Allemagne 1923 l' hyper-inflation allemande

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 26/07/2015 à 09:48:43



L'hyper-inflation allemande de 1923
 

 

 

La crise grecque interpelle tout le monde AUssi  lors de mon périple en Belgique la visite du musée de Bastogne m' a permis de voir les billets allemands des années 1920 Des billet de  100 et 500 millard de marks !!! Kolossal
Je vous soumets aussi cet article tiré de ce site qui explique rapidement  et assez bien la situation de l'Allemagne de 1923  .A vous de vous faire votre idée . La mienne est déjà faite

Article tiré de ce site 

L’Allemagne à la fin de la première guerre mondiale.est un pays  vaincu qui doit, comme imposé par le Traité de Versailles de 1919, rembourser les dégâts et participer à la reconstruction des pays envahis. A l'époque, un dénommé John Maynard Keynes, alors membre de la délégation anglaise, dénonçait pourtant les conditions du Traité de Versailles en indiquant que les montants demandés à l'Allemagne étaient bien trop élevés et pourraient à terme, avoir des conséquences néfastes sur la stabilité en Europe "Si nous cherchons délibérément à appauvrir, j'ose prédire que la vengeance sera terrible"
Pour rembourser cette dette énorme, le gouvernement allemand a donc choisi, plutôt que d'augmenter les taxes ou de réduire d'autres dépenses, de faire tourner la planche à billets. En plus de cela, le blocus imposé par les signataires du traité de Versailles avait déjà entraîné une hausse des prix alimentaires, créant donc un début de poussée inflationniste. Lorsque l'inflation devient trop élevée, ce que l'on appelle une inflation galopante, il n'y a plus aucun intérêt de garder de l'argent, alimentant alors les poussées inflationnistes.
Pour expliquer simplement, supposons que vous savez qu'entre aujourd'hui et demain, le prix de tous les biens va être multiplié par 2. Vous avez 1000 euros sur vous. Allez vous gardez ces 1000 euros en liquide jusqu'à demain, ou bien investir dans un bien quelconque qui puisse ensuite servir de monnaie d'échange?
Pas de doute, il faut donc investir dans des biens quelconques et ne surtout pas garder d'argent liquide sur soi.  Ce comportement est partagé par la grande majorité des individus; plus personne ne veut détenir de monnaie et donc la demande en biens augmente. Si la demande augmente, les prix vont avoir tendance à augmenter. Et hop cela alimente l'inflation: si les prix augmentent et que la banque centrale continue d'imprimer de la monnaie, on retourne à l'étape numéro 1.
A partir de ce moment là, cela devient un gros bordel. Vous allez me dire que si les prix augmentent en moyenne de 50% en un an, c'est énorme mais cela ne conduit pas à une quasi-anarchie économique.
 Mais en Allemagne à cette époque, on ne parlait pas d'une hausse des prix de 50% par an, mais bien de 5300% en 1922 et 16 millions de % en 1923. Cela signifie qu'un bien qui valait 1 Mark au début de l'année 1923 en coûtait 160.000 à la fin de l'année.
Beaucoup moins évident à gérer dans ce cas!  

Petite anecdote sympa maintenant mais beaucoup moins drôle pour les habitants de l'époque: au cours de l'hyperinflation allemande, un serveur de restaurant devait monter sur une table toutes les 30 minutes afin d'annoncer les nouveaux prix des menus, l'inflation étant tellement forte que les prix changeait quasi-constamment (source: La monnaie et l'inflation - Univ. Pierre Mendès France).  
Le problème d'une inflation aussi élevée est le fait que les incertitudes pour les entreprises du pays sont énormes, réduisant alors les investissements et la production. Mettez vous à la place d'un industriel de l'époque : vous ne pouvez même pas définir le prix de vente pour le lendemain, vous ne connaissez pas le futur niveau des salaires, vous passez plus de temps à gérer votre trésorerie qu'à des taches productives... Pas forcément très glamour comme situation. Il y a aussi des énormes incertitudes sur le taux de change: la hausse de la masse monétaire allemande ayant provoqué un effondrement total du mark. Pour exemple, un dollar valait 240 marks en juillet 1922 et 49.000 marks en janvier 1923.
On entend souvent parler du spectre de l'hyper-inflation des années 1923 comme justificatif de l'opposition allemande en ce qui concerne l'achat de dette publique par la Banque Centrale Européenne sur le marché primaire. Pour ne pas commettre la même erreur qu'en 1923, les allemands sont plutôt opposés à ce que la BCE rachète de la dette des pays en difficulté, car cela pourrait créer de l'inflation. A la place de la planche à billets, les allemands ont tendance à penser qu'il faut traiter la cause du problème, à savoir réduire le déficit public (et donc la dette en pourcentage du PIB).
Conclusion:
La stabilité des prix est une chose bien plus importante pour une économie que ce qu'il en parait. Ce n'est d'ailleurs pas pour rien que c'est l'objectif principal de la Banque Centrale Européenne ("inflation au-dessous mais à un niveau proche 2%"). Mais quel est l'intérêt d'avoir de l'inflation, et pourquoi il ne serait pas préférable d'avoir une inflation à 0%? Réponse demain (indice : inflation et poids de la dette)

 

 

2 Millions de Marks
Billets de 10 et 50 Millions de Marks
Billets de 2 ,10 et 50 Millions de Marks
Billet 10 millions
Billets de 2 ,10 et 50 Millions de Marks
Billets de 50 et 2 millions  Mark
Billets de 10 et 50 millions de Mark
Billets de 100 et 500 Milliards Mark
Billet de 100 milliards Mark
Billets de 100 et 500 milliards Mark
Billets de 100 et 500 milliards Mark

 

 

La suite

et à plus long terme

la 2e Guerre Mondiale

 

   


Copyright © 2003-2020 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4588516
Nb de visiteurs aujourd'hui:2084
Nb de connectés:21