Allemagne Postes Radio Allemands dans les véhicules

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 20/01/2011 à 08:00:14



Les Postes Radio Allemands dans les véhicules
English Translation

 

L’armée Allemande a toujours été en avance sur les moyens de communication. Au début de la 2e Guerre Mondiale chaque véhicule allemand avait un poste radio et les officiers manœuvraient avec leur troupe en étant en liaison radio permanente avec tous leurs éléments sur le terrain Pendant la 2e Guerre Mondiale l’Armée Allemande utilisa la Radio à grande échelle et c’est un des éléments qui à largement contribué aux succès de la Blitzkrieg Les campagnes de Pologne, France et de 1941 en URSS montrèrent la supériorité des schnelle truppen grâce à l’emploi massif de la radio, ce que les autres belligérants n’avaient pas pris en compte et souvent négligés . Là ou les troupes françaises manœuvraient au fanion ( les allemands aussi mais en cas de panne du matériel les Panzer ont dès 1939 un équipement radio Presque chaque véhicule blindé a émetteur/récepteur radio de plus certain véhicule on un appareillage radio spécifiques, à son type de mission ( coordination des communications entre le quartier général, les forces aériennes, blindées, l'artillerie et des unités d'infanterie.) Ces véhicules ont été conçus pour accompagner les unités blindées sur le front et au-delà.
Tous ces véhicules donnent au commandement allemand une image claire et précise du champ de bataille grâce à la variété de radio avec un but spécifique conçue pour une classe spécifique de véhicule Ainsi, la radio standard qui équipe les panzer ne permet pas de communiquer directement avec l’aviation ou l’artillerie Car seulement les appareils radio d’autres engins inclus au sein de ces grandes unités se chargent de faire le relais
Mais nous trouvons aussi au sein des Panzer un véhicule spécifique le Panzerbefehlwagen
Ce véhicule spécialisé est le véhicule de commandement appelé befehlwagen qui possède outre son équipement de base un équipement radio complémentaire, avec une plage beaucoup plus large des bandes de fréquences lui permettant la communication entre son char et les unités au contact ou sur le terrain le quartier général, et la reconnaissance aérienne. Le plus commun des véhicules blindés de commandement sera le panzer de commandement , ou Panzerbefehlwagen ( Pz.Bef.Wg)
Les autres véhicules de commandement
Les véhicules blindés de type semi-chenillés, à quatre, six et huit roues blindées seront eux aussi équipés de postes radio selon leur mission
Au début ils auront une antenne cadre au dessus de l’habitacle puis seront équipés d’antennes plus discrètes
Ainsi nous trouverons ,
SdKfz 251 /6 version commandement
SdKfz 251/12 véhicule de liaison avec l'artillerie
SdKfz 251/18 véhicule d'observation
SdKfz 251/3 avec huit combinaisons différentes d'équipement radio.
Mais, avant il faut remonter un peu l Histoire et arriver au l’aube des années trente
L’histoire des Postes Radio
Tout comme, ce en 1928 lorsque le chef der Abteilung Prüfwesen 7 l’Oberst Gimmler est chargé développer un appareil de radiotéléphonie pour les véhicules blindés afin que celles-ci soit en liaison ente elles et d'amener une certaine avancée technologique aux unités combattantes. Mais il rencontre des problèmes. Les Ondes (notamment les courtes) les formes des antennes et la taille des appareils (même de petite dimension)peuvent s'adapter au profil du terrain, ne se contrarient pas . De plus les conditions atmosphériques non pas d’ influence sur le matériel.
Les industriels collaborent au projet et en 1933, A.E.G et Telefunken peuvent présenter des postes radio émetteurs pour engins blindés au point
Les diverses études mettent en avant la fragilité des appareils au choc
L'installation des appareils se fait sur les socles capitonnées de caoutchouc car on a découvert que les appareils de radio montés sur une embase de tube sont très sensibles aux coups et tombent en panne lors des déplacements tous terrains,
Pour la fabrication des boitiers on utilise un alliage d'aluminium de magnésium
Au début du conflit tous les appareils radio construits sont peints en feldgrau. A partir de 1943, ils reçoivent une couche de jaune sable.
Sur le front de l’Est ou en Afrique dans des conditions d’utilisation extrêmes les pièces des appareils résistant au froid ou aux grandes chaleurs seront fabriqués différemment et reçoivent la caractéristique "Ark" (pour Arktis) ou "Trop" (pour Tropen).
En 1934/35, seule une petite quantité de Versuchs-Ükw-Empfangsgeräte Ukw E.a en abrégé Ukw (appelé récepteur Lorenz ) est disponible en onde courte . Mais cet appareil est fragile et tombe régulièrement en panne, Le Waffen Prüffels 7 de Kummerdorf demande le perfectionnement des appareils d'Ukw.
Il fut mis au point le récepteur Ukw E.al (de 25 à 33,3 MHz) en jonction avec l'antenne d'état-major de 1,4 m comme équipement standard radio.
Puis entre 1935 et 1936 on fixe l'utilisation de la bande de fréquences de 25 à 27 MHz, L'usine Lorenz sort ensuite l'Ukw. E.c avec une bande passante de 27,2 à 33,3 MHz, suivi d'améliorations faites en 1936 qui donnent l'Ukw E.e.
Les dénominations allemandes du type Fu 5, 6, 11 sont en fait un amalgame de deux appareils comprenant un émetteur et un récepteur radio
Les unités de Panzers ont à leur disposition un poste de radio efficace portant en émission jusqu'à à 4 km pour les communications radio et 7 km pour la radiocommunication et en réception jusqu'à 2 km Ce poste radio standard Fu 5, qui comprend l'émetteur 10 W.S.c (de 10 watt) ou le 10 W.S.h et le récepteur Ukw. E.cl introduit en 1940 (bande passante de 27.2 à 33.3 MHz), puis plus tard les récepteurs Ukw. E.e (27,2 à 33,3 MHz) ou les récepteurs Ukw. E.h (23,1 à 25 MHz) équipera presque tous les Panzer les SdKfz ainsi que la majorité des Beuten panzer
180.000 appareils radio seront construits par la seule société Telefunken entre 1936/ 1945 La société LORENZ participe elle aussi à cet effort mais elle se concentrera de plus en plus sur la construction et la fabrication d'appareils radio pour l'a Luftwaffe.
Le Panzerbefehlwagen ( Pz.Bef.Wg)
En Aout 1935 lors des premières manouvre des Panzer division la carrière du Panzerbefehlswagen commence avec le Kleine befehlpanzerwagen I, char constitué d’une casemate fermée montée sur un châssis de Pzk I
Mais ce char est pris pour cible par l’ ennemi ( silhouette caractéristique ) et sa protection est faible Aussi Le Heeres Waffenamt décide d’équiper le Pzk III, puis les Pzk 35 (t) et 38(t) avec une antenne cadre sur le compartiment moteur.
Mais comme ce char reste un char de combat l’encombrement des appareils radio fait que celui-ci à une capacité de stockage de munitions réduite.
Extérieurement, par la suite le seul changement visible sera une antenne supplémentaire ou antenne étoile (Stern-Stabantenne)
Les vehicules d'observation artillerie et de reconnaissance ( Type Beo. )
Dans les Beo.Pz. III et IV, les véhicules d'observation de type Sdk 254 et les Sdk 250/5, SdK 251/3 et Sd 251/5 on trouve comme un ensemble radio FuG 4 avec l'antenne étoile de 2 m.
Le FuG 4 réunit un récepteur de 30 watts W.S.a à ondes moyennes Mw E.c (bande de fréquences de 830 KHz à 3 MHz) et un émetteur de 30 watts, pouvant être relié en plus avec un émetteur de 80 watts 80 W.S.a.
Avec le 30 W.S.a,la portée est de 40 kms et la radiocommunication à 130 kms. Cet ensemble est utilisé avec un mât de 5 mètres une antenne de 10 m ou une antenne étoile
L'utilisation de l'émetteur de 80 W.S.a avec le mât télescopique de 8/9 mètres ou l'antenne étoile porte jusqu’à 60 kms et en radiocommunication jusqu'à 140 kms. Si le mât téléscopique est rentré la portée est de 15 kms et la radiocommunication à 45 kms.
A la mi 1943, les véhicules des unités de reconnaissance sont équipées du Mw. E.c et de l'émetteur de 80 watts type 80 W.S.c et équipé de l'antenne classique de 2 mètres.
Cette combinaison d'appareils est appelé FuG 12 équipe de nombreux Panzerspähwagen (série 230) ainsi que le Luchs (Sdk 123).
On trouve le FuG 4 et le FuG 8 dans le Sdk. 251/3, ainsi que le FuG 5 (émetteur de 10-watt 10 WS.c /récepteur Ukw. Ee).
Dans le Beo.Pz III ( 262 exemplaires construits entre février 1943 à avril 1944 ) mis en œuvre par 2 hommes on trouve l'ensemble radio FuG 4 et FuG 8 (émetteur de 30 watt WS a et deux récepteurs MW MwE.c).

FuG 8


En outre, on trouve un appareil de radiotéléphonie de type Fu. Sprf ainsi que l'appareil de radio de type TomFu.g
Dans les S.Panzerspähwagen (Fu) (Sdk 232) et Sdk 263 on trouve à compté de 1935, du Torn. E. 445 Bs (Torn tardif. Eb) et l'émetteur 100 watt LS 100/108 Lorenz (appelé plus tard 100 W.S.). Ce poste d'émission et de réception est appelé FuG 11.
Les Spähwagen (8-rad) déjàé quipés d'un Fug 11, recoivent fin de 39/ début 40 un émetteur de 100 watt avec un émetteur de 80 watt 80 W.S. ou 80 WS.a.
La connexion avec le Torn.E.b sera remplacée plus tard par le Mw.E.c, et le 80 WS, ensemble appelé FuG 12.
Le Panzerspähwagen Sdk 234/2 (le "puma") est équipé de l'appareil de radiotéléphonie de 1,2 watt en tourelle (antenne d'état-major de 2 m) et du FuG 12 avec antenne étoile D
Les Stug/Sturm


Les sturmgeschuzten III Ausf.B et jusqu'à D possèdent un ensemble type FuG 16 (Ukw. E.h et 10 WS.h).
A compter des Ausf. E, les Stug. seront équipés des FuG 16 et FuG 15 (Ukw. E.h) ainsi ils peuvent devenir rapidement en cas de nécessité (perte du Stug de commandement )n des Stug. de chefs de Zug ou de Batterie.
Le FuG 15 comprends le récepteur Ukw.E.h avec le convertisseur E.Ua et l'antenne d'état-major de 2 m sur pied d'antenne. A partir de 1941, les Stug. Seront aussi équipés d'un interphone de bord. Lorsque des Stug. remplaceront des Panzer, ils recevront parfois l'ensemble radio FuG 2 et le FuG 5 avec interphones

FuG 5


Relation Sol / air
Pour couvrir des opérations combinant des unités de la Wehrmacht et celles de la Luftwaffe de véhicules blindés de commandement, des PzBehl III, IV, V et des engins blindés légers sur roues type Sdk 250/3 et Sdk 251/3 reçoivent un émetteur de 20 watt 20 W.S.d et un récepteur UKW.E.d (UKW.E.dl tardif).
Ce type de montage radio correspond à la bande de fréquences des appareils radio de type FuG 17 (42,15 MHz jusqu'à 47,75 MHz) montés à bord des avions, ainsi un contact direct avec les avions peut être pris notamment dans les missions de reconnaissance. Avec le mât de 5 mètres (Steckmast) et l'antenne d'état-major de 1,4 m, il possible de rester en contact avec les avions volants à 100 m d'altitude sur 40 kms, pour 1.000 m on portera à 100 kms et pour 10.000 m on portera à une distance de 300 kms.
Le mât de 5 mètres pouvant être remplacé par une antenne d'état-major de 1,4 m.
L’antenne étoile avec le poste radio de type FuG 8. A une portée augmentant de 30%.
Les Panzer

 
 
 
 


Entre 1936 et1940 les Pz kW lI, 35 (t), 38 (t), III et IV sont équipés d’Interphones de bord sans amplificateur. A partir de 1940 les Pzkw. III et IV reçoivent en complément le Bordsprechanlage modèle Z. Puis les Pz kW.1 Ausf. A à F ainsi les Pz kW.35 (t) et 38 (t) reçoivent à partir de 1941 le Bordsprechanlage modèle 10b.
Les Panzer de commandement avec leurs divers émetteurs et récepteurs sont équipés du Bordsprechanlage modèle 11.
Seuls les blindés équipés des postes FuG 5 et FuG 2 sont équipés du Bordsprechanlage modèle 20.
A partir de 1943 tous les Panzer IV, Panther et Tigre ont ce dispositif.
Les modèles de Bordsprechanlage 23 et 23a sont montés avec la radio Fu. Spra.d et f et raccordés à un haut parleur. Le Bordsprechanlage modèle 24 se trouve aussi dans les Sturmgeschutz. Avec un poste radio FuG 16.Les Stug. des chefs de batterie ont aussi à leur disposition un 2° poste radio FuG 15 Le chef de bord et le conducteur ont à leur disposition un haut parleur de type L.S.G. (Fu) b.
La communication dans un engin blindé
Pour une efficacité maximum cela suppose une entente mutuelle entre les membres de l’équipage. Car l’environnement est hostile bruit du moteur, des chenilles des impacts des obus et autres éclats font qu’il est tres difficile de communiquer dans une engin de combat tout en faisant son « travail » De plus les hommes parfois ne se voient pas entre eux . Donc il a fallut mettre au point un système de communication soumis à une utilisation stricte
Transmettre les ordres rapidement entre les membres de l’équipage et les autres engins sans interrompre le Combat. Donc les transmission doivent fonctionner durablement sans être perturbés par les bruits (moteur, chenilles, combat).
Et pour etre efficace les appareils devaient s’intégrer dans l espace confiné d’un engin blindé c'est-à-dire être le plus petit possible
Divers moyens de transmission ont été testés
Interphone de la Kriegmarine ,système optique qui marchait avec des lampes
A chaque ordre une lampe de couleur différente Le border führer aurait dû avoir un pupitre avec une trentaine de boutons correspondant chacun à un ordre
Aussi après essais, on décida d’installer un Interphone de bord dans tous les panzer Il se composait d’un casque à écouteurs de type Dfh.b (Doppel-Fernhören), d’un microphone de gorge (Kehlkopfmicrophon) de type Kmf.a ou Kmf.b et d’un boîtier de commande de poitrine qui contrôle par un "Marche/Arrêt" les communications.

La plupart des panzer allemands ayant un Bordsprechanlage le chef de char pouvait aussi communiquer avec son conducteur, et l'opérateur radio par l’intermédiaire d’une lampe rouge pour le conducteur et verte pour le radio afin d’attirer leur attention aux ordres donnés ensuite. (Panzerkasten 5)

 

 

The Germans radios in vehicles
 

 

The German army has always been ahead in radio domain. At the beginning of WW2 each vGerman ehicle had a radio and officers operate with troops being in radio contact with all elements in the Battlefield
This use of the radio by Germans on a large scale and is one of the factors that contributed to the success of the Blitzkrieg campaigns in Poland, France and USSR in 1941 showed the superiority of schnelle Truppen through the massive use of radio, what other belligerents had ignored and often neglected. Where French troops maneuvering in the pennant (the German but also in case of failure of the equipment )all german Panzer in 1939 have a radio Almost every armored vehicle has transmitter / receiver radio more certain vehicle have specific radio equipment to its type of mission (coordinating communications between the headquarters, air forces, armored, artillery and infantry units.) These vehicles were designed to accompany the armored units on the front and beyond.
All vehicles give to German command a clear and precise idea from battlefield through the variety of radio with a specific purpose designed for a specific class of vehicle example, the standard radio that the panzer team does not communicate directly with aviation or artillery Car radios only other devices included within these major units are responsible to relay
But we also find in a vehicle Panzer specifically Panzerbefehlwagen
This vehicle is the vehicle dedicated to command and called befehlwagen which also owns its equipment base complementary radio equipment, with a much wider range of frequency bands enabling communication between the tank and the units in contact or in the field area , and aerial reconnaissance. The most common armored command will panzer command, or Panzerbefehlwagen (Pz.Bef.Wg)
Other command vehicles
The type of armored half-tracks, and four, six and eight-wheeled armored will also be equipped with radios in their mission
At first they will have a loop antenna above the cockpit and latter they were equipped with antennas less obtrusive
Thus we find
SdKfz 251 / 6 version command
SdKfz 251/12 vehicle liaison with the artillery
SdKfz 251/18 observation vehicle
SdKfz 251 / 3 with eight different combinations of radio equipment.
But before we need to backtrack a bit the history and arrive at the dawn of the Thirties
The history of radio
In 1928 Oberst Gimmler at the head or der Abteilung 7 Prüfwesen is developing a device Radiotelephony for armored vehicles to put all in conjunction with them and bring some advanced technology to combat units. But it faces problems. The Waves (including short) forms of antennas and the size of the devices (even small) can adapt to the profile of the field, did not offend. More weather not of influence on the hardware.
Manufacturers are working on the project and in 1933, AEG and Telefunken may have radio transmitters for armored vehicles ready
The various studies highlight the fragility of shock devices
Installation of equipment is the bases padded rubber because it was discovered that the radio equipment mounted on a base tube are very sensitive to blows and break down while traveling all-terrain
For the manufacture of casing is use an alloy of aluminum /magnesium
At the beginning of the conflict all the radios are built painted feldgrau. From 1943, they receive a layer of yellow sand.
On the front of the East or in Africa under conditions of extreme use pieces of equipment resistant to cold or heat will be manufactured differently and receive the "Ark" (for Arktis) or "Tro" (for Tropen) .
In 1934/35, only a small amount of Versuchs-UKW UKW Ea-Empfangsgeräte abbreviated UKW (Lorenz called receiver) is available on short wave. But this device is fragile and falls down steadily, the Waffen Prüffels 7 Kummerdorf application development apparatus UKW.
It was developed E.al UKW receiver (25 to 33.3 MHz) in connection with the antenna of Staff of 1.4 m radio as standard equipment.
Then between 1935 and 1936 is set using the frequency range of 25 to 27 MHz, factory Lorenz fate then UKW. Ec with a bandwidth of 27.2 to 33.3 MHz, followed by improvements made in 1936 which gives UKW Ee
The names of the German type Fu 5, 6, 11 are in fact an amalgamation of two type, comprising a transmitter and a radio receiver
Panzers units are provided with a radio emission on effective up to 4 km for radio communications and 7 km for the radio and receive up to 2 km This standard radio Fu 5, which includes the 'transmitter 10 WSC (10 watt) or 10 WSH and receiver UKW. E.cl introduced in 1940 (bandwidth of 27.2 to 33.3 MHz), and later receivers UKW. E.e (27.2 to 33.3 MHz) or receivers UKW. Eh (23.1 to 25 MHz) will equip nearly all the SdKfz Panzer and the majority of Beuten panzer
180,000 radios will be built by Telefunken between 1936 / 1945. LORENZ also participates in this effort but it will focus increasingly on the construction and manufacture of radio apparatus has Luftwaffe.
The Panzerbefehlwagen (Pz.Bef.Wg)
In August 1935 during the first maneuver of the Panzer division's began the career of the Panzerbefehlswagen Kleine befehlpanzerwagen I,who consists of a tank bunker closed mounted on a chassis Pzk I
But this tank is shot by the enemy (silhouette feature) and its protection is weak Also Waffenamt decided to equip the Pzk III, then Pzk 35 (t) and 38 (t) with a loop antenna on engine compartment.
But as the tank remains a battle tank congestion radios made it to a storage capacity ammunition reduced.
Externally, thereafter the only visible change will be an additional antenna or antenna star (Stern-Stabantenne)
Vehicles artillery observation and reconnaissance (Type Beo.)
In Beo.Pz. III and IV vehicles Observation type Sdk Sdk 254 and 250 / 5, SDK 251 / 3 and SD 251 / 5 is found as a set Fug radio antenna with 4 star 2 m.
The Fug 4 includes a receiver 30 watts medium wave WSA Mw Ec (band of 830 KHz to 3 MHz) and a 30 watt transmitter, which can be connected more with a transmitter of 80 watts 80 WSA
30 with the WSA, the scope is 40 kms and 130 kms radio. This set is used with a 5-meter mast antenna or a 10 m antenna star
The use of the transmitter 80 WSA with telescopic mast 8 / 9 meters or antenna star carries up to 60 kms and 140 kms to radio. If the mast is retracted telescopic range of 15 kms and 45 kms radio.
In mid 1943, vehicles of the reconnaissance units are equipped with Mw. Ec and transmitter of 80 watts and type 80 WSC equipped with conventional antenna 2 meters.
This combination of devices is called FUG 12 team many Panzerspähwagen (230 series) and the Luchs (Sdk 123).
We found 4 FUG FUG and 8 in the SDK. 251 / 3, and the FUG 5 (issuer of 10-watt 10 WS.c / UKW receiver. Ee).
In the Beo.Pz III (262 copies manufactured between February 1943 to April 1944) implemented by 2 men found all radio FUG FUG 8 and 4 (30 watt transmitter and a WS two receivers MwE.c MW).

FuG 8


In addition, there is a type of radio Fu. Sprf and the radio equipment type TomFu.g
In S. Panzerspähwagen (Fu) (Sdk 232) and found Sdk 263 counted in 1935, of Torn. E. 445 Bs (Torn late. Eb) and the 100 watt transmitter LS 100/108 Lorenz (later known as WAS 100). This position transmitter and receiver is called FUG 11.
The Spähwagen (8-rad) quips already a Fug 11, receive in late 39/ early 40 a transmitter with a 100 watt transmitter 80 watt or 80 WAS 80 WS.a.
The connection with the Torn.Eb will be replaced later by the Mw.Ec and 80 WAS, all known FUG 12.
The Panzerspähwagen Sdk 234 / 2 (the "puma") is equipped with the device of 1.2 watt radio turret (antenna of Staff of 2 m) and 12 with antenna Fug Star D
The stug / Sturm


The sturmgeschuzten III Ausf.B to D and have a standard set FUG 16 (Ukw. Eh WS.h and 10).
As the Ausf. E, stug. will be equipped with 16 Fug and Fug 15 (Ukw. Eh) so they can become quickly in case of necessity (the loss of command stug) commander of Zug or Battery.
The FuG 15hzd a receiver Ukw.Eh with the convecter E.Ua and the staff antenna on foot of 2 From 1941, Wug. will also be equipped with an intercom When stug. replace Panzer, they sometimes receive all radio FUG FUG 2 and 5 with intercoms
Ground / air
To cover combining operations units of the Wehrmacht and the Luftwaffe use armored command of PzBehl III, IV, V and light armored vehicles on wheels type Sdk 250 / 3 and Sdk 251 / 3 receive a transmitter 20 WSD 20 watts and a receiver UKW.Ed (UKW.E.dl late).
This type of arrangement is the radio frequency band of radio type FUG 17 (42.15 MHz to 47.75 MHz) mounted on aircraft, and direct contact with the aircraft may be taken in particular reconnaissance missions. With the mast f 5 meters (Steckmast) and the Staff antenna of 1.4 m, it can stay in contact with aircraft flying at 100 m altitude of 40 km, for 1000 m he cover 100 kms and 10,000 m he cover a distance of 300 kms.
The mast of 5 meters, and can be replaced by an staff antenna of 1.4 m.
The star antenna with the radio type FUG 8. Increase range of 30%.

FuG 5


The Panzer


Between 1936 et1940 the Pzkw II, 35 (t), 38 (t), III and IV are equipped with Intercoms without amplifier. Starting from 1940 the Pzkw. III and IV are in addition the model Bordsprechanlage Z. Then Pz kW.1 Ausf. A to F and the Pz kW.35 (t) and 38 (t) receive from 1941 the Bordsprechanlage model 10b.
The Panzer Command with various transmitters and receivers are equipped Bordsprechanlage model 11.
Only armored vehicles equipped with posts FUG FUG 2 and 5 are equipped Bordsprechanlage model 20.
From 1943 all the Panzer IV, Panther and Tiger have this device.
Bordsprechanlage models 23 and 23a are fitted with radio Fu. And f Spra.d and connected to a speaker. Bordsprechanlage The model 24 is also in Sturmgeschutz. With a radio Fug 16.The stug. drum heads have at their disposal a 2nd radio FUG 15 The captain and driver are provided with a speaker-type RSV (Fu) b..
The communication in a Panzer
For maximum effectiveness this requires a mutual understanding between members of the crew. Because the environment is hostile engine noise, tracks the impact of shells and other fragments have made it very difficult to communicate in a combat unit during fighting And men sometimes can not see them. So he had to develop a communication system subject to a strict use
Transmit orders quickly among members of the crew and other devices without interrupting the fight. Therefore the transmission must be sustainable without being disturbed by noise (engine, caterpillar, combat).
And to be effective for the aircraft to fit in the confined space of an armored vehicle ie be a little more possible
Various means of transmission were tested
Kriegmarine interphone, the optical system worked with lamps
At each order a lamp of a different color r The borderführe should have a desk with thirty buttons each corresponding to an order !!!
Also after testing, it was decided to install an intercom in all panzer It consisted of a headset-type Dfh.b (Doppel-Fernhören), a throat microphone (Kehlkopfmicrophon) type kmf. or a Kmf.b and a control box that controls chest by an on / off communications.
Most of the German panzer have also a Bordsprechanlage Tank commander could also communicate with the driver and radio operator through a red light and green for the driver to draw their attention at his orders (Panzerkasten 5)


Casque à écouteurs de type Dfh.b   Doppel-Fernhören

Microphone de gorge de type Kmf.b avec interrupteur Kehlkopfmicrophon

.

LES POSTES RADIOS DES PANZER
Type appareils Récepteur Fréquences Emetteur Fréquences Types antennes Véhicules
FuG 1 TE Torn E 445 puis Torn E.b 0.1 - 7.1 Mhz Néant Néant Stabantenne 2 mètres Pzkw - Spw (Funk)
FuG 2 EU Ukw E.c.1 puis Ukw.E.e 27.2 - 33.3 Mhz Néant Néant Stabantenne 2 mètres Pzkw - Flak et Pz Spéciaux
FuG 3 EU Ukw.E.d
Ukw E.d1
UKw.E.f
puis Ukw.E.f (Torn) 42.1 - 47.8 Mhz Néant Néant Stabantenne 1.4 mètre Truppen (Funk)
FuG 4 EM Mw.E.a ou Mw.E.a1
puis Mw.E.c 0.84 - 3.0 Mhz Néant Néant Bügelantenne
Sternantenne Spw (Funk)
FuG 5 SE 10 U Ukw.E.c.1 puis Ukw.E.e 27.2 - 33.3 Mhz 10 W.S.a ou W.S.b
puis 10.W.S.c 27.2 - 33.3 Mhz Stabantenne 2 mètres Pzkw - Spw (Funk)
FuG 6 SE 20 U Ukw.E.c.1 puis Ukw.E.e 27.2 - 33.3 Mhz 20 W.S.a ou 20 W.S.b
puis 20.W.S.c 27.2 - 33.3 Mhz Stabantenne 2 mètres Pzkw - PzBefehlswagen
FuG 7 SE 20 U Ukw.E.d puis Ukw.E.d1 42.1 - 47.8 Mhz 20 W.S.d 42.1 - 47.8 Mhz Stabantenne 1.4 mètre PzBefehlswagen - Spw (Funk)
FuG 8 30 Mw.E.a - Mw.E.b puis Mw.E.c 0.84 - 3.0 Mhz 30 W.S puis 30 W.S.a 1.12 - 3.0 Mhz Bügelantenne
Sternantenne PzBefehlswagen - Spw (Funk)
FuG 10 SE 30 TE Torn.E.445 Bs
puis Torn.E.b 0.1 - 7.1 Mhz 30 WS 0.95 - 3.15 Mhz 8 mètres Kurbelmast
Sternantenne S.Pz.Wagen (Funk)
FuG 11 SE 100 Torn.E.445 Bs puis Torn.E.b 0.1 - 7.1 Mhz 100 WS 0.2 - 1.1 Mhz 9 mètres Kurbelmast
Sternantenne S.Pz.Wagen (Funk)
FuG 12 SE 80
FuG 12a SE 80 Torn.E.b ou Mw.E.c 0.1 - 7.1 Mhz
0.84 - 3.0 Mhz 80 WS.a 1.12 - 3.0 Mhz Dachantenne
8 mètres Kurbelmast
Bügelantenne
Sternantenne S.Pz.Wagen (Funk)
FuG 13 SE 20 U 2 Ukw.E.e 27.2 - 33.3 Mhz 80 WS.a 27.2 - 33.3 Mhz Stabantenne 2 mètres Pzkw
FuG 15 EU Ukw.E.h 23.1 - 25.0 Mhz Néant Néant Stabantenne 2 mètres Stug.
FuG 16 SE 10 U Ukw.E.h 23.1 - 25.0 Mhz 10 WS.h 23.1 - 25.0 Mhz Stabantenne 2 mètres Stug.
FuG 19 SE 15 S/E Einheit 3.0 - 7.5 Mhz 15 WS.E.a puis 15 WS.E.b 3.0 - 7.5 Mhz Dachantenne
8 mètres Kurbelmast
Bügelantenne
Sternantenne Spw (Funk) Kdo
FuG 20 SE 30 Torn.E.b 0.1 - 7.1 Mhz 30 WS.a 1.12 - 3.0 Mhz Bügelantenne
8 mètres Kurbelmast
Sternantenne S.Pz.Wagen (Funk)
FuG 22 SE 30 Torn.E.b 0.1 -7.1 Mhz 30 WS.a 1.12 - 3.0 Mhz 8 mètres Kurbelmast
Sternantenne Trupp Pz (Funk)
FuG 25 SE 70 Funkstation R.3
et Torn.E.b 2.5 - 27.5 Mhz
0.1 - 7.1 Mhz 15 WS.a ou 15 WS.b 3.0 - 7.5 Mhz 8 mètres Kurbelmast
Bügelantenne
Sternantenne S.Pz.Wagen (Funk)
FuG 25 SE 70 Ukw.E.g 39.6 - 45.0 Mhz 20 WS.g 39.6 - 45.0 Mhz 8 mètres Kurbelmast
Bügelantenne
Sternantenne Liaison Luftwaffe/Heer
Fu.Spr.a Néant 24.11 - 25.01 Mhz (10 canaux) Néant Néant Stabantenne 1.4 mètre S.Pz.Wagen
Fu.Spr.d Néant 23.11 - 24.01 Mhz (10 canaux) Néant Néant Stabantenne 1.4 mètre Pz.Jager (Sf)
Fu.Spr.f Néant 19.99 - 21.47 Mhz (60 canaux) Néant Néant Stabantenne 1.4 ou 2 mètres Pz.Jager (Sf) - Pz.Gren
Glossaire :
Sternantenne : Antenne étoile
Stabantenne : Antenne classique
Kurbelmast : Mât d'antenne (avec manivelle)
Dachantenne : Antenne extérieure
Bügelantenne : Antenne cadre (sur la superstructure des S.Pz.Wagen notamment)

   


Copyright © 2003-2017 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3626259
Nb de visiteurs aujourd'hui:132
Nb de connectés:18