France 1814 La Maison Militaire du Roi 1814 1815

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 14/10/2016 à 08:27:38



La  Maison Militaire du Roi 1814 1815
English Translation
 

En liminaire je tiens a rappeler que cette période est extremement courte et que les uniformes présentés courent aussi sur la prériode de la 1815-1830 Les différences sont minimes toutefois entre les 2 periodes

 

Louis XVIII revenu au pouvoir en 1814 a voulu rétablir la royauté telle qu’elle était avant la Révolution l’armée n’échappe pas à  cette réforme.


Louis XVIII a voulu recréer une maison militaire identique à celle de son frère Louis XVI
Toutefois la réalité le rattrapa très vite et en debut 1816 la Maison Militaire du roi fut refondue en Garde Royale
Nous allons voir dans un premier temps les troupes à cheval de la Maison Militaire du roi entre 1814 et 1815
La Maison Militaire du roi sous la 1e Restauration
en 1814 l’empereur abdique le  20 avril  et quitte Fontainebleau pour l’île d’Elbe


Louis XVIII  revient à Paris dans les fourgons de l’envahisseur et s’installe au palais des Tuileries il s’attache aussitôt à rétablir la Monarchie et décide de ressusciter une Maison Militaire identique à celle de son frère Louis XVI tant  par l’importance que par le faste
Les gardes de du corps de la Première Restauration.

 
1815( Internet)    


Le 25 mai 1814 les quatre compagnies du garde de corps licenciés en 1791 sont recréées avec  deux compagnies supplémentaires.
Ce corps formera jusqu’à sa suppression en  1830 la cavalerie de la maison militaire des rois de France.
Les gardes du corps de la Seconde Restauration.

 
1816 1830  


Après l’épisode des  100 Jours Louis XVIII revient  sur le trône  et sa première mesure fut de supprimer les 5e et 6e compagnies  des gardes du corps afin de réduire le coûte de sa Maison Militaire
Le nombre des gardes du corps diminue à aussi passant de 500 à un peu plus de 300 hommes
Les gardes du corps vont servir en Espagne lorsque le roi de France se décide à aider le roi d’Espagne Charles VII qui est menacé par une insurrection libérale
Louis XVIII rassemble une armée de 100 000 hommes  qui selon ses termes est prête » à marcher en invoquant le nom de Saint-Louis pour conserver le trône d’Espagne à un petit-fils d’ Henri IV
Un détachement de 357 gardes pris part à cette intervention servant d’escorte à certains convois de l’armée et comme garde du corps du souverain espagnol
Il rentrera en France peu de temps après la mort de Louis XVIII (16 septembre 1824) et serviront son successeur Charles X jusqu’en 1830
 Louis-Philippe  licenciera le 11 août 1830  la Maison Militaire et la Garde Royale.
Les gardes de la manche.

 


Ces gardes été choisies parmi les gardes du corps de la première compagnie et coûtent très cher car leurs costumes été très riches.
Les Cent  suisses.

 

 


Ce corps furent reconstitué le 15 juillet 1814  fort de 136 gardes commandées par un état-major de huit officiers les Cent  Suisses assurèrent avec discipline et efficacité  la sécurité de la fuite du roi vers la Belgique ils rentrèrent  les premiers à Paris 1815
Leur nombre fut porté à 312 hommes en 1817 ils prirent le nom de compagnie des gardes à pied ordinaire de la maison du roi.
Les gardes de la porte.

CUSTODES REGUM ANTIQUIORES

Ils furent rétablis à juillet 1814 au nombre de 100 gardes et 31 officiers
Un certain nombre accompagna le roi a Gand dans son premier exil  mais leur conduite déplorable fit que le corps fut supprimé en septembre 1815.
La garde de la primauté de l’hôtel.

 

 
 


Cette compagnie de 132 gardes avait pour charge de la police au sein des résidences royales
De retour d’exil ils entrèrent en fonction aux Tuileries mais ils furent dissous en 1815 suites à des contraintes budgétaires et remplacés par une compagnie de la gendarmerie d’élite.
Les gendarmes de la garde.

 


L’origine du corps date de Henri IV  lls furent rétablis le 15 juillet 1814 avec deux escadrons totalisant 200 gendarmes 58 officiers et sous-officiers et huit trompettes
Seulement 100  gendarmes accompagnèrent le roi durant les 100 Jours ils  furent dissous le 1er janvier 1816.
Les chevau- légers.

 


Issus de la Maison Rouge  ils furent recréés à juin 1814 avec une compagnie de 250 et six officiers
Lles chevaux de ce des compagnies étaient de couleur baie. Certaines suivirent le roi dura son exil mais la maison fut dissoute le 1er janvier 1816.
Les mousquetaires.


Eux aussi sont issus de la Maison Rouge et furent recrées le 15 juin 1814 avec deux compagnies de 200 mousquetaires 56 sous-officiers officiers et trompettes
Les appellations de mousquetaire gris et noir remontant à Louis XIV  furent reprises
Een effet en 1665 la première compagnie reçue des chevaux gris et la deuxième compagnie des chevaux noirs mais comme les autres compagnies ils furent dissous le 31 décembre 1815.
Les grenadiers à cheval du roi.

 


Rétablis  en juillet 1814 cette compagnie comprenait 203 grenadiers et sous-officiers  
50 suivirent le roi en Belgique  Napoléon durant les 100 Jours incorpora les meilleurs éléments dans le régiments des grenadiers à cheval de sa propre garde  mais certain grenadiers à cheval du roi se réfugient en Vendée où ils furent battus le 5 juin 1815 aux Mathes face aux troupes impériales du général  Lamarque.
Louis XVIII récompensa cette troupe en lui donnant  une place dans sa nouvelle garde royale.
Les gardes de du corps de Monsieur

 


Le 25 juillet 1814 Louis XVIII accorda à son frère  le duc d’Artois  des gardes du corps à auteur de deux compagnies de 201 hommes qui passèrent à 262 hommes par la suite
Lorsque la garde royale remplaça la Maison Militaire les gardes du corps de Monsieur. échappèrent  aux suppressions
En  1815 ils furent réunis en un seul corps à deux escadrons rattachés comme cinquième compagnie aux quatre compagnies des gardes du corps du roi
un détachement participe  à la guerre d’Espagne elle fut supprimée définitivement en 1826 lorsqu’elle fut amalgamée aux quatre premières compagnies.
Les gardes à pied ordinaire du corps du roi.

 

 
 


Issu des Cent Suisses  ils entrèrent dans la nouvelle que le garde royale à hauteur de 300 homme leur nombre fut ensuite réduit à  255 à 1821 .
En 1816 Louis XVI substitua à sa maison militaire une garde royale dont la composition fut la suivante
 infanterie.
Première division de la garde royale.
Première brigade avec les premiers et quatrième régiment de la garde.
Deuxième brigade avec les deuxième et cinquième régiment de la garde.
Deuxième division de la garde royale.

Troisième brigade avec les troisième et sixième régiment de la garde.
Quatrième brigade avec les premiers régiments et deuxième régiment suisse de la garde.
Cavalerie.
Première brigade avec les premiers et deuxième régiment de grenadiers à cheval.
Deuxième brigade avec les premiers et deuxième régiment de cuirassés de la garde.
Troisième brigade avec les régiments de dragons et le régiment de chasseurs à cheval de la garde.
Quatrième brigade avec le régiment de l’acier et de hussards de la garde.
Artillerie.
Un régiment d’artillerie à pied à huit compagnies.
Un régiment d’artillerie à cheval à 4 compagnies.
Génie
Le corps de génie de la garderie de royal n’existait qu’en cas de guerre.

La Garde Royale était la seule grande unité organique en temps de paix  et une arme d’élite au service du souverain
Elle fut dissoute n 1830


The Military Household of the King 1814 1815
Louis XVIII returned to power in 1814 wanted to restore the monarchy as it was before the Revolution and  army is not immune to this reform
Louis XVIII wanted to recreate a military household identical to that of his brother Louis XVI
But reality caught up very quickly and in early 1816 the Military House of the King was recast in Royal Guard
We will see at first the cavalry of the Military Household of the King between 1814 and 1815
The Military Household of the King in the first Restoration
in 1814 the Emperor abdicated on April 20 and left Fontainebleau for Elba
Louis XVIII returns to Paris in the van of the invaders and settled at the Tuileries he seeks to restore the monarchy soon and decides to resurrect a House Military identical to that of his brother Louis XVI as the importance and  pomp
The gardes de du corps of the first Restauration.
On May 25th , 1814 the four companies of the  garde de corps licensed in 1791 were recreated  with two additional companies.
Ce corps formera jusqu’à sa suppression en  1830 la cavalerie de la maison militaire des rois de France.
This  corps  will form until its abolition in 1830 the cavalry of the military household of the kings of France.
The  gardes de du corps of the Second Restoration.
After the Hundred days episode   Louis XVIII returns on the throne and his first step was to remove the 5th and 6th Companies bodyguards to reduce the cost of his House Military
The number of gardes de du corps s also decreases from 500 to just over 300 men
The  gardes  du corps will serve in Spain when the King of France decided to help the Spanish king Charles VII, which is threatened by a liberal insurgency
Louis XVIII gathers an army of 100,000 men which by its terms is ready "to walk  invoking the name of St. Louis to keep the throne of Spain to n a grandson of  Henry IV
A detachment of 357 guards participated in the intervention used to escort convoys and as  a bodyguard of the Spanish king
He returned to France shortly after the death of Louis XVIII (September 16th  1824) and will serve his successor Charles X until 1830
 Louis-Philippe  on August 11th  1830  dissolve the Military House and the Royal Guard.  
The  gardes de la manche.
These guards were selected among gardes  du corps of the first company and very expensive because their costumes were very rich.
The Cent  Suisses.
The corps  was reconstituted on  July 15th , 1814  A squadrons of  136 guards commanded by a staff of eight officers of the Cent Suisses ensured a disciplined and effective security  during the  to the king's flight to Belgium  They enter  of first troops  in Paris in  July  1815
Their number was increased to 312 men in 1817  they took the name of the compagnie des gardes à pied ordinaire de la maison du roi.
The gardes de la Porte.
They were restored in July 1814 with 100 guards and 31 officers
A number accompanied the king in Ghent in his first exile, but their conduct was deplorable that the corps  was disbanded  in September 1815.
The  garde de la primauté de l’hôtel.
The company had 132 guards in charge the police in the royal residences
Back from exile they were barracked  to the Tuileries, but they were disbanded in 1815  following  budgetary  constraints and replaced by a company of the gendarmerie d’élite.
The  gendarmes de la Garde.
The origin of the corps  go back up to Henry IV They were restored on July 15th  1814 with two squadrons totaling 58 officers and 200 police officers and eight  trumpets
Only 100 gendarmes de la garde. accompanied the king during the hundred  days They were disbanded on January 1st  1816.
The Chevau -Legers
Issued fromt the Maison rouge they were recreated in June 1814 with a company of 250 officers and six officers
the horses of this   companies werebay. Some followed the king's exile lasted but the  Chevau-Legers  was disbanded on January 1st  1816.
The Mousquetaires.
They also come from theMaison Rouge  and were re-create  on  June 15th 1814 with two companies of musketeers of 200 and 56  officers NCO trumpets
The designations of Gris and Noir Mousquetaires  back to Louis XIV when horses of  1st companie were gray horses and the second  black
But like other companies they were disbanded on  December 31st  1815.
The  grenadiers à cheval du roi
Reinstated in July 1814 the company comprised 203 grenadiers and NCOs
50 followed the king in Belgium during  Hundred  Days
Napoleon  incorporated the best elements in the regiments des  grenadiers à cheval du roi in  his own guard but some horse grenadiers of the king took refuge in  Vendee, where they were beaten on June 5th  1815 at Mathes  by Imperialtroops  under orders of  General Lamarque.
Louis XVIII rewarded the company by giving it a new place in his Royal Guard.
The gardes de du corps de Monsieur
On July 25th  1814 Louis XVIII gave to his brother the Duke of Artois  a gardes de du corps with  two companies of 201 men  at first and 262 men after
When the  Garde Royale  replaced theMaison Militaire  The gardes de du corps de Monsieur. escaped to the dissolution  
In 1815 they were united in one body with two squadrons attached as the fifth company to four companies of the gardes de du corps du Roi
A detachment participates in the Spanish war And in 1826 he was amalgamated with the first four companies.
Les gardes à pied ordinaire du corps du roi..
Deriving  of the Cent suisses  they entered the news  royal guard  with 300 men reduced in 1821 at 5-1821.
In 1816 Louis XVI substituted at his Maison Militaire  a royal guard whose composition was the following
infantry.
Première division de la garde royale.
Première brigade avec les premiers et quatrième régiment de la garde.
Deuxième brigade avec les deuxième et cinquième régiment de la garde.
Deuxième division de la garde royale.
Troisième brigade avec les troisième et sixième régiment de la garde.
Quatrième brigade avec les premiers régiments et deuxième régiment suisse de la garde.
Cavalerie.
Première brigade avec les premiers et deuxième régiment de grenadiers à cheval.
Deuxième brigade avec les premiers et deuxième régiment de cuirassés de la garde.
Troisième brigade avec les régiments de dragons et le régiment de chasseurs à cheval de la garde.
Quatrième brigade avec le régiment de l’acier et de hussards de la garde.
Artillerie.
Un régiment d’artillerie à pied à huit compagnies.
Un régiment d’artillerie à cheval à 4 compagnies.
Génie
The enginners corps  of the garde Royale exist only in case of war.
The Royal Guard was the only major organic unity in times of peace and a weapon for the Royal power
She  was dissolved in 1830

   


Copyright © 2003-2017 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3561376
Nb de visiteurs aujourd'hui:185
Nb de connectés:14