Allemagne Vergeltungswaffe Les Armes V Le V 1

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 30/12/2012 à 17:44:22



Vergeltungswaffe Les Armes V Le V 1
English Transaltation

Première partie
Troisème Partie

Quatrième Partie

 

 

Le V1.
Le a été le premier missile de croisière mis au point et utilisé opérationnel durant un conflit moderne Toutefois les ancêtres des missiles peuvent être cherchés chez les chinois et plus près de nous dans l'armée anglaise avec les fusées de Congreve . Celui ci est un Missile qui y est programmé pour aller s'écraser sur un point assez éloigné du lieu le lancement. En 1945 il y avait dans les bureaux d'études allemands plus de 138 projets de fusées et missiles

 

Historique du V1.
Le Feiseler F103 a1 plus connu sous le nom de V1 est le premier petit avion sans pilote muni d'un pulso réacteur qui le propulse il était équipé d'un guidage propre à Toutefois pour le lancer il lui faut une rampe.
Il est donc l'ancêtre du missile de croisière. Déjà ébauché à la fin de la première guerre mondiale les études reprennent en 1931 grace à l appui de la firme Siemens. et suite à l arrivée des nazis au pouvoir il est financé par l'armée de terre allemande ainsi que la luftwaffe a partir de 1934.
Toutefois les deux armées choisissent de faire bande à part et aucune information ne passe entre les deux bureaux. Entre 1934 et 1939 le developpement fut tres lent, faute à un manque de crédits et du non intérêt pour ce programme de la part des hauts responsables. En 1939, à peine 3 prototypes furent mis au point de meme qu'une fusée type F Z 20 destinée à l'attaque de la ligne Maginot (fergesteuerte Zielflugreus)

Entre 1939 et 1942 le projet avance tout aussi lentement mais le 11/11/1941 une directive du le chef d'état-major de l'armée de l'air(OKL) decide de classer ce programme comme prioritaire; ainsi la bombe volante doit etre opérationnelle assez rapidement.
La Luftwaffe finance à l'étude d'un avion sans pilote,petit, bon marché, d'une portée de 250 km avec une tête de guerre de 800 kg
Afin de maintenir le secret un nom de code fut attribué au projet à savoir FZG flak zel Geraet. La propulsion de cet engin est 'assuré par un pulso jet mis au point au début des années 30 par l'ingénieur Paul Schmidth amélioré toutefois à compter de 1937. Le pulsor se présente comme un tuyau de poêle avec volets mobiles pour faire admettre l'air. La simplicité et le faible coût de revient ont fait pencher les autorités vers ce type de propulsion. Le pulsor était toutefois un engin simple mais sujet toutefois à diverses pannes. Il devait être opérationnel à basse altitude et à cette altitude les obturateurs avaient une fâcheuse tendance à rendre l ame rapidement
Malgré tout cette arme fut construite car elle etait simple bon marché puissante et économe en termes de consommation. En effet il etait peu gourmant en carburant à haut indice d octane précieux chez les allemands, car il n y avait pas de retour
Trois entreprises furent chargés du programme
Feiseler qui eut en charge le fuselage
Argus( employeur de Schimdth) pour le pulsor
Askami pour le système de guidage
En mars 1942 des essais eurent lieu et en juin 1942 un grand pas est fait par la fusion des usines Feiseler et Argus.Cette fusion donne un coup de fouet au projet . Des essais sont effectuer en octobre 1942

 

Werner Von Braun


Le 17 octobre 1942 dans un rapport Werner Von Braun le FI 103 est designe avion cible pour éviter toute fuite pouvant divulguer le projet
Cet avion sans pilote propulsé par un moteur Argus de 300 kg de poussée guidé par un gyroscope sera lancé par une catapulte à partir d'une rampe de 70 m.La vitesse sera de 755 km/h pour une altitude allant de 200 à 2000 m. Le test doit avoir lieu le décembre 42. Il est prévu une production de 1000 engins par mois à un prix unitaire d'environ 1500 Reich marks.

Le 1er tir de l'engin lieu à partir d'un FW200 Condor en debut de décembre 42 suivi par un tir réel la veille de Noël 1942 .
Les premiers prototypes avaient une fâcheuse tendance à s'écraser après une course en moyenne de 1km
Pour résoudre ce problème un prototype fut modifié en vue de recevoir un pilote Les pilotes occupant la place de la tête et militaires devaient etre legers et maigres aussi il fut choisie un pilotes féminin en la personne Anna Reicht .Ses vols aidèrent à résoudre le problème et le 27 mai 1943 lors d'une visite de hieraques nazis on decida de lancer le programme La bombe volante entre donc en production après diverses modifications sous le nom de code Kirshen. Elle avait toutefois été profondément améliorée. La bombe recoit comme nom  de bapteme Feiseler ou Fi 103 ou F Z G 76 mais elle sera plus connue sous le nom de V1 (vergeltungswaffe Einz) 


 

 


En janvier 1943 des études sont planifiées pour des sites de lancements fixes sous bunkers geants ou base de lancement mobiles. 
Entretemps les anglais commencent à être informé par la résistance danoise.
Au milieu des années 42 Des photos aériennes de Peenmude avaient montré des traces de pas de tir  Deux généraux allemands capturés en Afrique tiennent des propos équivoques qui son rapportés à l Intelligence Service. Mais tout ete encotre   Le le 23 avril 1943 la RAF qui qui photographie la base de Peenemunde repère une une rampe de lancement mais elle la confond avec une station de pompage .Mais le 13 juin 1943, les photos de reconnaissance montrent nettement une grosse fusée de 10 m de long.  
Le 18 juin 1943 le rapport sur le tir du missile est sur le bureau du chancelier.En juillet 1943 Adolf Hitler approuve la construction de sites de bunkers géants et en même temps ordonne la dispersion des ateliers sur le site de Peenemunden ainsi que la duplication de tous les travaux Le 23 juillet 1943 le F
I 103 (V1) est renomme Flakzielgerät ou engin cible . Le 16 août 1943 le 155° régiment de DCA est créé et le lendemain le programme des fusées est classé comme prioritaire
Mais les anglais vont réagir et le Le 18 aout 1943 les anglais procèdent au premier raid aérien sur Peenemunde. Le 22/08/43 un missile tombe sur une ile cotiere de la Suede . il est analysé et photgraphié.Le rapport arrive à Londres assez rapidement Le 27/8/43 le bunker d'Eperleques est gravement endommagé  
Dans le même temps l'US air force concentra ses bombardements sur les sites du Pas-de-Calais. 
Le 28 novembre 1943 une photos aériennes prises par le flygth officer Badmington Smith montre clairement un V1 sur sa rampe de lancement La menace étant clairement définie les operations sérieuses vont débuter car le temps est compté.
Les bombardements vont s'amplifier de meme que les rapports des Services secrets vont lever rapidement le voile sur cette arme. .Le 23 /10/43 l'usine Feiseler est bombardée et durant ce dernier trimestre toutes les bases lancement des V1 localisées seront "traitées" par la RAF
Le15/11/43 le 155e régiment de DCA est déclaré opérationnel mais il manque d'effectifs pour créer d autres batteries .Par contre quatre batteries supplémentaires peuvent etre crées le 16 octobre 1943  entretamps le Le 18 /10/43 les allemands procèdent au premier tir d'un missile équipé d'une nouvelle centrale d'inertie
Ainsi l'opération Ours polaire (Polar Bär) est mise sur pieds avec comme cible Londres et des centres industriels.
Le 10 décembre 1943 on crée le 65°corps d'armée avec mission de regrouper toutes les unités équipées d'armes spéciales.Le QG de ce corps d'armée est etabli à Saint-Germain-en-Laye en France
En décembre 43 les services de renseignement alliés se penchent sur les performances des V1 car des rapports allarmistes arrivent les un après les autres . il semble que la défense anti aérienne anglaise soit totalement inadaptée
Le 1er décembre 1943 attaque massive de la RAF .Debut 1944 Hitler demande que débute la campagne de tir le rapidement possible .
5000 bombes sont prêtes
Le 24/01/44 a lieu un premier tir sur Londres .En février 44 les bombardements alliés prennent pour cible les bases de lancement alors que début mars 44 ,le 155e régiment est déclaré opérationnel
le 6 juin 1944 en plein débarquement les tirs sur Londres à partir des rampes de lancement mobiles debutent( operation Rumpelkammer)
Entre le12 et 16/06/44 les tis continuent et le 18 juin le 500° missile est tiré
Le 13 juin 1944 le 1er tira lieu sur Londres.


10 missiles furent dirigés sur la capitale Les allemands n'avaient pas mis en oeuvre tous leurs moyens mais le 15 juin 1944 les choses sérieuses commencent 244 V1 s envolent vers Londres alors que 50 sont dirigés vers Southampon
Dans un premier temps les contre mesures alliées permettent de faire tomber les V1 avant leur cibles mais les allemands trouvent rapidement la parade
Le 29/6/1944 le1000°V1 est lancé.les Alliés bombardent prioritairement les sites de lancement.Le 19 juillet 1944 les anglais déplacent leurs batteries de DCA vers la cote pour contrer les attaques
Le 20/07/1944 attaque massive sur Londres
Le Flying Bomb Blitz
Les alliées ont débarqué le 6 juin 1944 sur les côtes normandes. Le 1er tir eut lieu une semaine après
La defense anti aérienne alliée était totalement inadaptée Les bombes continuent à s'abattre sur Londres et rien ne semble pouvoir les arreter. Le 20 juin 1944 une bombe s'abattit même sur Buckingham Palace tuant 110 personnes.
Churchil fou de rage propose même l'emploi de gaz mortels sur les villes allemandes.
La RAF répondit par des raids massifs sur les villes allemandes par le biais de bombes incendiaires. Finalement le projet de Churchilll ne fut pas (heureusement) retenu.
La propagande allemande exulte de voir l'impuissance des alliés à contrer ces attaques.
Toutefois la riposte alliée pris corps tout doucement.
pourquoi ce delai ?
1° les V1 sont des cibles de petite taille
2° Ils vont très vite
3° son but final était méconnu
la réponse s'organisa rapidement
Des avions précis furent affectés à cette tâche

 

 Duel dans le ciel

 


Spitfire Tempest P 51 et Météor furent affectés à la chasse de jour alors que pour la chasse de nuit les Mosquito et P61 prennent la suite  La chasse de nuit été plus efficace car les cibles traitées sont trahies par les flammes du réacteur.
De plus le réseau d'alerte au sol dirigé par le ROC ( Royal Observer Corps) fut efficace.Tout passage de V1 était signalé et balisé par le biais de tir de fusées

ROC ( Royal Observer Corps)


De même les stations radar furent mis à contribution Tout echo été signalé et les informations étaient centralisées dans un PC spécial.
Les barrages de ballon furent aussi efficaces
1000 ballons protégèrent Londres en 1944 mais ce système été aléatoire suivant la direction prise par l'engin
Le barrage de 1000 ballons était établi au sud de Londres
Le barrage de DCA a été aussi en place mais souvent les ballons et la DCA  causèrent la destruction d'avions amis
Aussi en juin 44 il fut décidé au milieu du mois de déplacer le barrage des DCA sur la cote avec ordre de tir à vue sur tout engin se présentant venant de la mer
le 13 juillet 1944 l'ordre fut donné et le 17 juillet le nouveau barrage était en place
Les Américains participèrent aussi à la bataille par le biais de batterie de DCA mais aussi d'appareils à guidage automatique (le S C R 58) qui dirige des canons de toute la batterie vers les cibles.
Mais les Allemands se rendirent vite compte que les alliés avaient reussi a trouver des éléments de contr mesure lectroniques et ils modfierent les éléments électroniques des V1
Les fusées des obus qui etaient reglés sur les emissions radio emises par les V1 permettaient une explosion au plus pres du missile ce qui entraineait sa destruction .Les allemands recalibrèrentr alors rapidement leur système et le système américain devint inefficace. La fin de l'offensive du lieu en septembre pour diverses raisons donc la plus pertinente été que les les troupes alliées en octobre ont occupé les zones de lancement des V1.
Les V1 avait été aussi prévus pour bombarder Plymouth et Bristol mais les sites de lancement furent capturés avant que ceux-ci soient opérationnels
Le 28/07/1944 Victoire alliee sur 97 missiles lancés seuls 4 arrivent sur Londres. Fin 44 le 155° régiment de DCA quitte la France
1617 V1 ont été tirés 1340 tombent sur Londres causant la mort de 5500 personnes et blesant16.000 personnes
A la fin de l'été et au début l'automne 44 les rampes de lancement et les équipements sont évacuées de la France de Belgique vers les Pays-Bas et l'Allemagne Le 20 /10/44 les tirs reprennent sur Anvers .A la fin1944 1488 V1 ont ete lancés vers la Belgique, mais les Alliées avec les contre mesures et les campagnes de bombardement ont gagné la partie
Le V1


Description
C'est une arme très subtile facile à fabriquer et n'utilisant pas des matériaux stratégiques car le bois est largement utilisé pour les ailes le V1 se dirige vers la cible par radioguidage grâce à un jeu de gyroscope stabilisé par un compas magnétique qui contrôle assiette et un baromètre l'altitude.

Duxford Duxford


Le V1 peut voler à 600 m et l'armement de la bombe se fait automatiquement à 100 km du départ par le biais d'une petite hélice positionnée dans le nez. D'autre part une horloge peut remplacer l'hélice. Il est fort possible que différents autres systèmes aient été aussi utilisés.
La manoeuvrabilité de l'engin n'était pas fameuse. Il file droit devant lui et lorsqu'il est arrivé sur la cible le moteur s'arrête et le missile tombé vers le sol dans un silence inquiétant. Une explosion ponctue toujours l'impact au sol. La tête de guerre contient une amorce électrique. Toutefois celui-ci de possède un système destruction automatique. Mais ce système n'était pas fiable et de nombreux V1 furent capturés intacts. La capacité d emport de carburant était pour la première série de 640 l. Cette capacité entraîne un faible rayon 'action qui ne pouvait atteindre que le sud de l'Angleterre.
Mise en oeuvre du V1.
Il faut de tout d'abord remplir les réservoirs les installations et les batterie ensuite mettre en pression des réservoirs d'air puis les gyroscopes ensuite il y a un passage dans le bâtiment amagnétiques pour la mise au point du système de guidage. Comme la puissance du pulso réacteur était faible les V1 étaient placés sur une rampe de 48 m de long qui servait à catapulter l'engin. Cette catapulte était fabriquée par la firme Walthe

réservoirs de pyroxyle d'hydrogène.Bruxelles


Un chariot supportait la chambre de réaction et des réservoirs de pyroxyle d'hydrogène. Dans les réservoirs d’hydrogène (ho) étaient placés des granules de perganmatane de potassium (état M N 04)
La chambre de combustion qui se trouvait à la base de la rampe sur laquelle était fixée le piston La réaction chimique des éléments produisait un gaz qui va permettre la mise en ouvre du piston
La pression arrivant alors à un niveau satisfaisant permet la libération du système de lancement ; Le chariot on se libère entraînant le V1 qui quitte alors la rampe de lancement à la vitesse de400 km/h .Le chariot est récupérée par des équipages de pièce dans les environs du pas de tir toutefois liquide du pièces présente sur le pas de tir. Les équipages de pièces doivent se protéger des émanations de gaz qui étaient mortelle et de plus un bassin d'eau permettaient aux hommes de plonger dedans en cas d explosion ou incendie
Le V1 pouvait en outre emporter autre chose qu une tête conventionnelle Il était apte a empoter des têtes dites NBC Toutefois aucune tête de guerre autres que les têtes conventionnelles ne fut lancée à partir des V2 des V1.Certains V1 reçurent des têtes incendiaires ou des colis de tracts
Le V1 fut fabriqué sur divers sites mais le complexe le plus connu est celui de Mittlewerke. Ces sites étaient tous sous le contrôle des SS qui employaient des travailleurs forcés
24.000 V1 furent fabriqués en 1944
10.000 seulement en 1945
Les derniers avatars du V1.
Début juillet des attaques ciblées vont être lancés sur Manchester et Gloucester. Les autorités alliées sont perplexes d'où viennent ces missiles ?.
En fait ces missiles furent lancés à partir d'avions type Heinkel 111 111 H 22 qui étaient basés en Hollande. Le V1 était installé sous l'aile gauche mais il avait fallu modifier les Heinkel 111 en enlevant le système de lancement des bombes et certains réservoirs d'essence. Ce système de lancement est toutefois assez aléatoire. Les bombardiers étaient lourds et peu manoeuvrable de plus il y avait un risque énorme lors de l'allumage du missile. 1200 V1 furent ainsi lancés ce qu'il y a entraînant la perte de 77 avions . 12 bombardiers furent de plu detruit au décollage suite à l'explosion du V1. En janvier 45 ce système fut abandonné car le V1 avait vu son rayon d'action augmenté En effet sa portée etait maintenant de 400 km. Jusqu'en mars 45 275 missiles furent encore lancés sur la Grande-Bretagne mais cela fut le chant du cygne. Des projets avec un arado 234 furent étudiés il y avait aussi des projets d'avions pilotés par des hommes jusqu'au bout.Les pilotes s'éjectant au plus près de l'objectif. Au mois de mai 44 l'officier SS Skorzeny a été chargé de leve un commando des volontaires prets senvoler vers leur cible pour s'ejecter à proximite . Cette opération fut connue sous le nom de code vrai Reichenberg Le V1 deveint alors le R1 et RIV.75 volontaires furent trouvés. En principe le pilote devait évacuer l'engin avant l'impact il y eut toutefois des " kamikazes" (sellstopfermaenner) qui se portèretn volontaires En octobre 1944 ce projet fut abandonné au profit du Mistel.
Bilan des V1
Bien qu'il ait eu beaucoup de critiques au sujet de cette arme et il faut admettre que celle ci fut assez meurtrière
5000 morts
46.000 blessés
130.000 maisons détruites
750.000 édifices endommagés
les héritiers du V 1

JB 2 Arsenal 5-501



Les USA furent intéressés par le V 1  Les engins trouvés furent envoyés a Wright Patersson field dans l'Ohio
l'industrie américaine construisit dans un délai de trois semaines un V1 connu sous le nom de JB2 (jet bomb).
En août 44 L' US air force commande 1000 JB2
Republic emporter le marche pour la cellule
Ford pour le Pulsar (PJ 31)
Diverses autres firmes furent aussi associées
Pour tirer le JB2 on utilise un rail de lancement avec un booster
2 modèles furent construits
un à guidage par le gyroscope
l autre à guidage par radio
L'USAF essaya le lancement à à partir de B 17 B 29  et B 24
En janvier 1945 751000 JB 2 furent commandée mais seulement 1200 furent construits
L US Navy construisit elle aussi son V1 sous le nom de VW1(LTV N2)
2 sous-marins et un bâtiment de surface subirent des modifications en vue de tirer le missile.
En février 1945 le 1er tir eut lieu à partir de USS Cuck
Le missile stocké dans un caisson étanche est rapidement assemblé
Les Russes ont aussi utilisés le V1 de même que les français avec l'Arsenal 5.501
Le bilan des armes V.
Si le V2 fut un flop militaire par contre ce fut un succès technologique. Cette formule peut paraître abrupte, mais il ne faut pas perdre de vue divers éléments. Le coût du développement de cette arme a été estimé à 2 billions de dollars (autant que pour la mise au point de la bombeA) De plus l'impact sur le moral a presque été nul. Ce programme mobilisa l'ensemble des moyens de production du Lox (oxygne liquide ) pour n'arriver qu'à un rythme de douze tirs par jour. Les limites technologiques de l'équipe de permettaient pas à l'époque d'améliorer la portée et la précision de ce vecteur d'armes
Le V1 etait un vecteur moins cher donc plus rentable
Il fut un tout autre succès (relatif toutefois). le V1 mobilisa plus d'hommes et de matériels que pour le V2
Les Alliés perdirent 154 avions 771 hommes et ils durent immobiliser un certain nombre de chasseurs qui furent gardés en réserve en Angleterre pour lutter contre ces missiles de croisière. Les V1 pouvaient toutefois être repérés et interceptés alors que le V2 non !
Une fois lancé il était quasiment impossible de le détecter de l'intercepter et de le détruire. De plus son arrivée sur la cible était tout à fait silencieux contrairement à celui du V1


 

   


Copyright © 2003-2019 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:4405337
Nb de visiteurs aujourd'hui:216
Nb de connectés:24