Char de Guerre

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 24/11/2013 à 22:40:19



Le Char de Guerre
English transaltion

 


Nous trouvons le char dans toutes les civilisations antiques Egypte , Proche et  Moyen-Orient .
Mais il faut commence par la définition du char . C’est une plateforme  posée sur un ou divers essieux avec roues  en général 2 ou 4 roues . Elle est attelée à des chevaux
Cela apporte la preuve que la civilisation qui construit et utilise ces chars a atteint un niveau culturel et politique assez élevée
Le char a des avantages car de par sa mobilité il permet des raids rapides et donne l'avantage décisif de la surprise. Sur le champ de bataille, l'atout essentiel du char qui est sa vitesse, lui autorise divers manœuvres fuite, la poursuite de l'ennemi, attaque éclair  sur des points faibles de la ligne ami ennemi  harcèlement des fantassins ennemi  tout en se maintenant hors de portée de leurs armes ; Car le char possède une grande puissance de feu  avec son équi­page d'un ou deux archers
Mais le char a aussi ses limites
Son cout et sa construction  car la fabrication d'un char relève d'une technique complexe qui exige la collaboration de différents corps de métier, charrons, menuisiers, corroyeurs, bourreliers. Elle demande l'utilisation de matières premières diverses, bois, cuir, bronze. Chaque char est donc un investissement coûteux.
De plus l'achat et l'entretien des chevaux reviennent encore plus cher, et la guerre implique une grosse consommation de ces ani­maux. Deux chevaux ne suffisent pas pour un char. Il y a toujours un cheval de rechange, voire deux. Les animaux peuvent être blessés ou tués au combat, . Le char, est donc une arme réservée à une nation riche
Le terrain est aussi un ennemi ou un allié des chars Les chars ne peuvent pas se déplacer en terrain boueux  car les roues des chars s'y enfoncent.  Cf la bataille d’Hydaspes en 326 av JC qui voit tous les chars indiens de Porus enlisés et écrasés par la cavalerie légère d'Alexandre le grand.
Les terrains accidentés sont aussi un handicap pour les chars .
Enfin une campagne pose le problème de la nourriture des chevaux. Les armées de cette époque peuvent aligner de 30 à 300 chars/ 1000 fantassins. Si l'on tient compte des animaux tenus en réserve, cela représente environ, pour 10 hommes de pied, 1 à 10 chevaux.
Etant donné qu'il est bien plus facile de nourrir un soldat qu'un cheval, on comprend que l'utilisation intensive du char de guerre ait limité sérieusement les actions des armées de l'épo­que. L'impossibilité de transporter le foin nécessaire au ravitaillement de leurs chevaux contraignait les troupes en campagne à vivre sur le pays. Ainsi les rois assyriens ne partaient-ils en guerre qu'en été, lorsque les moissons venaient d'être achevées

Les Chars du Moyen et Proche Orient
Les chars selon les documents actuels sont apparus au troisième millénaire avant notre ère en Mésopotamienne
Les chars de guerre sont alors très efficaces sur un champ de bataille plat et dégagé, et décident de l’issue des guerres, pendant près de 20 siècles
En effet un système de traction est attestée dans le milieu du troisième millénaire avant JC , Des restes de bovidés  avec des char sont  présents  dans la tombe de la reine Puapi à Ur . L’introduction des chevaux se fera au cours du troisième millénaire avant JC en Mésopotamie et en Syrie  (découverte de pièces d d’anar achement à Ur et Til Barsip ).
Mais la documentation  la plus importante  sur l’utilisation des attelages provient a été découverte , dans le sud de la Mésopotamie et à Suse sur ​​les tablettes cunéiformes de la période Gemdet Nasr (3100-2900 avant JC)

 

Char Sumérien


On a la preuve de l’utilisation ces attelages dans le cadre civil chez les Sumériens  dans le domaine de l'agriculture  et le transport  A partir du troisième millénaire avant JC les preuves de l’utilisation des chars sont plus importantes  à la fois dans la documentation figurative  et dans les fouilles (Partie nord du Moyen Orient et les frontières occidentales et orientales du Proche-Orient , comme la Syrie et l'Elam )
 Les représentations figuratives les plus vastes et détaillées se trouvent dans le pays de Sumer (vers. 2600-2500 avant JC) , comme la stèle de Eannatum de Lagash et l’Etendard de Ur

 

Etendard de UR Londres


Sur certaines représentations on trouvent même des précisions sur l’assemblage de l’essieu avec le système d'étanchéité des trois parties de la roue , au moyen de boulons ) . Dès le troisième millénaire avant JC  on voit aussi apparaitre les chars de combat .
Des textes en particulier le texte de Fara daté à la troisième phase dynastique (environ 2600 avant JC), détaille l’équipage d’un  char de combat avec un aurige et un second soldat qui a pour mission d'attaquer l'ennemi (pilote et tireur/chef de char le FT 17 de l’époque )
Mais  une innovation décisive permettant la fabrication des chars légers, auxquels on peut atteler des chevaux pour la bataille, est l’invention de la roue à rayons et jante (IIe millenaire av JC )
De plus  à partie de cette période  le char à 4 roues n’est plus utilisé   que pour les cérémonies religieuses et pour les  transports . Cf les textes d'Isin et Larsa datant de la première moitié du deuxième millénaire avant notre ère qui  décrit  la «Descente aux enfers du roi Ur - Nammu " , fondateur de la troisième dynastie Ur qui régna de 2112 à 2095 a. C,
Ce texte est aussi  corroboré par les découvertes archéologiques dans les nécropoles Royales d’ Ur , et dans l'ensemble des tombes royales de la dynastie de Kalam .
Le véhicule à quatre roues est toujours utilisé pour ces cérémonies durant le  deuxième millénaire avant JC ,  pour preuve les sceaux-cylindres Anatolie , trouvés dans Kamm ( Assyrie )  datant du XVIII-XIX siècles avant J.-C.
La technologie avançant nous voyons apparaitre des  roues à 4 rayons   ( sceaux modèles réduits en métal ,)en Anatolie  Syrie

 

Char Hittite


les Hittites semblent  être responsable de l’introduction du cheval attelé et du char de guerre à l’Age du Bronze au Moyen-Orient. Ils inventent  un nouveau type de char, avec des roues plus légères, avec quatre à huit rayons, emportant trois combattants au lieu de deux. Ils inventent un nouveau type de char, avec des roues plus légères, avec quatre à huit rayons, emportant trois combattants au lieu de deux. Sur les chars hittites, l'essieu est placé à l'arrière du char, ce qui assure sa stabilité longitudinale.
 

 
Char Hittite osprey  


Ils se heurtent  pour le contrôle des routes commerciales à leurs voisins Hourrites et  Egyptiens Sous le règne de Muwatalli II Ie  les Hittites  se heurtent au Egyptiens lors de la batailles de Quadesh en 1274 av JC  qui la grande bataille de chars de l’histoire antique, avec environ cinq mille chars de guerre engagés
Mais les Hittites sont vaincus à leurs tour par les Assyriens
Avec eux  le char évolue vraiment au milieu du IIe millénaire   dans les premières années du règne de Hammurabi de Babylone ( 1792-1750 avant JC )
Apparition des roues à quatre rayons très légères  siège arrière  les deux rênes reliés au mors de l'animal .
les chevaux  sont largement utilisés pour la traction  comme mentionné dans les textes (Elam Mésopotamie Syrie et Anatolie paléo -hittite au cours de la première moitié du deuxième millénaire avant JC)
Un site d'Anatolie , Harsamna , joue un rôle primordial dans le commerce caravanier , comme en témoignent de nombreux documents anciens Assyriens ( XVIII-XIX siècle avant JC . ) .Ce centre  utilise les équidés mais fait le distinguo entres les chevaux  utilisés pour le commerce urbain , et l'âne utilisé pour le transport de charges lourdes
L’âne sera  d’ailleurs largement utilisé pour des fins commerciales  notamment dans  le transport de caravane , et dans l'agriculture ,
Par contre le cheval en plus de quelques utilisations commerciale sera réservé  pour le  culte , dans les compétitions sportive et dès la fin du deuxième millénaire avant JC,  il deviendra l’icône du roi  représenté sur un char  avec l'arc accompagné d'un cocher qui  guide le char  Ainsi la fonction guerrière est sublimée
Nous trouvons les premières mentions et illustrations avec certitude vers le milieu du deuxième millénaire avant notre ère dans  les textes des rois hittites Khattušili Mursili I et I (1650-1590 avant JC)
Dès la fin du deuxième millénaire le cheval va se propager encore plus largement dans le Proche-Orient (Coupe d'Ugarit , et  sculptures en ivoire de Megiddo)
 Les textes Assyriens en parlent aussi (textes de Ninive ,) avec les chars  du roi  Ashurnasirpal  (1049-1031 avant JC) , avec des roues à six rayons , attelage avec paires de chevaux et le cocher

 

Char Assyrien


Les Egyptiens ne sont pas en reste avec la représentation du Pharaon  sur les reliefs égyptiens dès le XVIe siècle Av JC Mais le char n'existe pas sous le Moyen Empire. Ce sont les Hyksos qui l'amènent en Egypte. Il est utilisé pour la première fois par les armées pharaoniques au début de la XVIIIe dynastie (1580 avant J.C.)  .
 

Les Hyksos  Cavalerie Les Hyksos Char de Guerre


Les  bas reliefs les plus important sont ceux de Ramsès II à la bataille de Quadech et ceux de Ramsès III ( 1190 - II59 BC ) , qui raconte l'affrontement avec les « peuples de la mer "
 

bataille de Quadech


Les chars sont des chars légers à 2/3 places  avec roues à 4 ou 6 rayons
Les chars retrouvés  nous renseignent  sur la  provenance du bois

 

Char de Toutankhamon


Le bois vient pour partie en dehors de la zone bien du Proche-Orient , du Caucase du Nord ,et aussi localement  L'attelage de chevaux nous est connue par les textes assyriens et égyptiens notamment par les textes de Tell Amarna
L’utilisation des chars  dans des activités guerrières augmente et les prises de guerre font mention de char dans le butin pris à l’ennemi (textes racontant les exploits des pharaons Thoutmosis III et d'Amenhotep II ( 1e moitié du XVe siècle av. ) .
De plus nous commençons à retrouver dans les tombes royales ( non pillées  bien sur ) des char  et je pense particulièrement à la tombe de Toutankhamon (1347 - 1338 avant JC)
Les assyriens  eux aussi  jusqu'à la chute de leur empire ( 612 BC ) sont une source de  documentation

 

Prince Assyrien Char de Guerre assyrien

 

Bas Reliefs de Ninive


 Le thème  des reliefs néo -assyrienne fournit également des données sur les véhicules à roues des peuples conquis , comme les habitants de Lakis , et les Elamites
Ils sont plus petits mais  plus  agiles
Ils sont tirés par des chevaux mules ou des bovidés , parfois même des esclaves , avec des roues équipées de rayons .
Le char assyrien. A un caisson est bas arrondi à l'arrière , souvent surmonté d'une face avant  sculptée Il est monté par deux membres d'équipage ,
Par la suite  notamment à compter du règne de  de Téglathphalasar III ( 744-727 BC ) , le caisson devient plus beau  Il est carré à l'arrière
La sécurité est renforcée  avec des roues plus épaisses et multiplication de brides  Nous voyons aussi apparaitre  des chars trigides ou quadrige , à partir de l'âge de Ashurnasirpal II ( 883-859 avant JC)
Les chevaux sont richement habillés
Les caissons possèdent aussi 2 carquois pour les flèches
Pour la chasse les chars sont protégés contre les assauts des lions  
Apres les Assyriens nous voyons les Perses qui utilisent aux aussi les chars
les reliefs de Persépolis et ils nous sont d’un grand secours Les bas-reliefs de Persépolis décrivent  les  hommages  rendus au roi et les représentations sur les sceaux-cylindres représentent  souvent le souverain sur son char bandant son arc vers l’ennemi
L'utilisation à la guerre de chars à faux est décrit par  Xénophon et  Arrien

 

Char à faux Perse Char à faux Perse


Cette arme sera  utilisée plusieurs sur les champs de bataille contre les troupes d’Alexandre  notamment à Gaugameles en 331 av JC mais avec un impact limité.
Pour l’ Europe
Les chars ont été utilisés par tous les peuples de l’Age des métaux En Europe Centrale  le char apparait durant le premier Age du fer lors de la civilisation  du Hallstatt  Ces chars sont parfois richement décorés se retrouvent dans  les tombes de hauts personnages  comme dans celle de  Großeibstadt  en Bavière  datant du  VIIe  siècle.
Le char  entièrement recouvert d'or  de Blansko ( Tchécoslovaquie ) et de Bell ( région du Rhin à côté des montagnes Hunsriick )
Mais ces chars richement décorés laisse à  penser que ceux-ci  ont été fabriqués spécialement pour les funérailles .Idem pour le char de la tombe de Vix (France )
En Italie les chars étrusques de la tombe des chars de Populonia ou Regolini Galassi de Cerveteri sont de même facture.
Les Chars dans le Monde Grec
Pour le monde grec et la période mycénienne nous savons par les textes que les peuples  grecs ont utilisés cette arme Qui n’a pas entendu parlé du corps de Hector attaché au char d’Achille paradant sous les murs de Troie

 

Char de Guerre Mycenes Achilles et le corps d'Hector


Mais la nature du terrain rocailleurs avec peu d’espaces ouvert  fait que le char n a pas été utilisé de la mêm facon qu’en Asie ou europe de Plus la nature rocailleuse du terrain entrainait des blessures sur les chevaux jusqu’à l’invention du fer à cheval
Bien que Mentionné par ,Homere  il faut savoir que le fer a cheval tels que nous le connaissons est assez recent alexandre a dut arreter ses operations miltaire pour permettre aux chevaux de reformer la corne de leurs sabots vers 330 av JC.
Les Romains ont inventé l'hipposandale qui est une pièce de metal  recouvrant la corne et remontant en partie sur le sabot,elle est maintenue par des lacets de cuir.
Les chars grecs  étaient de char à 2 roues les chars à 4 roues sont utilisés pour les funérailles
Les tombes bien que certaines aient été pillés dès l’antiquité ont livré du matériel attestant de l’utilisation de ces chars. A Chypre , Salamine , et Tamassos Palaeopaphos . les tombes à chambre ,  avec  dromos(couloir accès) ont livrées des ossements de  chevaux.
Mais il faut savoir que les grecs ne se servaient du char que pour arriver sur le champ de bataille ensuite ils descendaient du char pour combattre à pied
Mais si la fin de l'âge de fer voient  les Grecs abandonner le char de combat la tradition se perpétue dans les arts ou le sport  Les Vases Attiques ou   statues comme celle de ‘Aurige de Delphes sont  là pour témoigner

 

Aurige


Mais comme dans le reste du monde méditerranéen   a partir du VII et Vie la coutume d’enterrer les défunts avec leurs objets familiers  cesse et par la même notre source archéologique se tarit
Le Monde Celtique

 

Char de Guerre Gaulois


Il faut savoir que les Celtes ont été des fabricants de chars réputés
Dans le monde  celtique , ce sont des chars à 2 roues qui ont la faveurs de ces peuples et ils seront utilisés jusqu’à la conquête Romaine  Par contre char disparait  comme char de combat des la fin des combat voyant la victoire de Rome. Par contre les Bretons  insulaires utilisèrent les chars de combat jusqu’au III siècle AP JC La dernière réelle grande bataille avec des chars a été celle du premier jour de la bataille de Medway, en 43, lors de l'assaut par les légions d'Aulus Plautius pour le compte de l'empereur Claude. C'est en grande partie à cause de la perte de cette "infanterie portée", détruite dans la nuit par un commando de Bataves, que les Bretons ont été écrasés lors de la deuxième journée. En mentionne encore des chars lors de la revolte de Boudicca.  Et Agricola affronte à la fin de sa septième campagne aux frontières de l'Ecosse les Calédoniens et leurs chars de combat au Mont Graupius, en 84 après J.-C.

 

char de Guerre Breton


les Celtes  furent donc des experts dans la  fabrication de char
Les chars importés du Moyen Orient  sont modifiées et reçoivent des innovations technologiques
comme les jantes en fer  et  l’essieu libre, qui est suspendu à la plate-forme par des liens. Ce qui donne des chars confortables sur un terrain irrégulier
Le restant du char est construit en bois et en vannerie avec des renforts  et décoration de métal Les romains ont été surpris  de voir déferler sur eux cet engin . ils avaient oublier dans leur mémoire  que leurs ancêtres les  avaient eux même conduit ou combattu

Les Chars dans le Monde Etrusque

Char de Guerre Etrusque

Le char a été utilisé comme chez les Grecs . Les étrusques n'ont jamais possédé de corps de bataille composé de Char de Guerre . Ces chars ont servi pour les hauts personnages  pour leur deplacement vers le champ de bataille ou les divers transports  . Ils étaient légers à 2 roues et pouvaient transporter 2 homme Le caisson avaient des parois de 0.60cm/0.80cm de haut protégeant ainsi les jambes des personnes
Les Chars dans le Monde Romain
 

Char Romain St Germain en laye


Les Romains n'ont pas eu un corps de Chars de Bataille .les chars ne servant que  pour les officiers ou les haut personnages lors des parade . par contre il utilisèrent des chars pour les courses de chars dans les Hippodromes .Le Circus maximus de Rome pouvait acceuillir 12 char de front

Triomphe de Marius sur Jugurtha  Course de Char


 

Cirque Maxime Rome

Autres Photoscopes (Others Walk Around )    1   2     3       5

   


Copyright © 2003-2017 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3397340
Nb de visiteurs aujourd'hui:71
Nb de connectés:13