TNT N° 49 Avril Mai 2015

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 19/04/2015 à 10:32:58



 

TNT N° 49 Avril Mai 2015

 

 

 

+ Panther Ausf.F
Le panther parfait ?
Débutant sa carrière lors de la bataille de Koursk en juillet 1943, le Panzer V Panther est considéré comme l’un, si ce n’est le meilleur char de combat de la Seconde Guerre mondiale. Toutefois, les Allemands ne l’envisagent pas sous cet angle et développent même assez rapidement un remplaçant, le Panther II, qui aurait dû entrer en service à la fin de l’année 1943. L’étude de cet engin sera finalement abandonnée, et les « défauts » du Panther original, comme un blindage latéral de tourelle insuffisant, perdureront. Par conséquent, le char allemand évolue par petites touches, jusqu’à sa version définitive, le Panther Ausf. F, qui aurait pu combattre durant l’été 1945.

Actu : Guerre asymétrique au moyen-orient
Pick-up versus M1 Abrams
Le 29 juin 2014, l’État islamique en Irak et au Levant (EIIL) annonce l’établissement d’un califat dans les régions syriennes et irakiennes tombées sous son contrôle. À l’issue d’une campagne « éclair », Daesh, comme les opposants au mouvement salafiste le désignent, a conquis un territoire grand comme le Royaume-Uni, alors que ses troupes ne disposent pas, ou alors de très peu, d’armes lourdes (chars, artillerie…) et d’aucun appui aérien. En dépit de carences manifestes en matériel militaire de pointe, EIIL contrôle environ 40 % de l’Irak (170 000 km2) et 33 % de la Syrie (60 000 km2). Pour obtenir un tel résultat dans ce qui s’apparente à un véritable « Blitzkrieg », les djihadistes se sont appuyés, entre autres, sur leur pugnacité aux combats et sur une « arme » déconcertante : le pick‑up.

 Le char Peugeot
L'échec d'une réussite
Alors que la firme Renault est confrontée aux problèmes de jeunesse de son blindé léger, Peugeot, s’inspirant des déboires de son concurrent, décide de se lancer sur le marché lucratif des chars de combat. En effet, l’Artillerie Spéciale a le vent en poupe pour, enfin, vaincre l’Armée allemande de Guillaume II. L’état-major français compte énormément sur cette nouvelle arme pour percer les redoutables défenses adverses, constituées de tranchées, barbelés et autres casemates, appuyées par le feu des mitrailleuses et des canons. Pour le constructeur français, il s’agit ni plus ni moins que de créer de toutes pièces un véhicule chenillé répondant à un cahier des charges draconien.

+ Dossier : Les mythes de la Wehrmacht
Entre fantasme et réalité
L’Armée allemande de la Seconde Guerre mondiale est à l’origine de nombreux mythes, d’erreurs d’interprétation, d’analyses faussées par des conceptions trop « modernes » ou encore de simples fantasmes. Parmi ces derniers, beaucoup sont des fables issues de la « toile » – les jeux vidéo sur la Panzerwaffe n’étant pas étrangers à ce phénomène – et reposent sur bien peu de faits concrets. En aucune manière la pierre n’est jetée à ceux qui s’y font prendre, car la rédaction de Caraktère s’est elle aussi parfois laissée abuser par certaines mystifications ! Un petit tour d’horizon des mythes que la réputation parfois sulfureuse de la Wehrmacht a engendrés s’impose donc.

+ Chars modernes
Taïwan
La République de Chine, aussi connue sous le nom de Taïwan (ex-Formose), est considérée par Beijing (Pékin) comme une province de la République populaire de Chine. Néanmoins, même si Taipei ne revendique pas formellement son indépendance, l’île fonctionne de manière autonome et elle est même reconnue comme État à part entière par quelque 22 pays de l’Organisation des nations unies (ONU). Soucieuse de contrer une éventuelle opération amphibie chinoise, l’Armée de la République de Chine (Zhoˉnghuá Mínguó Guójuˉn) entretient une importante flotte de chars.

+ Half-Tracks
L'aventure des semi-chenillés américains
Né en Russie d’un père français, le semi-chenillé fait ses preuves dans les steppes russes, avant de revenir en métropole à la suite de la révolution de 1917. Citroën en fait une vitrine technologique lui offrant l’ouverture de plusieurs marchés à l’export. Les militaires américains vont profiter des potentialités du principe en assemblant une version développée localement. L’arsenal des démocraties va fabriquer tant d’exemplaires qu’ils vont faire oublier les origines tricolores de l’engin. Pourtant, en dépit de son succès pendant le second conflit mondial, la carrière du Half-Track se terminera avec lui.

+ Camouflage
Des panzer et des hommes « Michael Wittmann»

Comparatif
M103A1vs T-10M

   


Copyright © 2003-2023 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

Gimeno Claude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Vincent Burgat
Jean Pierre Heymes
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Luc Druyer
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Laurent Bouysse


Nb de visiteurs:6150854
Nb de visiteurs aujourd'hui:1510
Nb de connectés:44