Batailles Chemin des Dames

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 09/08/2009 à 19:44:19



 

Le Chemin des Dames
English Translation
Photos Jean Marie Brams
Photoscopes  
1   2   3
 

avec Verdun l'Argonne la Somme et Ypres ,le Chemin des Dames est un des grands champs de bataille de la première guerre mondiale Son nom est surtout associée à la grande offensive du printemps 1917 mais il y eut d'autres batailles au Chemin des Dames du début de septembre 1914 à Juillet Aout 1918
Des milliers d’ hommes sont morts sur les flancs ou les crêtes de ce fameux plateau qui domine la vallée de l’Aisne au sud et la vallée de l’Ailette au Nord ;
 

 

la première bataille du chemin des dames. septembre novembre 1914
 

 

 

  Internet   Internet   Internet

 

La contre-offensive lancée par le général Joffre à partir de 5 septembre 1914 permet  aux troupes françaises et anglaises d'atteindre l’Aisne le 13 septembre à Berry au Bac
les troupes françaises talonnent les Allemands de la 1e et 2e armée Le  6 septembre les unités du 18e corps de la 5e Armée Française et les bataillons du premier corps d'armée britannique prennent pied sur le Chemin des dames.
Mais le 14 septembre grâce à l'arrivée de renforts du côté allemand l’avance franco-britannique est arrêtée et des  deux côtés on cherche à percer le front ennemi  ( septembre et octobre 1914)
Le 29 octobre les Allemands occupent les hauteurs du Chemin des dames  et  les ennemis s’enterrent pour une guerre de positions qui va  durer jusqu'au printemps 1917.
 

 

La bataille des Creutes
 
  Internet   Internet   Internet

 

 

 

À l'automne 1914  les Allemands sont mettre de tout le plateau du Chemin des Dames à l'exception d'un petit secteur autour des fermes d’Hurtebise et la ferme de la Creute, aussi au début 1915 le 25 janvier les Allemands décident de résorber ce saillant.
Après une courte mais intense préparation d'artillerie qui met en œuvre 150  canons et 11 Minenwerfer l’assaut commence et le soldats du 18e RI doivent se rendre le lendemain mais les  combats continuent toute la journée du 26 février autour de la ferme d’Hurtebise  mais le 27 au matin les Allemands occupent toutes les  positions françaises sur le plateau du Chemin des Dames cette victoire est connue en Allemagne sous le nom de bataille de Craonne en référence à la bataille qui s'y est déroulée au même endroit le 7 mars 1814 entre les soldats de Napoléon en et les troupes de Blücher
Les pertes ont été terribles des deux côtés avec plus de 2000 tués 12 jours de combats
la bataille du chemin des dames du 16 avril 1917.
Wikipedia

 
 
 Internet   Internet  

 

 

 

 

À la tête des armées françaises depuis le début de la guerre le général Joffre
Il prévoit une offensive dont les grandes lignes sont
attaque conjointe avec les troupes anglaises sur le front entre Vimy et Reims
Tandis que les Anglais attaqueront sur la ligne entre Vimy et Soissons, les Français le feront entre Soissons et Reims afin d'affronter les Allemands selon deux directions différentes mais le 13
décembre 1916, Nivelle remplace Joffre à la tête des armées suite à un désaccord croissant entre Joffre et les politique
Il reprend le projet de Joffre avec une modification
concentrer un maximum de forces sur cette partie du front afin de l'enfoncer.et il promet une percée décisive sur le Chemin des Dames en 24 ou 48 heures.
L'offensive est plusieurs fois reportée car les allemands ont eu vent du projet d’offensive et veulent raccourcir le front
Du 15 au 19 mars 1917 ils réduisent le front de 70kms en se repliant sur la ligne Hindenburg
Les Alliés mettent 3 semaines à se rendre compte de la réalité de ce retrait. Le plan initial de l'offensive est désormais caduc.
Cependant, Nivelle persiste dans ce premier projet et se contente de dissocier l'attaque anglaise sur Vimy de l'attaque française qui se fera sur le Chemin des Dames.
Son plan prévoit une concentration maximale de forces sur 30 km de front
L’artillerie doit préparer le terrain et détruire les premières lignes allemandes. Ensuite, l’infanterie montera à l assaut protégées parle feu roulant d’artillerie
Mais fait aggravant le terrain est très défavorable pour les troupes françaises qui partent d’en contrebas pour se lancer à l'assaut de pentes fortifiées. Nivelle veut reprendre la méthode qui lui a réussi à Verdun
Une fois le front des premières et deuxièmes lignes allemandes enfoncé, une armée de réserve sera lancée pour exploiter la trouée et obtenir l'effondrement des armées allemandes.
ensuite la cavalerie qui retrouvera ses chevaux pour l occasion assurera la percée
Mais la progression des troupes doit donc être très rapide dès le début de l'offensive On estime que les soldats devront progresser à la vitesse de 100 mètres toutes les trois minutes.
Nivelle, artilleur de formation, compte beaucoup sur l’artillerie L'idée est de profiter de la puissance d'une artillerie lourde plus nombreuse qui, pouvant tirer plus loin que dans les offensives précédentes, devrait permettre d'anéantir les positions de premières lignes mais aussi d'interdire l'arrivée de renfort et de faire taire les canons allemands.
Pour la première fois, du moins l’utilisation de l’artillerie spéciale est envisagée

Saumur Internet Saumur


Les chars blindés devront attaquer à l'est et à l'ouest du Chemin des Dames car ailleurs les pentes leurs sont impraticables.
A l'est, du côté de Berry-au-Bac, et rattaché au 32e corps de la Ve Armée, on trouvera le groupement Bossut et 82 chars Schneider ensuite nous aurons le groupement Chaubès, avec 50 St Chamond t rattaché au 5e corps d'armée.

A l'ouest, du côté de Laffaux il n y aura des chars qu’en mai, avec le groupement Lefebvre", rattaché au 37e corps de la VIe Armée.
Les chars doivent accompagner l'infanterie, faire des brèches dans les réseaux de barbelés et d'éliminer les nids de mitrailleuses, Il n'est pas prévu qu'ils puissent agir seuls.
Les commandants et les troupes
Cote Français

 
Joffre 1852 1931  Nivelle 1856 1925


Nivelle est le généralissime
Sur le terrain nous avons 3 armées
Groupe d armées de Réserve général Micheler
Ve général Mazel 16 divisions d’infanterie 1 Division de cavalerie 2 brigades Russe 200 chars
VI° général Mangin 17 Divisions d infanterie 1 Division de Cavalerie 1 Division territorial cette armée possèdent de nombreux régiments de troupes coloniales, qui, constituent des troupes de choc. ( elles vont subir 40 % de pertes
En réserve
X ° General Duchêne 9 divisions d'infanterie en réserve.
IV° armée General Anthoine avec 5 divisions d'infanterie
2e Corps Colonial général Blondlat. Avec
Cela donne une force d'environ 850 000 hommes avec 2 700 canons de 75 et 2 300 mortiers
Cote Allemand

   
Hindenbourg 1841 1931 Ludendorf 1865 1937


Le commandement de l'armée allemande est assuré en France par Ludendorff sous les ordres de Hindenburg
Il a sous ses ordres
I et VII ° armée allemandes sous les ordres du Kronprinz
La I° armée avec Von Bellow
la VIIe. a Von Below
La VIIe Armée est quant à elle est commandée par Von Böhm Ermolli
III° armée de Von Einem
Les Allemands occupent une zone puissamment fortifiée, avec des abris fortifiés et équipés de mitrailleuse sous abri et un excellent réseau souterrain communiquant avec la ligne de crête. De plus, les Allemands avaient l'avantage aérien, et disposaient de 530 avions de chasse
L offensive
elle débute le 16 avril à six heures du matin
Plus d’un million d'hommes sont rassemblés sur un front de de 40 km et pour la première fois du côté français des chars d'assaut vont être engagés
la préparation d'artillerie commencent le 2 avril compromettant l'effet de surprise mais elle est inefficace car elle ne détruit que très partiellement les défenses allemandes
Le déroulement
le 16 avril au matin les premières vagues se lancent à l'assaut du plateau des Dames et elles se heurtent aux positions allemandes
Les pertes sont terribles car les vagues d'assaut sont fauchées par le feu et mitrailleuse Allemandes et de plus le temps n'est pas de la partie car il neige et il fait froid
Les conditions météorologiques sont terribles quand commence l'offensive. Les Sénégalais, ne sont pas préparés à de telles températures et nombre d'entre eux souffrent du gel.
Le 17 avril, la pluie tombe d'une manière quasiment continue et rend le terrain très boueux. . Les soldats s'élancent le sur des positions allemandes très peu touchées par le bombardement.
Les bombardements et ont sculpté un paysage lunaire (trous d'obus, absence de végétation). Cette terre boueuse est continuellement retournée: elle n'est donc pas stable, elle se dérobe sous les pieds si bien que le soldat ne cesse de tomber, by
Dès les premières heures de l'offensive il apparaît que c'est un échec cinglant La bataille a été livrée à 6 heures, et à 7 heures, elle est perdue » mais malgré tout Nivelle s'obstine au-delà des 24 ou 48 heures a annoncé
Elle va durer jusqu’au 24 octobre 1917
Les différentes phases
Du 17 avril au 21 avril
'offensive sur le chemin des Dames, attaque à l'est de Reims à Monronvilliers le fort de Condé et le village de Braye-en-Laonnois sont pris par les Français.
18 avril et le 21 avril :
Xe armée, en réserve, passe à l'attaque.


Elle va engager le 9e et le 18e corps, sur la partie est du Chemin des Dames, entre Craonne et Hurtebise.
22 avril 25 juin 1917
22 avril : arrêt des offensives massives et remaniement dans l'état-major. Mangin est relevé de son commandement.
30 avril : l'offensive reprend sur les Monts de Champagne.
4 mai : le 18e régiment d'infanterie prise du plateau de Californie


mai poursuite de l’ offensive pour consolider les positions sur le plateau.
Les Français réussissent à prendre pied sur le plateau mais ne peuvent en déboucher
Bataille du moulin de Laffaux par le 1er Corps d'armée coloniale


 

 
Petain  1856 1961


15 mai : Pétain remplace Nivelle
Premiers signes de mutineries
20 mai à fin juin : Mutineries ce qui provoque l’ajournements des offensives
Seconde quinzaine de juin : contre-offensive allemande aux informations sur les mutineries
25 juin début de la bataille des observatoires qui dure tout l'été
Prise de la grotte du Dragon

 
 


Prise du fort de la Malmaison le 24 octobre

 
  Internet


La victoire française est nette : les Allemands comptent 8 000 tués, 30 000 blessés et 11 500 prisonniers
Fin de la Bataille
Cette victoire finale ne peut faire oublier le dramatique échec de la bataille du Chemin des Dames 30 000 hommes sont tuées et 100000 blessés
c’est une victoire chèrement payée
Mais elle est aussi porteuse de leçons et apparait une nouvelle stratégie reposant sur l'utilisation massive de matériels modernes (artillerie, chars) concentrés sur un point précis du front.
la troisième bataille du Chemin de Dames mai 1918.

 

 

  Internet   Internet

 

 

Au début de l'année 1918  par une  série d'offensives les Allemands cherchent à profiter de leur supériorité numérique avant l'arrivée des troupes américaines.
 C'est ainsi que le 27 mai est lancé en direction du Chemin des Dames une attaque minutieusement préparée qui n'est en fait qu'une manoeuvre de diversion (sheinangriff) destinée à fixer les Français dans ce secteur avant de lancer l'offensive définitive contre les Britanniques en Flandre
La 7e Armée allemande commandée par le général Von Boehn  avec 40 divisions massées sur une trentaine de kilomètres fait  face à huit divisions françaises de la sixième armée et trois divisions britannique qui venait se reposer dans ce secteur
L'attaque démarre en pleine nuit et  sous un déluge de feu les Allemands à cinq heures montent à l’assaut du plateau . L offensive se déroule  ensuite vers Soissons qui est atteint le 28 mai
En  48 heures ils ont progressé de 20 km jours
3 jours plus tard les troupes allemandes sont à château Thierry sur la Marne  à 70 km de Paris comme en  septembre 1 914
Mais le miracle va avoir lieu

Voir
ICI Diaporama

 
 

 

 

   


Copyright © 2003-2018 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3898649
Nb de visiteurs aujourd'hui:847
Nb de connectés:23