Ferrare Artillerie des Ducs D' Este (XVI° siècle)

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 16/12/2016 à 22:43:06



Artillerie des Ducs D' Este (XVI° siècle)
 


 

La plus ancienne des informations sur les armes à feu utilisées à Ferrare remonte à Janvier 1334, quand le marquis d'Este Rinaldo "... à preparari fecit maximam quantitatem balìstarum, scopetorum, spingardarum ..." pour effectuer la conquête de la ville de Argenta .
Comme on peut le voir l’attention de la famille d Este envers ces nouvelles armes fut très ancienne et très vivante, De ce fait elle s’est attachée en les payant grassement les meilleurs artilleurs italiens et étrangers.

Le Marquis Leonello, le représente comme le prototype parfait du prince cultivé et humaniste, disait que l on pouvait commander avec les valeurs de l'esprit un l'État sans jamais faire la guerre . Il baissa ainsi les dépenses militaires mais pas en ce qui concerne le parc d’artillerie de son état qui développa et modernisa sans cesse.
Mais c’est avec le duc Ercole d’Este que l’on peut situer l’apogée de la puissance de l’artillerie de Ferrare

Ercole I d'Este 1431 1505 Eleonora d'Aragon 1540 1493


En 1482,lorsque débute la guerre contre Venise,on assiste à la mises sur pied en quelques mois d’un parc d’artillerie de plus d’un millier de pièces d'artillerie, très modernes.
l'ambassadeur du duc
Este auprès de l'empereur Maximilien Pandolfo Collenuccio, dans une lettre 1497, notait dans une correspondance parlant du parc d’artillerie impérial que le Duc Ercole n'a pas besoin de leçons à recevoir de personne
On trouve des canons qui sont aussi longs que ceux de Votre Seigneurie, mais ils ne sont pas aussi puissants.".
Ainsi comme on peut le voir si les pièces d’artillerie se ressemblent mais la puissance et la portée n’est pas la même
La production des pièces d’artillerie de Ferrare durera tout le
XVIe siècle.
En 1503, la mort d'
Ercole lui succède son fils Alfonso, qui continue la tradition familiale,
La situation politique est très préoccupante et le duché d'Este est contraint de se battre sur plusieurs fronts pour survivre.
Aussi le Duc en faisant preuve d’une grande intelligence politique et s’appuyant sur sa puissance militaire va permettre de hisser Ferrare parmi les Grandes puissances d’Europe de cette fin du XVIe
En 1509, l'artillerie
du Duc met à bas les Murailles de Padoue mais  l'empereur Maximilien  ne pouvant payer les mercenaires decide de lever le siège de Padoue ; La même année, à l'aube,du 22 Décembre à Polesella se sont ces mêmes pièces d'artillerie qui envoient par le fond les galères vénitiennes naviguant sur le Po en route vers pour mettre à feu et à sang les alentours de Ferrare.

En effet à l'aube du 25 novembre 1509, des pecheurs et des paysans de la region de' embouchure du Po  ont vu dans le brouillard des formes rappelant des galèresquii remontaient le fleuve vers Ferrare
Cette escadrer était composée de 18 galère 2 galions et envir 200 embarcations plus petites.Elle était conduite par  l'amiral Angelo Trevisan.qui vait sous ses ordres 5000 hommes( marins vénitiens,soldats Istréens ,dalmates et des irréguliers comme des esclaves)i.
Le 30  novembre  sous le commandement du Duc Alfonso I et de son frère Caridnal  Ippolito  les troupes des Ferrare essaient de chasser les  Vénitiens de Polesella. mais elles furent repoussées.

Ippolito d'Este 1479 1520


Le 18 Décembre les troupes du Cardinal prennent le quartier du Ro.Ippolito,en inspectant les alentours voit la phsionomie du champs de bataille changer. En effet le niveau du fleuve s'eleve suite aux pluies .En s'élevant les galères et navires vénitiens flottent  et offrent leurs flancs à une attaque d'artillerie.Aussi il décide de demander à son frère de fairre parvenir des canons
L'attaque commence à l'aube du 22 Décembre Sur les navires s'abbat une pluie de fer et de feu  alors que sur les rives du fleuve les troupes du Duc d'Este  se positionnent dans le brouillard en faisant battre les tambours empechant toute fuite des  vénitiens
.
La victoire est totale vers 13 h et le 27 décembre le Duc Alfonso arrive au port fluvial de Ferrare sur 13 galères capturées (2  ont  coulées et 3 se sont échappées ) il jete aux pieds de son épouse Lucrèce 60 drapeaux et oriflammes capturés.Pour la premiere fois une force martime a été vaincue par une force terrrestre.
Este, viva !

Le 12 Juin, 1510 Legnago tombe aux mains des français grâce à huit jours de bombardements effectuée par l’artillerie du Duc d’Este Peu après la ville de Monselice est également conquise.
Mais le
chef-d'œuvre tactique d Alfonso d’Este peut se situer à Ravenne le le 4 Avril, 1512,
Lors de la bataille qui oppose les Français aux Hispano-Papistes le duc constate que l’effet de son artillerie est nul . Il décide de déplacer rapidement ses coulevrines sur un site plus favorable prenant l’ennemi à revers et l’obligeant à se plaquer au sol pour se protéger
Cette manœuvre do
nne la victoire aux troupes françaises . Pour la premier fois on a pu voir l’effet dévastateur de l ‘artillerie lors d’une bataille
18000 morts jonchent le sol et à Ravenne le Duc d’este y gagne son surnom de Duca Artigliere
Mais qui était ce Duca Artigliere?
Alfonso d'Este
était né à la Delizia di Schifanoia 21 Juillet 1476. Sa mère était la napolitaine Eléonora d’Aragon et son père Ercole, Il reçoit une éducation selon le modèle humaniste celle du Seigneur cultivé et raffiné, mais le jeune Alfonso va aller à l’encontre et il fait preuve rapidement d’ un grand intérêt pour le travail manuel un métier de roturier et il se passionne pour les réalisations dans le domaine de la mécanique.
Giovio écrit: «... Alfonso d'Este, il était
capable de fondre les métaux comme un forgeron et de travailler le bronze, si bien qui est un maître dans l’art de la fonderie . ».
Ainsi Alfonso par son travail prend conscience de l'importance et l'utilisation de cette nouvelle arme Il participe alors activement à la mise au point de nouvelles solutions techniques, en passant beaucoup de temps dans les ateliers, aux côtés des travailleurs.
Une legende dit aussi que c'est Alfonso époux de la fameuse Lucrèce Borgia qui decouvrit le principe du Metal trempé. En effet le médecin du Duc d'este a fait tremper dans un bain froid le Duc en proie à un accés de fièvre . la réaction  entre le chaud et le froid fit

Alfonso I d'Este 1476 1534

Lucrèce  Borgia  1480 1519

guérir le Duc .Presque aussitot la fièvre tomba  .Par la suite  dans son atelier en proie à des mauvaises coulées de métal qui provoquait la fissure des pièces d'artillerie Alfonso D'este eut l'idée de plonger la piece brulante  sortie de son moule dans un recipient d'eau froide . La pièce d'artillerie devint plus robuste
Fleurange, dans ses mémoires, signale que le duc avait jusqu'à 300 pièces d'artillerie lourde dans deux bâtiments, tandis que l'usine était divisée en trois bâtiments
l'un
servait de fonderie, l'autre la création de moules et troisième la construction des voitures et des roues.
Ces divisions dans la chaîne de fabrication supposait, par conséquent, un degré considérable de spécialisation et de division du travail.
Les fondeurs
dans leur bâtiment pouvaient travailler en toute tranquillité car ils pouvaient contrôler efficacement la température de fusion des alliages et donc réussir un moulage parfait.
Les créateurs de moules de leur coté devaient sans cesse chercher des modèles de plus en plus sophistiqués. Ils devaient donc avoir des relations avec d’autres corps de métiers comme les artistes ; ainsi en 1547 le peintre Battista Dossi, fut payé pendant quatre jours pour créer en cire les décors d’une pièce d’artillerie
La 3
e division était un vaste atelier de menuiserie.
Ces produits sont fragiles et sujets à une détérioration rapide; aussi pour fournir le Duc il fallait que cet atelier puisse livrer les affûts et autres produits dans un court laps de temps.
Aussi la composition de l'Arsenal Ducale qui nous est connu par des inventaires des forteresses et de munitions est rempli de couleuvrines , faucons, fauconneaux, et mortiers.
Comme
on pu se rendre compter l’Arsenal pouvait produire pratiquement tous les types d'armes mais il avait une spécialité l’artillerie Lourde qui avait une précision redoutable et parmi ces pièces nous trouvons la colubrina doppia sforzata ou grande coulevrine
La coulevrine tire habituellement des projectiles 25/30 livres, alors que la grande coulevrine peut tirer des projectiles de plus de 30 livres, Grâce aux travaux du Duc le projectile tirait pouvait atteindre  trois fois ou quatre fois le poids d'un projectile normal à la grande fierté du Duc d’Este .
L
a première pièce que nous connaissons fut construit par Alfonso; Cette pièce fut appelée Gran Diavolo "et elle pouvait tirer des boulets de: 100 livres soit 34.513 kg Elle avait un poids de 20,350 livres, Et elle mesurait 5,64 mètres (27 calibres).


L’autre pièce similaire fit appelée "Terremoto"
Le 25 Août 1510 ces deux pièces furent placées sur une position stratégique sur la rive gauche du Pô, afin de défendre la ville en prévision d'une attaque par les Vénitiens.
Par la suite une pièce fut coulé et elle reçue le nom de "Julia".


En 1512 Alfonso se lança dans la fabrication d’une nouvelle pièces
Celle ci fut
réalisée avec les morceaux d'une statue de bronze de Jules II, le Pape guerrier


Cette statue de Michel-Ange, avait été placée dans le cimetière de l'église de San Petronio à Bologne le 21 Février 1508.Mais comme il fallait encore plus de bronze il utilisa les restes d’une bombarde de Bologne ainsi que la cloche du Palazzo Bentivoglio,
En effet Bentivoglio avait été chassé de Bologne par les alliés de de Jules II en 1507

San petronio Bologna


De retour au pouvoir en 1511 Bentivoglio détruit tout ce qui était l'œuvre du pape, y compris la statue. Le monument, pesant 15.000 livres, fut mis en pièce par une foule en delire et les morceaux furent achetés par Affonso d'Este chargés sur un bateau à Corticella, et transférer vers Ferrare par voie fluviale.
Le duc,
a donc utilisé les reste de ce monument haï sans aucun remords sur sa valeur artistique
Avec ces restes il coule la "Giulia » une pièce d ‘artillerie fondue avec les restes d’ »une statue du pape et tirant des boulets contre les troupes du pape.
La Giulia était une double cou
levrine pouvait tirer un projectile de 50 livres (17.256 kg)
elle pesait 9000 livres (3105.9 kg) et avait une longueur de 4,625 mètres soit 26 calibres
Mais la plus célébre fut la Regina fondue en 1556 par Hannibal Borgognoni pouvant tirer des projectiles de 100 livres elle pesait 7.254,62 kg et mesurait 6.745 mètres.
Elle était très richement ornée en ornements et tient son nom de la bouche du canon décorée avec un couronne .Cette pièce d 'artillerie possédait une tulipe ( gueule )richement ornée et ce decor lui donna son nom
La couronne possédait 5 pointes Mais cette décoration avait un but très
précis  et la  couronne avait un but fonctionnel:


En effet les pointes de la couronne devaient recevoir dans un trou une pierre précieuse (gemme) Or le trou permettait aussi  de mettre une mire
Malheureusement en 1567 Borgognoni fut grievement bléssé lors d’une démonstration qui couta lavie à deux nobles En effet la pièce dont il montrait l’âme polie comme un miroir fut mise à feu alors qu’il se trouvait devant . C’est ballot !!!!!!!!!!!.
Cette pièce a tiré pour la dernier fois sous le règne du duc Renaud III  (1694 1734). A cette occasion, le projectile a atteint une distance de trois miles, soit à 4492.18 mètres.
Beaucoup de ces belles artillerie étaient encore stockées dans les arsenaux, et elles y sont restées jusqu'en 1796 A cette date l'arrivée des troupes française commandées par Bonaparte signe l'arrét de mort des ces canons Tout ce  qu'il restait de l'artillerie splendide Este a fini par être fondu et réutilisé pour fabriquer des fusils anonymes qui ont fini leur vie sur les champs de bataille dans toute l'Europe.

 


 

   


Copyright © 2003-2018 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3998171
Nb de visiteurs aujourd'hui:289
Nb de connectés:25