Régiment de Dromadaires 1799

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 01/11/2010 à 16:33:55



Le régiment de dromadaires 1799
English Translation


La campagne d’Egypte commence en 1798. Mais elle a davantage marqué les esprits par la présence des nombreux savants qui accompagnèrent Bonaparte et qui formèrent au Caire l’Institut d’Egypte, que par les succès militaires. Les savants de toutes les spécialités donnèrent un caractère scientifique à cette expédition Mais à cot' de ces savants se trouvaient aussi des militaires et parmi ceux-ci un régiment très spécial le Régiment de Dromadaires
Ce régiment est créé le 9 janvier 1799( 20 Nivôse an VII) lorsque Bonaparte s'est rendu compte que les dromadaires même lourdement chargés pouvaient parcourir 60 km par jour en plein désert .En effet l'armée d'Orient avait besoin de cavaliers et la remonte en chevaux étaient particulièrement difficiles dans ces contrées Aussi décide-t-il de les utiliser à des fins militaires en créant une unité spéciale
Le 9 janvier 1799, il crée la Demi brigade des dromadaires. Jacques Cavalier en est nommé le chef de brigade. Cette unité est composée de deux escadrons à quatre compagnies de cinquante-neuf cavaliers, recevant la solde des dragons. Pour la constituer, chaque demi-brigade a dû fournir quinze soldats choisis parmi les meilleurs. Dans un premier temps, il y a, par dromadaire, deux cavaliers placés dos à dos et armés de lances. Mais nombre de cavaliers étant pris de nausées, on en revient à un seul cavalier par monture, cavalier désormais armé d’un fusil avec baïonnette au canon.
Cette unité est uniquement composée de fantassins avec un état-major et deux escadrons à 8 Compagnies de 59 hommes dont quatre seront montées
Les officiers devront venir par moitié de la cavalerie et de l 'infanterie
Le rôle de ce régiment sera de protéger les convois et de mener des actions commando du transport du courrier urgent et, de la surveillance des tribus insoumises
Les hommes seront armés du fusil avec baïonnette comme l’infanterie et d'une longue lance mais il ne combattent pas monté .A l'approche de l’ennemi ils mettent pied-à-terre et forment un carré ou bien ils font coucher leurs bêtes et s’en servent comme un rempart pour faire feu
Un troisième escadron sera créé par le général Kléber le 7 octobre 1799.
il sera versé dans la gendarmerie par le décret du 5 septembre 1801( 18 Fructidor An IX)
Les uniformes.
Bonaparte veut que ses « dromadaires » portent un uniforme n’ayant aucun rapport avec les uniformes français traditionnels. Il charge François Bernoyer, le chef de l’atelier habillement de l’Armée d’Égypte, de concevoir et de réaliser un uniforme, que ce dernier qualifiera « d’insolite et de cocasse »
Cet uniforme change d’ailleurs quatre fois d’aspect, passant de la djellaba et turban à un « look » plus conventionnel . Toutefois cet uniforme tenait beaucoup du Hussard
Les hommes seront habillés avec un uniforme gris un turban style arabe ils auront un fusil avec baïonnette une giberne d'infanterie et une lance
Les Compagnies montées auront un trompette et les compagnies à pied un tambour
Rapidement les équipements arrivent mais ils passent du gris au bleu
Le 5 février 1799 les premiers équipements arrivent Ils seront distribués au premier escadron qui doit participer à la campagne de Syrie

23 Aout 1799 Depart d'Egypte vu par les Anglais 


le 25 juillet le régiment participe à la bataille d'Aboukir mais le 23 août 1799 Bonaparte revient en métropole laissant Kléber nouveau commandant-en-chef

Bataille Aboukir 25 juillet 1799


Revenu en France au début du mois de novembre 1799, Bonaparte par son coup d’état du Dix-huit Brumaire devient Premier Consul.
Il réorganise le régiment sur la base de trois escadrons de trois compagnies de 45 hommes dont une à pied pour éviter tout trafic les animaux sont marqués au fer rouge sur l'arrière-train les montures 1° escadron D D A 1° Compagnie DL pour la 2°
2° escadron D DC 1° compagnie D D 2° compagnie
3° Escadron D D E 1° compagnie D DF 2° compagnie
Il décide aussi 12 décembre 1789 de changer la grande tenue qui sera une tenue ou le l'écarlate domine avec des pantalons très larges ou charoual avec bottes seront en cuir noir
La guerre reprend et le 20 mars 1800 se déroule la bataille d'Héliopolis qui voie la défaite des turcs Kléber retourne au Caire pour mater une énième révolte de la ville mais il est assassiné le 14 juin 1800

 Jean Baptiste Kleber  Jacques-François de Menou, baron de Boussay


Le nouveau commandant-en-chef le général Menou lui succède avec une modification de l'uniforme Les dolman seront bleu ciel mais la culotte devient écarlate comme le gilet
Le 21 septembre 1800 nouveau changement de la tenue qui sera moins oriental le cahouc est le ceinturon seront noir
A cette époque le régiment compte 259 hommes montés et 53 à pied
Le régiment reçoit trois étendards portés par chaque escadron arborés uniquement lors des revues
Il perçoit aussi un parc d’artillerie avec 2 pièces de 4 ,des caissons de munitions
La compagnies d'artillerie est placée à la droite du régiment
Le 8 mars 1801 les Anglais réussissent à débarquer à Aboukir une bataille décisive a lieu le 21 mars 1801à Canope ou le général anglais Abercombry trouve la mort mais c'est une défaite pour les Français Malgré l'action héroïque du régiment de dromadaire


Bataille de Canope  21 Mars 1801 Mort du  général anglais Abercombry


Menou se réfugie dans Alexandrie où il attend d'hypothétiques renforts
Toutes les tentatives de ravitailler Alexandrie par la terre comme par la mer sont vaines
le Caire capitule le 25  juin 1801 and suive d'une capitulation d'Alexandrie et de l'armée d’Orient le 2 septembre 1801
Les soldats français seront rapatriés avec armes et bagages aux frais les Anglais qui gardent toutefois la pierre de Rosette comme prise de guerre
Les fantassins et les cavaliers démontés arrivent à Marseille ou à Toulon entre septembre et novembre 1800
A Marseille le 21 janvier 1802 les 196 derniers cavaliers dromadaires sont passés en revue et ils sont licenciés le 5 septembre 1801
30 hommes entrent dans les chasseurs à pied de la garde consulaire les autres seront versés dans la Gendarmerie Nationale ou la Garde Municipale de Paris
Voir Aussi cet article
Description


Comme tout uniforme de la cavalerie légère cet uniforme a beaucoup varié de plus faisant une guerre de partisans et touchant des parts de saisie sur les prises faites les cavaliers de ce régiment purent par moment être enclins à s’offrir des équipements superflus comme des plumets des pantalons et des pièces d’uniformes plus riche que ceux prévus par les règlements
Le règlement prévoyait
Ils doivent être habillés de gris avec un turban et un manteau arabe mais comme cela arrive souvent le dispositif initial n’est exécuté qu’en partie
aussi le bleu est substitué au gris et l’habit est remplacé par un dolman
Les pantalons doivent être semblables à ceux des dragons
L'ensemble de l'uniforme est de couleur écarlate avec tout d'abord la pelisse écarlate galonnée tressée et avec soutache de fil blanc et cinq rangées de boutons d’étain.
Il sera commandé le 4 janvier 1799 ( 5 Pluviôse An VII ) 478 tenues complètes et compris des selles et l armement . Mais des difficultés financières vont vite apparaitre et vont engendrer divers retards dans les livraisons
De plus le 12 décembre 1799 (21 Frimaire An VII) Kleber prévoit un nouvel uniforme qui est décrit par ordre du jour du 20 juillet 1800 (11 Thermidor An VIII )
Il sera distribué aux hommes pour la revue du 25 et 27 décembre 1800 passée au Caire
Les rescapées de cette aventure rentrent en France avec cette tenue ( souvent en lambeaux)
La tenue des officiers et sous officiers était la même que celle du reste du régiment (coupe et couleur )
Coiffure
Au de but ils portent un turban blanc avec panache plumes d autruche Au début 1800 ils portent un caouk à visière et glands blancs
Le Turban fut rapidement abandonné. Pour faire durer le caouk il fut décidé que celui si ne serait porté qu’avec la grande tenue et remplacé par un chapeau orné d’un plumet vraisemblablement
Les bonnet de police à l’origine en cuir changèrent de forme et de couleur le 30 juillet 1800 lorsqu’ils passèrent au bleu ciel avec passepoil rouge . ils avaient une tresse plate et un gland en laine
L’habit
Le col de l habit était de 2 couleurs Blanc pour la grande tenue Noir pour la tenue ordinaire
A l’origine c’était l’habit veste qui était prévu avec pantalon bleu céleste et gilet de toile coton
Mais rapidement les dolmans apparaissent ils eurent aussi des pantalons bleu et rouge en dotation Le pantalon était large à la mamelouk en toile de coton
Une ceinture sert à y passer les pistolets celle-ci était de 3 couleurs Bleu(ancienne version pour la route ) rouge pour la petite tenue et noire pour la grande tenue
Le gilet.
Il était écarlate galonné d’une tresse de fil blanc
Le manteau
Nous ne savons pas exactement la couleur de celui-ci
Il devait être en laine de couleur blanche
Les Bottes
Le 13 novembre 1799 les bottes remplacent les demi guêtres prévues à l’origine . Elles sont à la hussard en maroquin noir découpé en chœur sur le devant est bordé d'une soutache de fil blanc d avec frange Elles seront disponibles le 27 février 1800 Les éperons sont en fer étamé mais elles pouvaient aussi avoir une couleur fauve et même rouge
Armement
Ils étaient équipés d’une giberne d’infanterie légère avec banderole d’un fusil de dragon ava baïonnette un sabre et deux pistolets
Le sabre.
Le ceinturon est en buffle blanc .Le sabre est à monture à branche simple Type Hussard mais souvent remplacé par des armés de prise
La lance
Prévue à l’origine mais fut rapidement abandonnée
Harnachement
Il est prévu une selle entravant sa bosse sanglée à l’estomac et aux flancs
Le licol est en drap bleu ciel Pour les dromadaire vicieux une courroie était placée dans la narine
On trouvait aussi deux grandes sacoches de chaque coté de la selle avec les réserves ( 8 à 10 jours pour l’animal et 15 à 20 jours pour le cavalier)
La selle était recouverte par une schabraque
L’étendard

Etendard essai de reconstitution Etendard essai de reconstitution


Le régiment avait des les étendards qui étaient de dimensions classiques pour la cavalerie soit 0.56X0.50 formé de trois morceaux de soie doublée cousus ensemble
on ne connait pas grand-chose de ces étendards d’après les études faites ils devaient être fait sur le modèle des ceux en usage dans l’armée d’Italie en 1797
Nous connaissons les noms des 3 porte étendards au 22 septembre 1800 (5e jour complémentaire An VIII
1e escadron Mdl Chef Laborde
2e escadron Mdl Chef Piou
3e escadron Mdl Chef Bienvenu
Le dessin vous proposant l’étendard est une étude mais ne peut être pris pour l’étendard réel
Il devait être bordé de franges et être fixé sur une hampe en bois peint un bleu foncé ou en noir d’une hauteur varie entre 2 m de mètres 30
Autour de la hampe on pouvait trouver une écharpe plissée en oie, tricolore fixée par un double cordelier de fil d'or La hampe devait avoir une pointe en métal doré
Les Dromadaires canonniers
En décembre 1800 une compagnie de canonniers fur affectée au régiment sous les ordres du Mdl chef Laborde Ils semblent avoir porté la même tenue que le restant du régiment
Les tambours et trompettes
Tout régiment de cavalerie doit avoir des trompettes mais Bonaparte fait savoir dans un courrier en date du 30 janvier 1800 ( 11 pluviôse An VII) que par pénurie de trompettes il va utiliser des tambours . Mais le régiment eut aussi ses trompettes
Contrairement aux autres régiments de cavalerie ils ne portaient pas les couleurs inversées
Trompette des dromadaires.
Cette tenue est conservée aux Invalides à Paris et c’est celle du trompette Arbain Chatelin qui a ramené celle-ci d'Égypte en 1800 date à laquelle il est réformé suite à une maladie des yeux Il avait 29 ans.

 


 L' Armée D 'Orient

Commandant en chef: Général Napoléon Bonaparte
Chef d'état-major : Général Louis-Alexandre Berthier

Effectif: 45 000 dont 33 000 en Égypte répartis en 47 bataillons et 20 escadrons
Etat Major
Compagnie des guides à pieds et à cheval

   


Effectif: 500 hommes

Division Desaix
Commandant: Général Louis Charles Antoine Desaix
Généraux de brigade Beltiard et Friand
Effectif: 5 600 hommes
Composée des régiments suivant:
21e demi-brigade d'infanterie légère : 3 bataillons pour 2 100 hommes
61e demi-brigade d'infanterie de ligne : 3 bataillons pour 1 900 hommes
88e demi-brigade d'infanterie de ligne : 3 bataillons pour 1 600 hommes

Division Reynier
Commandant: Général Jean-Louis Reynier
Généraux de brigade Damas et Verdier
Effectif: 3 450 hommes
Composée des régiments suivants:
9e demi-brigade d'infanterie de ligne : 3 bataillons pour 1 620 hommes
85e demi-brigade d'infanterie de ligne : 3 bataillons pour 1 840 hommes
Légion maltaise: 2 bataillons

Division Kleber
Commandant: Général Jean-Baptiste Kléber
Généraux de brigade Lannes et Lanusse
Effectif: 4 900 hommes
Composée des régiments suivants:
2e demi-brigade d'infanterie légère : 3 bataillons pour 1 450 hommes
25e demi-brigade d'infanterie de ligne : 3 bataillons pour 1 650 hommes
75e demi-brigade d'infanterie de ligne : 3 bataillons pour 1 800 hommes

Division Menou
Commandant: Général Jacques-Francois Menou
Effectif: 5 200 hommes
Composée des régiments suivants:
22e demi-brigade d'infanterie légère : 3 bataillons pour 1 100 hommes
13e demi-brigade d'infanterie de ligne : 3 bataillons pour 2 500 hommes
69e demi-brigade d'infanterie de ligne : 3 bataillons pour 1 600 hommes

Division de réserve
Commandant: Général Louis André Bon
Généraux de brigade Rampon et Murat
Effectif: 4 700 hommes
Composée des régiments suivants:
4e demi-brigade d'infanterie légère : 2 bataillons pour 1 100 hommes
18e demi-brigade d'infanterie de ligne : 3 bataillons pour 1 650 hommes
32e demi-brigade d'infanterie de ligne : 3 bataillons pour 1 950 hommes

Division de cavalerie ( les cavaliers débarquent sans chevaux)
Commandant: Général Alexandre Dumas
Généraux de brigade Leclerc et Zayonczek
Effectif: 3 050 hommes Composée des régiments suivants:
7e régiment bis de hussards : 3 escadrons pour 630 hommes

7e RH


22e régiment de chasseurs à cheval : 3 escadrons pour 280 hommes
3e régiment de dragons : 2 escadrons pour 390 hommes
14e régiment de dragons : 3 escadrons pour 640 hommes
15e régiment de dragons : 2 escadrons pour 230 hommes
18e régiment de dragons : 4 escadrons pour 330 hommes
20e régiment de dragons : 3 escadrons pour 530 hommes

18e RD


Division d'Artillerie
Commandant de l'artillerie: Général Elzéard de Dommartin
171 pièces d'artilleries dont:
35 canons de siège, 24 obusiers ,40 mortiers
Effectif: 3 150 hommes répartis dans 5 compagnies à cheval, 14 compagnies à pied et 9 compagnies de demi-brigades

Division du Génie
Commandant du génie: Général Maximilien Caffarelli du Falga
Effectif: 1 200 hommes ainsi répartis: 775 sapeurs , 190 mineurs ,165 ouvriers,25 aérostiers

Armée dOrient Unités ( L et F Funckend)



Les Mysteres de l'Orient Jean-Léon Gérôme

Photoscopes Walkarounds  1   2  

The dromedary regiment


The Egyptian campaign began in 1798. But it was more marked minds by the presence of many scientists who accompanied Bonaparte and forme the Institute in Cairo of Egypt , by the military successes. t But these scholars were also militars 
When victory was sure  a  Regiment of dromedaries was created 

The regiment was established January 9, 1799 (20 Nivôse Year VII) when Bonaparte realized that even heavily loaded camels could travel 60 km per day in the desert.
Indeed the Armée d'Orient needed riders and uses of horses was particularly difficult in these countries also decided he use dromedar for military purposes by creating a special unit
On January 9th ,1799 , he created the Half Brigade of Dromaderies and in this unit acques Cavalier is appointed brigadier.
This unit consists of two squadrons of four companies of fifty-nine riders, receiving the remaining dragons. To provide every half-brigade had to give fifteen soldiers from among the best. Initially, there by camel, two riders placed back to back and armed with spears. But many riders being taken to nausea, it comes down to one rider per horse, rider now armed with a rifle with fixed bayonet.
This unit is composed solely of infantry with a headquarters and two squadrons of 8 companies of 59 men, four of which will be mounted
The officers will come through half of the cavalry and the infantry
The role of this regiment will protect convoys and taking action commando transport of mail and urgent, surveillance of dissident tribes
The men will be armed with bayonet rifle as the infantry and a long spear, but he does not fight mounted. With the approach of the enemy they are up-to-earth and form a square or they are sleeping their animals and use them as a barrier to fire
A third group will be created by General Kleber October 7, 1799.
it will be poured into the police station by the decree of September 5, 1801 (18 Fructidor An IX)
Uniforms.
Bonaparte wants for his "dromedaries an 
unrelated uniform immaterial with  French traditional uniforms. It loads Bernoyer Francois, the head of the clothing shop of the Army of Egypt, to design and implement a uniform, that he will call "unusual and funny"
The uniform also changed four times in appearance from the djellaba turban and a "look" more conventional. However this was far from
Horseman uniform 
The men are dressed in a gray uniform turban Arabic style they have a rifle with a bayonet and cartridge box infantry spear
Companies have mounted a trumpeter and companies off a drum
Equipment arrived quickly but they go from gray to blue
On February 5  1799 the first equipment arriving will be distributed to the first squadron that should join the campaign of Syria

Aboukir Battle  25 july 1799


July 25 the regiment participated ar  the Battle of Aboukir, but August 23, 1799 Bonaparte returns to city leaving Kleber new commander-in-Chief

23 August  1799  Bonaparte live Egypt


Return in France in early November 1799,  Bonaparte's by the  coup  d'Etat  of 18 Brumaire became First Consul.
He reorganized the regiment on the basis of three squadrons of three companies of 45 men including a walk to avoid traffic animals are branded on the rear mounts 1st Squadron 1st Company DDA DL for the 2 °
2 D Squadron DC DD 1 company 2 company
3 ° 1 ° Squadron DDE company D DF 2nd company
He also decided December 12, 1789 to change the dress that will be held or scarlet dominates with very wide trousers or boots will charoual with black leather
The war resumed and March 20, 1800 unfolds the battle of Heliopolis, which means the defeat of Turkish Kleber returned to Cairo to quell yet another revolt in the city but he was assassinated June 14, 1800

Jean Baptiste Kleber Jacques-François de Menou, baron de Boussay


The new commander-in-Chief General Menou succeeded him with a modification of the uniform will be blue jacket but the trousers turned red as the vest
On September 21, 1800 the new change which will be held under the East cahouc is the belt will be black
At that time the regiment has 259 men mounted and 53 foot
The regiment received three banners carried by each squadron flown only in journals
He also earns an artillery park with 2 pieces of 4, ammunition caissons
The companies of artillery is positioned to the right of the regiment
On March 8, 1801 the British succeeded in landing at Aboukir a decisive battle took place March 21 1801A Canopus or General English Abercombry was killed but it was a defeat for the French despite the heroic efforts of dromedary regiment

Battle of Canopus 21  March 1801 Death of  English  General Abercombry


Menou get refuge in Alexandria, where he waits hypotheticals reinforcements
All attempts to refuel Alexandria by land as by sea are useless
Cairo surrendered on 25 June , 1801 and followed by a capitulation of Alexandria and the Eastern Army September 2, 1801
The French soldiers are returning with arms and baggage by Royal Navy but English  take the Rosetta Stone as spoils of war
The infantry and dismounted cavalry arrived in Marseille or Toulon between September and November 1800
In Marseille on  January 21, 1802 the 196 last Dromaderies l riders are reviewed and are disbandes on  September 5, 1801
30 men entering the
chasseurs à pied de la garde consulaire the other will be paid in the Gendarmeir  or Garde Nationale  Municipale de Paris
See Also this article
Description


Like any uniform of the cavalry uniform that has changed much more by partisan warfare and related shares before the catch on the riders of the regiment could at times be inclined to indulge in unnecessary equipment such as plumes of trousers and accoutrements richer than those prescribed by the regulations
The regulation provided
They must be dressed in gray with a turban and a cloak Arabic but as is often the initial device was only partially implemented
Blue is also replaced the gray coat is replaced by a jacket
The pants must be similar to dragons
The entire uniform is scarlet with the first scarlet coat and laced with braided wire braid white and five rows of pewter buttons.
It will be commissioned January 4, 1799 (5 Pluviôse Year VII) 478 complete outfits and even saddles and the weapons. But financial problems will quickly appear and will lead to various delays in deliveries
Also December 12, 1799 (21 Frimaire Year VII) Kleber provides a new uniform which is described by Agenda of July 20, 1800 (11 Thermidor Year VIII)
It will be distributed to the magazine for men of 25 and December 27, 1800 passed in Cairo
The survivors of this adventure in France return to this place (usually in tatters)
The holding of officers and NCOs were the same as the rest of the regiment (cut and color)
Hairdressing
In goal they wear a white turban with plume of ostrich feathers at the beginning of 1800 they caouk to wear a visor and white tassels
The Turban was quickly abandoned. To take the caouk it was decided that if would be brought with the dress and replaced by a hat with a plume likely
The police cap Original Leather changed shape and color July 30, 1800 when they went to blue sky with red piping. they had a flat braid and an acorn wool
The coat
The collar of the dress was 2 colors white dress for Black to hold regular
Originally it was the dress jacket was provided with light blue trousers and vest cotton canvas
But soon appear dolmans they also had blue pants and red pants Endowment was off to the Mamluk cotton canvas
A belt is used to pass the guns it was 3 colors Blue (old version for the road) for the little red dress and black for the dress
The vest.
It was laced with scarlet braid of white thread
The mantle
We do not know exactly the color of it
It should be wool white
Boots
On November 13, 1799 boots replace half gaiters originally planned. They are the black leather hussar cut in chorus on the front is edged with a braid of wire with white fringe and will be available February 27, 1800 Spurs are tinned iron, but they could also have a fawn and even red
Weaponry
They were equipped with light infantry cartridge banner with a rifle bayonet ava a dragon sword and two pistols
The sabre.
The belt is white buffalo. The sword is to mount single arm type Horseman but often replaced by armed Support
The spear
Original but was quickly abandoned
Harnessing
There will be a saddle strapped bosse hindering his stomach and sides
The halter is light blue cloth for the dromedary vicious belt was placed in the nostril
There were also two large saddlebags on each side of the saddle with reservations (8 to 10 days for animals and 15 to 20 days for the jumper)
The saddle was covered by a schabraque
The standard

Reconstitution (may Be) Reconstitution  (may be)


The regiment were the standards that were typical dimensions for the cavalry 0.56X0.50 is composed of three pieces of silk sewn together doubled
we do not know much about these standards based on studies they had to be done along the lines of those used in the Italian army in 1797
We know the names of the 3 standard-bearer at September 22, 1800 (Day 5 An additional VIII
1st Squadron Leader Mdl Laborde
2nd Squadron Leader Mdl Piou
3rd Squadron Leader Mdl Welcome
Drawing the standard offering is a study but can not be taken as the standard real
It should be fringed and fixed on a wooden pole painted dark blue or black with a height between 2 m to 30 m
Around the flagpole could find a scarf Pleated goose, tricolored determined by two Franciscan wire, gold spike should have a peak in gold metal
The Dromedaries  Gunners
In December 1800 a company of artillery regiment as assigned under the command of Chief Laborde Mdl They seem to have worn the same outfit as the rest of the regiment
The drums and trumpets
All cavalry regiment should have trumpets but Bonaparte indicated in a letter dated January 30, 1800 (11 Pluviose Year VII) by shortage of trumpet he will use drums. But the regiment had also trumpets
Unlike other regiments of cavalry they were not wearing the colors reversed
Dromedaries Trumpet 
This dress is stored in the Invalides in Paris and that is the trumpet Arbain Chatelin who brought it to Egypt in 1800 when he was discharged after an eye disease he was 29 years.

 



L Armée d'Orient

 

Commander: General Napoleon Bonaparte
Chief of Staff: General Louis Alexandre Berthier


                                                                                   Effectif: 45 000 dont 33 000 en Égypte répartis en 47 bataillons et 20 escadrons
Etat Major
Compagnie des guides à pieds et à cheval
Effectif: 500 hommes

   

Division Desaix
Commandant: Général Louis Charles Antoine Desaix
Généraux de brigade Beltiard et Friand
Effectif: 5 600 hommes
Composée des régiments suivant:
21e demi-brigade d'infanterie légère : 3 bataillons pour 2 100 hommes
61e demi-brigade d'infanterie de ligne : 3 bataillons pour 1 900 hommes
88e demi-brigade d'infanterie de ligne : 3 bataillons pour 1 600 hommes

Division Reynier
Commandant: Général Jean-Louis Reynier
Généraux de brigade Damas et Verdier
Effectif: 3 450 hommes
Composée des régiments suivants:
9e demi-brigade d'infanterie de ligne : 3 bataillons pour 1 620 hommes
85e demi-brigade d'infanterie de ligne : 3 bataillons pour 1 840 hommes
Légion maltaise: 2 bataillons

Division Kleber
Commandant: Général Jean-Baptiste Kléber
Généraux de brigade Lannes et Lanusse
Effectif: 4 900 hommes
Composée des régiments suivants:
2e demi-brigade d'infanterie légère : 3 bataillons pour 1 450 hommes
25e demi-brigade d'infanterie de ligne : 3 bataillons pour 1 650 hommes
75e demi-brigade d'infanterie de ligne : 3 bataillons pour 1 800 hommes

Division Menou
Commandant: Général Jacques-Francois Menou
Effectif: 5 200 hommes
Composée des régiments suivants:
22e demi-brigade d'infanterie légère : 3 bataillons pour 1 100 hommes
13e demi-brigade d'infanterie de ligne : 3 bataillons pour 2 500 hommes
69e demi-brigade d'infanterie de ligne : 3 bataillons pour 1 600 hommes

Division de réserve
Commandant: Général Louis André Bon
Généraux de brigade Rampon et Murat
Effectif: 4 700 hommes
Composée des régiments suivants:
4e demi-brigade d'infanterie légère : 2 bataillons pour 1 100 hommes
18e demi-brigade d'infanterie de ligne : 3 bataillons pour 1 650 hommes
32e demi-brigade d'infanterie de ligne : 3 bataillons pour 1 950 hommes

Division de cavalerie ( troopers land without horses)

18th Dragoons


Commandant: Général Alexandre Dumas
Généraux de brigade Leclerc et Zayonczek
Effectif: 3 050 hommes Composée des régiments suivants:
7e régiment bis de hussards : 3 escadrons pour 630 hommes

7th hussard


22e régiment de chasseurs à cheval : 3 escadrons pour 280 hommes
3e régiment de dragons : 2 escadrons pour 390 hommes
14e régiment de dragons : 3 escadrons pour 640 hommes
15e régiment de dragons : 2 escadrons pour 230 hommes
18e régiment de dragons : 4 escadrons pour 330 hommes
20e régiment de dragons : 3 escadrons pour 530 hommes

Division d'Artillerie
Commandant de l'artillerie: Général Elzéard de Dommartin
171 pièces d'artilleries dont:
35 canons de siège, 24 obusiers ,40 mortiers
Effectif: 3 150 hommes répartis dans 5 compagnies à cheval, 14 compagnies à pied et 9 compagnies de demi-brigades

Division du Génie
Commandant du génie: Général Maximilien Caffarelli du Falga
Effectif: 1 200 hommes ainsi répartis: 775 sapeurs , 190 mineurs ,165 ouvriers,25 aérostiers


 

Armée d'Orient Units

 

Orient Dream oJean-Léon Gérôme

 

   


Copyright © 2003-2017 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3396140
Nb de visiteurs aujourd'hui:802
Nb de connectés:20