Russie Armée Impériale Russe 1914 1917 1e Partie

Article écrit par : Rougeau de Nazapad

Mis en ligne le 26/12/2013 à 19:26:04



L’armée Impériale Russe  1e partie
Par Rougeaud de Nazapd
SITE
Article  réalisé à partir des divers posts publiés  sur le Forum Histoire et Militaria 1914 1918
2e Partie   3e Partie

 


Introduction


L'Armée Russe à l'entrée en guerre le 1er Aout 1914 est forte de 1 423 000 hommes, en Aout 1914 l'appel des réservistes en fournit 3 115 000 et l'incorporation de la classe 1914 en Octobre 715 000.
Au cours de la guerre se sont près de 15 millions d'hommes qui porteront l'uniforme, les effectifs aux armées ne dépassant pas les 6 800 000 hommes dont 3 500 000 combattants fin 1916.
 L'Armée Russe combattra sur divers fronts dont celui des Balkans et deux brigades Russes seront envoyer en France sur le front de Champagne.
Au cours du conflit la Russie perdra 2 500 000 hommes, aura 3 850 000 blessés et 2 410 000 soldats seront fait prisonniers.
La Révolution de Février 1917,l'abdication du Tsar Nicolas II le 16 Mars et les événements qui en découlent  amèneront la Russie à faire une demande de paix séparée  avec les Empires centraux ,un armistice de 30 jrs est signée le 15 Décembre 1917. Les négociations se poursuivent en Janvier 1918 à Brest Litovsk, devant le peu de résultats obtenu les Empires centraux reprennent l'offensive le 18 Février et occupent  de vastes territoires à l'Ouest de la Russie.
Le 3 Mars,le traité de Brest Livtosk met fin aux hostilités. La Russie entre dans une période trouble faite de combats fratricides ,d'alliances improbables, de trahisons.

 

avec l Autorisation d'Alain Houot
Conflit de 1904 /1905 Russo Japonais

Historique
A son entrée en guerre en 1914,l'armée russe a une tenue de campagne des plus moderne pour l'époque, contrastant avec les uniformes de certains belligérants aux tenues désuètes. Les Russes ont tiré les leçons de la guerre contre le Japon en 1904-05 qui avait montré la nécessité du camouflage dans une guerre moderne.
La tenue de campagne Kaki est adopté en 1907,elle subit divers modifications jusqu'en 1915.
L'organisation de l'armée ce répartie comme suit:
Armée d'active, groupant les troupes de première ligne existante en temps de paix et les troupes de deuxième ligne mise sur pied à la mobilisation.
Armée territoriale dite "Opoltchenie"
Unités de dépôt et d'instruction dite "Sapassa"
En 1914,l'infanterie ce compose de:
Infanterie
Garde
-12 régiments d'Infanterie et 4 régiments de Tirailleurs de la Garde
Infanterie de Ligne et légère
-16 régiments de Grenadiers,208 régiments d'Infanterie,108 régiments de Tirailleurs de la ligne
Les régiments n° 209 à 336 sont mis sur pied à la mobilisation.
La territoriale fournit les régiments  393 à 548 ( sur le papier car certains numéros n'étaient pas attribués
En 1917, deux divisions de Grenadiers sont crées ,les 5éme et 6éme.
Chaque régiment en plus de son numéro d'ordre,porte un nom (lieu de recrutement,Ville,Chef,personnalité de la cour ,etc..)
Ex: 255 RI "Akermanski" 16 éme grenadiers "Mingrélski"etc..)
Année 1914

 

La machine Infernale des Alliances


 


    Carte de l'Empire en 1914                          
 

NB Les Chiffres Romains désignent les Armées Allemandes ou Austro Hongroises les Ciffres arabes les Armées Russes
À la suite de l'entrée en guerre de l'Empire Austro hongrois contre la Serbie le 28 juillet 1914. la Russie mobilise afin de soutenir son allié. L’Allemagne riposte et entre en guerre contre la Russie le 1er août 1914, l'Autriche Hongrie fait de même le 6 Aout 1914. L'alliance défensive qu’elle avait signée en 1907 avec le Royaume-Uni et la Russie, fait que la France se doit alors de décréter la mobilisation générale.
A la mi-aout les Russes pénètrent en Prusse Orientale, a l'extrémité est de l’'Allemagne
Le général russe Paul von Rennenkampf mène la 1e Armée à l'offensive avec comme but la prise de la ville de Königsberg. Le 17 août, Von François engage les Russes malgré les instructions du commandant de la VIIIe Armée, Maximilian von Prittwitz qui avait donné l'ordre de se retirer si les Russes pressaient le front.

 

Maximilian von Prittwitz (1848 1917)

Hermann von François (1856 1933)

Paul von Rennenkampf (1854 1918)


Von François lança une offensive d’envergure sur toute la ligne et infligea de lourdes pertes aux Russes : cinq mille morts et trois mille prisonniers. La bataille de Stallupönen est la première victoire allemande.
Les Russes se retirent sur la frontière. Quand Von Prittwitz apprit que von François avait engagé les Russes, il dépêcha un émissaire afin de lui ordonner de rompre l’engagement et de se retirer vers d’autres positions.
Von François obéit finalement à Von Prittwitz et retraite de vingt kilomètres vers l’ouest, prenant position autour de Gumbinnen .
Encouragé par le succès du commandant du Ie Corps, le général Hermann von François à Stallupönen , Von Prittwitz décide de mener un assaut contre la 1e Armée commandée par le  général Paul von Rennenkampf, à Gumbinnen.
Conscient que la 2e  Armée russe, sous le commandement du général Alexandre Samsonov, avançait vers le nord à partir de la Pologne, Von Prittwitz décide d’engager les forces de Rennenkampf.
L'affaire s'engage mal pour les Russes, la 1e Armée défend ses positions avec acharnement (combats de Brakuponen) et inflige aux régiments prussiens de très lourdes pertes, son flanc droit s’écroule au milieu de l’après-midi après avoir épuisé ses munitions, et elle retraite sur 8 km.
Cependant, la 1e Armée russe, alertée par l’attaque hâtive, déploya efficacement sur le front de l’artillerie lourde, qui fit un massacre parmi les troupes Allemandes, les forçant à se replier en désordre sur près de 24 km.
Von François, conscient que le front allemand s’écroulait au centre et au sud fut dans l’obligation d’autoriser la retraite à son tour. Dans la débâcle, les Russes capturèrent 6 000 Allemands.
Paniqué par l’efficacité de la contre-attaque russe et craignant que la 2e Armée de Samsonov ne se joigne à la 1e Armée de Rennenkampf afin d’encercler sa VIIIe Armée, Von Prittwitz ordonna une retraite générale sur la Vistule malgré l’apparent manque de volonté de Rennenkampf pour poursuivre les fuyards, concédant ainsi la totalité de la Prusse-Orientale aux Russes.

 

Helmuth Johannes Ludwig von Moltke (1848 1916 )

Paul Ludwig Hans Anton von Beneckendorff und von Hindenburg

(1847 1933)

Erich Ludendorff (1865 1937)



Helmut von Moltke, chef d’état-major général à Berlin, furieux de la décision de retraite générale de la VIIIe Armée, qui ouvre toute la Prusse-Orientale aux Russes, rappelle Prittwitz et son second, von Waldersee à Berlin pour les démettre de leurs fonctions.
Rappelant Paul von Hindenburg de la retraite, Moltke lui donne le commandement de la VIIIe Armée et lui adjoint  Erich Ludendorff, qui s'est distingué durant la capture de Liège, comme chef d’état-major
Le 23 août 1914, Paul von Hindenburg prend le commandement de la VIIIe armée et reprend l'offensive.

 

Wikipedia


Ayant appris que les deux armées russes sont séparées et que les deux généraux se détestent, les Allemands laissent une mince ligne de troupes face à la 1e Armée de Pavel  Rennenkampf puis ils coupent les lignes de ravitaillement et de retraite derrière la 2e Armée, sous les ordres de Alexandre Samsonov, qu'ils laissent avancer vers le Nord.
La stratégie des Russes consiste à prendre en tenailles la VIIIe armée de Hindenburg. À l'Est, Rennenkampf avance lentement vers l’Ouest et Samsonov referme le piège en remontant vers le nord à partir du « saillant polonais » (situé au sud de la Prusse-Orientale).
Après l’importante victoire de Rennenkampf à Gumbinnen, les Allemands sont en déroute sur toute la ligne. Cependant, les troupes de Rennenkampf sont incapables de poursuivre les fuyards.
En effet, la campagne en Prusse-Orientale a été montée si rapidement que d’importants problèmes de logistique n'ont pas été réglés : les rations et les munitions peinent à parvenir au front. Les moyens de communications sont très médiocres, et les ordres sont donnés en clair ce qui facilitent grandement la tâche des décrypteurs allemands pour percer les codes. Zhilinsky, commandant du front prussien, ne veut pas enlever à Samsonov la possibilité de refermer les tenailles. Il freine Rennenkampf pour ne pas hâter la fuite allemande et demande à la 2e Armée de foncer vers le Nord.
Pour Samsonov, il est impératif de faire le lien avec Rennenkampf sur le flanc droit.
Ce faisant il disperse tellement ses forces, qu’il a de la peine à communiquer. Poussant toujours vers le Nord, il ne fait que s'enfoncer davantage dans le piège allemand.
À aucun moment, Rennenkampf ne tourne au Sud pour venir en aide à Samsonov. Il incline plutôt son avance sur Königsberg. Bientôt, la 2e Armée croule sous le poids des Allemands, toujours plus nombreux, qui l’encerclent. Les renforts russes tentent bien de lui venir en aide en attaquant la formation allemande autour de Samsonov, mais sans succès, ils se replient donc vers la frontière polonaise, laissant Samsonov à son triste sort.

 

Yakov Grigorievitch Jilinksi ou Żyliński
(1853 1918)
Alexandre Vassilievitch Samsonov
(1859 1914)

August von Mackensen (1849 1845)


 Ce dernier opte alors pour le suicide plutôt que la capture et le 30 août 1914, la 2e Armée est bel et bien entièrement annihilée. 92 000 soldats russes sont fait prisonniers.
La VIIIe Armée Allemande se retourne ensuite contre Rennenkampf qui c'est repliée pour appuyer son aile gauche sur les lacs de Mazurie.
 La bataille commence le 8 septembre et dure jusqu'au 15. Rennenkampf se rend compte de la manœuvre d'encerclement et il  commence par replier son aile droite tandis que la gauche protège le mouvement, l'armée russe retraite d'une centaine de kilomètres mais échappe à l'encerclement.
À l'inverse, contre les austro-hongrois, après avoir reculé au sud de la Pologne lors de la bataille de Krasnik fin août, les Russes face aux armées autrichiennes mal équipées, avancèrent régulièrement et envahirent la Galicie après les victoires de Lemberg, en août et septembre.
Elles s’emparèrent de Lvov (Lemberg) le 3 septembre et de la Bucovine et chassent l’ennemi dans les Carpates, où le front se stabilisa en novembre  autour du Siège de Przemyśl qui a été l'un des sièges les plus importants et se transforma en une défaite sévère de l'Autriche-Hongrie. Le siège a commencé le 24 septembre 1914 et a été brièvement suspendu le 11 octobre du fait d'une offensive austro-hongroise. Le siège a repris le 9 novembre jusqu'au 22 mars 1915 date à laquelle la garnison autrichienne s'est rendue. Au total, le siège aura duré 133 jours.
Le 20 octobre, au cours de la bataille de la Vistule, les Allemands battent en retraite devant les Russes dans la boucle de la Vistule.

 

Wikipedia


Le 10 novembre : Les Russes doivent cesser l’offensive devant la poussée des troupes Allemandes sur Łódź.
29 octobre-20 novembre, les Turcs bombardent les côtes russes de la mer Noire. L'Empire ottoman rejoint les Allemands et les Autrichiens et un nouveau front s'ouvre dans le Caucase.
6 décembre :Prise de Łódź par les Allemands. L'offensive allemande en Pologne russe est arrêtée avant Varsovie,
année 1915

 

Année 1915


La IXe Armée allemande sous les ordres du général August von Mackensen, lance une attaque sur Varsovie.Le 31 janvier 1915 La bataille de Bolimów en Pologne est considérée comme un préliminaire de la seconde bataille des lacs de Mazurie.
 

Wikipedia


 L’offensive, qui deviendra la bataille de Bolimov, débute avec 600 pièces d’artillerie qui bombardent les positions Russes avec 18 000 obus de gaz toxiques (bromure de xylyle) Les contre-attaques russes du 6 février permettent de regagner le terrain perdu, au prix de 40 000 pertes russes. Les pertes allemandes s’élèvent à 20 000 hommes.
Ainsi l’armée Allemande employa a Bolinov pour la première fois le 31/01/1915  des obus à gaz contre l'armée impériale russe, mais le froid intense les rendit absolument inefficaces
10 Mars : La Russie ce fixe comme objectif la prise de Constantinople et le contrôle des Dardanelles
22 Mars : Prise de la forteresse de Przemysl par les Russes.
2 mai : Offensive austro-allemande en Galicie pour éviter l’invasion de la Hongrie par les Russes.
6 mai : Les Russes battent en retraite sur un front de 160 km.
3 juin : Rupture du front russe à Gorlice en Galicie. Les Russes évacuent Przemyśl
12 juin : Les Allemands utilisent des gaz de combat (mélange de phosgène et chlore) en Galicie
22 juin : Prise de Lemberg (Lvov) par les Austro hongrois sur les Russes, qui battent en retraite.
4 Aout : Les troupes Allemandes occupent Varsovie
23 août : Repoussés sur Brest-Litovsk, les Russes abandonnent la ligne du Bug. La Pologne est aux mains des empires centraux
Septembre : les Allemands prennent Vilnus en lituanie
5 Septembre : Le Tzar Nicolas II prend le commandement suprême des troupes Russes.
Année 1916

 

Année 1916


16 janvier : Les Russes prennent Erzerum en Arménie Turque
13 février : La 1re brigade russe constituée  de 2 régiments, quitte Moscou par le transsibérien et arrive en Mandchourie, à Dairen, le 28 février, d'où elle embarque pour la France sur des navires français.
Dans l'autre sens arrive en Russie un corps d'autos blindées de l'armée belge comptant après renfort 444 hommes retirés du front de l'Yser et partis en bateau par Brest. Il se retrouve aux côtés d'un corps identique envoyés par les Britanniques.
Tous deux participent aux offensives russes déclenchées par le général Broussilov

 

Alekseï Alekseïevitch Broussilov (1853 1926)


18 mars: victoire des Russes sur les Allemands en Lettonie, au sud de Dwinsk.
Avril : La 9e Armée du général Letchiski s'empare de Kolomea en Ukraine
L'offensive russe autour du lac Naroch s'achève. La bataille, engagée mi-mars, a causé d'énormes pertes côté russe, quelque 122 000 hommes, mais n'a guère produit de résultats. Les Allemands, bien moins nombreux, n’ont perdu que 20 000 soldats.
Le tsar Nicolas II, qui prend en main à présent la stratégie de guerre russe, rencontre le général Alexeï Broussilov. Celui-ci décide de lancer une grande offensive en été et ordonne aux commandants de sa 4e armée de se préparer à une grande attaque pour le 11 mai. Il les informe aussi qu'ils ne doivent pas s'attendre à recevoir des renforts.
4 juin : les forces russes conduites par le général Alexeï Broussilov, commandant en chef du front sud-ouest, lancent une grande offensive contre les armées allemandes et austro-hongroises en Pologne et en Autriche-Hongrie. Broussilov prévoit d'avancer sur un large front de 300 km. Ses 3e et 8e armées ont pour ordre d'attaquer la IVe armée austro-hongroise par le sud des marais du Pripet. Plus au sud, la 7e armée russe est dirigée contre la VIIe armée austro-hongroise.
L'opération débute par un bombardement de près de 2 000 pièces d'artillerie russes, la première avancée des Russes est excellente, particulièrement dans le nord et le sud où les Austro-Hongrois s'effondrent presque. Elle n'est freinée qu'au centre, où les Russes affrontent les unités allemandes. La bataille se poursuit jusqu'en septembre.
27 août : entrée en guerre de la Roumanie aux cotés des Alliés avec une offensive en Transylvanie.
2 septembre au 7 septembre : Bataille de Turtucaia entre la Roumanie et la Bulgarie.
18 septembre : Broussilov interrompt l'offensive russe face aux Allemands.
Année 1917

 

Année 1917


18 Février : Début des troubles à Petrograd, la révolution est en marche
1er Mars : Le comité de la Douma forme un gouvernement Provisoire qui entre en fonction le 4 Mars 1917,présidé par Alexandre Kerenski.

 

Aleksandr Fiodorovitch Kerenski 1881 1970


15 Mars : Le Tzar Nicolas II devant la pression de son état major abdique
3 Septembre: Les Allemands prennent Riga en Lettonie
9 Septembre : Kerenski devient Généralissime des Armée
26 novembre : à la suite de la révolution bolchevique, la Russie soviétique signe un cessez-le-feu séparé avec l’Allemagne.
Année 1918

 

 


La paix est signée avec les Allemands au prix d'énormes concessions territoriales (Pologne, partie de l'Ukraine, pays Baltes, occupation de la Finlande...) lors du traité de Brest-Litovsk signé le 3 mars 1918 et ratifié par le Reichstag le 20 Mars

L'Uniforme de l'infanterie de ligne a l'entrée en guerre

La casquette ( Furashki)1907
Avec l'adoption de la tenue Mdle 1907, une nouvelle casquette est adopté le 15 Décembre 1907 (Prikaz 632) pour la troupe. Produite en toile de  lin pour l'été , fabriqué en trois tailles,visière de cuir initialement vernis en noir puis en kaki,passepoil de couleur pour les unités combattantes, cocarde ovale de taille 42X30 en métal blanc au couleurs des Romanov (orange et noir),la doublure intérieure est en Canvas de coton et la bande de sueur en lin. Un cerclage intérieure en bambou ou en fer rigidifie la coiffe.
En 1909 le Prikaz No100 apporte des clarifications sur les fabrications, les casquettes sont fabriquées en coton ou lin pour l'été et en laine pour l'hiver ,une jugulaire en deux parties est ajoutée,elle est retenue par deux boutons de 15mm.

En 1910 les passepoils de couleurs sont supprimés et le 8 Juillet de la même année c'est au tour de  la jugulaire de sbir le même sort (Prikaz 368)
Les fabrications de guerre sont de qualité inégale avec des doublures de coiffe en canvas plus grossier,les cerclages intérieure sont retirés.


La cocarde
elle est de 3 modèles différents selon son grade

Officier Sous Officier Homme de Troupe


 

Doublure intérieure Bande de sueur Etiquette fabricant sous la bande de sueur

 

Casquette Troupe  passepoilée 1907 Casquette de Sous officier fabriqué en 1908 en drap de laine.
Casquette troupe réceptionné en 1916 a Petrograd. Casquette troupe sans marquage mis a part le nom du propriétaire.

 

Casquette de sous officier en lin réceptionné en 1915 a Petrograd

Casquette de sous officier en lin réceptionné en 1915 a Petrograd

Casquette en coton Modèle avec visière non peinte

 

Marquages Marquages Marquages

 

 

La Gymnastiorka 1912

A l'origine la Gymnastiorka est une chemise porté en tenue d'été a partir de 1896,elle est de couleur blanche, mais pendant la guerre Russe-Japonaise de 1904-05 cette couleur se révèle trop voyante et elle sera teinte en Kaki. Cette tenue d'été est classée tenue de campagne le 10 Mars 1909 (Prikaz No100).
Le 4 Mai 1912 ( Prikaz 218),la vareuse de campagne d'hiver modèle 1908 est supprimée et remplacée par une Gymnastiorka de Drap de laine Kaki

 

 


A l'entré en guerre la Gymnastiorka est donc porté été comme hiver par les soldats du Tzar,. Toutefois pour couvrir les besoins certaines unités percevront encore la vieille vareuse 1908.
La Gymnastiorka 1912 est confectionnéee en lin,en coton et en drap de laine. Le  Petit col droit se ferme par deux boutons en cuir ou en os d'un diamètre de 17mm ou 14mm suivant les fabrications,à noter que des boutons en métal et des boutons d'uniforme a l'aigle seront également utilisés, Une fente de poitrine fermant en principe par un seul bouton de même diamètre mais dans la réalité 2 voir 3 et plus. Le bas des manches peut avoir ou non des boutonnières (deux). L'ouverture du col et de la fente de poitrine sont soit a droite ou a gauche voir au centre suivant les fournisseurs. Le col et le bas des manches comporte une pièce de renfort cousu.Deux attentes d'épaulettes sont cousu sur l'épaule au niveau de l'emmanchure.
En 1913, 2 poches de poitrine avec rabat en pointe sont rajoutées, mais peut d'hommes en seront dotés.

 

Modèle  1913 Gauche Modèle 1912 Droite


 

Boutonnages de col Renfort de col et de manches (Gymnastiorka de la garde avec passepoil de couleur Boutonnages de manche
Gymnastiorka en coton Gymnastiorka en drap de laine Gymnastiorka en drap de laine

Les pattes d'épaules ont une largeur de 60mm, la pointe est coupée a angle obtus sauf pour les adjudants chefs qui ont des modèles de type officier.
Normalement elles portent le numéro du régiment ou un monogramme voire les deux, pour les régiments de tirailleurs ont trouve en plus l'initiale de leur lieu de recrutement,
Ces insignes peuvent être en métal mais le plus souvent ils sont peints sur le tissu. Les insignes peintes sont fait au pochoir, ils sont jaunes pour tous sauf pour les grenadiers qui ont des insignes rouges.
Les pattes d'épaules de couleur
Théoriquement elles ne sont portées qu'ne période de paix mais on verra qu'elle sront portée durant la Grande Guerre
Elles sont rouges pour les deux premiers régiments d'une division et bleu pour les 3éme et 4éme rgt

 

Les Tirailleurs portent des pattes d'épaules Framboise  et les Grenadiers des pattes d'épaules jaune avec passepoil
Passepoil rouge pour les régiments 1 a 4
Passepoil bleu Rgt 5 a 8
Passepoil blanc Rgt 9 a 12
Passepoil vert foncé Rgt 17 a 20
Passepoil framboise Rgt 21 a 24
Les régiments 13 a 16 n'ont pas de passepoil.

Les pattes d'épaules Kaki
De la même coupe et dimension que les pattes de couleur,les marques distinctives sont peinte en jaune pour l'infanterie et les grenadiers de la ligne, en framboise pour les tirailleurs. Les marques de grades sont en tissu rouge orangé ou blanche.

 

Les grades  Homme de troupe et Sous Officiers
 

le Sharovari (Pantalon)
Je n'ai pas beaucoup de doc. sur les pantalons.La maison Schuster  en fait des copies de bonne qualité .Les photos vont servir de source.
Il sont de coupe ample,kaki sans passepoil,deux poche verticales sur le coté, une poche intérieure a pansement sur le haut de la cuisse gauche, ouvert sur le bas de la jambe avec un lacet de serrage.Réglage de la taille par lacet sur la partie arrière. Doublure de ceinture et poches en canvas.

 

Sharovari original 1913 Sharovari original 1913 Sharovari original 1913

Sharovari 1913 (copie conforme)

Sharovari 1913 (copie conforme)

Sharovari 1913 (copie conforme)
Vue de la poche a pansement Bas de jambe

 

 

Sharovari 1915 Sharovari 1915 Patron

Le Shinel (Capote)
 

Système de fermeture



Avec l'adoption de la tenue 1907, le 12 Octobre 1907 (prikaz 612) le port de la capote modéle 1881 de la garde est étendue aux régiments de la ligne. De couleur "terre" en gros drap,a col rabattu avec patte de col de couleur, elle ferme par six boutons d'uniforme et deux crochets sur le bord gauche. elle comporte un soufflet dans le dos et une martingale fixée par deux boutons.Une ouverture verticale fermant par quatre boutons est présente au bas du dos.Elle posséde deux poches de hanches a ouverture verticale. les manches sont a parements droit.Les épaulettes sont cousu a l’emmanchure. En 1909 le col est élargis pour permettre de protégé les oreilles quand il est relevé
Le 19 Janvier 1912,une nouvelle capote est adopté, elle est de coupe droite et ferme par cinq crochets sur le pan droit, cinq boutons d'uniformes sont cousus sur le devant mais ils n'ont qu'un rôle décoratif.

A l'entrée en guerre certaines unités,recevront les anciennes capote 1907 et du modèle 1881 pour l'infanterie de ligne,sans boutons et fermant par des crochets, pour des raisons de facilité et d’économie, la fabrication de ce modèle est repris,le 31 Octobre 1914, il est décidé que les épaulettes seront fabriqué dans le même drap que la capote, certains exemplaires seront dépourvue de pattes d'épaules.En 1917 ce sera le modèle le plus porté.

 

Shinel M 1881 Shinel M 1909 Shinel M 1912 Shinel M 1912 sans boutons

 

    Martingale Doublure intérieure Système de fermeture a crochets

Bottes et brodequins

A l'entrée en guerre le fantassin Russe est chaussé de bottes modèle 1908, elles sont entièrement en cuir ,semelle comprise sans fer ni clous. Elles sont teintées en  noir. En théorie le soldat Russe emporte une deuxième paire de bottes en campagne,elle sont transportées dans une housse spéciale fixée au paquetage (sur la capote roulée ou a l'intérieure de celle ci).
Elles subiront quelques modifications en 1915 et 1916,dont l'ajout d'une sangle de réglage sur l'arriére.En Mars 1916,il est recommande de remplacer les bottes par des brodequins pendant les périodes chaudes.

 

Bottes 1908 en cuir fauve Bottes 1908 en cuir fauve
Bottes 19154-16 Brodequins M 1916

Le Bachlyk (Capuchon )

Le Bachlyk est un capuchon de laine muni de deux longues bandes servant a le maintenir en place, il ce porte a partir d'ne température de moins cinq degrés,normalement il recouvre la coiffure,le col du manteau est alors relevé mais peut aussi simplement protégé la nuque le col restant rabattu .Avec l'apparition de la Papakha 1910, le Bachlyk est théoriquement supprimé, mais dans les faits il continu a être porté pendant et après la guerre.Il existe aussi un protège oreilles fait de deux bandes de tissus faisant le tour de la tête, il est autorisé par grand froid avec toutes les tenues et le capuchon

 

      Marquages

Ceinturon 1907

Décrit par le Prikaz No 552 du 26 Octobre 1907, le ceinturon est en cuir de porc de 5cm de haut, on le trouve en teinte blanche (Garde Impériale) en noir et en Marron (Infanterie de Ligne et Fusiliers) la boucle est du modèle 1904, elle mesure 8.3cmX 5.3 cm,elle est en Laiton estampé à l'aigle,un crochet en forme de demi lune est soudé au dos.
Pour des raisons d'économie et de facilité de production,Le Prikaz No 535 stipule que le ceinturon à boucle a ardillon simple du modèle de campagne pour officier est étendu a la troupe.

 

ceinturon à boucle a ardillon simple du modèle de campagne pour officier

 

Tschikin a St Pertersburg Brunner fréres,Schneider et Ditmar
Buch Fréres (marque en relief et en creux) Buch Fréres (marque en relief et en creux)
 
Compagnie public Norblin  

 

Photo de deux prisonniers Russes (Plaque ovale a numéro sur le haut de la casquette) montrant le port des deux types de ceinturon.

Voir Suite 2e Partie

   


Copyright © 2003-2017 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3397354
Nb de visiteurs aujourd'hui:85
Nb de connectés:24