Rome Gladiateurs Le Ludus Magnus

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 03/01/2016 à 15:31:50





 

LVDVS GLADIATORIVS
English Transaltion
Traduction en France de l 'article paru en Italien sur le site Groupe Sorico romano 
 

 


 

 

Introduction

Le terme ludus est utilisé dans la langue pour désigner le jeu, le spectacle, la plaisanterie, mais aussi l'école élémentaire la salle de gymnastique , ou un lieu de la formation. Pour cet article il sera utilisé pour l’école de la gladiature  ou Ludus Gladiatorius.
Les combats entre gladiateurs ou Munera, ont d'abord été introduits à Rome vers le milieu du IIIe siècle en temps que jeux funèbres, pour célébrer la mort de personnes connus. Avec le temps et  le succès croissant de ce type de spectacle, la Munera est devenu un puissant moyen de propagande aussi elles ont été utilisée par  des personnage de la Cite comme ascenseur électoral  surtout à partir du Ie siècle Av JC
Ce passage de statut de spectacle improvisé et occasionnel en  spectacle professionnel  exige l’utilisation de gladiateurs non amateurs et entrainés d’où augmentation du niveau de compétitivité et de  préparation des gladiateurs
ainsi ont été construits les premiers gymnases spécialisés les, ludi ou en son sein sous le contrôle de laniste, sont formés des gladiateurs étaient destinés à combattre dans l'arène.
Ces hommes sont des esclaves ou des condamnés à mort 
Tout au long de la période républicaine la maintenance et la formation des gladiateurs, ainsi que la construction et l'entretien du ludus, étaient l'apanage exclusif des citoyens fortunés.
Il est très probable, que chaque ville possédant un amphithéâtre possédait son Ludus Gladiatorius
Parmi les premiers  Ludi républicains le  plus célèbre fut celui de Capoue  fondé C. Aurélius Scaurus.  Valerius Maximus témoigne que ce  ludus a servi pour former les légions
Armorum tractandorum meditatio a P. Rutilio consule Cn. Malli collega militibus est tradita: is enim nullius ante se imperatoris exemplum secutus ex ludo C. Aureli Scauri doctoribus gladiatorum arcessitis vitandi atque inferendi ictus subtiliorem rationem legionibus ingeneravit virtutemque arti et rursus artem virtuti miscuit, ut illa impetu huius fortior, haec illius scientia cautior fieret. Valerio Massimo, Factorum Dictorum Memorabilium II, 2.3.2
La technique d'utilisation d'armes a été enseigner au consul Publius Rutilius qui forma son collègue , Cn Mallius: Contrairement à ses prédécesseurs le Consul est venu à l'école de gladiateurs de  Gaius Aurelius Scaurus et ensuite les enseignement servirent à former les légions avec des techniques d’ attaque et de défense, .
Mais c’est aussi de Capoue, et plus spécialement du  ludus de Gnaeus Cornelius Lentulus Batiatus, qu’en  73 Av JC part la  révolte de Spartacus. Tout aussi célèbre étaient  les ludi de Pompéi, Alexandrie, Praeneste et Pergame et de Carnuntum

Carnuntum

 

Le ludus de Pompeii
 


 

Ce bâtiment connu comme la Caserne des Gladiateur  fut  construit au début du Ie siècle av JC  . il servait aussi de sale de spectacles permettant aux citoyens se trouvant au théatre de  durant les interludes ou entractes des spectacles, parler et déambuler à l’abri du soleil ou des intempéries
 


Pour cela ce ludus possédait un accès direct avec le  Grand Théâtre de Pompéi  avec le porticus post scaenam , ce qui  était donc en tout point conforme aux canons de de Vitruve
Mais cette destination finale en temps que Ludus Gladiatorius, fut  une conséquence du tremblement de terre du 62 AP JC . En effet l’ancien  Ludus situé près de la Porta Capua Region V avait été gravement endommagé  et il fut transféré dans ces locaux plus grands et plus modernes
Lors des fouilles  de ce bâtiment il fut trouvé des vêtements de parade richement brodés et des armes en bronze et armures. De plus la présence de peintures murales et de scènes de graffiti de gladiateurs confirment l’utilisation de ce bâtiment à des fin de Ludus Gladiatorius 
Le bâtiment original, possède une cour centrale encadrée par un portique avec 74 colonnes doriques
Il a une entrée principale et un passage communiquant avec le théâtre,
IL fut toutefois profondément modifié lors de transformation en  Ludus

 

Laniste


les passages de service ont été fermés et, l'entrée principale avait un poste de garde pour le contrôle des accès Le bâtiment possédait deux étages, utilisés en partie pour les cella des gladiateurs. Le Laniste avait  un logement plus grand. rez de chaussée se trouvait la zone technique avec  une grande cuisine avec stockage une prison locale dans laquelle ont été découverts deux squelettes
La cour était ombragée car nous avons découvert des racines figées lors de l’éruption 
les colonnes cannelées du portique étaient stuquées avec un enduit lisse rouge  sur 1 tiers Les cannelures recevaient en alternance  une peinture rouge et jaune à l’exception des deux piliers centraux de chaque côté peints en bleu. Peut-être servaient t ils de repère  afin de  subdiviser la superficie de la cour.

 

Les ludi de Rome

 



Rome a eu elle aussi non pas un Ludus mais des Ludi  Le premier fut construit vers 50 av JC  près du théâtre de Pompée d’après Dion Cassius  Le premier Ludus formellement identifié est  le Ludus Aemilius. mentionné par Horace dans les Ars Poetica
Aemilium propos Ludum faber Imus et unguis exprimet est mollis imitabitur aere capillos, infelix operis summa, quia ponere totum nesciet. Horace, Ars Poetica, 32
Le nom dérivé de son fondateur, qui, était vraisemblablement le triumvir Lépide ou son fils ainé qui avait le même nom  Une autre hypothèse identifie son propriétaire comme Marcus Aemilius Scaurus, qui pendant son mandat comme  édile curule en 58 avant JC, avait  organisé des  venationes et   Munera. Son emplacement n’est pas connu avec certitude mais il devait se trouver dans le Champ de Mars, près du premier amphithéâtre de pierre à Rome, le Statilius Taurus.

 

 


Il fut détruit dans le grand incendie de Rome de 64 Ap JC  . Une fois reconstruit il fut au IVe siècle  transformé en Bains privée (balneum) sous le nom de Polycleti balineum.
Aemilii Laepidi ludus Gladiatorius fuit quod nunc Polycleti balineum est.
Pomponius Porphyrio, Comentarii  .Q. Horatium Flaccum
Pendant l'époque impériale les écoles de gladiateurs et l'organisation des Munera passent sous la autorité de l’empreur pour Rome quand à l’extérieur le tout est géré par ses délégués ou  procuratores.
Cette modification dans le fonctionnement des Ludi intervient lorsque Jules César hérite du ludus de Capoue, fondé par lui en 49 av.
A partir de ce moment, les spectacles de gladiateurs seront organisés seulement par le Princeps , comme un geste de générosité envers le peuple A partir du règne de Claude les questeurs seront contraints aussi d’organiser  mais à leurs frais .
On peut aussi noter que Commode transféra sa demeure dans le Ludus Magnus tant il était fasciné par les spectacles de Gladiature Il se faisait appeler du nom d'un gladiateur célèbre mort au combat, Lors des fêtes de Saturnales, au lieu de démarrer le défilé du Palais  il le fait démarrer du Ludus Magnus avec en tète les gladiateurs.

 

Commode


Gladiatorium etiam certamen subiit et nomina gladiatorum recepit eo gaudio, quasi acciperet triumphalia. Ludum semper ingressus est et, quotiens ingrederetur, publicis monumentis indi iussit. Pugnasse autem dicitur septingenties tricies quinquies. Historia Augusta, Commodus, XI, 10-12
En l'an 72 l'empereur Vespasien commence la construction du plus grand et célèbre amphithéâtre de l’ Antiquite l’amphithéâtre Flavien qui deviendra le Colisée.
 En 80 après JC, avant même son achèvement  il est inauguré par Titus . L’amphithéâtre sera fini sous Domitien. De son règne date la  construction des Ludi Quatuor soit les quatre gymnases de Rome, comme en témoigne le Chronographe 354 AD.
Imp Domitianus. ann. XVII m. V d. V. congiarum dédit ter X LXXV. hoc imp. multae operae publicae fabricatae sunt ... amphitheatrum même jusqu'à Clypéa, templum Vespasiani et Titi, Capitol, senatum, ludos IIII etc. Chronographus 354 ans
La traduction donnent même les noms des Ludi ludus Gallicus, ludus Dacicus, Ludus Magnus et ludus Matutinus, tous positionnés entre le Oppius et la colline du Celius, à proximité de l'amphithéâtre Flavien,

.

 

Ludus Gallicus

Son nom vient de la provenance géographique des gladiateurs . Selon le Curiosum et la Notitia, il est construit dans la Region II, pres du ludus Matutinus, . dont il a la même taille

Ludus Dacicus

Ce Ludus a dut recevoir les prisonniers des campagnes menées en Dacie
Sa localisation  fut longtemps incertaine le plaçant soit d’après le Curiosum dans la Regio II alors que la  Notitia le place dans la Regio III.

 


Mais suite à l’étude des fragment de   Forma Urbis il a pu être  localise de façon certaine. Il est situé entre  l’exèdre des thermes de Trajan et le Ludus Magnus Il a les mêmes dimensions que les  ludi Gallicus et Matutinus   il possède donc une arena et un auditorium elliptique le tout ceinturé par un mur rectangulaire possédant une colonnade extérieure.

Ludus Matutinus

C ‘est ici qu’avait lieu l’entrainement des gladiateurs dit bestiarii, qui sont utilizes lors des venationes,  . ils combattent  lors des Numera le matin.
…Bestiaris meridianisque adeo delectabatur, ut et prima luce ad spectaculum descenderet et meridie dimisso ad prandium populo persederet praeterque destinatos etiam levi subitaque de causa quosdam committeret…Svetone, De vita Caesarum VIII, 34
…structoque utrimque theatro ceu matutina cervus periturus harena praeda canum est, vatemque petunt et fronde virentes coniciunt thyrsos non haec in munera factos…Publio Ovidio Nasone, Metamorphes XI, 26Les Cataloghi Regionari le situent dans la Regio II  . il fut situé dans un premier temps entre le templum divi Claudi (temple du  divin Claudius) et le  vicus Capitis Africae Cette localisation a été confirmée par  Lanciani dans son étude sur la Forma Urbis Romae,
Les fouilles sur la colline du Cellius en 1938 ont fait apparaitre les restes d’un auditorium elliptque des egouts et des briques avec le timbres des années des Flaviens. Ensuite fut mis à jours des restes de murs anciens qui furent réutilisés dans la construction du ludus Matutinus.
Aussi on pense que ce ludus est celui mentionné aussi par Sénèque
…Nuper in ludo bestiariorum unus e Germanis, cum ad matutina spectacula pararetur…iam ego istam virtutem habere tam multa exempla in ludo bestiario quam in ducibus belli civilis ostendam… Seneque, Epistulae morales ad Lucilium VII, LXX, 20–22

Ludus Magnus
 


 

C’est le plus grand et le plus important des ludi de Rome, Il est directement relié par un souterrain au Colisée Le nom de Magnus vient de sa taille .
La première mention de ce ludus  veint de l ‘epigraphie avec les fasti ostiensis
[lud]US MAGNUS INCEND[io consumptus]
 Fasti Ostiensis, frammento XXXVII
Cela peut etre relié au texte de Suétone:
…Saucium ac repugnantem adorti Cloianus cornicularius et Maximus Partheni libertus et Satur decurio cubiculariorum et quidam e gladiatorio ludo vulneribus septem contrucidarunt… Suétone, De vita Caesarum VIII, 17, 2
Au XVIe siècle  lors de la découverte des fragments de la Forma Urbis datant de Septime Sévère  on sait que dans la Regio III se trouvait ce bâtiment et on en possède même le plan  et le nom exact .
REGIO III ISIS ET SERAPIS. Continet…Amphiteatrum qui capet loca. LXXXVII. Ludum Magnum. Domum Britti Praesentis… Curiosum urbis Romae regionum XIII
REGIO III ISIS ET SERAPIS. Continet…Amphiteatrum qui capet loca. LXXXVII. Ludum Magnum et Dacicum. Domum Britti Praesentis… Notitia urbis Romae
Luigi Canina, après un examen long et minutieux du fragment le situe près de son emplacement actuel alors que Lanciani, le place sur la colline Oppius Mais ce sont les fouilles de 1937  que le porte à la lumière  Les ruines du Ludus  sont visibles entre le Colisée et Via Labicana
Il a été construit sur les bâtiments précédents détruits pendant l'incendie de 64 après JC notamment une Domus de la période républicaine, avec boutiques  Des sols en mosaïque remontant au début d’ Haut Empire ont été retrouvés.

.

 

Le ludus que nous voyons date de Domitien, mais il faut restauré par Trajan, qui l’agrandit.
 


Cet édifice est  similaire à celui de la caserne des vigiles d'Ostie, à la seule exception de l'auditorium et de l’arène Il fut construit en brique, il devait y avoir deux ou trois étages. L'arène, qui mesure 210 x 140 pieds romains soit 62,15 m X 41,45 m (soit un rapport de 1x 2,5 par rapport à celui du Colisée. L'arène était accessible via deux grandes entrées principales le long de l'axe principal On trouve 2 autres entrées plus étroites dans l’axe.
 


L'auditorium, entourant toute la scène a été équipé de 9 rangées de gradins et de deux plates-formes pour les autorités. Il pouvait accueillir environ 1200 spectateurs. La paroi interne de l'arène et les  entrées ont été recouvertes de marbre Il y avait d’après les sources littéraires une balustrade métallique séparant les  gradins inférieurs de ceux supérieurs
Les gradins (auditorium) étaient accessibles via des 4 rampes d’escaliers alors que les loges des autorités étaient desservies pas des passages souterrains les reliant au deuxième étage de la salle de gym. Les  souterrains devaient être utilises comme entrepôts.
L'auditorium occupait le centre de la cour rectangulaire entouré d'un portique à colonnes ordre toscan, au rez-de-chaussée et des colonnes ioniques, à l'étage, dont il ne reste que quelques ruines. Aux 4 coins se trouvaient quatre fontaines triangulaires, donc actuellement une seule est visible dans le coin ouest.

 

Fontaine Chapiteau Ordre Toscan (Murviel les Montpellier)


 Le porche, et en particulier sur les côtés nord, ouest et sud, est occupé par des cellae, toutes de taille similaire (environ 20 mètres carrés), sauf celles occupé par les Lanistes. Ces cellae possèdent toutes une porte et un oculus jouant le rôle de fenêtre ; Les gladiateurs dans le Ludus, dormaient sur des paillasses. A tous les angles du bâtiment nous trouvons un escalier de communication.

 

L'auditorium a été placé à l'intérieur d'une cour rectangulaire entourée d'un portique à colonnes toscanes, au rez-de-chaussée et des colonnes ioniques, à l'étage, dont il ne reste que quelques ruines. A tous les coins de cette cour rectangulaire se trouvait quatre fontaines triangulaires, donc actuellement une seule est visible, restaurée dans le coin ouest. Sur le porche, et en particulier dans sur les angles nord, ouest et sud, toutes les chambres, sont de taille similaire (environ 20 mètres carrés), Ces locaux possèdent une porte et une ouverture avec un oculus au dessus Comme ils ne font que  5m2 cela doit être une resserre. Dans tous les angles du batiment se trouve un escalier donnant sur accès à l'étage supérieur.
Sur le côte nord se trouvai l'entrée monumentale du ludus,  accessible depuis la Via Labicana, Il y avait aussi un salle de gymnastique. des couloirs de service pavés en opus spicatum un sanctuaire du culte impérial.
Une autre particularité de ce bâtiment était le tunnel qui reliait directement au Colisée. Ce passage souterrain conduit à partir du coin sud-ouest du ludus était l'un des quatre tunnels souterrains de Amphiteatre . Le tunnel, 17,2 mètres de large. Et long et environ 84 m. avec  des murs de travertin devait avoir un plafond en bois, de la cavea de l’amphitéatre Flavien jusqu'à la hauteur du porche extérieur dce celui-ci  tandis que le reste du tunnel  jusqu'au ludus, était en maçonnerie cela permettait  aux gladiateurs  de passer directement du ludus Magnus à l’Amphithéâtre sans être vu. Actuellement, il n'est pas visitable car il est coupé par un égout moderne.

 

 
Souterrrain menant au Colisée


 

La gestion du ludus.
La gestion des Ludi est délégué par l'empereur à un  procurateur, dans le cas de Ludus Magnus il est de rang équestre c’est un procurator duecenarius, résultant du fait qu'il a reçu un salaire de 200.000 sesterces par an. L'inscription en dessous de cette position est spécifiée par les initiales CC (ducenarius).

D(is) M(anibus) IULIO ACHILLEO V(iro) P(erfectissimo) EX PROX(imis) MEM(oriae) CC LUDI MAGNI QUI VIXIT ANNIS XLVII

M(ensibus) X AURELIA MAXI MINA CO(n)IUX EIUS MARITO DULCISSIMO

(CIL 6, 41286)

Pour le ludus Matutinus the procurateur est rang inférieur et il est appelé  procurator xagenarius.
Le procurateur est assiste par un subprocurator DIS MANIBUS

CORNELIAE FRONTINAE VIXIT ANNIS XVI M(ensibus) VII M(arcus) ULPIUS  AUG(usti) LIB(erius) CALLISTUS

PATER, PRAEPOSITUS ARMAMENTARIO LUDI MAGNI ET FLAVIA NICE CONIUXS

SANCTISSIMA FECERUNT SIBI LIBERTIS LIBERTABUSQ(ue) POSTERISQ(ue) EOR(um)

(CIL 6, 10164)

D(is) M(anibus) SECUNDO PEGNI ARIO IN CULICE LUDI MAGN(i) BENE MERENTI

QUI VIXIT ANNIS XCVIIII MENSIBU(S) VIII DIEBUS XVIII FAMILIA L(udi) M(agni) FECE

(CIL 6, 10168)

Le secretaire administrative est un commentariensis.

(i)NVICTAE DIANAE VICTRICI PROCULUS AUG(usti) LIB(ertus) COMM(entariensis) LUDI MATUTINI CAESARIS

(CIL 6, 352)

Le tresorier est le, dispensator.

DIS MANIBUS NYMPHODOTO CAES(aris) N(ostri) SER(vo) DISPENSATORI LUDI MAGNI  CONIUGI OPTUMO AELIA PELAGIA CONIUNX ET AELIA SYNERUSA MATER

(CIL 6, 10166)

Le coursier est un  cursor.

D(is) M(anibus) TIGRIDI CURSSORI LUDI MAGNI THEONAS FRATER  B(ene) M(erenti) F(ecit)

(CIL 6, 10165)

Le gardien de prison est un, cryptarius.

COLLEGIUM SILVANI RESTITUERUNT M(arcus) AURELIUS AUG(usti) LIB(ertus) HILARUS ET MAGNUS CRYPTARIUS CURATORES

(CIL 6, 3713)
Cette inscription confirme l'existence des Gardiens dans les locaux souterrains à l'intérieur du ludi proposés à la garde ses gladiateurs ou  des condamnés, damnati.
Évidemment, on trouve aussi un médecin, Medicus .

D(is) M(anibus) TIB(erius) CL(audius) HERACLES LIB(ertus) CL(audio) DEMETRIO MED(ic)O L(udi) M(agni) PATRONO BENE MERENTI

(CIL 6, 9572)
Une autre inscription inhabituelle, malheureusement incomplète, fait référence à un joueur de cor, cornicen il possède un aide en la personne du procurator, cornicularius , En effet la présence d'instruments: comme le cor et tuba, comme un accompagnement des spectacles de gladiateurs est probable, surtout à la lumière d'études récentes sur les musiciens employés dans l'amphithéâtre et dans le ludus.

D(is) M(anibus) T(iti) AVIENI [—] CORNIC [—] LUD(i) [—]

Le ludus avait des Dépendances
 Nous trouvons à coté à l'est du Ludus Magnus le Spoliarum (morgue), le Sanitarium (hopital) et l’Armamentarium (arsenal ) (dans la Région II) et le Summum Choragium (entrepot des machineries) et Castra Misenatium  (dans la Regio III) Ce dernier bâtiment est  la caserne des marins de la flotte de Misène qui sont casernés à à Rome pour la gestion du velarium  ou velum couvrant l’ Amphithéâtre

 


Conclusions
L'histoire de la ludi, et en particulier celle de Ludus Magnus, se termine avec la fin des combats de gladiateurs. En 325 après Jésus-Christ L'empereur Constantin aboli par décret, les gladiateurs Mais il faut attendre l'empereur Honorius pour que les combats de gladiateurs disparaissaient
le Ludus Magnus plonge dans l’obscurité pour réapparaitre en 1937
Photoscopes     2

 

   


Copyright © 2003-2018 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4033853
Nb de visiteurs aujourd'hui:404
Nb de connectés:25