Rome Militaria Enseignes Romains

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 24/05/2014 à 11:06:51



Les Signa
Les drapeaux et enseignes des troupes Romaines



 

Les Signa
Les drapeaux et enseignes des troupes Romaines

il y a eu 6 catégories L’Aigle ,Le Vexillum, le Signuma ,le Drago ,l’imago et le Simbolo
Nous allons maintenant détailler chaque enseigne . Il faut dire que la perte de ces enseignes au combat était  une catastrophe pour l’unité et aussi pour le Pouvoir en place (tant Républicain qu’impérial ) qui mettra tout en œuvre pour récupérer des  enseignes perdues . La récupération de ces enseignes donnera lieu à des manifestations officielles  qui nous sont connues grâce à la numismatique, la statuaire et l’archéologie
Il suffit de voir la statue d’Auguste dite de la Prima porta au Vatican.

 

L’Aquila
 


C’est le symbole le plus important dans toute l’Histoire Romaine
Au début les légions partaient au combat avec 5 Enseignes (Aigle Cheval Minotaure Loup et Sanglier) Lors des Grandes réforme de Marius les légions vont recevoir un Aigle en Argent (période Républicaine) tenant dans ces serres des foudres en or

 

 


Il fut introduit dans la Légion par les réformes de Marius d'apres les écrits de Pline l'Ancien Sous l’Empire l’aigle sera en Or ou plaqué Or. A ce jour aucun Aigle original ne nous est parvenuDonc nous sommes contraints de décrire l'aquila d'apres les représentations lapidaires , les textes et les lecons de l'arcéologie vivante 
Les reconstituteurs ont recréer des aquila romains. La premieres chaose qui apparait et que l'aigle ne pouvait être en Métal ( comme celui de Napoleon Ie ) car il aurait éte trop lours à manier  donc peu pratique . Cet aquila devait avoir une ame en bois sur lequel viennent se ficer des plaques de metal  Argent et or sous la République , or sous l 'Empire  . la forme n'est pas standarisée. La Hampe de couleur pourpre ( couleur de Jupiter ) avait en son extrémité 6 boules ( 3x2) ou 6 petites griffes


 

internet


La perte de l’Aigle  porté par un aquilifer pouvait entrainer la dissolution de l’unité car on considérait ce symbole comme la véritable âme du corps donc comme l’ symbole avait disparu l’unité n’avait plus de raison d’exister
L’Aquilifer, est le signifer le plus important de la légion car il a la charge de porter l’Aigle  le symbole de la légion. Le grade d’Aquilifer était un grade très important et pouvant apporter un grand prestige. Il avait comme équipement spécifique une peau d’animal d’un petit bouclier la parma.

-
Le Vexillum

 


 

Le vexillum  portait par un vexillifer était un autre symbole de la légion  mais  pas le seul .C’était en fait un ancien enseigne des Aile de  cavalerie mais aussi  un enseignes des détachements des supplétifs appelés vexillationes.
Cet enseigne  portait une sorte de Labarum de couleur rouge et de forme carrée  sur lequel était brodé en lettre d’or le nom le numéro de l’unité et aussi le Symbole zoomorphe ou une autre figure
Ce vexillum levé à côté de la tente de commandement indiquait de l’imminence du combat il était porté par un Vexillarius

Le Signum

 



Les cohortes, manipules et centuries avaient un numéro et un nom. Chaque cohorte avait un numéro de I à X et un nom. Les Manipules était numérotées de I à III  dans chaque cohorte alors que les  centuries recevaient un numéro  prima ou secunda selon qu’elle  était la première ou la deuxième centurie de la manipule et elles portaient le nom de leur centurion
Le  légionnaire devait avoir en tête ces élément  par exemple Legio VIII Augusta , III cohort, I Manipolus, Caenturia secunda.
De plus les cohortes avait un vessillum appelé signum  comme les manipules Ce signum était porté par un signifer .C’était une lance avec à son extrémité une pointe  en fer ou une main avec doigts levés ( au début elle tenait du foin ) . Elle recevait

 

 


des décorations comme des guirlandes des disques de taille variable Ces disques ou phalères pouvaient représenter des décorations ou expliquer l’origine de l’unité Par contre la main levée pouvait aussi symboliser le serment   ou en encore un salut militaire
La main identifiait  la Ie Cohorte  . La main était incluse dans un cercle . Sous celle ci nous trouveron un cartouche indiqiant l unité
Chaque manipule avait 2 porte enseignes 1 par centurie
Il y a avait aussi d’autres types de signum  utilisés par les Cohortes et les Alae des troupes auxiliaires Ces symboles étaient des symboles zoomorphes  
Mais il ne fait pas perdre de vue  que ces enseignes servaient lors de combat à situer rapidement l’unité dans la mêlée et à permettre aux soldats de repérer leurs camarades
C’étaient donc des éléments « décoratifs » mais en même temps des éléments permettant  de maintenir la cohésion de la troupe lors des combats.

L’Imago
 


 

C’était une lance avec des  médaillons ou des portraits de l’empereur et aussi de la famille impériale. il était portait par un imaginifero. Cet enseigne devait rappeler le lien entre la Troupe et l’Empereur et était porté par le .Ie cohorte

 

Loupian 2011


 

Le draco
 

   


 

 Cet Enseigne adopté par les Cohortes et les ailes de Cavalerie durant le  Bas Empire au IIe siècle Ap JC  Ce draco vient des peuples d’Europe centrale Sarmates et Daces
Il était porté par le  draconianus qui était le signifer de la cavallerie romaine  C’était une tète de dragon sur laquelle était placée sur l’arrière une manche à air  qui en flottant au vent produisait aussi un son..

Le Simbolo

 

Legio VIII Augusta


 

Chaque légion avait sa propre Enseigne  souvent un signe du zodiaque. Ce simbolo distinguait cheque légion. Le choix du symbole doit se trouver à l’origine de l’Unité  et son créateur

   


Copyright © 2003-2017 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3558922
Nb de visiteurs aujourd'hui:1007
Nb de connectés:24