il suffit de savoir que les Mayas et les Aztèques ont créé de vastes empires sur son sol. La présence européenne date vraiment de 1519 date à laquelle Hernand Cortés débarqua au Mexique et en peu de temps détruit l'empire aztèque.

Moctezuma II Cortez

Ensuite ce fut le règne des Espagnols qui conquièrent peu à peu beaucoup d'espace tant au Sud qu'au Nord les territoires du Nord sont la Floride le Texas la Californie. Mais c'est les évènements du XIX° siècle qui nous intéressent dans cet article
Aussi pour comprendre l'aventure mexicaine des Français il convient de faire un bref rappel historique des années qui ont suivi l'émancipation des peuples du Continent Américain de la tutelle Espagnole.

Le Mexique dans la première moitié du XIX° siècle

À l'aube du XIXe siècle les soubresauts de la Révolution Française se font sentir aussi en Amérique et les peuples locaux sous domination espagnole cherchent à prendre leur indépendance. Le Mexique dans les années 1800/1810 l'acquiert et devient alors la grande puissance régionale. Toutefois la corruption et la faiblesse des hommes au pouvoir entraînent une baisse de cette puissance.

Santa Anna Sam Houston


En 1836 la révolte du Texas entraîne une guerre avec les USA dans laquelle le Mexique perd beaucoup de territoires. Si cette guerre voit d'abord l 'avancée des troupes mexicaines commandées par le général Santa Anna qui fait le siège de la mission de El Alamo mission dans laquelle se sont retranchées 189 hommes elle se termine malgré la prise de la mission par une défaite cuisante des troupes mexicaines face aux troupes américaines conduites par Sam Houston.
 

Alamo


S'ensuit alors une longue période de troubles qui précèdent l'intervention française en 1861.
En 1858 la guerre dite des trois ans éclate entre les conservateurs et les libéraux elle est aussi appelée guerre de la réforme
L'armée soutenue par le clergé et les créoles s'opposent aux métis et aux Indiens .Les principaux chefs des conservateurs sont Miguel Miramon, Thomas Mejia (hommes que nous retrouverons bientôt ), Léonard Marquez . Les conservateurs enchaînent victoire sur victoire en 1858 les libéraux doivent se replier au nord dans les montagnes. En décembre 1858 Miramon est élu président de la république.
En 1859 séries de victoires des conservateurs qui entrent dans Mexico et Guadalajara. La répression est atroce. Le vainqueur le général Marques y gagne son surnom de Tigre de Tacubaya Toutefois le 12 juillet 1859 Benito Juarez promulgue un décret contre le clergé qui voit la confiscation des biens des églises la vente de ses biens impose le mariage civil. La violence anti cléricale se manifeste sur le terrain par les sacs d'églises et le meurtre d'ecclésiastiques. En 1859 par le traité McLane Ocampa les USA ont un droit de regard sur les affaires intérieures de Mexique et peuvent intervenir militairement sur le territoire mexicain lorsque leur sécurité est en jeu et obtiennent aussi un droit de transit perpétuel par l'isthme de Tehuantepec qui se trouve au Sud de Veracruz
Ils soutiennent les libéraux qui sont toutefois battus par Miramon en Mai 1860 Il s'ensuit une série de victoires et de défaites des deux camps qui à tour de rôle prennent l'avantage .Le 22 décembre 1860 Miramon qui refuse la capitulation sans condition s'enfuit de Mexico et s'embarque pour l 'Europe .Juarez en profite pour promulguer de nouvelles réformes le 28 décembre 1860 et le 1er janvier 1861 il entre dans Mexico mais il hérite d'un pays ruiné financièrement. Les biens du clergé sont gagés auprès des Anglais Les deux camps sont financièrement en bout de forces. La fin de l'année 1860 se termine par la confusion : Chaque camp se sert dans les caisses comme il veut.

Juarez


En mars 1861 Juarez est réélu président mais en juin 1861 et les incidents se multiplient : Des" escadrons de la mort" parcourent le pays et les principaux chefs libéraux sont fusillés chez eux lors d'attaques rapides de ces commandos. Toutefois les troupes loyalistes réussissent à repousser toutes les attaques des conservateurs.
Le 17 juillet 1861 Juarez décide de suspendre le remboursement de la dette. Les USA en pleine guerre civile ne peuvent intervenir et le font savoir au gouvernement Mexicain:La route est donc libre pour les puissances occidentales dont la France d'Angleterre et l'Espagne.
Le 31 octobre 1861 par le traité de Londres est signé la Triple alliance qui prévoit une intervention commune des trois puissances au Mexique.
En décembre 1861 le corps expéditionnaire espagnol sous les ordres du général Prim arrive le premier devant Veracruz :Il y est rejoint en janvier 1862 par les troupes françaises et anglaises. Mais malgré l'accord de Londres la mésentente règne entre les Anglais les Espagnols d'un côté et les Français de l autre. Les premiers espèrent un remboursement de la dette seulement, les Français voulant en plus la création d'un empire catholique qui fera contrepoids aux USA,.
En résumé ce pays devait être ouvert au commerce de la France et être capable de lui offrir des matières premières. L'impératrice Eugénie quand elle pense à l'établissement d'un État catholique qui ferait contrepoids à la puissance protestante des États-Unis au nord. La situation était donc favorable car les États-Unis étaient s absorbés par la Guerre Civile .En février 1862 de la signature de la Convention de la Soledad exclue toute guerre entre les mexicains et les anglo espagnols pour les Français il en va tout autrement . Les pions sont en place sur l échiquier la Partie peut commencer

Situation géopolitique des années 1860.

La France est gouvernée depuis 1852 par Napoléon III qui a instauré le régime du Second Empire. Il s’attache au début de son règne à renforcer son emprise sur le pays grâce à l'aide d'une police chargée de surveiller tous les faits et gestes et d élimine toute opposition La presse est contrôlée par des lois qui font régner une censure stricte chez les éditeurs Victor Hugo est obligé de s’exiler. En province la propagande du régime flatte les succès de l'industrie florissante. Cet ordre rassure la bourgeoisie d'autant qu'un climat économique favorable s'installe. En 1857 Napoléon III dissout l Assemblée et provoque des élections qui lui donne une assemblée à sa botte avec 90 % de parlementaires acquits à sa cause. A l'extérieur la France est en pleine expansion coloniale La Nouvelle Calédonie est annexée en 1854 La conquête du Sénégal débute en 1855 et la pacification de la Kabylie en 1857 entraine la pacification totale de l Algérie. En Chine par divers traités elle reçoit des comptoirs (Traité de Tientsin 1858) Elle intervient aussi au Liban en 1860 et au Cambodge 1863. Elle avait battue récemment la Russie lors de la guerre de Crimée et a aidé l'Italie à se défaire du joug de l'Autriche dans les années 1850. Mais cette façade propre ne doit pas faire oublier la misère du peuple qui est tenu et surveillé de très près par la police . Nous ne sommes pas encore dans la période de l Empire Libéral. Nous sommes en plein empire autoritaire Les choses vont peu à peu évoluer. Les Philosophes comme Auguste Comte prônent la supériorité de la raison sur la superstition c'est l'école du Positivisme
A partir de 1860 un courant libéral souffle Napoléon III affaibli sur le plan de la santé,en se rapprochant des Anglais perd la confiance des industriels (accord commerciaux ouvrant le marche français ) du clergé avec sa prise de position sur la question de la Papauté . Aussi Napoléon se rapproche du peuple en accordant des libertés à la presse ,aux ouvriers En 1864 le droit de grève est accordé(sous certaines conditions ) ainsi que le droit de syndicat
Il reste du chemin a parcourir mais je ne vais citer que pour mémoire 1867 droit d interpellation du gouvernement par les députés et le 20 avril 1870 les élections envoient un nombre très important de députés opposés au régime. La nouvelle Constitution de l empire est approuvée . Elle est plus démocratique Les deux chambres détiennent le pouvoir législatif et les ministres sont responsable devant elles .

Dans les autres pays les souverains qui règnent sont les suivants

Bismarck Reine Victoria Prince Albert Victor emmanuel II Alexandre II Francois Joseph II

Alexandre II est empereur de Russie qui digère difficilement la défaite de son pays durant la Guerre de Crimée,

La reine Victoria qui vient d'enterrer son époux le Prince Albert règne sur la Grande Bretagne et l'Irlande ainsi que sur toutes les colonies et les Indes.

Bismarck est chancelier de Prusse il commence déjà à lorgner sur l'Autriche qu'il va battre en 1866 à Sadowa.et se prend à rêver d'un Empire Allemand sur lequel la Prusse aurait son autorité avec comme empereur Guillaume II .

L'Autriche de François Joseph II déjà battue en Italie à la fin des années 1860 garde toujours un pied dans la péninsule avec Venise.

L'Italie de Victor Emmanuel n'est pas encore complètement libre Rome et une partie de l'Italie du Nord échappe toujours à son contrôle.

Les États-Unis sont en pleine guerre de Sécession qui va durer entre 1861 et 1865.

C 'est dans ce contexte qu'intervient la campagne du Mexique en janvier 1862 Pourquoi une telle expédition européenne au Mexique ?

Le Conflit 1862 1867
 


 

Introduction

1861 l 'année de tous les dangers
Si la guerre éclate vraiment en 1862 il faut quand même remonter une année avant pour bien comprendre l engrenage de celle ci et les atrocités qui en ont découlé. L année 1861 est l 'année de tous les dangers. En effet une loi porte en germe les futures exécutions de personnes qui auront lieu durant tout le conflit . Le 25 janvier 1861 est signé la loi contre les crimes d'état qui puni de la peine de mort tout mexicains combattants contre la République. C'est cette loi qui fut appliquée à l'encontre de l'empereur Maximilien en 1867 . Juin 1861 voit l 'expulsion de l archevêque de Mexico Monseigneur Pelagio Antonio Lombardo y Davalos , ensuite le17/07/1861 voit la suspension du remboursement de la dette mexicaine envers les puissances européennes . Le 31/10/1861 est signé le traité de Londres et le 8/12/1861 la flotte combinée Européenne se présente devant Veracruz . Le congrès Mexicain accorde les pleins pouvoirs à Juarez le 11/12/1861.
L'Année 1862 L'intervention Européenne et le maintien des troupes Françaises
L'année commence mal pour Juarez . En effet le1° Janvier 1862 le Congrès Américain avertit le président Juarez que les USA ne pourront aider militairement le Mexique pour cause de guerre de Sécession. Cette année doit être divisée en deux périodes Le 1° semestre qui voit l'intervention des forces Européennes Franco anglo espagnoles et le 2° semestre qui ne trouve que des troupes françaises sur le terrain après le retrait des anglo-espagnols

L 'engagement Européen

Pour résumer cet engagement , il fut court dans le temps car il ne dure que quatre mois. Les espagnols sont les premiers sur place .En effet leurs troupes stationnées à Cuba sous le commandement du général Prim arrivent devant Véracruz . Le 8 Janvier la flotte Anglo française se présente à son tour devant la villeSans faire de sectarisme envers les Anglais nous allons nous attacher surtout à décrire les Troupes françaises en débutant par la Flotte

La Flotte Française au combat

L'Etat-major de la Marine suite à la Guerre de Crimée avait tiré des leçons .En effet la campagne de Crimée avait était marquée par des gros problèmes au niveau de la logistiques ; Les problèmes étaient venues surtout de la rivalité entre les ministères de la Marine et de la Guerre , le premier assurant le transport des 30.000 hommes de l'expédition, l'autre assurant le transport des matériels. Mais cette rivalité ne doit pas cacher la faiblesse de notre flotte logistique. Aussi dans les années qui suivirent, de nombreux navires de transport furent mis en construction L 'expédition du Mexique voulut par l'Empereur donna l'occasion à la Marine de faire état de ses capacités . Elle obtint même le privilège de diriger le corps expéditionnaire et de fournir la totalité des troupes dans un premier temps
Ainsi le 8 janvier 1862 le contre-amiral Jean Jurien de la Gravière se présente sur les côtes mexicaines avec une escadre de 14 bâtiments à vapeur comprenant

1 vaisseau : Masséna

5 frégates : Montezuma, Ardente, Guerrière, Astrée, Foudre

3 avisos : Bertholet, Chaptal, Marceau

2 canonnières : Eclair, Grenade

3 transports : Aube, Meuse, Sèvre (transportant plusieurs compagnies d'infanterie de marine, auxquelles on avait adjoint au dernier moment quelques troupes d'Afrique) Parvenus à ce point vous pouvez vous rendre compte des traditions de la Royale qui donne des noms de régions ou de fleuves à ces navires de ravitaillement .

Actuellement la Flotte française a des pétroliers ravitailleurs qui ont ou eu pour noms Durance Somme Var etc

Il avait été nommé en octobre 1861, commandant de la division navale du Golfe du Mexique. Son état-major se compose alors de son chef d'état-major (Thomasset), d'un aide de camp (capitaine d'état-major Capitan), d'un commandant du génie (capitaine Lebescond de Coatpont), d'un commandant du parc d'artillerie et du convoi, faisant fonction de prévôt (capitaine de frégate Lagc), et d'un chef des services administratifs (commissaire adjoint Duval)
De nombreux convois vont suivre pour amener les troupes (40.000 hommes dans la seule année 1862) demandant un effort sans précédent de la marine (20.000 présents fin 1863 dont 2.200 des troupes de marine).
Le convoi se regroupera à Ténériffe le 13 novembre après que le Masséna et l' Aube se soient déroutés pour embarquer des chasseurs d'Afrique à Oran. Il fera escale à la Martinique , puis à la Havane , pour débarquer à Veracruz
 Jurien de la Gravière sera nommé vice-amiral en janvier 1862, ce qui lui permettra d'exercer le commandement des forces de terre et de mer au Mexique. Il dirige peu de temps après le débarquement de Veracruz et signe le 19 février la convention de Soledad dont le but est d'obtenir un règlement pacifique du conflit avec les mexicains.
Il part en France pour faire ratifier cette convention par Napoléon III. Ce dernier, mal conseillé, refuse cette offre et va débuter ainsi son long mais inévitable embourbement sur le sol mexicain. L’amiral Jurien de la Gravière est de retour au Mexique en juillet, à bord de la Normandie
Le 17 février 1862, les canonnières Dryade et Marceau canonnent Campêche qui capitule le 27 .

Mais revenons maintenant sur terre

Les troupes alliées sont mise à terre immédiatement avec un contingent français de 3500 hommes. Pour assurer la sécurité de la tête de pont des reconnaissances en profondeur à l'intérieur des terre sont décidées. Les "Terres Chaudes situées à 80 kms de la mer voient diverses escarmouchent entres les alliés et les républicains
Le 19 février est signé la Convention de la Soledad qui arrête les hostilités . Les troupes restant sur leurs positions. Les Anglais à Cordoba , les Espagnols à Orizeba et les Français à Tehuacan Comme nous l avons vu plus haut cette convention apportée personnellement par Jurien de la Gravière validée par les Anglais et les espagnols est rejetée par le Gouvernement français qui décide de renforcer le contingent sur place de 4500 hommes .En effet un lobby pro intervention ayant à sa tête le Duc de Morny et le banquier Jecker (qui s'était portait fort pour le gouvernement mexicain) poussait à la guerre indépendamment de la volonté de l'Impératrice Eugénie qui elle rêvait d'une état catholique puissant. Pour être terre à terre  mais Morny devait toucher 30% de commission ; Donc dés le début les dés étaient pipés et l'intervention devait avoir lieu
Entretemps en Mars 1862 l'accord est signé entre les 3 parties et l 9 avril 1862 sur le terrain . les troupes anglo espagnoles commencent le rembarquement laissant les Français seuls . La France va donc supporter toute seule le poids de ce conflit .Toutefois l'heure est encore à la diplomatie et les pourparlers avec Juarez se poursuivent jusqu’au 10 avril 1862 . Mais le Gouvernement Mexicain et celui français représenté par le diplomate De Saligny ne peuvent parvenir à un accord .La guerre parait donc inévitable

Les opérations terrestres

Pendant les pourparlers les troupes françaises continuent à arriver sur place et débarquent sur le sol mexicain. Elles sont commandées par le Général Lorencez .Le retrait Anglo Espagnol implique de facto la réoccupation des positions abandonnées par les alliés, par les troupes mexicaines.Il s'avère rapidement que pour faire céder le gouvernement Juarez il faut marcher et prendre la Capitale Mexico.
La topographie des lieux n'est pas favorable aux troupes françaises qui doivent parcourir une distance de presque 300 kilomètres dans des conditions peu favorables (climat topographie ) .Mais surtout Mexico possède un verrou sur sa route qu'il convient de faire sauter . Ce verrou a pour nom Puebla .

 

Fort St Xavier


Puebla de los Angeles est la 2° ville du Mexique (70 000 habitants) et elle se situe à 120 kms de la capitale .Elle va subir 2 sièges de la part de l 'armée Française Les mexicains renforcent rapidement les défenses notamment avec le renforcement du Fort de Guadalupe (ancien couvent ) qui reçoit une garnison renforcée de 1200 hommes commandée par le général Negrete et celui du fort de Loreto
Le 27 avril les français se mettent en route vers Puebla. La topographie des lieux montre que la ville ne peut être atteinte que par le passage de certains points obligés. Des défilés qui traversent les Montagnes; Bien entendu les mexicains tiennent les défiles .Deux Batailles vont être livrées pour forcer les défiles Celle de Aculcingo et surtout celle du Défilé de las Cumbres . Le général Zaragozza décide de bloquer le défilé avec 4000 hommes et 3 batteries de canons de montagne La bataille entre les mexicains fortement retranchés et les 6000 français durent la journée. Bloqués sur l axe principal la décision est emportée par les Zouaves et des Chasseurs à pied qui prennent les mexicains à revers en passant par des sentiers de montagne. Ce mouvement tournant permet la capture des batteries mexicaines au prix de 2 tués . On peut mettre en parallèle ce combat avec l exploit des Goumiers du CEF en 1944 en Italie au Garigliano Bon sang ne saurait mentir !! Entre temps les renforts mexicains arrivent à Puebla ( 3000 hommes) .
Ayant forcé les défiles les troupes françaises se présentent devant Puebla le 4 mai 1862.Désirant profiter de l 'effet de surprise Lorencez décide de passer immédiatement à l attaque sans attendre des renforts.
L'effort devant porter sur le fort de Guadalupe il décide de confier l'assaut à deux bataillons de zouaves soutenus par l 'artillerie et épaulés à droite par des fusiliers marins et à gauche par les chasseurs à pieds . L'infanterie de marine étant tenue en réserve. Le bombardement du fort dure une heure . Les troupes mexicaines sont renforcer et lors de l'attaque le général Zaragozza lance sa cavalerie sur la gauche des français.
Les troupes mexicaines déployées entre les eux forts et commandées par Porfirio Diaz tiennent le choc soutenues par les batteries des forts. Les français attaqués de flanc par la cavalerie tenus en échec au centre sont en infériorité numérique et pour compliquer le tout un violent orage s'abat sur les troupes vers 16 heures
Les troupes françaises reculent en laissant sur le terrains 500 des leurs et 50 % des munitions. les pertes mexicaines ne s'élèvent qu'à 83 morts et 132 blessés
Les français se retirent et depuis le 5 mai est la fête nationale au Mexique
Les français reviennent sur leurs positions de départ tout en infligeant une défaite aux mexicains à Oribaza
L'échec du siège de Puebla entraine le limogeage de Lorencez qui est remplacé par Le général Forey qui arrive avec 20 000 hommes (2 brigades d infanterie et 1 brigade de cavalerie .)le 1 octobre Ces renforts sont suivi d autres qui débarquent le 16 octobre sous les ordres de Bazaine.
Les troupes occupent Tampico le 23octobre 1862. L 'aide de la flotte française et surtout du Masséna, de la Grenade et du Normandie a été précieuse Jalapa tombe sans combat le 12 décembre

L 'année 1863 Les héros de Camerone

   

Les 7 et 8 janvier 1863, embarquent à Alexandrie quelques 400 égyptiens (Soudanais) . Des renforts maritimes arrivent aussi avec la Belone et la Sèvre .En avril, la Dryade rentre en France avec l'amiral Jurien de la Gravière remplacé par le contre-amiral Bosse comme commandant de l'escadre du Mexique. Ce dernier a pour mission principale le blocus des 250 milles de littoral, dans des conditions climatiques épouvantables (déjà 1.000 morts de maladie chez nos marins )
L année 1863 commence par le bombardement d'Acapulco par la flotte française le 15 janvier 1863.Sur terre la prise de Mexico est planifiée avec comme corollaire la prise de Puebla qui avait résisté l'année précédente. Les troupes françaises marchent à nouveau sur Puebla et elles se présentent sous les murs de la ville le 16 mars 1863. Les forces française commandées par Forrey étaient fortes de 26300 hommes appuyés par 56 canons .Face à lui les mexicains commandés par le général Ortéga pouvaient aligner 22000 hommes. Mais les fortifications avaient été renforcées avec les forts de Toledo Santa Anita San Janvier Carmen ,los Ingenios Zaragozza et Iindependecia.
Les troupes françaises encerclent complètement la ville le 18 mars 1863  grâce aux mouvements de troupes commandées par Bazaine et Douay . Entre temps les mexicains ne restent pas inactifs et envoie une colonne de secours pour tenter de briser l'encerclement. Cette colonne de secours est défaite à Cholula le 22 mars 1863. Les assauts contre les forts sont très durs mais ils tombent les uns après les autres .Le fort San Janvier résiste le 29 mars durant 24 heures et c'est au corps à corps que les français s'emparent de la position. Le31 mars le couvent de Guadalupita tombe à son tour.

Bazaine


L 'armée française pénètre dans la ville mais doit se battre quartier par quartier, maison par maison et en même temps repousser les troupes mexicaines qui viennent au secours de Puebla . Il est donc décidé de faire une pause dans le siège et d'attendre les renforts en hommes et en matériels; C'st alors que se produit l'épisode de Camerone que nous allons détaillé plus loin Le 45 mai le Général Comonfort tente de briser l'encerclement mais il est repoussé aux bataille de San Pablo del Monte et de San Lorenzo au Sud de Puebla . Nouvelle tentative le 8 mai mais Bazaine repousse l'attaque Le 16 mai des pourparlers d'armistice ont lieu qui aboutissent à la reddition de la ville le 17mai Les Français prennent possession des forts et de l enceinte le lendemain .La route de Mexico est ouverte .Juarez et le gouvernement de la république quittent Mexico le 31 mai en emportant le Trésor .Les premiers éléments français sous le commandement de Bazaine pénètrent dans la cite le 7 juin suivi 1e 10 juin par le gros des troupes et le Général Forrey.Le 16 juin 1863 la "Superior Junta" proclame le général Almonte président par intérim du pays .
 

 

Le 10 juin elle proclame l Empire Catholique du Mexique et propose la couronne au jeune frère de François Joseph II empereur d'Autriche , Maximilien

Maximilien Charlotte


Le 1 octobre après avoir été promu Maréchal Forrey laisse sa place à Bazaine et le 3 octobre à Miramar près de Trieste le Grand Duc (Erherzog) Maximilien après avoir reçu la Commission mexicaine accepte la couronne avec toutefois comme réserve que ce choix soit approuvé par la consultation du peuple mexicainLa fin de l 'année voit l 'armée française occuper le Mexique sans trop de problème.Mais entre temps au printemps avait eu lieu l'épisode de Camerone

Camerone 30 avril 1863

« Nous nous rendrons si vous nous faîtes la promesse la plus formelle de relever et de soigner notre sous-lieutenant et tous nos camarades atteints, comme lui, de blessures ; si vous nous promettez de nous laisser notre fourniment et nos armes. Enfin, nous nous rendrons, si vous vous engagez à dire à qui voudra l'entendre que, jusqu'au bout, nous avons fait notre devoir. »
« On ne refuse rien à des hommes comme vous » répondit le colonel mexicain Cambas

J'ai voulu mettre en liminaire de ce chapitre ces 2 phrases  . Le texte aurait  été prononcé par le plus gradé des huit survivants de Camerone La réponse de l'officier Mexicain  est très digne 
 

Camerone Mexique Paris Invalides


 

Deux bataillons de la Légion étrangère débarquent à Vera Cruz le 28 mars 1863. Deux jours plus tard ils sont affectés à la sécurité de la route vers Puebla, toujours assiégée par le corps expéditionnaire français. Le 29 avril, le colonel Jeanningros est informé qu'un important convoi s'apprête à partir pour Puebla avec l'artillerie de siège nécessaire à la réduction de la place.


Prévenu par ses informateurs, le gouverneur civil et militaire de l'Etat de Vera Cruz, le colonel Milan, décide de monter une embuscade. Il dispose pour cela de trois bataillons d'infanterie très bien équipés ("Vera Cruz", "Codoba", "Jalapa") et d'une nombreuse cavalerie L e 1° bataillon de la Légion étrangère fournit deux compagnies à l'escorte du convoi et deux autres mènent les opérations de reconnaissance. La 3° compagnie est chargé d'ouvrir la route. Le capitaine Danjou et deux autres officiers se portent volontaires pour remplacer un encadrement décimé par la maladie .Bien que repérés par quelques cavaliers juaristes, les légionnaires continuent à progresser. Dans la matinée du 30 avril, alors que le café et en train de bouillir au cantonnement français, les cavaliers mexicains surgissent. Le capitaine Danjou se rend alors compte de la force de l'ennemi et décide de placer ses hommes à couvert dans le village abandonné de Camerone , traversé le  matin même. Par deux fois il doit faire former le carré pour repousser les charges de cavalerie ennemie. Les légionnaires peuvent se retrancher dans l'hacienda en ruine qui jouxte le village mais il ont été précédé par quelques Mexicains qui occupent l'étage du bâtiment principal

Capitaine  Danjou Lieutenant Vilain

. Après un bref combat, les Mexicains offrent la reddition à la Légion. Il est déjà dix heures du matin et les hommes , qui n'ont rien mangé depuis la veille commencent à souffrir de la soif et de la chaleur. Un officier mexicain somme les Français de se rendre, ce à quoi Danjou fait répondre : "Nous avons des cartouches et ne nous rendrons pas !". Il fait alors jurer à ses hommes de lutter jusqu'au bout. Les cavaliers démontés se lancent à l'attaque mais doivent se replier. Le capitaine Danjou est tué en inspectant les positions de ses hommes. Le colonel Milan renouvelle sa proposition de reddition sans succès. L'infanterie mexicaine se lance alors à l'assaut. Malgré la perte du sous-lieutenant Vilain, les défenseurs tiennent bon. Les assaillants décident alors de les enfumer mais en fin d'après-midi le combat continue.

Colonel Millan

Exaspéré, le colonel Milan décide de lancer un assaut général. Les 8 derniers survivants se retranchent dans un hangar où ils tiennent encore plus d'une heure. A court de munitions, le sous-lieutenant Maudet et les 4 derniers légionnaires chargent à la baïonnette. L'officier est blessé malgré le sacrifice du légionnaire Catteau qui se jette devant lui pour le protéger. Les survivants sont fait prisonniers et acceptent de se rendre à condition de conserver leurs armes et d'avoir leurs blessés soignés. Impressionnés par leur courage, les Mexicains acceptent. Ses forces fixées toute la journée par la 3 e compagnie avec de lourdes pertes, l'effet de surprise perdu, l Milan doit renoncer à son attaque sur le convoi. L'arrivée de l'artillerie de siège à Puebla permet de conclure victorieusement le siège
Les blessés furent transportés à l'hôpital de Jalapa où ils furent soignés. Les prisonniers furent ensuite échangés contre des prisonniers mexicains. Le premier échange eu lieu 3 mois plus tard et permit à huit légionnaires d'être échangés contre 200 Mexicains Le convoi français put cependant éviter l'attaque mexicaine et parvenir sans encombre à Puebla

Aujourd'hui encore les militaires mexicains présentent les armes lorsqu'ils passent devant le monument

Par décision du 4 octobre 1863, le ministre de la guerre ordonna que le nom de « Camerone » soit inscrit sur les drapeaux des régiments étranger. De plus, Napoléon III  décida que les noms de Danjou,Vilain et Maudet seraient gravés sur les murs des Invalides

Plan Plan

L'année 1864 l'année des succès français.

Pour résumer les Français commandés par Bazaine occupe la majeure partie du pays. L'autorité de Juarez ne s'étant plus que sur les régions peu peuplées du Nord alors que Alvarez et Porfirio Diaz restent maîtres de Guerrero et de l Oaxaca.

Acapulco


En janvier 1864 Acapulco est occupé par les Français. Le 4/04/1864 le congrès des États-Unis vote une résolution condamnant l'établissement d'une monarchie au Mexique. Entre temps en Europe à Trieste et plus précisément à Miramar une convention est signée entre Maximilien et les représentants du congrès mexicain qui crée l'empire mexicain.

Legion au Mexique


Maximilien souhaite toutefois qu'un référendum soit fait au Mexique pour approuver sa désignation. Le couple impérial Maximilien et Charlotte embarque sur un navire autrichien le SMS Novara et vogue vers leur destin et l'Amérique. Le temps que le nouvel empereur arrive la régence est confiée à Almonte
Coté français. Napoléon III s'engage à laisser ses troupes au Mexique jusqu'en 1867 contre le remboursement des frais engagés pour l'intervention est celui des créances anglaises françaises et espagnoles antérieures à 1861 le Mexique doit également honorer les obligations injecteur. Les banquiers français mettent alors pour 114 millions de pesos d'obligations d'État mexicaine mais plus du tiers de la somme reste entre leurs mains à titre d'escompte et un autre quart représentant l'intérêt de la dette ne quittera jamais l'Europe
   Arrivé à Veracruz le 29 mai 1864 à bord du SMS Novara  le couple  entre a Mexico le 12 juin 1864 .Immédiatement Maximilien refuse de vendre ses biens au clergé et manifeste des sympathies pour des idées libérales ce qui déchaîne la colère des conservateurs et des  cléricaux t
Les Français occupent la plupart des villes et organisent des référendums favorables à Maximilien
le restant de l'année l'armée française occupe presque tout le Mexique en conquérant sous les ordres de Bazaine le Nuevo Leon et le Coahuila cette série de succès vaut à Bazaine son bâton de maréchal e 1° septembre 1864
L'année 1865, le tournant
L’ année début  bien avec une série de victoires françaises sur les républicains qui sont aculées dans les montagnes
Les Français prennent Oaxaca à Porfirio Diaz seules quelques régions montagneuses  résistent encore et toujours à l'armée française. Toutefois la fin de la guerre de sécession voit les États-Unis s'impliquer de plus en plus dans les affaires du Mexique. En effet en avril 1865 la capitulation du général Lee à Appomatox marque la fin de la guerre sécession

             

 

 


Les Américains envoient alors des troupes sur le Rio Grande et fournissent armes et munitions aux troupes de Juarez et Seward ministre des affaires étrangères des USA, presse Napoléon III d'évacuer le Mexique. De plus la flotte de guerre américaine entre dans le Golfe du Mexique. La fin de l'année 1865 voix une radicalisation des deux côtés et le 30 octobre 1865 l'empereur Maximilien signe le Décret Noir (sur les conseils de Bazaine disent les mauvaises langues) qui prévoit l'exécution immédiate de tout mexicain pris les armes à la main. Ce décret est le pendant de la loi républicaine de 1861. Cee décret est suivi d'une série d'exécutions qui culminent en fin octobre 1865. Si les troupes françaises restent invaincues il n'en va pas de même des troupes impériales et des contingents étrangers. Côté français le 9 février l'armée française capture la ville d’Oaxaca et les troupes de marines le 29 mars prennent Gyuanas. Par contre les républicains infligent des défaites importantes aux troupes républicaines et belges Les 11 avril et 11 juillet à Tacambaro Entre Avril il et mai les républicains fortement soutenus par les États-Unis qui fournissent de quoi équiper 30 000 hommes et occupent tous les territoires le long du Rio Grande

1866 le début de la fin
dès le début de l'année des États-Unis le12 février 1866 demandent officiellement le départ des troupes françaises. Pour éviter tout incident avec les États-Unis de maréchal Bazaine décide de faire évacuer les postes avancées du Nord qui sont immédiatement réoccupés par les troupes républicaines de l'armée du Nord sous les hommes du général Escobedo
Déjà début 1866  un premier heurt avait eu lieu entre les troupes mexicaines et autrichiennes qui ont dû se réfugier sur un navire français suite à une attaque des républicaines soutenues par trois régiments us de soldats noir à Bagdad de. La ville de Bagdad se trouve à l'embouchure de Rio Grande et elle contrôle  l'accès du fleuve aux villes jumelles de Matamoros au Mexique et de Browmsville au Texas
Pendant l'expédition du Mexique Matamoros était le principal point de passage pour l’aide américaine aux républicaines aussi celle-ci était gardée par des troupes fidèles à l'empereur  soutenue par la marine française. Déjà en 1864 la marine française avait dû apporter son soutien. En 1865 suit à la fin de la guerre sécession la pression américaine s'intensifie le 28 septembre le général Escobedo appuyé par une artillerie servie par les américains attaque la ville la marine française riposte et envoie une note de protestation. Bazaine envoie alors  deux colonnes en renfort respectivement commandé par le colonel d'Ornano et le général Jeanningros pour tenir la ville

Général Jeanningros


Toutefois les troupes impériales attaquées par les Mexicains républicaines et trois régiments de l' Us army  abandonnent leur ville et se replient sur les navires français. Aussi pour éviter tout autre incident Bazaine décide d'abandonner la frontière nord du Mexique d'ailleurs le 30 mai 1866 Napoléon III a décider du retrait des troupes françaises. Aussi le reflux des troupes françaises commence et ils sont suivis comme leur ombre par les troupes républicaines qui réoccupent Matamoros Tampico et Acapulco. Le 26 juillet Monterey  est à son tour  occupé par les républicains
La fin de l'année voit le repli général de français malgré l'intervention du 11 août 1866 entre l'impératrice Charlotte épouse de Maximilien et Napoléon III qui voit l'empereur camper sur ses positions et refuser l'envoi de nouvelles troupes au Mexique il faudra presque une année pour récupérer toutes les forces françaises éparpillées dans tout les Mexique.
1867 La fin
Début 1867 le 2 février les Français évacuent Mexico et se replient sur Vera Cruz qui est évacuée définitivement le 12 mars 1867¨plus aucunes troupes françaises est présentent sur le territoire mexicain  les Mexicains s'affrontaient entre eux et tout va alors aller très vite le 4 avril les  républicains s'emparent de Puebla et le 12 avril et y mettent le siège devant Mexico le 20 juin Mexico se rend aux républicaines et Juarez fait une entrée victorieuse à Mexico le 15 juillet
Entre-temps les troupes impériales continuent à faire de la résistance après le départ des Français .Un moment  Maximilien de Habsbourg a pensé à abdiquer mais se ravisant il choisit la ville de Querétaro pour affronter les  républicains
Querétaro pouvait être facilement mise en défense. Le 19 février 1867 l'empereur  arrive et regroupe toutes ses forces dans la ville soit environ 10 000 hommes le siège débute le 5 mars l'armée républicaine  du Général Escobedo comprenant des mercenaires et américains et disposant du matériel donné par les États-Unis  forte de 40 000 hommes  Les combats sont particulièrement rudes surtout les 17 et 14 mars
Le 10 avril Maximilien donne une fête pour célébrer l'anniversaire son acceptation du trône Le 26 avril a lieu un combat très dur
Le 14 mai Maximilien décide de faire une sortie pour rejoindre Mexico mais il est trahi par le colonel Miguel Lopez ce qui laisse les forces républicaines s’emparer des retranchements impériaux  permettant ainsi la prise de la ville sans combat

Santiago de Querataro

Santiago de Querataro


 Maximilien est alors arrêté il est jugé condamner à mort le 14 juin et fusillé avec les généraux Miramon et Meija le 19 juin 1867.

Miramon


Juarez rétabli sur son siège de président  peut alors tourner la page  Le 3/10/1867 il fait restituer le corps de Maximilien à sa famille .Un bateau de guerre autrichien emporte la dépouille qui arrive à Trieste le 16 janvier 1868 pour être ensuite transférée à Vienne où il est enterré dans la chapelle des Capucins
Entre-temps malgré quelques exécutions de quelques prisonniers le 16 août une grâce est accordée pour tous les prisonniers de haut rang  qui sont libérés peu après. Quelques-uns toutefois vont croupir un peu en prison
Juarez ,ne profitera pas trop de sa victoire car il meurt brusquement en 1872 ouvrant encore la voie à une période de coups d'état au Mexique

 

   


Copyright © 2003-2018 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3936751
Nb de visiteurs aujourd'hui:325
Nb de connectés:19