France 01 Ligne Maginot Secteur Fortifié des Flandres

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 09/06/2016 à 22:51:00



 Ligne Maginot Secteur Fortifié des Flandres
Je remercie Jean Marie Brams Christian Adam Wikimaginot Wikipedia La Ligne Maginot Maginot Moselle   ATF 40 pour leur aide et Documentation

 

Secteur Fortifié des Flandres (SFFL)

 

 

Le Secteur Fortifié des Flandres ( SFFL) fait partie de la ligne dite Maginot qui fut ainsi appelé en hommage à André Maginot Ministre de la Guerre (et ancien combattant ) entre le 3/11/1929 et le 17/02/1930
Le Vote de la loi  permettant le financement des régions fortifiées eut lieu en décembre 1929
Pour l’Armée française  la désignation officielle est la « fortification permanente » ou les « régions fortifiées ». Le terme de « ligne Maginot » provient de la presse, où il commence à être employé à partir de 1935,  repris par le ministre de la Guerre Jean Fabry en août 1935 lors de l'inauguration du monument Maginot près de Verdun.

 


La ligne Maginot se présente donc après de nombreuses études s’échelonnant sur presque 10 ans  comme  un dispositif complexe s'échelonnant  en profondeur sur différents niveaux depuis la frontière.
Dans l’absolu car la ligne n'a pas été conçue de manière homogène, et sa réalisation n'a en général pas été conforme aux projets d'origine pour des raisons essentiellement budgétaires on distingue quatre parties distinctes.

 

 


1  la ligne des avant-postes, destinée avant tout à détecter une attaque brusquée et à la retarder un temps grâce à des dispositifs prévus (routes minées, barrières, etc.) pour laisser le temps à la « ligne principale de résistance » de se mettre en état d'alerte On trouve des Petites casemates et des Maisons Fortes

 

Petit Ouvrage Maison Fortifiée ( MF)


2  la « ligne principale de résistance » est à environ deux kilomètres derrière les avant-postes. Elle était matérialisée par un double réseau de rails antichars et barbelés

Internet

le réseau de Barbelés   est large de 12,5 mètres, soit six rangs de piquets en forme de queues de cochon d'un mètre de haut qui soutiennent les fils en formant des vagues, avec des ardillons plantés dans le sol et dépassant de 20 cm. Son  rôle : freiner l'infanterie assaillante pour que les mitrailleuses puissent la faucher.
Le réseau de rail est composé de sections de rails de trois mètres enterrées à la verticale sur six rangs de profondeur, dépassant de 60 cm à 1,3 m au-dessus du sol.
Son rôle :'arrêter les véhicules assaillants afin qu’il soient détruits ensuite par les canons anti char

 

 

Barbelés Rails



elle est couverte  par les tirs d'artillerie des Gros Ouvrage.  .
3 Les abris d'intervalles destinés à assurer la protection d'une partie des troupes combattantes à l'air libre. les casemates d'intervalle avaient pour but d'assurer la continuité de feux de la Ligne Principale de Résistance entre deux ouvrages. Il existe deux types de casemates, les casemates dites en couple (chaque casemate flanque son propre côté) et les casemates double (elles sont munies de deux chambres de tir pour flanquer des deux côtés à la fois).

Contrairement aux ouvrages, les casemates ne sont pas reliées entre elles par galerie, et ne sont armées d'aucune tourelle. Leur équipement, bien que restreint, est à peu près le même que les ouvrages (petite usine, petite salle des filtres, etc.).Il s'agit en fait de casernes souterraines équipées uniquement pour le combat rapproché.

Internet


4 L'arrière du front comporte tous les équipements de soutien logistique : réseau de téléphone et d’électricité, routes et voies ferrées militaires de 0,60 m dérivées du système Pechot, dépôts de munitions, casernes de temps de paix, postes de commandement, etc.
Au total, la ligne Maginot a coûté plus de cinq milliards de francs de 1930 à 1936 soit 1.6 % du Budget de l’Etat

WikiMaginot

 


Le secteur défensif (puis fortifié) des Flandres (SFFL) s'étend de la mer du Nord jusqu'à la limite Nieppe/Armentières au Sud


Ce secteur est considéré comme calme . en effet il est éloigné des zones sensibles comme la Frontière Allemande et se trouve adossé à la Belgique pays réputé Ami
Voyons un peu de géographie physique
C’est le plat pays comme disait la chanson de Jacques Brel
Le relief des cette région est en général  plat  Nous trouvons de collines plus au sud,( Mont Noir, Mont de Boeschepe  les Cats et enfin le Mont Cassel) permettent d'appuyer une bretelle Est-Ouest qui sépare la plaine côtière de l'intérieur
La zone de la plaine côtière entre Dunkerque et la frontière Belge étant  marécageuse elle peut se transformer en zone humide par des inondations défensives ce qui permet de créer une  ligne de défense  articulée autour de celles-ci.


Pour toutes ces raisons Présence de la Belgique géographie du terrain et enfin  Zone éloignée des zones sensibles  elle n’est que peu fortifiée et encore les   fortifications du secteur sont plutôt légères.

Généralités

.Vu son classement comme zone tranquille c’est un secteur peu fortifié. Il y fut construit assez tardivement des blockhaus surtout après 1937   (le  14/10/1936 la Belgique se proclame neutre )
Tout d abord il fut procédé à la remise en état et à niveau des vieux  bunkers datant de la 1e Guerre Mondiale dans les dunes de Bray-Dunes.
ensuite on voit démarrer  en 1937 les premiers chantiers mais il faut attendre 1939 et le printemps 1940  pour voir surgir de terre une ligne de défense cohérente
Entre 1939 et mai 1940  180 blockhaus légers et type 1ère Région Militaire  furent construits par la MOM.(main-d'œuvre militaire)

 


Cette ligne s qui court le long de la frontière, s’appuie sur des points forts que sont les casemates STG (Section technique du génie) et FCR fortification de campagne renforcée) (Mont Noir, Hondschoote)
 Fin 1939, sous l'impulsion de la CEZF, une ligne de 7 gros blockhaus doubles STG type A et un de type B sont construit en avant de Cassel, perpendiculairement à la frontière.
Les effectifs militaires


En temps de paix, le SD des Flandres dépend de la 1ère Région Militaire (Nord, Pas de Calais)
En Septembre 1939, le commandement SDFL est :- Commandant de Secteur : Général RAPENNE Léon puis Gal BARTHELEMY Robert à compter du 06 novembre 1939
- Chef d'Etat-Major : Cdt CHAMBOREDON
- Infanterie Organique :
Les régiments régionaux de travaileurs sont des unités chargées de travaux d 'utilité militaire ils portent le Numero de le RM plus un numéro d'ordre

* 14° RRT : Lt-Col MIROU
* 15° RRT : Lt-Col PLOYART
* 221° RRT : Cdt CHAUVIN

65e RI 110e RI 129e RI


* 21° Cies des 65e, 110e et 129e RI
Compagnies de travailleurs étrangers
9°, 15°, 59°, 116°, 117°, 118° compagnies de travailleurs espagnols
253° et 254° compagnies internationales de travailleurs.
Artillerie : Commandant  : Lt-Col RAUGEL

 

 régiment d'artillerie de position.


10° et 11° batteries du I/161° régiment d'artillerie de position.Les RAP (régiment d’artillerie de position) sont des unités  spécialisées pour la défense des fortifications de la ligne Maginot et des places fortes. Ce type de régiment fournit les hommes servant d’équipages aux gros ouvrages et assurer le soutien des troupes d’intervalle.
(12 pièces de 75 et 6 canons de 37 de marine). 
Génie :
174° bataillon de sapeurs mineurs: détachement de destruction DC2 et DC3.
Transmissions :
Éléments du D.T. 101.
Apres la mobilisation  le Secteur Défensif  des Flandres ( SDFL) L est transféré de la Région Militaire à la 1° Armée.
 Le 15 Novembre 1939, suite à la réorganisation du front demandée par GAMELIN, le SDFL passe sous contrôle de la 7° Armée qui prend position dans le Nord. Et le  20 Janvier 1940 de Secteur Défensif il devient Secteur Fortifié.
La 7e Armée fait partie avec les 1e 2e 9e Armées ainsi que du BEF du 1e GA


La Campagne de France
Suite au déclanchement de l’offensive allemande (plan Fall Gelb  ) le 10 Mai 1940, la 7° Armée conformément aux plans établis met en œuvre le plan, Dyle Breda et pénètre en Belgique du Nord.
Mais tout s’enchaine très vite et après la percées allemande à sedan entre le 12 et 14 mai 1940  les troupes alliées en Belgique se trouvent encerclées r encerclement dés le 20 Mai des troupes aventurées en Belgique( Groupe d'Armées N°1 et le BEF )  Les troupes dépendantes  du SFFL  sont elle aussi prisent dans la nasse
Seule une partie de  de la 7° Armée peut échapper à cet encerclement
Les troupes  livrent des combats retardateur entre les 26 mai et 4 juin aux troupes allemandes qui  remontent  vers la mer, après avoir pris la ville de Lille. les restes des 7°, 9° et 1° Armées françaises capitulent dans  Dunkerque le 4 juin et ce jour voit aussi la disparition du SF des Flandres.

 

 

 - Les défenses autour de Bray-Dunes
 - Blockhaus Bray-Dunes (1)
 - Blockhaus Bray-Dunes (2) "La Rochelle"
 - Le Fort des Dunes
 - La batterie de Zuydcoote
 - Blockhaus Bray-Dunes (3)
 - Blockhaus Bray-Dunes (4)
 - Blockhaus Bray-Dunes (5) "Bar-Le-Duc"
 - Blockhaus Bray-Dunes (6)
 - Blockhaus Bray-Dunes (7) "Lyon"
 - Blockhaus Bray-Dunes "Nancy"

 

- Blockhaus Ghyvelde (1)
 - Blockhaus B32 (Basse-Plaine 3)

 

 -

Blockhaus Pont de Watou Winnezeelz

 - Blockhaus dans la zone inondable
 - Casemate des Trois Rois
 - Blockhaus des Trois Rois
 - Casemate de Hondschoote
 - Boucliers B61 (Chapelle-de-Straband 3)
 - Bouclier B62 (Chapelle-de-Straband 4)
 - Blockhaus B64 (Maison-des-Pauvres)
 - Casemate d'Oost Cappel

Blockhaus Ferme Etoile Ondschoote Nord

 - Blockhaus Kruystraete (1)
 - Blockhaus Steenvoorde (1)

 

Les défenses du Mont Noir :

 

 - Les défenses autour du Mont Noir avec Google Earth
 - Blockhaus N°170
 - Blockhaus N°172
 - Blockhaus N°175

 

 - Casemate de Pudefort Ouest
 - Blockhaus de Pudefort Est
 - Casemate de Pudefort Est


 

 - Casemate du Mont Noir Gauche
 - Bockhaus canon antichar du Mont Noir
 - Casemate du Mont Noir Droite
 - Casemate de l'Ermitage Nord
 - Casemate de l'Ermitage Sud
 - Casemate de la Croix de Poperinghe
 - Casemate de Dranoutre (Dranauthe)

 

   


Copyright © 2003-2018 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3931708
Nb de visiteurs aujourd'hui:1070
Nb de connectés:27