URSS JS1/JS2 - Production - (English Translation)

Article écrit par : Claude Balmefrezol

Mis en ligne le 03/08/2009 à 18:04:29



Le JS-1/JS-2
English Translation

Avec l accord de Russian Battlefield
 

Le Développement
Les prédécesseurs des JS-1 et des JS-2 furent les chars de la série lourds KV 1 et super lourd KV-13
Le KV-13 (et sa version suivante Object233) devint le programme principal pour l’Usine de prototype de char créée en Mars 1942 à Chelyabinsk à partir du Bureau de développement N°2 dirigé par N.V.Tseits,qui fut mis à la tête de ce projet après avoir été relâché du Goulag.
Il sera assisté par K.I.Kuzmin et S.V.Mitskevich pour le châssis N.M.Sinev tourelle et G.N.Moskvin pour l’assemblage final
Le KV-13 fut considéré comme un char moyen au niveau du poids et comme un char lourd au niveau de la protection Ce projet se caractérisé par un usage extensif de blindage moulé Ce blindage n’était pas seulement utilisé pour la tourelle mais aussi sur d’autres parties du char comme le châssis. Cela réduisait l’espace interne mais augmentait la protection globale du char tout en réduisant la masse d’acier nécessaire pour la fabrication Ainsi ce char était en tout point conforme au décret du conseil de défense de 1942 préconisant une réduction de la consommation de blindage pour la construction de chars
Les premiers prototypes furent prés assez rapidement en mai 1942 . le char pesait 31.7 tonnes et était armé avec un canon ZIS de 76.2 mm et une mitrailleuse coaxiale DT TMG Le blindage maximum du châssis était de 120mm de face et celui de la tourelle de 85 mm

 

KV 13 Char moyen lourdement blindé JS-2 tank "Véhicule 2" (Object 234) usine ChKZ
Printemps 1943.


Il était mu par un moteur V-2K 600 CV. qui lui permettait d’atteindre la vitesse de 55 km/h. Il utilisait des éléments du T34 comme les chenilles et des galets de route du KV
Le KV-13 un radiateur perfectionné en forme de V qui avait été utilisé par l’usine Kirov sur une version du T 50. Ce radiateur procure une meilleur rendement au moteur favorise le refroidissement de celui-ci . Divers défauts furent mis en évidence lors des tests des premiers prototypes de KV 13 . Accélération médiocre , problème de transmissions problème du train de roulement avec usure des chenilles et des galets surtout lors de pivotement du char ? en juillet 1942 l’ingénieur en chef responsable des test N.V.Tseits meurt et il est remplacé par N.F.Shamshurin Sur son initiative le KV 13 reçoit une transmission développée par F.A.Marishkin pour le JV 1S ainsi que quelques parties de son châssis. Malgré tous ces changements le char ne passe pas avec succès la phase de test et les militaires abandonnent ce projet
Malgré ces échecs en Décembre 1942 deux nouvelles versions de KV 13 sont construite à l’ Usine des chars prototype . les nouveaux véhicules ne conservent de la premier version que le châssis et les barres de torsion . La tourelle et tous les autres éléments sont de conception nouvelle La transmission a été conçue par A.I.Blagonravov. . le système du train de roulement a été perfectionné et les chenilles sont du type appelé Chelyabinsk tracks

 

Chars JS tanks: Véhicule 2 (Gauche) Véhicule 1 (droite)

Char expérimental JS véhicule 3" Object 237) armé du canon S-18 Main test Eté 1943après essais Avril 1943.

Char JS prototype avec canon 85 mm S-31 durant les tests Char JS prototype avec canon 85 mm S-31 durant les tests




L’arrivée du Tigre sur le Front de l ‘Est joua un rôle important dans le développement de nouveaux engins blindés Suite au décret N° 2943 du GOKO du 24 février 1943l’usine Kirov de Chelyabinsk et l’usine N° 100 nouveau nom de l’ Usine des chars prototype commence l’étude de 2 chars expérimentaux dit JS ou "Josef Stalin" (JS) basés sur les deux derniers types de KV 13 KV et prépare ces chars pour les tests Le modèle armé avec un canon de 76.2 mm est appelé JS-1 alors que pour l’usine sa désignation est Object n°233. Le second modèle, armé avec le canon de 122 mm U-11 mis au point pour le char lourd expérimental KV-9 est appelé JS-2 (Object #234). Les deux prototypes sont testés entre le 22 Mars et le 19 Avril 1943 avec des performances similaires La commission note que les chars JS bien que pesant moins que le KV-1S, ont une vitesse plus important mais aussi une protection plus importante (châssis du JS1)t un meilleur armement (tourelle du JS-2)
Mais durant ces tests des sérieux défauts sont découverts notamment au niveau du châssis et du moteur et de sa transmission . de plus de problèmes apparaissent lorsque le char évolue sur des terrains souples ( problème de tension de chenilles et espace entre les galets ) La commission recommande d’augmenter le nombres de galets sur les futurs prototypes de chars JS .

                    FIGURE 1. coupe de la tourelle du char Lourd JS-1 armé du canon de 85 mm D-5T .
1. Tube
2. Masque canon
3. Système visée 10T-5
4. Système recul
5. Mecanisme telemetre PT4-15; 6. Sac à douilles;
7. Systeme pointage azimuth
8 Système pointage site
9.Berceau Canon


 

Tigre capturé servant pour des test



Dans le même temps la chaine de production du nouvel engin se met en place à l ‘usine Kirov de Chelyabinsk (ChKZ), à l usine n° 100 et dans tous les autres sites partenaires UZTM fabrique de matériel Lourd d’ Ural et l(‘usine n° 200 Néanmoins des modifications futures vont entrainer des changements de dernières minutes Au début avril 1943 les premiers renseignements sur la protection du Tigre sont disponibles Le 15Avril1943, le GKO promulgue le décret N°3187 concernant le développement d’un canon anti char capable de détruire le nouveau char Tigre
A la fin avril un char Tigre capturé est envoyé à Kubinka pour des test de mobilité et de protection Les tests démontrent que le canon les plus efficace pour percer le char est le 85mm AA-gun 52-K modele939, qui peut percer le blindage frontal de100 mm à 1000 mètres de distance.
Le décret n°3289 du GKO en date du 5 mai, 1943 désigne le bureau des prototypes en vue de mettre au point ce canon. Suite à ce décret Le TsAKB ou bureau central des prototypes pour l’artillerie sous la direction de Grabin, et le bureau prototype de l’usine n° 9 sous la direction de F. F. Petrov, sont chargés de développer et d’installer le nouveau canon de 85-mm sur 2 KV-1S et les deux chars prototypes JS


Essai du JS à l’Automne 1943.
.
Essai du JS à l’Automne 1943



Dans la première moitie de Juin 942 2 canons S-31s de l’usine TsAKB et 2 D-5Ts l’usine n°9 sont prêts. Le canon S-31 est le résultat d’un mariage du tube du canon de 85mm avec le berceau du canon de 76.2mm ZiS-5 tank gun, L’ensemble étant simultanément simplifié Quand au D-5T, c’est lui aussi une version du canon D-5S développé pour le canon automoteur SU 85 qui est monté Il se caractérise par son poids léger et son faible recul
Mais des le début il est évident que l’on ne pourra pas installé le canon de 85 mm dans une tourelle non modifiée de JS sans empiéter sur l’espace dévolu à l’équipage de pièce . Aussi il est décide d’augmenter la dimension de la tourelle notamment la partie poste de combat . Mais cette modification nécessite d’allonger le châssis de 420 mm
Une nouveau galet est ajouté afin de compenser l’augmentation de distance entre le 2e et le 3e galet . La nouvelle tourelle est fondue à l’usine n° 200
Tous ces changements entrainent une augmentation du poids du char qui atteint les 44 tonnes ce qui a des conséquences en terme de mobilité . mais c’est le prix à payer pour avoir un canon plus puissant . Ce char avec canon de 85 mm devient l’Object N°237" Au début de juillet 1943 2 véhicules de pré série (l’un avec un canon de S31 et l autre avec un D5T) sont fabriqués .Dans le même temps l’usine ChKZ prépare deux nouveaux projets pour installé le 85mm sur le KV1S première version ou Object n°,238" donnera un KV-1S avec un S-31 dans une tourelle non modifiée . Le second ou Object n°239"- aura la tourelle de l’Object n° 237 avec le canon D-5T .

En juillet 1943, ces 4 chars sont soumis à une batterie de tests. En se basant sur ceux ci Le canon D-5T gun , les Object n°237, et 239 donnent les meilleurs résultats et sont bon pour le service alors que le Object n°238 est abandonné car son compartiment de combat est trop exiguë pour une utilisation normale par un équipage au combat .Les Object 237, et 239 sont respectivement baptisés JS-85 et KV Le 31 juillet les KV-85 et JS-85 sont envoyés à Kubinka pour des test avec 28 ingénieurs ayant à leur tête l’ingénieur en chef de l’Usine n° 100 N.M.Sineev. Les tests débutent le 2 Aout sous la direction de la section Technique de l’Armée Rouge dirigée par le Major-General S.A.Afonin. Les tests pour le canon sont effectués au polygone de Tir de Gorokhovetsky ; en se basant sur ces résultats la Commission recommande la mise en production des deux chars Le 8 Aout une colonne des chars prototypes se dirige vers le Kremlin afin d’être présentés à Staline, Molotov, Vorochilov, Beria . Pour cette mission les équipages sauf les chauffeurs sont tous des officiers du NKVD.



production du JS-85 à l’usine ChKZ. Aout 1943.

La suspension du JS 6 est testée sur le JS-85 (Object 244), qui était en surcharge.


 



Le 4 Septembre 1943, le JS-85 char lourd entre en service avec l’Armée Rouge, conformément au décret N° 403 du GKO. Ce décrit stipule aussi que l’Usine N° 100 en coopération avec direction de la section Technique de l’Armée Rouge doit développer construire et teste un char JS armé avec un canon de122mm . Le 15 Octobre 1943, le char est présenté suivit le 1 Novembre par un chasseur de char le JSU 152. L a première personne qui suggéra d’équiper le JS avec un canon plus puissant que le 85mm fut le Directeur et ingénier en chef de l ‘Usine n° 100 Zh.Y.Kotin Il réalisa en Aout 1943 après l’études des compte rendus de la bataille de Koursk que le canon le plus approprié pour lutter contre le char Tigre était le 122 mm Canon A-19 Modèle 931,suivi en cela par les ingénieur de ’usine N° 9 qui le baptise D 2 canon anti char lourd . Ce D 2 est le mariage d’un tube de A9 sur un affut du canon 122 mm Howitzer M-30. Ce canon puissant était employé dans un rôle de canon antichar contre les chars lourd. Une fois les tests passes avec succès il fut possible d’installer ce canon A 19 en tourelle en utilisant des pièces de l’automoteur prototype U 11 de 122mm (Système de recul d’élévation et autres mécanismes divers ). Ce canon est très similaire au canon de 85mm D5T et DS mais il faudra toutefois mettre au point un frein de bouche



Char lourd JS-1 heavy tank. 1e Rgt lourd de Choc de la Garder 11e Corps blindé de la Garde . Ukraine Mars 1944


 

Après avoir reçu les plans venant de l’usine N ° 100 Le bureau d’étude de l’Usine N° 9 commença ses études en vue d’adapter le nouveau canon dans une tourelle de JS 85 et de faire parvenir celle ci à J.Kotin qui se trouve à Moscou . le commissaire politique pour la production de car V.A.Malyshev apprécia le projet qui fut approuvé par Staline
Le char JS équipé avec un canon de 122 mm entra en service dans l’armée Rouge suite au décret N° 4479 en date du 31 octobre 1943 du GKO. Ce décret charge l’Usine n°9 de mettre au point une version du A19 avec une nouvelle culasse pour le 11 novembre 1943 . Cette nouvelle version du canon effectuera ses test le 27 Novembre Au même moment l’usine recoit l’ordre de construite ce canon avec coulasse calée pour 1944 Il fut aussi permit la fabrication de nombre de canons de 100 mm devant servir au tests des chars JS

Char lourd S 122 de pré -production(Object 240) armé avec un canon D 25T vue à l’usine ChKZ à l’Automne 1943. Prototype JS-122 (Object 240) armé avec le D-25T vu à l usine ChKZ Automne 1943.


Le premier exemplaire du canon A-19 est prêt le 12 novembre 1943 . Le tube d’un canon D 2 a été enlevé de son affût M 30 pour être installé sur un berceau de D5T après diverses modifications . le Frein de bouche en forme de T a été aussi emprunté au canonD-2 gun. Ce frein de bouche inhabituel doit réduire le désavantage de tout frein de bouche qui lorsque le coup part trahit la position du char par l’émission de fumée. Le frein de bouche en forme de T doit en théorie réduire ce problème. Le Char JS-122 Object N°240 réussi les tests rapidement et le char est envoyé à Moscou afin de subir toutes une batterie de tests finaux . Il est aussi présenté à K.E.Voroshilov. Le canon de 122 mm du char fait feu sur un Panther placé à 1500 mm Le coup touche la tourelle du char pénètre celle-ci proprement et continue sa route en perçant l’autre partie de la tourelle mais durant ces test le frein de bouche du canon explose manquant de tuer Vorochilov. Apres cet incident il fut décidé de modifier le frein de bouche et d’utiliser un frein de bouche à 2 chambres semblable au modèle allemand.
FIGURE 3. Differents freins de Bouche pour le D-25T .

Type2 etage  TypeTsAKB Type Allemand




4.
Une première série de JS-1 fut livrée en Octobre 1943, alors que le JS-2 est ,livré en Décembre 1943 .dans le même temps l’usine ChKZ continue la construction de KV-85 tanks jusqu’à la fin de 1943.
En Janvier 1944 le dernier des 40 JS-85 est construit à l’usine ChKZ. Après cela la fabrication de JS-122 commence
ce char reçoit le nouveau canon de 122 mm D-25T avec une culasse semi automatique calée qui permet une cadence de tir de 1/1.5 coup/ minute à 2 coups/ minute. En Mars 1944, the frein de bouche de modèle allemand modifié par TsAKB remplace le vieux frein de bouche dans le même temps le JS-85 est renommé JS-1, et le JS-122 devient le JS-2.
Mais à ce stade le problème de l’armement du JS 2 n’est pas complètement résolu car les militaires ne sont satisfait par la faible cadence de tir est le nombre faible de munitions emportés par le char en effet seulement 28 obus en 2 fardeaux peuvent être emporte ( 59 coups en un seul fardeau du JS-1 et 114 pour le KV-1S).

Essai du JS-2 tank avec frein de bouche type allemande équipé avec un Rouleau anti mine PT-3 194 JS-2 avec engin creuseur de tranchée

Apres les premiers combats entre lJS-2 et les chars lourds allemands il apparaît que seul le 122 mm APHE perforant
( BR471) peut pénétrer le blindage frontal du Panther a plus de 600/700 mètres. Le blindage frontal plus important du Tigre peut être pénétré à des distances supérieure de 1200 mètres. . Toutefois à des distances aussi importantes seuls des équipages parfaitement entraînés peuvent faire mouche
Le blindage latéral (vertical ) du Tigre plus fin que celui du Panther, peut être facilement percer par l’obus perforant du JS2, alors qu’il ricoche sur celui du Panther .par la suite les ingénieurs russes mettront au point un projectile pour percer ces blindage inclinés Apres de nombreux test les ingénieurs sont confrontés au problème de l’obus HE OF-471, qui lors de l impact sur le blindage ennemi se brise sur le blindage . les premiers retours d’expérience sur le terrain mettent en avant se problème qui n’avait pas été vu lors des test à Kubinka en Janvier 1944 . ce problème obligent les ingénieurs a revoir leur copie et à trouver une solution à ce problème Toutefois durant l’été 1944 le problème va disparaître
Face aux contre performances du canon D-25T du JS-2 contre les chars allemands les ingénieurs se mettent au travail . En effet des rapports mentionnent que dans bien des cas l’obus BR-471 APHE de 122 mm tiré à 2500 mètres ricochet sur le blindage frontal du Panther en laissant un impact important ou des fissures
Ceci s'explique par un intéressant changement durant l'été 1944. Les Allemands connaissent une pénurie de manganèse et essaient de faire un blindage en acier carbone mélangé avec du nickel, ce qui rend le blindage très fragile, notamment au niveau des soudures Les premiers engagement des JS-2 contre les chars Allemands démontrent aussi que le blindage du châssis avant n’est pas impénétrable
Au début de 1944, dans l’attente d’une amélioration de cette protection on improvise une protection ceci entraîne une augmentation des modifications avec en corollaire une augmentation du prix du char. En mars 1944 des tests sont menés test qui voit le char être pris pour cible par le canon 76.2 mm Gun ZiS-3 tirant à 500-600 mètres. Le blindage du char est percé de tous les cotés et lorsque les obus ne perforent pas le blindage le choc entraîne la projection à l’intérieur de la tourelle de fragment de blindage . Cela explique les pertes importantes dans les équipages de chars des JS-85 et JS-122 durant l’hiver/printemps 1944

JS-2 heavy avec camouflage inhabituel 4° Armée de la Garde été 1944.


En Février 1944 L’institut central de Recherche Scientifique N°40 (TsNII-40) est chargé de solutionner les problèmes du blindage du JS2 . Les premiers constats montrent qu’il faut modifier la forme du blindage afin de le rendre impénétrable aux projectiles antichars allemands de 75-mm et 88-mm .Il suffit d’augmenter l’épaisseur du blindage de au moins 145/150mm

Modèle de série du JS-122 (JS-2)
note le museau rectiligne usine ChKZ 1944.

 

Suite aux recommandations du TsNII-40, le châssis est modifie et un nouveau design de l avant du char est proposé
La coque a l’avant reçoit une nouveau glacis Le glacis de la même épaisseur par contre l’épiscope du conducteur est modifié en passant plus haut ce qui augmente considérablement la protection de l'avant. Le glacis est incliné à 60° ce qui empêche la perforation par l’obus de 88 mm KWK 36 allemand même ci celui-ci est tirer presque à bout portant sur un angle de ± 30 degrés

l’avant du JS 2 debut de production L’avant rectiligne du JS2 moulé  L'avant rectiligne mais soudé du JS2 designant une production usines UZTM


  La partie basse de châssis incliné à 30° demeure toutefois vulnérable. Pour augmenter de façon significative la protection il faudrait tout redessiner Mais comme la probabilité de coup a but dans la partie basse est faible donc les ingénieurs ne changent rien à cela dans l’immédiat
A compter du 15 Juillet 1944, des maillons de chenilles sont positionnés sur cette partie afin d’en augmenter la protection
En Mai 1944, l’usine UZTM commencent la production d’une nouvelle coque .L’usine N° 200 elle commence la production de cette nouvelle coque en Juin 1944. Celle-ci est non boulonnée mais moulée Toutefois nous assistons à la ,production simultanée de coques ancien et nouveau modèle

Moulé
Avant 21.12.1943
Moulé
Avant 06 1944
Moulé
Eté 1944
Soudé
A/c de l’été 1944

Coupe blindage avant montrant les differents montages du blindage
 

Mais pour la tourelle il est impossible de faire des modifications afin d’augmenter sa protection .La tourelle du char est parfaitement équilibre pour le canon de 85mm Apres le montage du canon de 122 mm la tourelle est déséquilibrée la. Les exigences de conception portant l’épaisseur de son blindage frontal à 130 mm aurait déséquilibré encore plus la tourelle compte tenu de ces données qui auraient donné entraîné une refonte complète de la tourelle, tous ces projets ont tous été annulés

Plaque arrière Chars première série. Plaque arriere A/C 23.11.43

Malgré tout la silhouette de la tourelle a été maintes fois modifiée durant tout le processus de fabrication Le premier lot en 1943 possède un petit hublot à travers lequel passait l’épiscope d'observation Après l'installation du canon D-25T il est devenu presque impossible d'utiliser cette épiscope , même si le berceau du canon est le même que celui de la D-5T.
avait un petit hublot à travers lequel le télescope d'observation unique. Après l'installation de la D-25T principale Gun, il est devenu presque impossible d'utiliser la vue télescopique, même si son siège est le même que celui de la D-5T.
A partir de Mai 1944, une nouvelle tourelle avec un hublot élargi a été fabriquée, ce qui fait que l’épiscope est déplacé vers la gauche. Le blindage du masque de tourelle a été augmenté ainsi que la protection des flancs du châssis et de la partie inférieure de la coque
La trappe du commandant est décalé de 63 mm à gauche et le PT4-17 périscopiques de vue a été remplacé par un MK IV- Une mitrailleuse DShK anti-aérienne concepteur PPIsakov) a été installé sur le tourelleau du chef de char
Cela seront les dernières modifications importantes apportées à la tourelle, jusqu'à la fin de la guerre.
Un dernier mythe, qui vole en éclat
aujourd'hui, certaines personnes se posent la question si l’existence du "JS-2m" ou "JS-2M". En fait, la JS-2M n'existe pas, tout du moins jusqu’en 1954-56, date d’une modernisation profonde du char
Par conséquent, le char JS 2 de la 2° Guerre Mondiale est un JS-2 , sans autres suffixes

Char modernisé après guerre JS-2

Photoscopes  JS2     2   3    4    5 
Photoscopes  JS 2 M   1    2    3


Glossaire  Merci à MK Kobra des Colleurs de Plastique

NKTP, Commissariat aux Industries Lourdes : Narodnii Komissariat Tiazeloi Promiislenosti

TsAKB : Центральное артиллерии конструкторское бюро (prononciation : Tsientralnoié Artilerii Konstrouktorskoié Biouro)

CkHZ : Chelyabinsk Kirov Zavod ("usine" en russe)

UMTZ : Уральский Машиностроительный тяжелого завод (prononciation : Ouralskii Machinoctroitelnii Tiajiélogo zavod).

Gosudarstvennyj Komitet Oborony  donne GKO ou GoKO.  le GKO qui ordonne au Commissariat du Peuple pour l'Armement de faire quelquechose, donc il est déjà clair que le GKO et le Commissariat du Peuple pour l'Armement sont deux entités différente

Versions JS Series
• Object 233
• Object 234
• Object 235
• Object 236
• Object 237 = JS-85 = JS-1
• Object 238
• Object 239 = KV-85
• Object 240 = JS-122 = JS-2
• JS-2M (modernised)
• JS-3
• JS-4
• JS-5
• JS-6
• JS-7
• JS-8
• JS-9
• JS-10 = T-10
Avertissement:
IS-1 et IS-85 designent le meme char.
IS-122 et IS-2 designent le meme char.

 

Production IS  bleu JS1 Rouge JS2

Protection

Protection JS1 Protection JS1
Protection JS2 Protection JS2

 

   


Copyright © 2003-2017 MaquetLand.com [Le Monde de la Maquette] et AMM- Tous droits réservés - Contactez l'Administrateur en cliquant ici

Ce site sans aucun but lucratif n’a pour but que de vous faire aimer l’ Histoire
Droit d’auteur
La plupart des photographies publiées sur ce site sont la propriété exclusive de © Claude Balmefrezol
Elles peuvent être reproduites pour une utilisation personnelle, mais l’autorisation préalable de leur auteur est nécessaire pour être exploitées dans un autre cadre (site web publications etc)
Les sources des autres documents et illustrations sont mentionnées quand elles sont connues. Si une de ces pièces est protégée et que sa présence dans ces pages pose problème, elle sera retirée sur simple demande.

Principaux Collaborateurs:

GimenoClaude (+)
Brams Jean Marie
Janier Charles
Marie Christophe
Jouhaud Remi
Gris Patrice
Lopez Hubert
Giugliemi Daniele
Serre Eric nouveau site


Nb de visiteurs:3431285
Nb de visiteurs aujourd'hui:296
Nb de connectés:15