Allemagne Montpellier Lattes 1943 La Station Radar Maultier

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 07/02/2010 à 15:20:19



Montpellier Lattes 1943 La Station Radar Maultier
English Transaltion (soon)
Merci à Jean Michel Delmas pour son aide et aussi à Eric Chazettes

Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande


La France est coupée en deux suit à l’armistice de Juin 1940 . Le nord est occupé par les forces de l Axe le Sud sauf la cote du coté de Marseille Toulon ne voit pas l ombre d’un uniforme Feldgrau
Tout change en novembre 1942 lorsque pour riposter à l’opération Torch les allemands envahissent la Zone Sud avec l opération Attila

Regiments autour de Montpellier 1942 1944
Garnisons autour de Montpellier 1942 1944


La Région de Montpellier n’échappa pas à l’occupation . Pour la partie Terrestre la Wehrmacht ou stationne la 271 ID qui est envoyée relever la 10 SS panzer Div en Normandie où elle est détruite à Falaise Fin Aout 1944
Montpellier a la particularité d‘avoir un terrain d’aviation Fréjorgues qui a servi de base aérienne durant la Drôle de Guerre notamment à des unîtes de l’aviation Belge et ensuite de l’Aviation de l’Etat français
Dès l'occupation de la zone sud à la fin novembre 1942 Fréjorgues sera occupé par une unité de bombardiers torpilleurs, alors que Istres ou Salon, attendrons l'été de l'année 1943 pour voir l'arrivée d’unités unités qui se trouvaient auparavant en Italie.

 KG 26


Fréjorgues fut donc en 1944 la base principale du IIIe groupe de la KG 26 avec comme terrains de secours et de desserrement Candillargues et Nîmes-Garons.
La KG 26, "l'escadre du Lion" , équipée de He 111 puis d’une trentaine deJu 88, dans les versions bombardiers torpilleurs, versions A4, A5, A6 et A17placée sous le commandement du Major Hans Leutze. Ce IVe groupe est placé sous l'autorité directe de la Fliegerdivision 2 implantée au château de Montfrin, dans le Gard
Composition du IV. Gruppe:
Gruppenkommandeure:
Major Hans-Jörg Leutze, 30.10.41 - 11.6.43
Major Peter Schnoor, 12.6.43 - 6.9.44
Il fut formé à Laon-Couvron en octobre 1940 comme Erg.Sta./KG77
En mars 1941 il devient un Gruppe
Stab IV./KG77
10./KG77 issu du Erg.Sta./KG77
11./KG77
12./KG7 juin 1941
dissous en juillet 1944 sauf
Stab IV./KG77 qui se transforme en Stab/Erg.KGr. LT
12./KG77 qui est transformé en 1./Erg.KGr. LT
Bases
Octobre 42 ?1942 Laon Couvrons JU 88 A
?1942 Novembre 1942 Bourges JU 88 A
novembre 1942 27 mai 1943 Montpellier Fréjorgues JU 88 A
28 Mai 1943 Juillet 1944 Gross-Schiemanen JU 88A
En 1943, le IV/KG77 est relevé par le III/KG26 Cette unité était repartie de la façon suivante Stab/KG.26 et le III./KG.26 (LT) sur Montpellier et le II./KG.26 (LT) sur Valence
Elle est commandé par le Hauptmann Klaus Nocken qui laisse son commandement en février au Major Ernst Thomsen
Cette unité se repliera comme toute les troupes allemandes en Août 1944 sur Valence la Trésorerie.
Le III/KG 26 avait une escadrille basée à Nîmes Garons.
Ce qui donne 20 J88 sur Montpellier et 10 sur Nîmes
Des travaux sont entrepris dès décembre 1942, pour accueillir les appareils avec la réutilisation des anciennes infrastructures françaises existantes comme les hangars Bessonneaux

 

hangars Bessonneaux Internet hangars Bessonneaux Internet

 

Internet Internet


Mais ils vont faire des aménagements avec la créations d’aires de dispersion reliées par des pistes secondaires (Est et Nord de Fréjorgues) Avec ces aires vont de pair des aires de stationnement pour les bombardiers entourées de murs pare-éclats de forme semi-circulaire
6 Hangars en bois sont élevés pour permettre aux mécanos travaillant tout en étant à l'abri .
Ces hangars de campagne sont constitués par une armature semi-circulaire sur laquelle sont clouées des planches recouvertes ensuite de bitume. le tout est entouré par un mur pare-éclats en pierres ou un merlon en terre.
L’aérodrome de Fréjorgues possédait aussi une DCA avec toute la panoplie de canons lourds, moyens et légers.
La Batterie Maultier

Internet Internet

Cette batterie avait un radar Wurzbiurg du meme type que celui qui est exposé  Douvres la Delivrande Elle était protégée par divers ouvrages 2 gros bunkers et un plus petit (ils sont actuellement murés)
il reste des entrées qui passent sous la colline mais je ne sais où cela aboutit car nous sommes dans une proprieté privée

Entrée mystère

 

Bunker 1
Bunker 2
Bunker 3
Emplacement batterie 88 mm de nos jour emplacement Radar de nos jours
Internet


Il y avait cela est prouvé une batterie de 88 située à l'ouest de terrain près de la station radar Maultier dans un terrain vaque derrière Auchan
Pour les autres batteries on n sait pas actuellement où les situer mais Fréjorgues possédait une défense DCA assez puissante
L’activité Alliée sur Fréjorgues
Les alliés ne vont s’intéresser à Fréjorgues que tardivement au début et au printemps 1944
Le 27 janvier 1944, en fin de matinée 68 B17 des 97th et 301st bomb groups de la XVe Air Force bombardent le terrain
Quatre mois plus tard jour pour jour vers 10 h le 27 mai 1944, à 10h15 mais avec plus de moyens car le raid regroupe 148 B24 des 454th,455th,456th et 459 th bomb groups
Et enfin  le 14 Août 1944 straffing de la station radar Maultier, par des  P51 Mustang du 322nd FG.
Les Troupes allemandes quittent la région de Montpellier dans la semaine du 20 aout 1944
L’aérodrome de Fréjorgues était protégé par une station de radar baptisée Maultier qui comprenait un radar Würzburg et un Freya et une serie de bunkers

 

Voir Aussi See Also
La Station Radar de Douvres la Delivrande

 

   


Copyright © 2003-2017 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3395616
Nb de visiteurs aujourd'hui:277
Nb de connectés:18