Carthage La religion Carthaginoise

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 12/05/2015 à 22:32:55



La religion carthaginoise
 

Introduction 

Les carthaginois tous comme les autres peuples de l’Antiquité honoraient les dieux . Mais cette pratique de la religion a été fortement influencée par la religion de le terre d’origine le Liban terre des phéniciens*
Le Principal Dieu est  Baal Hammon, qui peut être comparé au grec Chronos et au Romain Saturne
Au Ve siècle apparaît le culte de la déesse Tanit équivalente à la déesse phénicienne Astarte. Cette déesse est souvent associée  aux symboles de la fertilité
Les autres dieux qui sont aussi honorés sont Melqart, principal dieu de Tyr, qui peut être assimilé à Hercules, et Eshmoun, à Asclepios. Par la suite les carthaginois vont aussi adopter  les déesses grecques Déméter et Perséphone a et la romaine Junon
Un des traits marquant de la religion carthaginoise est la pratique de sacrifice humain
Cette pratique perdura jusqu’au IIIe  siècle . Les enfants étaient sacrifiés au dieu Baal et non pas  Moloch, et ensuite leurs ossements étaient enterrés  dans un tophet avec une stèle  Les archéologues ont découvert à Carthage le Sanctuaire de  Tanit," et d‘autres cimetières similaires ont été découverts à Sousse ancienne Hadrumète, Cirta, Motya, Calaris, Nora, et Sulcis. Mais il faut prendre ceci avec des pincettes car les récits des anciens et le texte moderne de Salambo resiste de plus en plus mal aux découvertes archéologiques qui viennent infirmer cette  thése
De plus la majorité des noms des carthaginois avaient des racines dans la religion ainsi  Hannibal veut dire le Favori de Baal," et  Hamilcar, celui de Melqart."
Les grandes villes possédaient des temples et le plus important de tous est  le  temple de  Baal à Carthage
C’était un édifice imposant  avec un  péristyle  à colonnes avec plaquage d’or. Ces colonnes étaient d’après les récits des auteurs anciens recouvertes d’une  matière  ressemblant à du verre qui commence à briller aussitôt la nuit venue.
Tout autour se trouvaient sur l ‘esplanade des statues  représentant les dieux phéniciens; . La plus important était celle de Moloch, avec ses mains dirigées vers le bas et un feu à ses pieds. On  pouvait aussi  y trouver des statues Grecques qui étaient de prise de guerre provenant de Sicile
Les dieux et Déesses Carthaginois

Les Dieux Carthaginois
En liminaire  il faut dire que la religion carthaginoise a été largement influencée par les autres cultures du bassin de la Méditerranée
Et même dans certains cas, les noms des dieux ont subi très peu de changements quand ils ont été empruntés. De même les légendes  ont subies très peu d’altération.
Et Comme toute civilisation primitive elle est inspirée et influencée par les pouvoirs et les processus de la nature. et pour finir  comme nombres de peuples de l’Antiquité les Phéniciens adoraient une triade divine,(chez les romains ont trouvera Jupiter, Junon et Minerve )
Le dieu principal était El, protecteur de l'univers, souvent appelé Baal. Son fils Melqart, symbolisait le cycle annuel de la végétation et était associée à Astarté divinité féminine qui joue le rôle de la déesse maternelle. On peut faire le rapprochement avec la déesse de de la mer  Asherar-yam, ou la déesse de Byblos  Baalat . 
Astarte  peut être aussi comparée aux déesses mères de cultures voisines, dans son rôle de mère céleste combinée  à celle de la mère de la terre

Baal,( בעלת)  El, Maitre de l’Univers
 


Baal (Ba'al),vient du sémite qui peut être traduit  en possesseur Celui qui a
Ce nom a été utilisé dans l'Ancien Testament pour  désigner une divinité de Canaan.
A Ougarit   XIVe siècle avant JC, Baal était le maître de l'univers. Sous le nom d Hadad fils de Dagan,. Baal porte comme autre titre  "coureur des nuages", "tout-puissant" et "Seigneur de la terre". Il est aussi  dieu de l'orage, le plus vigoureux et agressif des dieux, celui sur qui contrôle les-mortels. Baal réside sur le mont Tsaphon, au nord de Ugarit, et généralement il est représenté sous l’image d’un éclair
En 1978 les archéologues israéliens on trouvé dans le désert oriental du Sinaï plusieurs inscriptions hébraïques remontant au VIIIe siècle avant JC  mentionnant Ba'al et El sous la forme de "Elohim", un nom utilisé pour faire référence à Dieu dans la Bible hébraïque. Les juifs d ailleurs utilisent les termes «Eloh, Elohaino ou Elohim lorsqu’ils font référence à Dieu
Baal est dont le chef du panthéon cananéen. Il est source de vie et de fertilité, le plus puissant héros, et seigneur de la guerre.
Toutes les cités  importantes  avait un temple consacré à Baal  et souvent on accole le nom de Baal à celui de la cité par exemple, Baal-Peor, Baal-Hatsor, Baal-Hermon. Le culte de Baal pénétré Israël et parfois conduit à un syncrétisme. Toutefois les pratiques de la sainte prostitution et les sacrifices d'enfants ont fait que les noms faisant référence à Baal ont été remplacés  par les prophètes hébreux,
Ainsi  Ish-Bosheth remplace Esh-Baal, Jerubbéscheth au lieu de Jerubbaal et pour finir on remplace le nom de Baal Zebub par Belzébuth .

Astarte, rein du Paradis

 



 

 Astarté,  est aussi déesse de l'amour et de la guerre, partagé tant de qualités avec sa sœur, Anath, . Certains ont même pensé avoir à faire à une divinité unique. 
Astarté était adorée  en Egypte  Ugarit et chez les Hittites, ainsi que dans Canaan.
Son homologue akkadienne  était Ishtar. Plus tard, elle est  assimilée avec les divinités égyptiennes Isis et Hathor, et dans le monde gréco-romain avec Aphrodite, Artémis, et Junon avec  tous les aspects de la Grande Mère.
Anath, déesse de l’ Amour et de la Guerre

 


Anath, également orthographié ANAT, est la déesse sémitique du Porche orient de e l'amour et de la guerre, . Elle est aussi sœur et compagne du dieu Baal.
C’est une belle jeune fille, souvent désignée comme la Viergedans les textes anciens. Elle est une  divinités  cananéennes les plus connue et elle est célèbre pour sa vigueur et sa férocité dans les batailles
Aussi elle fut adopté comme protectrice par le pharaon Ramsès II (1279-1213 Av JC). Bien que souvent associé au dieu Resheph dans les textes rituels, elle est souvent surtout connu pour son rôle dans le mythe de la mort et de la résurrection de Baal, Les représentations égyptiennes d’Anath nous montrent une déesse nue, souvent debout sur un lion et tenant des fleurs. Au cours de l'époque hellénistique, les déesses et Anath Astarte ont été réunies  dans une seule divinité, appelés Atargatis

Adon  Jeune et beau Dieu
 


 

Adonis( Ἄδωνις )   est le fils incestueux de Cinyras et Myrrha, selon la mythologie grecque . C’était  un jeune dieu qui était adoré dans un sanctuaire de Aphka pays à la source de la rivière Nahr Ibrahim. Son nom est utilisé par les Juifs avec le nom Adonaï dans leur prière
Le poète Lucien  IIe siècle après JC) raconte que la mort d’Adonis est célébré par  des rites annuels de deuil
La légende (issue de la mythologie grecque )de  sa mort raconte que c’est une l'histoire d'amour entre lui et la déesse Astarté (Aphrodite )qui tourna mal car cette déesse était aussi convoité par un autre dieu Ares son amant officiel .
Celui ci sous la forme d'un sanglier, attaque et tue Adonis . Son sang qui est tombé sur la terre  donne les coquelicots rouges chaque année.  Toutefois  Ashtarte réussi à le faire renaitre à la vie tous les printemps

Melqart, Dieu de Tyr, roi du monde souterrain
 


 

Melqart, Fils de Baal  Dieu de Tyr, roi du monde souterrrain, protecteur de l'univers symbolise  le cycle annuel de la végétation et il est associé à la divinité féminine Astarté dans son rôle de la déesse maternelle.
Melqart est comme étant  le dieu  Eshmun à Sidon. Les Grecs assimilent Melqart avec Héraclès qui est considéré comme le fondateur mythique de la dynastie macédonienne. Melqart anche a été connu sous d'autres noms  Il etait auss Baal Adon- Eshmun- Melqart
Le temple de Melqart à Tyr deux piliers un d'or pur et l'autre d'émeraudes qui brillait brillamment la nuit.  Les Tyréens frappent des monnaies avec Melqart à cheval sur la déesse  Campos chargée par Cronos de surveiller le Tartare  Le mot Campos donnera le terme Hippo camps ( montre a cheval ). Des restes d’un temple d'Eshmoun (Melqart de Sidon) ont été retrouvés à Saïda.
On retrouve aussi le nom  à Gibraltar car les célèbres Colonnes d'Hercule de Gibraltar ont été initialement connus comme les piliers de Melqart,

Tanit, déesse chef de Carthage
 


Tanit, également orthographié TINITH, Tinnit, ou TINT, est la déesse principale de Carthage, est elle est l'équivalente d'Astarté.
Même si elle a un lien avec les cieux, elle était aussi déesse-mère, et possèdent les symboles de la fertilité
Elle était  l'épouse de Baal Hammon  le dieu principal de Carthage,
Dans le culte de Baal Hammon et Tanit les enfants premier-né male  sont sacrifiés.
Un cimetière a été trouvé à l'ouest de Carthage  où un Tophet et un sanctuaire pour le sacrifice des enfants a été découvert. Tanit était adoré aussi à Malte, la Sardaigne et en Espagne.
Les autres dieux et déesses du Panthéon carthaginois étaient
Asherah ou Baalat Gubl, Déesse de Byblos
Eshmun ou Baalat Asclepios, Dieu de la Santé
Kathirat, Déesse du mariage et de la maternite
Kothar, Hasis,l' Adroit,Dieu de l'Artisanat
Mot, Dieu de la Mort
 Resheph et Shamash, dieux  de ?
Shahar, Dieu de l Aube et son jumeau Shalim Dieu du Crépuscule
Shapash, Déesse du Soleil
Yamm, Dieu de la Mer ?
Yarikh, Dieu de la lune

Le temple Carthaginois
Parlons de la cite de Carthage elle-même  faut savoir que nous ne savons rien du temple de Baal à Carthage Les fouilles conduites entre 1973 et 1989 au pied de Byrsa ont donné quelque idée de ce que pouvait être Carthage à l'époque punique peu avant sa destruction. Mais pour l'essentiel, la connaissance que l'on a encore aujourd'hui de la ville reste très lacunaire  
Les romains sont passés par là Cathago delenda

 

Avec l'autorisation de Jean Claude Golvin


 

Pour Carthage son acropole ou le site de Byrsa,qui était le dernier reduit  elle avait une forme d'un quadrilatère dont les angles correspondent aux quatre points cardinaux Elle s’éléve à 63 metre et aurait entre 1400 m de circonférence de nos jours mais elle pouvait atteindre 2962 m . C’était à l’origine un mont qui a eu son sommet aplani artificiellement
Apres avoir servi de nécropole  elle fut entourée d’un muraille de 10,10 m d’épaisseur, construit en et dans l'épaisseur des murs on trouve des citernes

 

Murailles

s
La chapelle de Saint-Louis est surement construite sur les fondations du temple d'Eschmoun  accessible par un escalier de soixante marches.
 Mais comme tout a été rasé sur ordre du Senat romain en 146 il est très difficile d’en savoir plus

 

Prise de Carthage en 146 av JC


Par contre les autres sites nous apporte divers renseignements qui nous éclaire sur le temple punique.
Le temple principal et le palais siège du pouvoir sont souvent  construit dans un même endroit  en général sur une Acropole mais aussi ils peuvent être séparés
Le temple maison du dieu était aussi un entrepôt pour les trésors du dieu

 

Temple d' Echmoun


Donc il était sécurisé au maximum
Le personnel du temple joue un rôle de premier plan dans la vie de la cité
Au début du IIIè millénaire les temples sont construits sur le même plan que les maisons:
Rectangulaire avec entrée sur l'un des côtés le  plus long . il possède un petit autel  et une niche pour abriter la statue de culte face à l'entrée.
Parfois, des bancs courraient le long des murs. Dans un cour extérieur se trouvait l'autel principal, ainsi les membres de la collectivité pouvait participer au culte. Au début du 2e millénaire la "maison du dieu" a été agrandie par la construction d'une pièce supplémentaire devant accueillir  la niche. Un porche va orner l'entrée de la maison
Cette  forme fut utilisée plus tard  par les architectes  qui vont construire le  Temple de Salomon à Jérusalem. Il faut dire qu'ils étaient d’origine phénicienne
On trouvait aussi des sanctuaires en plein air
Au cours des siècles il y a eu des destructions et des reconstructions mais, les plans de temples sont souvent restés pratiquement identiques, même après superstructures précédents avaient été détruits
Dans le temple nous trouvons du mobilier comme des meubles  des bols des stands et des autels en plus des statues de culte
les murs pouvaient être aussi peints ou décorés de frise en relief
Le temple est doté d'un personnel de culte (prêtres)  avec un chef de prêtres à sa tete mais aussi divers autres membres qui ont des fonctions autre que la prière   Contrairement au restant de la population les prêtres avaient le crâne rasé
On trouve donc des chanteurs des musiciens, des devins,  scribes du personnel administratif et des esclaves
Le personnel du temple  vit des contributions imposées aux populations locales des dons et des revenus de leurs terres
Sa fonction religieuse essentielle était le culte officiel du Dieu   l'offrande de sacrifices,  les prières afin  de s'attirer les bonne grâces du Dieu pour le monarque, et  la communauté.
Même si les prêtres n'interviennent pas directement dans la politique au sens strict du terme. Ils jouissent d'une grande influence auprès de la population. Les cultes sont structurés autour de prêtres dont les plus hautes fonctions sont occupées par les familles puissantes  ou  royales
Ces élites  jouent un rôle de premier plan dans les actes cultuels  et des cérémonies les plus importantes. Un roi de Sidon se présente comme «prêtre d'Astarté." ensuite les membres de la cite tentent d'influencer les dieux par des sacrifices d'animaux, des pétitions, et vœux
Le sacrifice était au centre de la vie de la société. Les animaux domestiques sont les  principales victimes comme  les bovins, les moutons et les chèvres mais on trouve aussi des oiseaux.
Quant aux sacrifices humains notamment des enfants  il y a  polémique
Car ces rumeurs sont le faits de deux auteurs classiques Diodore de Sicile et Plutarque. L’un de langue grecque, l'autre de langue laine Mais ils ne sont pas contemporains des faits racontés
Ils mentionnent qu’à Carthage  il y a eu des  sacrifices humains mais ces sacrifices sont pratique exceptionnelle et lié à des fléaux comme la peste  cela donne lieu à des immolations d'êtres humains, jeunes ou adultes, destinées à apaiser les dieux

Sacrifice des enfants .Une légende


En plus de ces sacrifices il y a  l'art de la divination dans  les entrailles d'animaux L'utilisation de la technique mésopotamienne de divination du foie (hépatoscopie) est attestée par la découverte de modèles d'argile du foie sur des sites comme Ugarit et Hatsor Comme pour les romains on peut aussi se servir de l'observation du vol des oiseaux relâchés.

 

 

 

 

   


Copyright © 2003-2018 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4036087
Nb de visiteurs aujourd'hui:1271
Nb de connectés:27