URSS Russie Anatomie d'un fauve le 2 S 19 Msta S

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 29/10/2016 à 22:46:51



2 S 19 Msta S
English Translation

Certaines photos sont tirées de ce site


Historique Voir ICI
History Click HERE

Cet impressionnant canon automoteur russe (SPG) a été fabriqué sur les bases d’un châssis blindée préexistant . Sa tourelle de conception récente abrite le canon  tracté 2A64  de 152mm
En effet si  le châssis est une version modifiée du  T-80 qui à lui même pris des composants du T-72 surtout le GMP la tourelle est d’une conception nouvelle bien que reprenant  des élément de la tourelle du e Akatsiva ou 2S3,
Ce canon est vu pour la première fois en 1993 à  DEX-93 Arms Fair à Abu-Dhabi,
Son nom de baptême est Msta S Msta" qui est le nom d ‘une rivière et S qui signifie Samokhodnvj ou automoteur)
Cet engin a séduit pour sa puissance de feu et sa mobilité
Il est service dans l’ armée russe depuis le début des années 90 .

 

Ce dessin vous montre le 2S19 en coupe Le conducteur est à l'avant du châssis qui reprend en gros le châssis du T 80. La tourelle entièrement fermée est montée au centre  et le GMP se trouve à l arrière L'équipage est composé  normalement de 5 hommes mais le chiffre est porté  à 7 lors des séquence es tir car il y a les  pourvoyeurs qui alimentent la tourelle par l arrière via une noria


Le pilote est au centre à l avant  du châssis ,Le restant de l équipage est en tourelle avec le commandant assis à l'avant droit sur un siège réglable en hauteur, le tireur est à l’avant gauche et les chargeurs  sont assis derrière eux
Il peut y avoir une sélection dans les munitions  via un système automatisé interne pour les munitions qui sont deux fardeaux dans la nuque de
 la  tourelle
La flèche à l arrière permet de  mettre en place la noria qui fait passer les munitions de l ‘exterieur


La cadence de tir est de 7-8 tours par minute en utilisant les munitions en soute et de 6-7 coups minutes en utilisant la noria


La photo nous montre la tourelle vue de l’intérieur cote gauche dont coté tireur avec la canon de 152mm dont on voit la culasse sur la droite. La culasse est hermétiquement  fermée dans un boîtier afin d’éviter la diffusion de fumées  toxiques dans le compartiment de combat . L’équipage a toutefois une vue limitée de la culasse via des petites fenêtres positionnées sur le couvercle et latéralement
Le tireurs possède 2 viseurs L’1P22 monté dans un couvercle blindé tournant sur le toit de la tourelle, et le 1P23 monté sur l’avant de la tourelle. Le 1P22 a une optique 3,7x et stabilisateur automatique. Lors des transports routiers la lunette est protégée par un volet de  protection, semblable à d'autres systèmes optiques montés sur une  tourelle de char moderne. Le second système de visée,ou  1P23, est une optique avec grossissement  5.5X  pour le tir Elle peut offrir une élévation de -4 à +55 degrés.
La tourelle est tout motorisée électriquement  et elle posséde le système 2Eh46 qu contrôle le site et l azimut de celle via  l’informatique qui recoit les ordres du tireur On peut aussi agie manuellement sur la tourelle
Sur la photo est visible à droite le système de visée 1P23  pour le tir direct (écran noir ) et le système de visée 1P22 sur la gauche. Nous voyons aussi les manivelle pour le tir manuel
Le plafonnier est de couleur bleue  Alors que comme dans la plupart des véhicules russes modernes nous avant les cloisons blanches avec des commandes en noir

Voici une vue du poste du tireur  Les optiques avec les protections caoutchouc noir se trouvent au centre.A haut à gauche peu visible se trouve un boîtier de fusibles et le boîtier blanc à gauche est l indicateur d’azimut. Les coordonnées du système d arme sont contrôlées de l'intérieur du véhicule, mais elles sont saisies par un engin de commandement et ensuite envoyées par téléphone
Au centre de la photo nous voyons les poignées de tir ( bête à corne en argot militaire) avec les boutons de mise à feu ; Au-dessus sur le  toit de la tourelle donc on peut noter la texture rugueuse  du blindage se trouve la  lunette 1P22, Afin d’améliorer et de prolonger la vie du moteur  l’engin est équipé d'une turbine à gaz axillaire d’une puissance unitaire autonome de 16kW, logée dans la tourelle. Le véhicule pèse environ 42tonnes et il a une vitesse de pointe de 60 kmh avec une autonomie d’environ 500 km.


Cette photo a été prise à l arrière du poste du tireur
On distingue le dossier du siège du tireur  incliné vers le bas et  celui du chargeur plié et rangé. Nous avons aussi la culasse  avec son boiter de protection . Le boîtier de protection de la culasse possède 2 fentes de visions . Nous avons sur l ‘avant  a  gauche le système d’élévation du canon
Nous avons aussi les divers panneaux d ‘explication qui sont signe des temps non plus en cyrilliques mais en anglais  Les trois boutons métalliques et des leviers sont les commandes pour le chargement manuel. La tourelle et la coque sont construites entièrement en acier soudé et offrent une protection à l'équipage contre les petites armes à feu, éclats d'obus et procurent une protection NBC.


Les racks de stockage de munitions se trouvent dans la nuque de la tourelle

   


Nous trouvons 2 rateliers pour le transport des projectiles . Par contre il y a dans la tourelle des projectiles prêts à être tirés. Des informations ont circulé disant que qu’il y avait un râtelier pour les obus et un râtelier pour les charges . Mais cela n’est pas vrai . ON trouve aussi des stockages des charges supplémentaire dans la tourelle notamment à l extrême droite comme cela est visible sur la photos
pour cet engin  on trouve un sélecteur de munitions qui transmet le type de projectile demandé à un gestionnaire de tache . Celui-ci va choisir la munition  et la positionne sur un carrousel qui via le refouloir la positionne dans la culasse  qui se referme  automatiquement Dans le même temps les panneaux du coffre de protection de la culasse se verrouillent eux aussi
Le canon peut alors tirer
Le 2S19 peut emporter 50 coups complets 46 se trouvant dans les râteliers arrières (23x2) alors que 4 projectiles se trouvent places debout sur le plancher de la tourelle à droite
Lors de tir en batterie le 2S19 est alimenté  depuis l'extérieur  par les 2 hommes d'équipage supplémentaires, Ils sont chargés d’alimenter la noria en projectile
La photo nous montre le râtelier avec les petites languettes de maintien chaque projectile fermé orange / rouge alors que les bagues de maintien des projectiles sont blancs

Encore une vue des râteliers de tourelle avec vision d’une petite partie de la culasse
Nous voyons aussi le siège du chargeur gauche
Nous pouvons voir sous cet angle le nombre de projectiles qui peut être embarqué . Les douilles vides sont éjectées hors de la tourelle par une trappe se trouvant sous le tube du canon
Contrairement à de nombreux Chars russes il n’est pas besoin  bien  qu’il y ait un chargeur automatique de  revenir dans l axe pour pouvoir recharger l arme
Le système de conduite de tir et de mise à feu gère l’alimentation de la pièce automatiquement
L’ordinateur  garde automatiquement en mémoire les  coordonnées correctes pour la prochaine salve pendant la séquence de chargement.
Ainsi nous avons une cadence de tir de 7-8 tours par minute, cela signifie que la séquence de chargement tir et éjection prend environ 7 secondes  Les deux carrousels sont  alimentés par deux trappes extérieures à l'arrière gauche de la tourelle.

 


La photo nous montre l’arrière de la tourelle pendant les opérations de rechargement. A gauche nous avons une  charge de propulsion qui est posée sur un carrousel qui va l envoyé via la porte à l’intérieur de la tourelle.  Le projectile est de son coté chargé sur un  bras possédant un tapis  roulant  qui va lui aussi l’emmener à l’intérieur de la tourelle et automatique dans la culasse ouverte
Le tout sous la surveillance de  2 hommes . Une batterie peut ainsi délivrer  jusqu'à trois tonnes de projectiles conventionnels sur une cible en une minute.
Les douilles vides sont éjectés automatiquement à l'avant de la tourelle, par une porte sur le masque sous le tube du canon, afin de réduire l'accumulation des douilles et des gaz résiduels
Le  2S19 est alimenté par le même moteur diesel du T-72 avec injection directe et une suralimentation mixte. C‘est un moteur, polycarburant , à refroidissement  par liquide, avec une
puissance maximum de 780 à 840 CV.


Cette photographie  nous montre le poste du chargeur lateral coté droit. elle diffère peu de la partie gauche sauf que nous voyosn la goulotte de chargement en gris à droite, derrière le cache culasse du canon.
On peut aussi appercevoir les racks d d'arrimage supplémentaires à gauche et un petit périscope de vision latéral sur le cote . la tourelle est chauffée par air  pulsé ( voir le tuyau On ne peut pas voir ici la  trappe de tourelle latérale, qui est située plus à gauche
On trouve là aussi un éclairage intérieur bleu placé ici dans une position inhabituelle sur un boitier éléctrique. Au centre de la photo on appercoit  le siège du chargeur droit  replié ( en bas de l image
Les munitions  pour le 2S19  sont la QF-45 (HE, Frag), QF-61 (HE, Rocket Assisted), 3023 (42 AT Submunitions), 3NS30 (Active Radio Jamming Round) et la 30F39 (Guided).  Il peut aussi utiliser les munitions de  l' obusiers 2S3 D-20  ainsi que le projectile 30F39 Krasnopol  à guidage laser
Les charges sont stockées dans les tubes noirs ou en laiton de couleur et elles doiuvent être  probablement au moins partiellement consommables


La Missile  2K25 Krasnopol est fabriqué par  le bureau KBP  de Tula
Il est composé d'une  tete militaire  HE-Frag qui utilise un laser inertiel pour guider la munition sur sa cible Le poids total du projectile est d'environ 50 kg avec la tête militaire de  6,4 kg
 La munition est destiné à être utilisé contre des cibles blindées  à partir des tubes de 152mm,
Le système  comprend un projectile guidé   un laser désignateur cible faisant fonction de  télémètre  1D15fabriqué par LOMO de Saint-Pétersbourg,  une Unité de synchronisation 1A35, et le système de tir
Quand un observateur avancé a détecté la cible  les coordonnées  sont alores transmises  au PC de la batterie d'artillerie. Un fois le projectile tiré à avec les coordonées de la cible  un  observateur  avancé illumine la cible en utilisant le  Laser Target Designator télémètre. 1D 22
 Le système de guidage situé dans le nez du projectile est utilisé uniquement pendant la dernière partie de la trajectoire et il contrôle alors le vol et donner les corrections nécessaires pour faire plonger   le projectile vers  sa cible.
L'attaque  a lieu alors avec un  angle  d'attaque compris entre 35 et 45 degrés.  


le Krasponol  à une portée  de 3000 m maisn il peut porter à 20 kms  Toutefois la portée standard  est de  7000 kms  C'est un missile tres onéreux  les autres systèmes  pouvant tirer le  Krasnopol sont le D20 et 2S3M, e Pour le Krasnopol-M  il peut être utilisé pa les tubes de es 155mm de 52 calibres compatible OTAN  comme le M109 155mm ou le G6 sud-africain. C'est la version 2S19M1 MSTRA-S-155 : avec le système "ASUNO" La portée du système serait de 22 à 41 km selon les obus occidentaux utilisés. Il peut aussi tire l’obus guidé franco-suédois Bonus


Le chef de char se trouve à droite  et vous voyons ici la trappe  avec tout son équipement
Le chef de char  peut aussi viser et tirer car il possède ls commandes en double ( similiares à celle du tireur  qui se trouve de l autre coté du canon
Le tourelleau est  mobile sur 360 °  
Il est quipé dune mitrailleuse NSVT anti-aérienne
NOus pouvons apercevoir les episcope et la culasse du canon .Al 'extrme  droite se trouve le système defiltrage  et de ventilation interne.
On trouve 3 lanceurs de grenades fumigènes montées sur chaque côté de la tourelle, commandés par le commandant. Autrement les 5 memebres de  cet obusier  sont "équipés de  AK-74  qui sont stockés dans la tourelle sur des rateliers.


Cette image nous montre la zone autour du siège du commandant, qui est ici replie (bas à gauche
 À l'extrême droite  on trouve la trappe de tourelle avec dans box de rnagement la trousse de premiers soins
L'intérieur des trappes est peint de la couleur extérieure dans la plupart des cas de vert foncé.
Nous voyons ici l'equipement radio et intercom (1V116 système), Le système pour la sélection des munitions et du controle du chargment automatique ( contrôles convoyeur / chargeur )
La radio principale (R-173) est recouverte par une bâche en bas à droite  Le tube blanc  fait partie du système de ventilation  et contient les filtres pour la protection NBC.

Radio Intercom


Sur l'un des cotés (droit)  nous avons un périscopes (t visible à l'extrême droite), ainsi que le tuyau de chauffage. Les mMunitions pour la Mitrailleuse de tourelle sont  stockées  à la droite du chef de char dans un rack le long de la paroi de la tourelle
.

 

Internet Internet

Autres Photoscopes (Others Walk Around )      2    3

   


Copyright © 2003-2017 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3595762
Nb de visiteurs aujourd'hui:1021
Nb de connectés:27